Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamoureux à 18 ans

Bases
#
Profil

Hendar

le jeudi 10 novembre 2016 à 18h20

Bonjour,
J'ai 18 ans depuis quelques mois déjà, et depuis plusieurs années j'ai un problème dans mes relations. Alors que je suis en couple, il m'arrive de développer des sentiments pour une autre fille tout en aimant toujours ma copine. J'ai souvent eu droit à la phrase "si tu étais vraiment amoureux de la première tu ne serais pas tombé amoureux de la deuxième", mais mon ressenti est différent. Je me sentais capable d'aimer deux personnes à la fois, les sentiments n'ayant pour moi aucune limite donnée. J'ai récemment découvert ce qu'était le polyamour, et les descriptions que j'ai pu en lire correspondent plutôt bien à ce que je ressens. Cependant, tout les témoignages que j'ai pu lire étaient ceux de personnes d'environ 30 ans, est il normal à mon âge d'être amoureux de plusieurs personnes ?
J'en ai parlé avec ma copine actuelle qui m'a clairement dit qu'elle me quitterait si je développais des sentiments pour une autre, mais je n'ai aucune envie de la perdre
Avez vous des conseils à me donner ?
Merci d'aider un pauvre jeune complètement perdu

#
Profil

EdK

le jeudi 10 novembre 2016 à 18h49

Normal non. Au sens où ce n'est pas la norme statistique ... encore qu'il est impossible de le savoir en fait.

Si ça peu te rassurer je connais plusieurs poly qui ont entre 18 et 25 ans. Ils n'utilisent pas nécessairement ce terme pour se désigner eux même mais ils en reprennent tous les principes.

Dans le cas de ta relation actuel je ne peu que te conseiller de bien réfléchir et de faire le meilleur choix possible. Tout en sachant qu'aucun choix ne sera facile.

#
Profil

Hendar

le jeudi 10 novembre 2016 à 19h05

Comment s'appellent-ils dans ce cas ?
Et dans ma situation actuelle, devrais-je renier cette partie de moi pour correspondre aux attentes de cette fille ou bien mettre fin à cette relation bien qu'elle me procure du bonheur ?
Ensuite, comment annoncer ça à ma famille qui pense qu'une relation se fait uniquement à deux ?
Tellement de questions se bousculent dans ma tête, je ne sais pas à qui les poser.

#
Profil

Apsophos

le vendredi 11 novembre 2016 à 13h16

Hendar
Comment s'appellent-ils dans ce cas ?

Quand ça se passe "bien" ils s'appellent pas, ils s'en foutent ils vivent leur vie. ("bien" implique sans doute quand même des drames petits et grands)

Renier des parties de soi c'est pas ce qu'on appelle "devenir adulte" ? :-D

#
Profil

PolyEric

le vendredi 11 novembre 2016 à 14h36

Si ça peut t'aider, je me suis découvert au même âge que toi. Au début, je trouvais que les gens était vraiment bizarre de n'aimer qu'une seule personne et je les trouvais complètement pourris quand ils me considéraient mal pour cela. Je me suis même énervé avec ma copine car elle ne voulait pas sortir avec le deuxième mec autour duquel elle tournait (elle ne voulait pas franchir le pas parce qu'elle sortait avec moi, et elle n'était pas contente car cela prouvait à ses yeux que je ne l'aimais pas). Elle l'a quand-même fait, devant moi, mais en me traitant de tous les noms (après les ébats bien entendu, une fois qu'elle avait eu ce qu'elle voulait). Et après 5 ans d'essais de s'entendre sur cette question, elle a fini par me lourder comme quasiment toutes les autres qui ont
suivi.

Quelques années plus tard, j'ai compris que j'étais aussi bizarre pour les gens, qu'ils l'étaient pour moi. Et 36 ans plus tard rien n'a changé, je les trouve toujours vraiment bizarre et réciproquement.

Ta copine n'y peut rien, et toi non plus d'ailleurs, du moins si tu es comme moi.

Donc il te reste à imaginer la suite, ou comment mettre un carré dans un rond sans déformer le carré, et sans déformer le rond. Bienvenu au club.

Pour quelqu'un de perdu, tu es particulièrement perspicace.

En fait tu n'as besoin de rien, c'est les autres qui ont un problème, mais bon, ça c'est l'avis de quelqu'un qui, vu des autres, a un problème . Tout est relatif, comme l'a si bien expliqué le plus grand génie de tous les temps.

#

Marie6 (invité)

le vendredi 11 novembre 2016 à 18h15

Bonjour,
j'ai 20 ans et j'ai copain depuis 3 ans. Je l'aime beaucoup et on est très complices. Je sais cependant que je n'aime pas tout chez lui et qu'il ne me comblera pas entièrement à lui seul et durant toute ma vie. Il est pour moi inimaginable de ne plus l'aimer, de l'oublier et d'arrêter toute relation avec lui. De plus, j'ai rencontré un garçon il y a quelques mois et nous commençons à nous aimer plus que le font de simples amis. Pourtant, mes sentiments pour mon copain n'ont pas changé. Je pense donc que je suis capable d'aimer deux personnes. J'en ai parlé à mon copain. Il a eu la même réaction que ta copine au début, il a dit que j'étais profondément égoïste, ce que je comprends tout à fait. Mais il tient trop à moi pour mettre un terme définitif à notre relation pour l'instant. J'ai parlé de mon copain à l'autre garçon, il a dit qu'il allait s'éloigner de moi, je n'ai pas voulu. Il va falloir que je lui en parle plus sérieusement. Mais je sens que ça va mal se finir. Courage !

#
Profil

Miela

le dimanche 13 novembre 2016 à 16h31

Bonsoir,

Je ne sais pas si je serai d'une grande aide, mais je peux apporter un exemple plus positif déjà :)

J'ai maintenant 19 ans. Moi et mon copain J (premier copain) sommes ensemble depuis février 2015 (ie 1 an et 9 mois). En juin dernier, j'avais justement ouvert un post ici pour demander de l'aide pour ouvrir notre couple au polyamour, après avoir reçu des avances de la part d'une tierce personne A.
Et 5 mois plus tard, J vient de m'encourager à approfondir cette relation avec A, trouvant qu'en l'état actuel, je passais à côté de quelque chose !

Entre temps, énormément de discussions, pour cerner ce qui bloquait, et recréer un "modèle" de relation dans lequel tout le monde s'y retrouvait.
Ce n'était pas facile, et l'option de rupture s'est quelque fois présentée. Le tout était que chacun de nous deux était attaché à l'autre plus qu'à ses modèles précédents.
Notre résultat n'est pas parfait, puisque J trouve maintenant des difficultés à se projeter dans notre relation, alors que ça n'était pas le cas avant. Mais 5 mois reste court pour ce genre de changement, et je suis plutôt sereine sur le fait qu'on va régler ça.

A la question de "normalité", je dirais que personne n'est malade, et que c'est le seul sens de normalité qui me semble important à regarder ;) Ce n'est pas commun, mais tout aussi sain qu'autre chose.

Pour la mise en place, ça dépend des personnes, des relations, de la volonté d'y arriver, de la patience de chacun, etc.

Bon courage à tout le monde !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion