Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Un électrochoc

Témoignage
#
Profil

compersion

le mercredi 21 décembre 2016 à 13h04

Bonjour à tous,

En couple depuis 15 ans, marié depuis 8 et avec 2 enfants (11 et 9), j'ai découvert la notion de polyamour récemment lorsque mon épouse m'a avouée il y a 3 semaine être amoureuse d'un autre homme, elle était moins présente, je la sentais distante, je l'ai questionnée...

4 jours sans sommeil m'ont permis de recoller rapidement les morceaux du puzzle, de prendre du recul, de me faire ouvrir les yeux sur notre relation, de voir les signes que je ne pouvais (voulais) voir et de découvrir l'amant qui est un collègue de son travail en qui j'ai (avait) de l'estime (et qui s'est fait quitter par sa femme il y a un an), avec qui nous avons passé plusieurs moment (enfants compris)

Nous partageons les mêmes valeurs (éducation notamment) mais la communication dans notre couple n'a jamais été notre point fort et je l'ai toujours laissée libre de trouver des lieux / personnes qui lui permettent de s'exprimer pleinement... J'avais donc conscience qu'elle puisse trouver ailleurs un complément à notre relation mais sans jamais l'exprimer et en éprouvant une pointe de jalousie dans ces échanges.

Rapidement j'ai pris conscience qu'il fallait que je fasse un travail sur moi en changeant d'état d'esprit afin de ne pas m'enfermer dans une bulle comme c'est le cas habituellement... Je me libère, je communique plus, je m'ouvre aux autres, je suis plus énergique, j'exprime les non dit (notamment avec mes parents) et je ne m'encombre plus de ce que je n'ai pas envie (ne pas se forcer) et je prends plaisir à ce que je fais. Finalement de ce point de vue c'est assez positif !

Ensuite vient la question du nous "est ce qu'elle m'aime encore ?", "est ce que je l'aime encore ?" et la découverte au travers de différentes lectures de cette notion de polyamour qu'elle avait déjà entamée de son côté... son attitude, mon désir et nos échanges font que la réponse est claire. Elle me dit que je suis le passé et le futur, lui est le présent.

Mais je n'arrive pas à passer le déséquilibre lié au fait qu'elle m'a caché cette relation depuis plusieurs mois, qu'elle en a parlé à d'autres mais pas à moi... Je n'étais surement pas réceptif mais ça aurait évité de tout me prendre d'un bloc

Le vivre au quotidien est difficile, c'est un collègue, le nom s'échappe dans les conversations, les échanges téléphoniques sont continus (on en a discuté pour établir quelques règles) puisque je voyais bien qu'elle me cachait certains échanges pour me protéger (ce qui était contre productif).

Au final, même si je n'aurai pas été contre l'idée à la base (en tout cas au niveau sentimental), je ne lui en veux pas mais je me sens piégé avec un train de retard dans cette situation qui ébranle l'ensemble de mon schéma de couple, du rapport au corps, au sexe...

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

gdf

le mercredi 21 décembre 2016 à 13h14

Bonjour, bienvenu sur ce forum

Dans un monde idéal, on se dit les choses importantes au moment où elles arrivent. Et puis, selon les circonstances, la situation du couple, il se peut qu'on garde des choses pour soi, qu'il aurait fallu avouer plus tôt.
Quelques mois de secrets, ça te paraît long, mais c'est le temps qu'il faut pour prendre son courage à deux mains et passer le pas. C'est normal que tu te sentes piégé, mis devant le fait accompli.
L'important est les messages d'amour qu'elle t'a fait passer.
Je vous souhaite plein de bonheur.

#
Profil

Enora

le mercredi 21 décembre 2016 à 21h34

compersion
J'avais donc conscience qu'elle puisse trouver ailleurs un complément à notre relation

En écrivant ça, tu as déjà admis la philosophie même du polyamour ...
Et le choix de ton pseudo en dit long aussi.
Alors oui, en effet, être mis devant le fait accompli n'est pas la meilleure situation, mais il me semble à te lire que tu as pour ainsi dire déjà pardonné pour trouver une suite ensemble.

Ton témoignage est émouvant.

#
Profil

Acielouvert

le vendredi 23 décembre 2016 à 09h47

Bonjour
Oui ton témoignage est touchant. Tu l'aimes et tu essayes de t'adapter. C'est beau.
En te disant la vérité, ton épouse te témoigne la confiance qu'elle en a en vous. Elle ne fixe pas de projet avec lui. Elle connaît son attachement pour toi.
C'est dans cet état que je me trouve.
J'entretiens une relation cachée depuis 1 an et demi avec un homme dont je suis tombée amoureuse au travers de mes activités sportives.
Je suis mariée et j'ai deux enfants. Je souhaite dire à mon époux ce qu'il se passe par respect pour lui, parce que je l'aime et qu'il puisse lui aussi s'ouvrir à une autre femme s'il en a besoin.
Je connais mon époux depuis 25 ans et c'est la première fois que je le trompe.
J'ai beaucoup reflechî sur cette situation et je pense que oui j'aime réellement deux hommes. Ils me touchent différemment, ils m'apportent différemment et je ne peux concevoir de perdre l'un ou l'autre, voire les deux.
J'ai trouvé maintenant un équilibre ainsi. L'amour que j'éprouve pour l'un n'enlève pas l'amour que j'éprouve pour l'autre. Cela est venu créer une dynamique en moi et je profite de chaque moment passé avec eux.
Ton épouse pense présent avec lui.
Elle a certainement envie de prendre les choses comme elles viennent.
Essaye d'en faire autant. Je pense qu'il n'est pas naturel de devoir rompre une relation avec quelqu'un pour lequel on éprouve des choses fortes. Cela nous détruit.
Tu en veux à ton épouse de ne pas t'avoir dit plus tôt. Moi cela fait plus d'un an et demi que je cache ma relation avec mon amoureux (je n'aime pas le mot amant). C'est le temps nécessaire pour bien identifier l'attachement que je porte à chacun et je m'apprête maintenant à le dire à mon mari.
Avec beaucoup d'inquiétude...

#
Profil

compersion

le dimanche 25 décembre 2016 à 10h08

Merci !

Le travail continue pour moi, je sors plus, me tourne vers des amis proches et de confiance qui me permettent d'avancer...

Par contre, j'ai toujours des problèmes sur la gestion au quotidien, le message qui arrive sur son téléphone, l'obsession de savoir ce qu'ils se disent, de lire leurs echanges...

Je me suis tourné vers le sport pour évacuer mais chaque fois que la fatigue arrive (physique ou mentale) je ressens le besoin qu'elle me rassure par rapport à ça

Je lui ai demandé de ne pas se cacher mais j'ai finalement des doutes sur cette façon de faire... Même si je sens que par moment le fait de savoir que ce ne sont que des banalités me permet de ne pas m'imaginer autre chose

Comment le gérer vous de votre côté ?

#
Profil

compersion

le dimanche 25 décembre 2016 à 10h17

Acielouvert
Avec beaucoup d'inquiétude...

Chaque situation étant différente, nous ne pouvons savoir comment l'autre va réagir...

Dans mon cas il y avait aussi des problèmes de communication de mon côté (couple, famille, amis) et cet électrochoc m'a fait avancer et c'est aussi ce qu'elle en attendait pour notre épanouissement de couple

Attend tu quelque chose en lui dévoilant cela ? Si non pourquoi lui dire ?

#
Profil

Acielouvert

le dimanche 25 décembre 2016 à 16h36

Dans mon cas, je n'attends pas que les choses aillent mieux. Elles sont ce qu'elles sont au bout de 25 ans. Et je trouve en mon mari un père formidable, un Homme toujours séduisant et que je valorise, avec lequel j'ai toujours une sexualité épanouie mais c'est vrai aussi avec lequel la routine et un manque d'attention de part et d'autre s'installent trop souvent.
En mon amoureux, je trouve une compréhension énorme et une douceur dont j'ai besoin. Il est seul et a besoin lui aussi de moi. Il est câlin, mon mari ne l'est pas.
Nous partageons la passion de la montagne pour laquelle mon mari me laisse m'y rendre sans lui ni les enfants un jour dans le we car elle me ressource.
Tous les deux constituent l'homme parfait et ainsi je suis comblée. Je sais aussi que j'apporte à chacun des choses différentes.
Comment j'arrive à gérer cela ?
C'est ainsi cachée que j'ai aujourd'hui trouvé mon équilibre ; c'est plus facile pour moi que pour mon amoureux qui lui n'a pas d'autre femme.
Il souffre maintenant du caractère caché de notre relation et l'attachement étant là, de mon absence quand je suis près des miens.
Je n'ai pas envie de briser ma famille, enlever leur père à mes filles, ne plus être auprès de mon mari pour lui.
Mais je souffre de sa souffrance et de sa solitude quand je ne suis pas là et qu'il a besoin de moi.
J'aimerais donc pour répondre à ta question le dire à mon mari pour 4 raisons :
- par amour pour mon amoureux et qu'il ait sa juste place car il remplit mon Coeur lui aussi
- par amour également pour mon mari que je quitterais s'il n'y avait plus d'amour entre nous mais ce n'est pas le cas
- pour etre juste et honnête vis à vis de mon mari, arrêter de cacher et de mentir, et qu'il trouve lui aussi les manques éventuels à notre relation en une autre peut être (ce serait équitable).

Cela, c'est ce que j'espère. Concrètement si l'autre n'est pas prêt, je conçois tout à fait que la vérité ou la pratique du polyamour puissent aboutir à l'échec.

En ce qui te concerne, tu souffres.
Peut etre avez vous à rediscuter les bases de la gestion de votre relation ? Les communications qu'elle partage avec lui, les moments que vous vous préservez, ce que tu ne veux pas.
Tu dois lui en parler.
Je pense aussi que tu ne dois pas tout savoir.
Effectivement je me demande aussi si tu ne sentirais pas mieux si toi aussi tu jouissais du droit de séduire quelqu'un d'autre (tomber amoureux c'est plus difficile et il ne faut pas le chercher, ça nous tombe dessus !). Car là, tu subis.
En aurais tu l'envie ?
Cela t'aiderais tu ?

Je crois que ce qui est important c'est de savoir pourquoi nous sommes en affinité avec quelqu'un et de peser sur la balance chaque élément qui nous permet de dire qu'il peut y avoir maintien ou pas d'un équilibre.
Dès qu'il y a déséquilibre, nous avons à prendre des décisions.

#
Profil

TrioBulle

le dimanche 25 décembre 2016 à 17h55

Compersion et Acielouvert, vos témoignages sont très touchants et complémentaires.

Je comprends tout à fait ton envie d'en parler à ton mari, Acielouvert, et je comprends aussi ton inquiétude. C'était un peu différent dans mon cas mais je n'imaginais pas non plus que mon mari ne sache pas que j'éprouvais des sentiments pour un autre. J'espère que tu vas trouver la manière de lui en parler et qu'il va comprendre et apprécier cette nouvelle vie qui s'offrira à lui avec avec l'ouverture de votre couple.

Compersion, c'est un peu normal que tu sois perturbé par cette situation nouvelle. Si elle t'a permis de faire un travail sur toi et de plus t'ouvrir aux autres. Mon mari a aussi énormément changé en un an, depuis que nous avons parlé d'amours plurielles. Lui qui ne parlait pas beaucoup, qui avait du mal à parler de son ressenti, il arrive maintenant plus facilement à dire ce qu'il ressent. Il n'a pas de "lutine" pour l'instant mais il sait que la porte est ouverte et que cela peut arriver. J'essaie d'être discrète dans mes échanges avec mon lutin pour que ça n'empiète pas sur notre vie de famille. Comme tu le dis pour ton épouse, les échanges sont parfois très banals, c'est aussi pour "remplir" la vie de celui qui n'a pas le quotidien et qui n'a pas d'autre lutine non plus...

Je vous souhaite tout le meilleur en cette période de voeux, à tous les deux, pour que les amours plurielles vous apportent le bonheur et la sérénité !

#

(compte clôturé)

le lundi 26 décembre 2016 à 16h30

Au final, même si je n'aurai pas été contre l'idée à la base (en tout cas au niveau sentimental), je ne lui en veux pas mais je me sens piégé avec un train de retard dans cette situation qui ébranle l'ensemble de mon schéma de couple, du rapport au corps, au sexe...

Bonjour,
je comprends, disons que tu n'a pas trop eu le choix de la méthode: entrée progressive ou plongée radicale dans l'eau non exclusive. Avec du recul, la deuxième méthode a ma préférence, on sait vite si on est polycompatible ou pas; c'est un peu fort et stressant (comme un déménagement par exemple) comme expérience mais on traine pas une longue et inutile angoisse ou des règles qui ne fonctionnent pas...

#

(compte clôturé)

le lundi 26 décembre 2016 à 16h55

Je lui ai demandé de ne pas se cacher mais j'ai finalement des doutes sur cette façon de faire... Même si je sens que par moment le fait de savoir que ce ne sont que des banalités me permet de ne pas m'imaginer autre chose
Il paraît qu'il y avait du temps d'avant les Smartphones et Autres Gadgets Tactiles Connectés qui font bip bip, vrvr vr vr au moment les plus inopportuns un truc pas mal qu'on appelait le calme et l'intimité.
Sur ce sujet, je crois que le mieux dans le mesure du possible (c'est plus facile dans une grande maison que dans un petit appart) est de bien repérer vos moments partagés, intimes au sens large et de les sanctifier.
Certaines personnes sont soumis à leurs bidules électroniques au point de ne plus être "présents" vraiment ici maintenant, c'est à mon sens nuisible à toutes les formes de relations (sauf à distance bien sûr).
les gadgets doivent rester à leur place d'outil et ne pas tyranniser les rythmes individuels, les moments à deux ou en famille.
Ta femme parle de toi au futur, c'est bien mais de vrais moments de présence à deux avec toi "en mode avion", c'est pas mal non plus.
Sanctuariser des moments à deux implique également qu'elle puisse également en sanctuariser avec son autre amoureux sans "droit de regard" de ta part: grande respiration, on lache prise, mode avion, tu déploies tes ailes et ça plane...

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#

(compte clôturé)

le lundi 26 décembre 2016 à 17h04

Un truc pour de la présence à deux: lancez-vous dans un truc nouveau à deux: un sport, un hobby ou n'importe quoi que vous découvrez tous les deux en même temps, dans la vraie vie et juste vous deux

#
Profil

compersion

le jeudi 29 décembre 2016 à 15h13

@Acielouvert
Merci pour ces mots ! Ils me permettent vraiment de comprendre certains éléments (pourquoi maintenant ?) et d'avoir un point de vue "de l'autre côté"...

J'ai déjà commencé un travail sur moi en me tournant vers des amis de confiance, sortir avec les collègues, ne plus m’empêcher de faire ci ou ça en pensant "qu'en dira t'on ?", d'être plus souriant, positif afin d'instaurer d'autres dynamiques envers mes interlocuteurs, etc. Le travail est long mais ça me semble aller dans le bon sens au niveau du ressenti de ce "pouvoir de séduction" que je m'interdisais d'avoir...

@TrioBulle
Je me rends compte que tout ceci ne se fera pas du jour au lendemain, c'est d'ailleurs une de mes craintes sur le long terme... Est ce vraiment moi ? Est ce que je ne fais pas tout ça en me leurrant sur mon objectif ? L'exprimer, en parler, discuter me semble essentiel aujourd'hui (quelque part, c'est déjà une avancée)

@Bagheera
Effectivement, avec la prise de recul, se prendre tout est violent mais permet de ne pas avoir de questions à se poser pour avancer... De toute façon, les signes étaient là avant mais je ne les voyais pas ou ne les entendaient pas...
Le dialogue est instauré, des projets en cours (week end / voyage /concert) pour les prochains mois... J'ai pas mal avancé ces derniers jours afin de me concentrer sur notre bonheur lorsque nous sommes ensemble, en faisant abstraction du reste, j'ai l'impression que ça m'aide

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

TrioBulle

le jeudi 29 décembre 2016 à 18h08

Je crois que tu es sur le bon chemin, compersion. Il est très important d'en discuter et d'avoir aussi des projets à deux pour les mois à venir. J'espère que cette nouvelle voie t'apportera autant de bonheur que la précédente !

#
Profil

compersion

le dimanche 01 janvier 2017 à 07h53

Merci, le dialogue est maintenant essentiel pour nous et ça nous permet d'avancer... Il y a longtemps que nous n'avons pas été aussit complice dans notre couple et je profite à chaque instant de ce bonheur !

Mais en me tournant vers moi, j'analyse mes relations / sentiments / ressentis (enfance, passé, present), je vois que mon ego est touché et aujourd'hui j'éprouve à nouveau de la colère contre lui qui a fait le premier pas et fais subir à notre famille ce que lui même a subi (à l'époque, il avait fini interné dans un hôpital ce qui finalement aurait pu m'arriver)

Il a exprimé ses sentiments à un moment également où moi je n'allais pas bien (lieu de vie / travail / etc.) mais sans comprendre ou voir pourquoi... Ce qui a été fait depuis...

Après discussion, elle a tenté au depart d'en faire un ami, de l'introduire dans notre cercle mais ce n'était pas ce qu'il voulait... Et j'étais à 100000 lieux d'imaginer cela

J'ai la désagréable sensation que si je n'avais pas été moi-même perdu à ce moment, nous aurions avancé différemment... Ce qui est impossible à savoir... Mais au final, je m'en veux à moi même

J'envisageais au départ de pouvoir le rencontrer, ça me paraît aujourd'hui irréalisable...

Pour ceux qui ont pu le dire à leur conjoint, est ce une réaction normale ? Déjà vue ? D'autres ont ils ressenti quelque chose de similaire ?

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

compersion

le mardi 03 janvier 2017 à 12h07

Je m'auto répond puisque mes sentiments et ressentis évoluent quasiment de jour en jour... La colère s'estompe (j'ai compris d'où elle venait), je me concentre sur moi et sur le plaisir que nous avons d'être ensemble

Je lui exprime mes doutes, mes peurs, nous en discutons, elle me rassure, me montre et me répète qu'elle m'aime et j'essaye de ressentir que rien ne me menace, que ce n'est pas un concurrent

J'ai repris la lecture du blog "Les fesses de la crémière" que vous devez connaître, ça m'aide à prendre du recul et à continuer d'avancer...

#
Profil

MoE

le mardi 03 janvier 2017 à 23h43

Bonsoir @compersion, bravo pour ta résilience, ta patience et ton envie d'avancer de manière constructive. Bonne année au passage ;)

#
Profil

TrioBulle

le mercredi 04 janvier 2017 à 16h36

Tu avances à grands pas, Compersion, et je pense que vous allez arriver à construire quelque chose de nouveau .

Nous avons quelques mois de recul pour une situation à peu près semblable et nous échangeons de plus en plus, de mieux en mieux mon mari et moi.

C'est difficile de passer d'une relation exclusive de longue date à une relation ouverte. Il faut du temps, il faut s'informer (pour nous ça a été les bouquins de Françoise Simpère), comprendre... Mais ma vie à l'heure actuelle, tout en n'étant pas encore des plus calmes, est de plus en plus belle et remplie d'amour.

#
Profil

compersion

le lundi 09 janvier 2017 à 10h12

Le travail continue... après avoir pris du recul sur mes derniers ressentis (blocage dès que son prénom est évoqué, moments vécus lorsque j'étais présent ou non, imagination de situation, etc.), j'ai décidé de ne plus faire abstraction du fait qu'il soit là et j'ai commencé à évoquer des sujets dans lequel il était impliqué (travail, amis en commun, sorties, etc.)...

Cet exercice m'a permis de me libérer, d'exprimer clairement mes sentiments et finalement cela s'est aussi transformé en écoute, vision, compréhension de ce qu'elle vivait, elle a pu exprimer ses craintes, ses peurs, ses sentiments qu'elle ne voulait pas évoquer de peur de me blesser

@MoE :
à y réfléchir, je ne pense pas que ce soit de la résilience puisque mon état ne sera plus le même qu'avant, je le vois plus comme une évolution... Je me suis libéré d'un certain nombre de verrous que je m'étais imposé de peur que de la perdre, la blesser, que va t'elle en penser, ça ne lui plaira pas, etc.(aussi bien dans le couple que dans mes relations sociales...)

@TrioBulle
merci et oui, la vie en général n'est pas calme, de nombreux facteurs extérieurs se sont accumulés ces derniers temps (maladie de parents, d'amis très proches, relations familiales tendues) qui m'ont clairement montré ce que j'étais capable d'encaisser, d'accepter ou de faire et finalement de voir le bonheur que j'avais d'être à ses côtés, que nous avions d'être ensemble, qu'elle vivait... son épanouissement et le mien en cours de structuration

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

compersion

le jeudi 26 janvier 2017 à 17h42

Bientôt 3 mois...

3 mois de remises en question, de doutes, d'interrogations, de besoin de comprendre, d'avancées, de reculs, de hauts, de bas...

Un constat, ça continue à faire mal, je peux le comprendre, je suis heureux pour elle, mais j'ai du mal à l'accepter ! Nous sommes plus soudés, plus communicatifs, les tensions du début s'apaisent et nous parlons librement de tous les sujets qui m'interrogent... (mon imagination ne s'en trouve qu'apaisé)

Un exercice simple qui m'a permis d'avancer énormément a été de me projeter à sa place et de m'interroger sur ce que moi j'aurai fait si les rôles avaient été inversés... Durant nos 15 ans de vie commune, j'ai été attiré par plusieurs femmes, comment me serais je comporté si elles avaient fait le premier pas ? Nous avons d'ailleurs échangé longuement à ce propos.

J'envisage maintenant sérieusement d'aller voir un psychologue / psychosociologue afin d'en parler et de m'aider à continuer d'avancer, peut être la prochaine étape ?

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

TrioBulle

le vendredi 27 janvier 2017 à 15h29

Je suis contente de voir que tu avances, @compersion.

Moi qui suis dans la situation inverse, j'ai fait comme toi et je me suis mise à la place de mon époux. Je suis bien incapable de dire comment j'aurais réagis s'il était tombé amoureux d'une autre femme. Et même au début de ma relation avec mon "lutin", je crois que je n'étais pas prête à cela. Maintenant tout est plus clair dans ma tête et j'espère qu'un jour il pourra vivre ce que je vis actuellement. La compersion est dure à atteindre et ton choix de pseudo était révélateur.

Si tu ressens le besoin d'en parler avec un thérapeute, c'est une bonne idée de le faire. Il faut trouver quelqu'un qui soit ouvert aux amours plurielles, ce qui n'est a priori pas la majorité. Il y a quelques infos sur le forum.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion