Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Découverte...

Témoignage
#
Profil

aero0683

le jeudi 22 septembre 2016 à 15h57

Bonjour à tous...
Je pose ma pierre(gravillon?) à l'édifice...
J'ai 42 ans, je vis en couple et je suis hétéro... j'ai jusqu'à maintenant eu l'impression d'être à part. J'ai eu beaucoup de relations, n'arrivant pas à me "contenter" d'une seule femme. Je ne parle pas de sex, mais de relations, d'émotions, d'échanges, de découverte...
Durant presque 5 ans j'ai eu ce que l'on nomme communément une maîtresse. Mais pour moi cela était différent. Dans ma tête c'était mon" autre" femme, car je trouvais dans mes 2 partenaires des choses positives. Chacune m'apportant ce que l'autre ne pouvait apporter.
Je partais de l'une en étant content de retrouver l'autre et vice-versa, ceci pendant quelques années.
J'ai du pour des raisons personnelles dû quitter ma deuxième femme, je voulais revenir dans une normalité de vie. J'aime ma femme, mais au bout d'un moment, le vide créé était trop grand.
Par le hasard j'ai rencontré une autre femme, avec qui j'ai eu des relations particulières mais la n'est pas le sujet. Ce que je constate avec le recul c'est que je ne suis bien que quand j'ai deux relations. Je me sens équilibré.
Je pensais être bizarre, et la découverte de votre site ma quelque peu rassuré...
Alors maintenant je découvre et me laisse aller vers cette nouvelle vie...

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

swanndecoachella

le jeudi 22 septembre 2016 à 17h02

Vous avez certes, un ressenti polyamoureux en négligeant un détail : dans le polyamour, tout le monde doit être au courant et d'accord. Vos deux femmes le sont-elles ?

#
Profil

aero0683

le jeudi 22 septembre 2016 à 19h17

C'est là que le bas blesse:)
Ma femme n'est pas du tout, mais alors pas du tout ouverte au partage! Le hic c'est que j'avais la même vision des choses au début, j'ai évolué mais différemment.
Je sais pertinemment que jamais je ne pourrai l'amener a cette vision des choses.
Lorsque j'ai eu ma deuxième relation, nous avions rencontre une femme qui me plaisait. À ce moment-là j'avais bien expliqué ma vision des choses, donc ma deuxième femme savait et acceptait ma vision. Elle m'a d'ailleurs propose de faire entrer cette troisième femme dans notre vie.
Pour des raisons personnelles, elles vivaient sous le même toit, et donc nous faisions parfois vie et ménage à 3. Cela était faisable car nous travaillons en plus tous ensemble.
J'arrivais à faire harmoniser tout ce beau monde. Et j'avoue que j'étais très heureux.

#
Profil

bonheur

le jeudi 22 septembre 2016 à 19h45

Sur les recommandations d'une membre de ce site, j'ai acheté et lu presque en intégralité (je n'ai pas terminé) le livre "Les Amours infidèles" de Willy Pasini. Peut être devrais tu lire ce livre très complet dans lequel tu pourrais te situer. Après, le polyamour n'est ni mensonges, ni tromperies, ni cachoteries... surtout pas !!!

#
Profil

Enora

le jeudi 22 septembre 2016 à 20h49

bonheur
Sur les recommandations d'une membre de ce site, j'ai acheté et lu presque en intégralité (je n'ai pas terminé) le livre "Les Amours infidèles" de Willy Pasini. Peut être devrais tu lire ce livre très complet dans lequel tu pourrais te situer. Après, le polyamour n'est ni mensonges, ni tromperies, ni cachoteries... surtout pas !!!

contente que l'auteur te plaise ;)
je n'ai pas lu ce livre ci, dis donc !!!

#
Profil

bonheur

le vendredi 23 septembre 2016 à 13h21

:-D :-D :-D
C'est un regard différent et surtout nettement plus approfondi sur la notion d'infidélité. J'avais lu précédemment un ouvrage de Maryse Vaillant sur ce thème, mais l'angle d'approche était différent et surtout l'étude était moins pointue.

Je n'ai pas encore lu "le Couple amoureux" (de W. Pasini) mais ce sera pour plus tard. J'apprécie d'alterner les lectures et au moins les auteurs.

#
Profil

swanndecoachella

le samedi 24 septembre 2016 à 15h02

J'avais bine aimé aussi "Bienheureuse infidélité" de Paule Sallomon.

#
Profil

bonheur

le samedi 24 septembre 2016 à 16h42

Eventuellement, je redemanderai plus tard les coordonnées. J'ai déjà plusieurs ouvrages en attente. Mais oui, bien sûr, ce peut être intéressant

Ca s'écrit comme ça "Sallomon" ?

#
Profil

swanndecoachella

le samedi 24 septembre 2016 à 20h44

Non tu as raison ça doit s'écrire Salomon.

#
Profil

aero0683

le samedi 24 septembre 2016 à 22h31

J'avoue que je ne pense pas que ma femme accepte cette vision des choses... aurais-je tort de lui mentir sachant qu'elle ne l'acceptera pas ?

#
Profil

swanndecoachella

le samedi 24 septembre 2016 à 23h44

je ne sais pas, je viens de faire une crise d'angoisse et de demander à mon mari de m'appeler alors qu'il était chez sa copine, je ne suis certainement pas la meilleure conseillère qui soit ce soir.

#
Profil

bonheur

le dimanche 25 septembre 2016 à 10h00

Personne ne peut dire si tu as tort ou non. Surtout si cette situation est installée depuis longtemps. On ne peut exprimer qu'avec notre personnalité propre.

Pour moi, mentir à une personne que l'on dit aimer :-/

Personnellement les deux sont incompatibles. Il faut dire que je suis anti mensonge. Je ne supporte pas également le dénie (et là je l'apprend actuellement à mes dépends) et les personnes qui refusent d'assumer.

#
Profil

bonheur

le dimanche 25 septembre 2016 à 10h12

Extrait du livre "Les Amours infidèles" de Willy Pasini (Odile Jacob poche 264) page141 :

chapitre X

L'après-trahison

Les conséquences d'une trahison dépendent de sa nature et de la personnalité de celui qui la subit. Il est en tout cas important qu'elle ne demeure pas une phase inutile ou destructrice, parce que tromper ou être trompé peut au contraire être une occasion, même si c'est douloureux, de grandir et d'opérer un changement personnel. Dans son livre consacré à l'infidélité, la psychologue Alexandra Choukroun invite ainsi les partenaires à considérer l'infidélité comme un facteur de "croissance" ou de "modification" pour le couple, et pas toujours - ou pas forcément - comme un évènement entraînant une lésion, un handicap, voire la fin de la relation. Cela dit, dans l'immense majorité des cas, l'après-trahison n'est pas vécue positivement, et les sentiments qui prennent le devant de la scène sont le plus souvent la colère, l'amertume, la honte et la douleur.

#
Profil

swanndecoachella

le dimanche 25 septembre 2016 à 10h28

bonheur
Personne ne peut dire si tu as tort ou non. Surtout si cette situation est installée depuis longtemps. On ne peut exprimer qu'avec notre personnalité propre.

Pour moi, mentir à une personne que l'on dit aimer :-/

Personnellement les deux sont incompatibles. Il faut dire que je suis anti mensonge. Je ne supporte pas également le dénie (et là je l'apprend actuellement à mes dépends) et les personnes qui refusent d'assumer.

Tout à fait comme moi !

#
Profil

bonheur

le dimanche 25 septembre 2016 à 11h37

Je crois que celui qui parle le mieux de l'effet "grand écart", c'est homme_partit. Lui seul peut exprimer cela car il l'a vécu.

En résumé, cela consiste à expliquer que intellectuellement et psychologiquement, celui qui trompe depuis longtemps aura eu beaucoup de temps pour une cogitation intérieure (aussi extérieure pour ceux-celles qui viennent ici) et c'est devenu un acquis. Le hic, c'est que la personne trompée est mise brusquement, brutalement, devant une réalité non imaginée. Il y a un choc énorme et surtout un immense décalage entre l'état d'esprit de celui-celle qui exprime son adultère et celui qui reçoit cette annonce comme un coup de masse. j'espère homme_partit, ne pas me tromper.

Autrement dit, il est difficile de créer un renouveau, un départ, alors que l'un a un nombre incalculable de tours de piste d'avance. Pour repartir, même avec un décalage faible, il faut tout remettre à plat, que chacun-e vide l'intégralité de son sac (même si l'autre en prend plein la gueule et les deux devront encaissés de la façon la plus juste). Nous ne sommes pas des robots, nous sommes faits de terminaisons chimiques, nerveuse et d'émotions. Il n'y a donc pas de bases théoriques possibles si l'on veut rester soi-même... mais ça, c'est encore un autre débat (encore que ?)

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 25 septembre 2016 à 16h56

aero0683
J'avoue que je ne pense pas que ma femme accepte cette vision des choses... aurais-je tort de lui mentir sachant qu'elle ne l'acceptera pas ?

C'est pas un argument qui marche si bien : si les gens se rendaient compte que je veux leur prendre leur porte-monnaie, ils ne l'accepteraient pas, du coup c'est mieux que je le leur chippe discrètement.

Bon, pour revenir à la situation, as-tu tort de mentir ?
On aurait tort de savoir quoi faire à ta place. Mais puisque tu demandes , voilà une opinion : si tu comptes faire durer le mensonge, oui, tu finiras par avoir tort.
C'est pas juste "parce que c'est Mal" : la vie est compliquée, la monogamie, en faisant semblant que l'amour se résume à elle, crée des conditions favorables au mensonge. Et le pardon, la reconstruction, ça dépend de comment on s'aime (pas en quantité ni en qualité, mais en fonction du caractère de chacun).

Mais plus le mensonge va durer, plus la découverte est probable, plus elle est potentiellement néfaste (quoi ? Tout ce temps ? et la fois où tu as dit... et celle où ? Bref... le mensonge apparait comme un suite de mensonges, pas un fait unique).

A un moment, tu te retrouves quand même face à des conséquences. Tu peux les repousser... mais les probabilités que ça abîme tout le monde, toi y compris, sont grandes.

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

bonheur

le dimanche 25 septembre 2016 à 17h40

Si je comprend bien, ce serait comme une bombe à retardement que l'on enrichi à chaque mensonge. Le jour où elle te pète à la gueule, elle fait encore plus mal. Enfin, c'est juste un exemple comparatif afin de situer le discours de Siesta.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 25 septembre 2016 à 22h16

Ca marche pour l'accumulation dans le temps, mais pas pour tout : une bombe est utilisée avec principalement l'intention de nuire. Je pense que les mensonges, bien que dangereux, sont plus compliqués.
Après, oui, ce sont des produits qui deviennent explosifs souvent.

(ça me fait penser à la nitroglycérine, qui explose facilement, mais qu'on peut utiliser en médecine comme vasodilatateur, ça détend les veines qui coincent...)

#
Profil

aero0683

le dimanche 25 septembre 2016 à 22h24

Bon...je vais aller manger une pizza...ca va me détendre:)

#
Profil

bonheur

le lundi 26 septembre 2016 à 09h00

Désolée, aero0683, tu as demandé un avis.

Le mien, et tu l'auras compris, est que je ne supporte pas l'adultère. Après, je suis certainement quotidiennement en contact avec de telles personnes... peut-être même que je suis mariée avec une telle personne. On ne connait jamais vraiment les gens.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion