Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Pas d'expérience.

Témoignage
#
Profil

Sofiadouleur

le vendredi 25 novembre 2016 à 00h52

Bonjours à vous.

Je me permets de vous écrire parce que je me suis lancée dans le polyamour et que... inutile de vous le dire, vous en lisez des dizaines par jour, ça a été compliqué.
Sauf que là, j'ai beau essayer de prendre le plus de recule possible, j'ai vraiment besoin de vos conseils.

Je commence par le début.
C'est moi qui ai amené le polyamour dans notre couple. J'ai rencontré Seb il y 2 ans et demi et avant ça j'avais eu beaucccccouup de relations longues. Une serial loveuse en force...
Quand j'ai rencontré Seb j'ai décidé au bout d'un an de relation, de traverser la France pour m'installer avec lui.

7 mois plus tard, j'ai rencontré Julien. Et la patatra. Je suis tombée amoureuse de lui, il était très différent de mon chéri que j'aimais pourtant terriblement. J'ai pris un peu de recule et j'ai réfléchi à la situation. M'imaginer quitter seb pour julien était absolument inimaginable pour moi. J'en ai alors parler à Seb, qui a accepter à reculons. Et ça a été ma grosse bêtise, parce que tout s'est enchainé très très vite, trop vite pour lui et au final pour moi aussi. Julien ne voyait aucun problème à ce que nous vivions etc...

Globalement, on s'est plutôt bien démerdé. Mais je me suis éloignée de Julien pour des raisons autre. Il buvait trop, moi aussi et avait des problèmes a réglés pour lesquels je ne pouvais rien.

Du côté de Seb, c'était chouette. On avait notre appartement, on parlais un peu plus, les deux se cotoyaient de temps en temps. Puis du jour au lendemain Seb s'est refermé sur lui même. Et je n'y pouvait rien.

Il y a deux semaines, il a envisagé la rupture parce qu'il n'envisageait pas ce mode de vie à long terme (c'est la question des enfants qui le gène en terme de reconnaissance). J'ai beaucoup écouté, parlé. Et j'ai fini par renoncer à mon polyamour pensant en être capable si j'arrive à être vraiment centré sur mon couple. Deux semaines plus tard patatra. Rebelotte, autre sujet de discorde etc...

En bref, il a rencontré une jeune femme il y a deux mois, avec qui il aime énormément parler, mais qui elle, ne s'imagine pas vivre comme ça et pour qui je suis un monstre (oui ça fait mal). Il est allé chez elle à deux heures de routes deux fois et il est heureux. Ce que je comprends parfaitement. C'est jeune, c'est tout rose, ça change, ça fait du bien, tu vois d'autres personnes etc...

Mais il m'aime, et je l'aime et ça fait 3 ans qu'on vit ensemble. Et pour l'instant, même si ce que nous vivons actuellement ressemble grandement à une rupture (je suis partie quelques temps à 1000km de chez moi, parce que nous explosions), il n'a jamais réellement formulé le besoin de me quitter. Il ne fais rien au niveau de l'appartement, il ne prend aucun chemin vers une rupture. Par contre, la jeune femme qu'il a rencontré va passer un week end chez nous pendant mon absence.

Je me demande, si je vis une rupture ou si dans son indécision et avec maladresse Seb ne serait pas en train d'expérimenter le polyamour?
Quand pensez vous?

Merci d'être arrivez jusque là et désolée si ce n'est peut être pas très claire.
Je suis moi même en pleine indécision sur mes envies, mes choix de vie, et j'avais de grands projets avec lui et il ne me rejette pas. Il ne prend aucunes décision, on s'aime terriblement et il prend beaucoup de distance parce qu'il est en plein crush amoureux.

#
Profil

gdf

le vendredi 25 novembre 2016 à 20h05

Bonjour, bienvenue ici.
Pour commencer, on a tous commencé avec "pas d'expérience". Et on a tous appris plus ou moins sur le tas.
Il y a beaucoup de personnes impliquées dans ton histoire, mais la principale, c'est toi. Tu ne sais pas forcément ce que tu veux, et c'est normal. Une bonne façon de mieux se comprendre soi même, c'est de verbaliser ce qu'on a en tête. Tu peux le faire ici, mais le mieux, c'est d'en parler avec Seb, non? C'est lui le premier concerné à court terme, apparemment. Et puis tu te demandes ce qu'il a en tête, et ce qui est sur c'est que tu ne le sauras pas s'il ne te le dis pas.
Au point où tu en es, il faut envisager toutes les possibilités, de la rupture à la relation polyamoureuse épanouie en passant par les différents stades de la prise de tête. Si tu veux prendre des décisions éclairées, pas d'autres solutions que de communiquer autant que tu peux avec ton Seb. Tu dis qu'il est loin, mais êtes vous encore en contact?

#
Profil

Sofiadouleur

le vendredi 25 novembre 2016 à 22h00

Bonjour,

Merci de ta réponse :)

Oui, nous sommes toujours en contact. Mais il ne parle pas. Il n'a jamais vraiment été très bavard sur ses projets, ses envies, ses passions. Il est très secret et c'est, de mon avis, de son éducation.
Je n'ose plus lui pauser ces questions, parce que je n'ai pas envie de le brusquer et en même temps j'ai toujours cette impression qu'il ne sait pas lui même et que je n'ai pas à le guider.

C'est la première fois que je peux vraiment parler ouvertement et sans non-dit. Ici.
Et si je suis maladroite je m'en excuse.

#
Profil

LuLutine

le samedi 26 novembre 2016 à 12h02

Bonjour Sofia,

Tu n'es pas maladroite, en tout cas pas plus que nous autres. ;)

Une chose me fait tilt dans ton premier message c'est "il ne prend aucune décision".

Peut-être que ça me gêne parce que j'ai vécu un peu ça....avec quelqu'un qui ne décidait pas et quand il décidait, c'était en se prévalant d'une contrainte qui serait exercée par quelqu'un d'autre / les événements.
(Bref une position qui permet de se déresponsabiliser alors qu'on est bien responsable de ses choix et du respect qu'on manifeste à l'autre, ou pas.)

Peut-être que ça te convient de vivre une relation un peu floue avec une personne qui n'assume pas sa part de responsabilité dans la relation. Si c'est le cas, super pour toi.

Mais si ça ne te convient pas (et il semble que ça puisse être le cas), tu as besoin de le lui dire.

Si lui ne parle pas, tu peux toi lui parler, lui écrire une lettre ou un mail etc.

Lui dire que ce n'est pas clair pour toi, que tu as envie d'être avec lui mais que tu ne vois pas bien où vous allez, par exemple...que tu as besoin de connaître sa vision de la situation.

#
Profil

Lagentda

le samedi 26 novembre 2016 à 14h10

Bonjour, Sofia. Ce qu il semble, c est que lui, comme toi, aviez finalement une tolérance pour le polyamour. Ce qui ne semble pas être le cas de l autre fille. Par contre, et c est la que réside ton questionnement...en partie du a votre pas d expérience - je me mets aussi dans le paquet des gens qui sont sans expérience solide, aux limbes du polyamour en quelque sorte - ce que seb et toi ne savez pas c est quel cadre polyamoureux vous convient individuellement - et peut être ensemble. Et, je trouve que dans on est dans ces moments là, il est difficile de distinguer ce qui vient de nos aspirations intimes des prescriptions du background extérieuR. Et, c est rare que ces prescriptions inconscientes ou conscientes ne soient pas majoritairement classiques ( monogamie entre autres). Donc on est sous influence, et nos décisions ne sont pas sereines. On ne sait pas où on en est. il y a sans doute un travail de type psychanalytique à faire pour justement aller à la rencontre de ses aspirations intimes..avec de la déconstruction et de la construction. Ce sont en quelque sorte les fondations nécessaires pour établir son cadre polyamoureux, qui peut aller de la monogamie choisie et consciente à l anarchie relationnelle, en passant par pleins de formes, selon ou on veut mettre sa sécurité et sa liberté. Bon, je ne peux pas trop te donner de conseils, car je n ai pas encore pris le temps sur ce travail sur moi. mais, par contre, ce que j ai retenu du peu de règles liées à tous les cadres polyamoureux, c est de se laisser du temps. et, ça aussi, ça peut aller à l encontre de l air du temps général, ou il y a une éloge de la rapidité. Tout va très vite - parfois sur le long terme, ce n est que de l agitation - donc tu dois aller vite. L indécision est considérée comme une tarE. Mais, en vérité, contrairement à ces injonctions, il faudrait parfois prendre le temps de la réflexion et de l expérience, à condition que ce travail soit fait sérieusement. Par exemple, comme tu le sens, la nouvelle relation de seb est nouvelle, si bien qu avec cette énergie relationnelle, il ne peut pas être au niveau de recul auquel il pourra être dans un an. Après, ce que dit lulutine sur les pièges de l indécision, et surtout - je dirai - sur l incapacité de parler au-delà du " je ne sais pas " est juste. Voilà en vrac, quelques réflexions que je voulais livrer à la lecture de ton sujet.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion