Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Mes presque 50 ans, ses presque 30, il suffirait de presque rien

Témoignage
#
Profil

Loveetc

le mardi 06 décembre 2016 à 16h19

Une jolie rencontre avec disons, E. un jeune homme de 28 ans, moi j'en ai 48.
A ma plus grande surprise, ce qui se révèle être une belle histoire croît et s'épanouit.
J'ai d'abord vécu dans la spontanéité, sans projet d'un avenir partagé, le "carpe diem".
Puis j'ai eu peur à l'idée de ma peine, un jour prochain, à le "voir, tout[e] petit[e] partir gaiement vers mon oubli". J'ai décidé de ne pas mettre un terme prématuré à notre histoire juste par peur de la voir se terminer un jour. Nous avons parlé tranquillement de tout cela ensemble et sommes d'accord. Je lui ai promis, à sa demande, que le jour où nous ne serions plus amants, je ne sombrerai pas dans le malheur, mais serai, oui probablement triste mais surtout heureuse de le savoir poursuivant sa vie amoureuse et construisant sa vie de famille. Je l'aime pour rien, juste pour qui il est, pour notre bonheur, dans la joie et la délicatesse et c'est un chemin difficile mais magnifique.
Nous passons beaucoup de ( bon ) temps fluide ensemble, partageons de nombreux centres d'intérêt, nos amis ont fait connaissance et s'apprécient... Et savons aussi vivre chacun séparément sans souci : pas toujours collés serrés !
Et voici qu'il me dit que j'incarne son idéal de la féminité, que je suis celle qu'il rêvait de rencontrer, avec qui il est libre, joyeux, heureux... Il me dit qu'il m'aime. Il me dit aussi qu'il sent s'approcher le jour où il voudra devenir père, qu'il ne veut pas renoncer à moi qui suis deux fois mere et ne veut plus enfanter.
Tout cela pour partager avec vous, polyamoureuxreuses mes interrogations sur la possibilité de poursuivre cette romance sans empêcher le cours de la vie de cet être si cher à mon cœur. J'ai répondu pour un peu de légèreté qu'il pouvait bien faire des enfants avec une autre, tout en me gardant son amour, ce qu'il a pris au sérieux !
Alors, je lui ai rétorqué que peu de jeunes femmes accepteraient avec bonheur une telle proposition de vie ! Et que quand bien même cela peut être, de telles relations s'avèrent souvent difficiles, voire moches.
Le temps fait son affaire de tels dilemmes, avons-nous conclu.
En attendant, je vois bien, et il m'a confirmé combien il a soif de rencontres avec d'autres femmes. Il n'a pas eu d'autres aventures depuis moi. Il est loyal et fidèle. Quant à l'exclusivité sexuelle, je lui ai rappelé qu'il est libre et dit que je ne voulais pas savoir s'il avait des aventures, mais ça ne le satisfait pas complètement ... Il m'a dit aussi qu'il aimerait "partager"une femme, ou un homme avec moi. La discussion est ouverte. Je me pose la question de mes responsabilités par rapport à E. étant donné mon grand âge : ) et mes expériences passées de vie amoureuse non conventionnée/nelle, dont je ne lui ai pas encore fait part.
Pas de questions precises. J'aimerais juste lire ce que vous inspiré notre tranche de vie.
Merci de m'avoir lue ! Au plaisir de vous lire en retour.

#
Profil

gdf

le mardi 06 décembre 2016 à 16h32

loveetc
mes expériences passées de vie amoureuse non conventionnée/nelle, dont je ne lui ai pas encore fait part

Quelles sont elles et pourquoi ne lui en as tu pas parlé?
Avez vous parlé sérieusement de polyamour ensemble? Lui as tu dit "si tu rencontres quelqu'un, je ne t'en voudrai pas" (ce qui peut être une déclaration théorique) ou "soyons un couple polyamoureux" (ce qui, même sans mise en application immédiate, est un pas vers la pratique)

#
Profil

TrioBulle

le mardi 06 décembre 2016 à 23h26

Loveetc
J'aimerais juste lire ce que vous inspiré notre tranche de vie.

Moi qui suis un peu "bisounours", je trouve que c'est une belle histoire. Vous êtes au début d'une discussion plus sérieuse sur les amours plurielles. Si vous avez l'occasion, vous pouvez lire ensemble le "guide des amours plurielles" de Françoise Simpère. Il m'a beaucoup aidée dans l'acceptation de ce que je vis avec mon mari et mon amoureux. Si cette façon de vivre vous convient à tous les deux, il ne lui restera plus qu'à trouver une mère pour ses enfants qui voit la vie dans le même sens que vous.

Quand au plaisir de partager un homme ou une femme avec toi, qu'en penses-tu ? Tu dis que tes expériences passées sont non conventionnelles, peuvent-elles s'accorder avec une expérience de ce type ? C'est quelque chose de très fort que de vivre ensemble une telle relation à 3. Perso, j'apprécie beaucoup.

#
Profil

MoE

le mercredi 07 décembre 2016 à 09h41

Petit témoignage vécu par rapport aux jeunes femmes qui auraient du mal à accepter cette relation particulière... J'ai, au travers de mes recherches de rencontres, reçu des fins de non-recevoir car même si ouvertes à l'idée d'un amoureux partagé, les jeunes femmes contactées ne souhaitaient pas être l'amante secondaire mais possiblement la femme "principale"... Tout est possible!

#
Profil

bonheur

le mercredi 07 décembre 2016 à 12h07

Je crois en effet que plus que la différence d'âge, c'est le fait que l'un des deux a déjà une vie de faite (les enfants, etc) et l'autre a une vie à faire.

Je pense être dans un cas différent, puisque je suis mariée et que mes enfants sont aujourd'hui tous majeurs. Toujours est-il que je commence une peut-être relation avec un homme jeune (j'ai également 48 ans). Ce n'est pas la première fois, et à chaque fois j'ai été mal perçue par les femmes qui devaient devenir leur relations principales. Chaque fois, j'ai quitté pour céder la place.

Aussi, cette toute nouvelle relation que j'appréhende actuellement, sera également certainement un jour interrompue pour laisser la place. J'ai savouré ces hommes et j'en garde aujourd'hui le meilleur. Pour ce qui est de cette peut être nouvelle relation, l'avenir sera ce qu'il sera. Je n'interfère pas dans les choix existentiels. Je me place en qualité de relation secondaire, ce que je serai toujours.

J'ignore si ça t'aide. Moi, ton témoignage m'indique que je ne suis pas seule dans cette situation et dans ce type de questionnement.

#
Profil

Loveetc

le mercredi 07 décembre 2016 à 13h52

gdf
Quelles sont elles et pourquoi ne lui en as tu pas parlé?

Avez vous parlé sérieusement de polyamour ensemble? Lui as tu dit "si tu rencontres quelqu'un, je ne t'en voudrai pas" (ce qui peut être une déclaration théorique) ou "soyons un couple polyamoureux" (ce qui, même sans mise en application immédiate, est un pas vers la pratique)

Bonjour GDF, je te remercie pour ces questions qui stimulent ma réflexion.
Mes experiences :
Toute jeune ado, j'ai aimé un jeune homme plus âgé que moi. Je ne souhaitais pas faire l'amour, m'estimant trop jeune et émotionnellement immature. Nous avons passé deux années ainsi : il était avec moi quand je pouvais sortir. Le reste du temps, il menait sa vie amoureuse et sexuelle comme il le désirait. Il lui arrivait de me parler de ses aventures. Tout allait bien jusqu ' à ce qu'il sorte avec .... ma meilleure amie qui était au courant de nôtre mode de fonctionnement et du même âge qui lui. Je me suis sentie trahie, ce fut terrible. Puis le temps à adouci m'a peine et quand j'eus 16 ans, je choisis ce même homme comme premier amant.
Il y a quelques années, j' ai vécu pendant trois ans avec un homme qui désirait inventer avec moi et une tierce personne, femme, une amitié érotique. Assez ouverte et en confiance avec cet homme, j'ai eu le bonheur de tisser avec deux femmes successivement de très jolis liens. Je les vois toujours, nous sommes amies aujourd'hui. A chaque fois, mon compagnon a fini par me dire que cette complicité le gênait, qu'il trouvait ces femmes trop intrusives ... Nous avons alors fait quelques rencontres libertines avec des femmes. Je l'ai trouvé inattentif à moi, le lui ai dit sans que cela inflechisse en rien son attitude lors dès quelques rencontres suivantes. De plus ces aventures sexuelles ponctuelles me laissaient un goût d'inachevé, leur aspect presque furtif et superficiel ne correspondait absolument pas à qui je suis.
Je pense que le passage du fantasme au désir puis à la réalisation du désir nécessite beaucoup de délicatesse, de confiance en soi et en son partenaire de vie. La régulation de l'expression des émotions peut s"avérer difficile.
Je n'ai pas encore dévoilé cet aspect de ma vie à E.car jusqu'à très récemment cela ne me semblait pas d'actualité. Ça l est aujourd'hui et c'est sereinement que nous aborderons tous les deux ces questions.
Je dirai à E. que je ne lui en voudrai pas de mener sa vie amoureuse et sexuelle selon ses désirs, comment lui en vouloir et pour qu'elle raison autre que puérile ? Je pense pouvoir dépasser la limite que j ai posée : fais ce que tu veux mais je ne veux pas savoir : pouvoir ouvertement évoquer ses éventuelles rencontres et aventures sera peut être complexe, à nous de rendre cette expérience enrichissante afin qu' elle accroisse la qualité de notre complicité déjà grande. Quand à "partager"une femme ou un homme, comme à suggéré E. pourquoi pas ? Mais pas n importe qui ni n importe comment
Comment toutefois garder une certaine légèreté lors de ces discussions ?
Un baiser amical, GDF, si tu permets

#
Profil

Loveetc

le mercredi 07 décembre 2016 à 14h08

TrioBulle
Moi qui suis un peu "bisounours", je trouve que c'est une belle histoire. Vous êtes au début d'une discussion plus sérieuse sur les amours plurielles. Si vous avez l'occasion, vous pouvez lire ensemble le "guide des amours plurielles" de Françoise Simpère. Il m'a beaucoup aidée dans l'acceptation de ce que je vis avec mon mari et mon amoureux. Si cette façon de vivre vous convient à tous les deux, il ne lui restera plus qu'à trouver une mère pour ses enfants qui voit la vie dans le même sens que vous.

Quand au plaisir de partager un homme ou une femme avec toi, qu'en penses-tu ? Tu dis que tes expériences passées sont non conventionnelles, peuvent-elles s'accorder avec une expérience de ce type ? C'est quelque chose de très fort que de vivre ensemble une telle relation à 3. Perso, j'apprécie beaucoup.

Bonjour Triobulle, merci pour tes conseils de lecture. En flânant sur le site, j'ai trouvé de quoi nourrir nos réflexions.
Quand à trouver une femme qui serait heureuse de vivre ainsi ... Nous sommes d'accord avec E. : le temps ne presse pas. Nous voulons seulement ne pas ignorer la question.
Je me réjouis que tu vives avec bonheur ton histoire triangulaire. Bises

MoE
Petit témoignage vécu par rapport aux jeunes femmes qui auraient du mal à accepter cette relation particulière... J'ai, au travers de mes recherches de rencontres, reçu des fins de non-recevoir car même si ouvertes à l'idée d'un amoureux partagé,... Tout est possible!

#
Profil

Loveetc

le mercredi 07 décembre 2016 à 14h15

TrioBulle
Moi qui suis un peu "bisounours", je trouve que c'est une belle histoire. Vous êtes au début d'une discussion plus sérieuse sur les amours plurielles. Si vous avez l'occasion, vous pouvez lire ensemble le "guide des amours plurielles" de Françoise Simpère. Il m'a beaucoup aidée dans l'acceptation de ce que je vis avec mon mari et mon amoureux. Si cette façon de vivre vous convient à tous les deux, il ne lui restera plus qu'à trouver une mère pour ses enfants qui voit la vie dans le même sens que vous.

Quand au plaisir de partager un homme ou une femme avec toi, qu'en penses-tu ? Tu dis que tes expériences passées sont non conventionnelles, peuvent-elles s'accorder avec une expérience de ce type ? C'est quelque chose de très fort que de vivre ensemble une telle relation à 3. Perso, j'apprécie beaucoup.

Bonjour Triobulle, merci pour tes conseils de lecture. En flânant sur le site, j'ai trouvé de quoi nourrir nos réflexions.
Quand à trouver une femme qui serait heureuse de vivre ainsi ... Nous sommes d'accord avec E. : le temps ne presse pas. Nous voulons seulement ne pas ignorer la question.
Je me réjouis que tu vives avec bonheur ton histoire triangulaire. Bises

MoE
Petit témoignage vécu par rapport aux jeunes femmes qui auraient du mal à accepter cette relation particulière... J'ai, au travers de mes recherches de rencontres, reçu des fins de non-recevoir car même si ouvertes à l'idée d'un amoureux partagé,... Tout est possible!

#
Profil

gdf

le mercredi 07 décembre 2016 à 19h10

Loveetc
Quand à "partager"une femme ou un homme, comme à suggéré E. pourquoi pas ? Mais pas n importe qui ni n importe comment

la question des trouples (relation à 3) revient régulièrement sur ce forum, et est en général associé à la notion de licorne, c'est à dire quelque chose qu'on rêve de trouver, mais qui n'arrive pas en réalité. On peut trouver des licornes par hasard, mais pas en les cherchant.

Loveetc
Comment toutefois garder une certaine légèreté lors de ces discussions ?

Quand un couple devient sérieux, il faut parfois avoir des discussions lourdes...la légèreté n'est pas toujours possible pour aborder certains sujets

Loveetc
Un baiser amical, GDF, si tu permets

je te permets, et je te le rends !
attention; je n'ai que 38 ans, je suis peut être trop jeune pour toi ;)

#
Profil

Loveetc

le jeudi 08 décembre 2016 à 08h46

Bonjour GDF : )
Trop jeune pour moi ! ? Hihihi : " L'on n'est pas serieux quand on a dix-sept ans " !
Je ne suis " chaque fois, ni tout à fait la même ni tout à fait une autre " et parfois aussi déjà vieille comme dans le poème de Ronsard, mais sans regret.
Alors accueille ce baiser amical en toute quiétude, je suis une grande fille sans peur et sans reproche ! :)
La licorne, cet être mythologique ! C'est un peu comme l'amour, qui cherche ne trouve pas souvent !
E. et moi sortons assez souvent et sommes sociables et décontractés. Ainsi, rencontrer une licorne d'un jour ou d'une vie est possible et c'est pour moi la seule manière envisageable : pas de virtuel ! Aux écrans d'ordi je préfère les écrans de fumée sur les trottoirs devant les bars où l' on discute, rit ... J'aime échanger des regards, sentir parfois une curiosité pour l'autre, une attirance, et aborder ou accueillir la personne en question, bavarder, être surprise par les émotions qui surgissent, se revoir, laisser se développer une relation en liberté : copinage, amitié naissante, jeux de seduction, ou pas !
Je souhaite toutefois que ces fantasmes, désirs et eventuelles rencontres n'en viennent pas à constituer la seule pierre soutenant l'édifice en construction des interaction entre E. et moi.
Quant à la légèreté, ce n'est peut-être pas tant le sujet abordé qui la determine que l'état d'esprit que l'on adopte ? Rien de plus pénible que de parler sérieusement de sujets graves. Les grains de sel et de folie de l'esprit et de l'humour permettent souvent de dépasser certains blocages, de se décaler, de relativiser .... Voilà M'sieur !
J'apprécie tes remarques, ton baiser et te remercie surtout de l'attention que tu portes à mes pensées vagabondes sur l'amour.

#
Profil

Loveetc

le jeudi 08 décembre 2016 à 08h56

Loveetc
Bonjour Triobulle, merci pour tes conseils de lecture. En flânant sur le site, j'ai trouvé de quoi nourrir nos réflexions.

Quand à trouver une femme qui serait heureuse de vivre ainsi ... Nous sommes d'accord avec E. : le temps ne presse pas. Nous voulons seulement ne pas ignorer la question.

Je me réjouis que tu vives avec bonheur ton histoire triangulaire. Bises


MoE

Petit témoignage vécu par rapport aux jeunes femmes qui auraient du mal à accepter cette relation particulière... J'ai, au travers de mes recherches de rencontres, reçu des fins de non-recevoir car même si ouvertes à l'idée d'un amoureux partagé,... Tout est possible!

Salut ToE ! Pas très douée dans les manips je crois avoir tronqué ton message initial en voulant te répondre. Je te présente mes excuses. Tu parlais de position, première, deuxième relation. J'imagine bien ce que tu évoqués mais je ne me place pas dans une course et chacun étant différent, je préfère penser et ressens plutôt que chacun est aimé de façon singulière, et donc à une "place" impossible à usurper. Je crois aussi que rien n'est figé et que toute relation évolue. Autrement dit, comme le chante si bien Brassens : " rien n'est jamais acquis à l'homme, ni sa force, ni sa faiblesse, ni son cœur, et quand il croît ouvrir ses bras, son ombre est celle d'une croix [ .... -] et quand il veut serrer son bonheur, il le broie ....
: )

#
Profil

gdf

le jeudi 08 décembre 2016 à 14h08

loveetclaisser se développer une relation en liberté : copinage, amitié naissante, jeux de seduction, ou pas !

Ah comme j'aimerais que ce soit si simple! Encore faut il un environnement dont les convention sociales laissent cette liberté. Ma vision de l'amitié homme femme n'est pas forcément compatible avec les règles existantes, comme je m'en suis lamenté dans un post il y a quelques mois.

Au plaisir d'échanger plus de baisers, ici ou ailleurs ;)

Message modifié par son auteur il y a 11 mois.

#

SitNinFes (invité)

le jeudi 08 décembre 2016 à 18h39

«  Alors, je lui ai rétorqué que peu de jeunes femmes accepteraient avec bonheur une telle proposition de vie ! Et que quand bien même cela peut être, de telles relations s'avèrent souvent difficiles, voire moches. »

C'est ce que je suis en train de vivre avec une amoureuse, avec qui je partage une envie d'enfant et de son éducation, sans projet d'habitation commune. Pas de projet de ce genre avec d'autres amoureuses. Mais d'autres, dont on discute tous pour les rendre compatibles entre eux. Je crois que plutôt que de balancer un terme jugeant comme «  moche », tu aurais pu te limiter à «  difficile ». Mais ça on s'en doute tous.

Si je viens vers toi et que je dis «  des relations avec une grande différence d'âge c'est souvent moche », tu ne le prends vraiment que bien ?

Heureusement que c'est ce que mes parents ont vécu plus encore que toi, et moi à leur suite : ça a pu m'éviter de tenir des propos trop cons à ce sujet.

#
Profil

Loveetc

le vendredi 09 décembre 2016 à 09h48

Bonjour SitNinFes et merci pour tes remarques.
Quand je dis " moches", j'entends source pour le moins de mal-être, voire de souffrance, de sentiments ou de situations de trahison, d'abandon ...
Et ce ne sont pas les histoires d'amour à avec une grande différence d'âge que j'estime être ou devenir souvent "moches", mais celle où un homme reste en amour d'une femme et, en ayant rencontré une autre en âge et désir d' enfanter, explique à cette dernière son choix de ne pas renoncer à sa liaison précédente. Même si cette configuration permet probablement à certaines personnes de vivre de façon suffisamment satisfaisante, elle engendre des difficultés, questionnements et états émotionnels souvent impossibles à imaginer avant de s'engager : le projet, la conception, l'accueil au monde et les premières ( au moins) années de l'arrivée d'un enfant bouleversent très souvent les relations les plus "simples" et "solides" et les personnes les plus "tranquilles". Dans le cas que j'ai évoqué, je pense que les difficultés se multiplient, de même que les risques de souffrance, d'autant que ces modes de vie originaux par rapport aux normes morales, sociétales en cours induisent souvent une certaine solitude, due au jugements négatifs de l'entourage.
Ce terme moche que j ai employé n'était pas pas le bon, c'est vrai. Ce n'est pas tant un jugement que je voulais asséner, qu'une conclusion nuancée par "souvent" et non absolue de ce que j'ai pu observer de près ou de loin au sein de "familles à forme non conventionnelle, disons.
Quoiqu'il en soit, je suis navrée si je t'ai agacé (e) ou blessé (e). C'est avec la plus grande honnêteté et humilité possible que je te réponds, non pour "avoir raison" mais pour, grâce à tes remarques affiner et préciser mes propos, afin qu'ils soient moins cons : )
Bonne journée à toi !

#
Profil

Loveetc

le mercredi 14 décembre 2016 à 10h50

gdf
Ah comme j'aimerais que ce soit si simple! Encore faut il un environnement dont les convention sociales laissent cette liberté. Ma vision de l'amitié homme femme n'est pas forcément compatible avec les règles existantes, comme je m'en suis lamenté dans un post il y a quelques mois.

Au plaisir d'échanger plus de baisers, ici ou ailleurs ;)


Message modifié par son auteur il y a 6 jours.

Salve Gdf j ai retrouvé et lu le fil de conversation sur l'amitié homme femme !
Oui, l'amitié est une relation intime ! L intimité ne qualifie pas exclusivement l aspect charnel. Qui me connaît mieux que mes ami e s de 30 ans ? Et pour les plus récent e s, nous les invitons à entrer dans notre danse ! Que nous soyions en " couple " ou pas, c est pareil : hommes ou femmes, quand nous nous retrouvons, mes ami e s et moi, deux à deux ou en bande, nous nous embrassons, parfois sur la bouche sans la langue ( j ai l impression d avoir 12ans quand j écris ça ;) nous câlinons, nous apprécions bref l expression charnelle ( et pas sexuelle) de nos sentiments tendres et profonds, souvent plus durables que nos amours amoureuses d'ailleurs.
Les "conjoints" la plupart du temps perçoivent très bien l aspect sain de ces comportements qui hors contexte pourraient les insecuriser et rarissimes sont les réticences. Quand au regard respirateur de certains, nous nous en fichons comme d une guigne.
Et oui, nos amitiés n excluent pas les jeux de séduction, comme ce serait dommage !
Et oui, il peut arriver que le désir sexuel s'en mêle parfois. Alors, il s agit d examiner nos éprouvés d abord seul puis éventuellement avec l autre, de renoncer ou pas à réaliser ces désirs, de choisir à nouveau le champs des interactions et un mode relationnel qui convient.
Exigences : maintenir sa fermeté d'âme, la confiance et la loyauté la solidarité,une certaine délicatesse, l' humour et la légèreté. Mais quand nous estimons que l un d entre nous déconne et met en péril ce bel équilibre instable, nous en parlons, deux à deux, en petit groupe, parfois ensemble. Et malgré parfois une rupture amoureuse entre deux membres de ce groupe, nous maintenons avec les deux parties les liens : par exemple, dernièrement, suite à dès remous durables dans un couple, nous avons fait, pour la première fois 1soirée filles de la bande pour pouvoir nous voir toutes sans que le gars en question ne se sente exclu : tous les hommes l étaient !
Il est vrai que les proches de mes cercles amicaux, les nouveaux venus ... s étonnent toujours et sont enchantés par l harmonie et la solidité, le bel esprit qui règne entre nous. Et Je dois dire, je n ai jamais retrouvé ailleurs l équivalent...
Voilà, tu serais bienheureux parmi nous ! Nous avons inventé notre histoire amicale hors les contraintes exterieures qui nous deplaisaient et l entravaient. Nous sommes d accord tous avec nos différences pour dire que c est ce qui, dans la vie nous apporte le plus de fierté et de bien-être.
Où en es tu de ton histoire avec ta tendre amie ?
Un baiser de mon ici pour ton ailleurs londonien
Love, ex t ...
..

#
Profil

gdf

le mercredi 14 décembre 2016 à 15h44

loveetc
Où en es tu de ton histoire avec ta tendre amie ?

Après que j'ai déménagé en juillet, je lui ai envoyé un courrier, reste sans réponse.
En octobre, elle a trouvé du boulot et m'a mis un petit message sur linkedin pour me remercier pour les conseils que je lui avais donné. Comme je passais dans mon ancienne ville, on a déjeuné ensemble, en tout bien tout honneur, et elle l'a même dit à son mari.
Puis plus de nouvelle. Début décembre, j'espérais la revoir à une fête de Noël avec un groupe d'amis de notre ancienne ville. Comme elle n'était pas là, je lui ai laissé un WhatsApp. Elle m'a dit que sa situation a évolué, et la frontière floue est devenue barrière infranchissable. Je n'en sais pas plus.
Je suppose qu'elle a abordé le sujet avec son mari. Que ça s'est mal passé. J'ai pas demandé de détail, j'ai peur que ça la mette plus en difficulté qu'autre chose.
J'ai toujours envie de lui écrire, mais je ne le fais pas. Peut être que je la recroiserai, puisqu'on a gardé pas mal de contact là bas. Ou peut être pas.
Peut être que je lui enverrai le lien vers ce forum, pour qu'elle puisse partager ses questions, je sais pas.

@Loveetc je t'ai envoyé un MP. Ça commence à être indécent de échanger des bisous en public, faisons le en privé :)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion