Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Et si l'autre ne veut pas savoir ?

Témoignage
#
Profil

Iniopera

le mardi 11 octobre 2016 à 10h42

Bonjour,
Je rame un peu alors je me lance vers vous...
Depuis peu j'essaie enfin de vivre en fonction de qui je suis, un polyamoureux.
Je suis avec quelqu'un depuis maintenant 10 ans, et nous avons eu un enfant il y a presque un an. Nous ne vivions pas dans le même pays jusqu'à il y a 2 ans. J'ai fais comme beaucoup de mono, j'ai caché mes escapades amoureuses, c'était le plus simple. Depuis que nous sommes enfin dans le même pays, je ne peux plus mentir, stresser, ça me dégoute. J'ai donc provoqué une discussion au sujet d'une vie amoureuse moins conventionnelle et j'ai évoqué mon désir d'indépendance affective, tout en sachant et lui disant mon amour que j'ai pour elle. Le problème est que même si elle comprend mon envie d'indépendance affective, elle n'est pas du tout dans la même philosophie. La solution a donc été que l'on se quitte, mais on se voit très souvent avec notre enfant, et si on a tous les deux envie de relation tendre et sexuelle alors on le fait. Je suis honnête avec elle dans le sens où je lui dis ce que j'ai sur le coeur (je ne vois aucune autre relation me faire m'éloigner d'elle), et elle aussi (elle veut qu'on continue à avoir une relation amoureuse mais ne veut absolument pas savoir ce que je fais à côté). C'est donc tacitement convenu que je ne lui rend aucun compte, mais je sens bien que pour elle, ça s'apparente un peu à la politique de l'autruche...
J'aimerais pouvoir lui dire que j'ai une autre amoureuse, mais je suis coincé dans le respect de son désir de ne rien savoir, et aussi dans la peur de la perdre si je lui dis. Que dois-je faire?
Aussi, après cela, je suis tombé amoureux de quelqu'un d'autre qui, même si elle comprend la relation que j'ai avec la mère de mon enfant me quittera bientôt si je ne la choisi pas. Elle en souffre, et je comprends sa souffrance si elle n'est pas poly. Mais je lui ai dis que jamais je me plierai à de telles exigences, que je ne peux choisir entre deux amours, que mon corps et mon coeur n'appartiennent qu'à moi. J'ai donc peur de tout perdre en étant honnête avec tout le monde...Comment faire quand l'autre ne veut pas savoir? Quand l'autre n'est pas poly?
Merci!

#
Profil

bonheur

le mardi 11 octobre 2016 à 12h43

Personnellement, je n'ai pas de réponse à fournir. Je crois qu'il n'y a pas de bonne méthode puisque les stéréotypes ne sont pas une réponse. Si tes partenaires n'ont pas la possibilité de respecter qui tu es, je ne vois pas d'issue favorable à continuer... et encore moins choisir si justement tu n'as pas ce désir.

Pour ce qui est de ne pas vouloir savoir, c'est légitime. Là encore, peux tu TE concilier avec cela ou non. Certaines personnes préfèrent l'implicite, d'autres l'explicite. Le hic, c'est quand l'un se sent vivre dans l'implicite et l'autre dans l'explicite... cela crée un décalage. Tout réside dans la possibilité commune de réduire et de vivre ce décalage.

La relation mono-poly est viable. Dans mon cas, c'est dans l'explicite et la connaissance et ceci dans une volonté commune. Evidemment ça aide.

#
Profil

Iniopera

le mardi 11 octobre 2016 à 13h49

Merci pour ton message et cette phrase si simple mais ô combien pleine de sens : "Si tes partenaires n'ont pas la possibilité de respecter qui tu es, je ne vois pas d'issue favorable à continuer"...

Le pire ce sont les jugements lapidaires du style "Mais ton délire de polymachin, c'est parce que 1. tu n'as pas trouvé la bonne qui te permettrait d'être exclusif (donc je ne suis pas la bonne, donc je me casse), 2. t'as pas les couilles de faire un choix, 3. tu es incapable d'aimer, 4. t'es qu'un mec, 5. tu ne me respectes pas si tu vas voir ailleurs, 6. t'as peur de t'engager", et j'en passe...

Bref c'est dur de devoir tout le temps répondre de ces choses qui pour moi n'ont pas de sens (d'où la difficulté d'y répondre)...Bon le positif c'est que je me sens bien mieux depuis que j'ai pris la décision d'annoncer mon désir de vivre mes relations amoureuses de façon non conventionnelle en étant le plus honnête possible. Je fais peut-être du mal aux autres qui ne comprennent pas, mais je me fais du bien, c'est déjà ça...

#
Profil

Mandala40

le mardi 11 octobre 2016 à 17h48

courage Iniopera! combien de fois ai-je entendu : "tu ne sais pas aimer", tu finiras seule, tu devrais consulter " tu es incapable de t'engager". je souffrais de ce manque de respect , je suis alors rentrée de force dans le moule "monogamie- monotomie", (qui convient à la majorité des gens, je pense... quoique ..) et un jour, j'ai largué les amarres et vit seule et à moi la liberté, mes deux poly amoureux, les attentes, les chuchotements, la vraie vie, si brève, si belle !

#
Profil

bonheur

le mardi 11 octobre 2016 à 18h30

Je crois qu'au contraire, un-e poly sait ce qu'il-elle veut. Simplement, on ne l'encourage pas dans ses non-choix. Quant à l'engagement, je suis mariée depuis 1989, en couple depuis 1988, avec mon futur mari depuis 1986 (dans une relation amoureuse) et on se connait depuis tout petit.

J'ai indiqué aimer un autre homme en 2007 et depuis, je n'ai pas eu de période sans autre relation (sauf depuis peu).

Par contre, j'ai fait du tri, un énorme tri dans mes relations, y compris celles de la famille. La liberté est dans le fait de ne pas se laisser dicter sa conduite. D'ailleurs, j'ai initié récemment un fil de discussion sur l'incohérence de l'aspect monoamour qui se doit d'être bien pour tous. Je cherche le lien et fait un nouveau post

#
Profil

bonheur

le mardi 11 octobre 2016 à 18h31

#

(compte clôturé)

le mardi 11 octobre 2016 à 22h39

"Si tes partenaires n'ont pas la possibilité de respecter qui tu es ..." (bonheur)

De fait, je me rends compte à quel point c'est fondamental. Mon mari a entendu (et respecte) mon amour pour son ami (et le mien) et a mis lui meme les mots sur mes sentiments quand je prenais soin d'éviter de les prononcer. Je me sens sereine et paisible. Et amoureuse. Des deux. Sans aucun doute. Différemment, parce que de toute façon aucun Amour ne se ressemble je pense et parce que l'un a 22 ans et l'autre quelques mois.

Alors je ne sais pas ce qu'il faut faire vis à vis de tes amoureuses, mais en tout cas ne laisse personne te dire que tu ne sais pas aimer !!
Respect de qui tu es.
Les gens qui ne respectent pas les idées des autres sont ceux qui ne réfléchissent qu'à travers le prisme de ce qu'ils connaissent deja et conçoivent pour eux mêmes. Mon Idee est claire ou je développe ? (L'idée c'est : faut rentrer dans Leurs cases à eux de système de réflexion sinon pas de salut ...).

#
Profil

Iniopera

le mercredi 12 octobre 2016 à 10h02

Merci pour vos réponses!
Je vais essayer d'avoir les reins solides en me disant que le temps, le dialogue et la preuve du quotidien m'aideront! La mère de mon enfant a admis hier qu'elle était beaucoup plus heureuse et que notre relation est bien meilleure sur tous les niveaux depuis que nous ne vivions plus ensemble et que je lui ai dis qu'il me fallait mon indépendance affective. Mais elle m'a aussi dit qu'elle ne supporterait pas me savoir dans les bras d'une autre et qu'elle est obligé d'avoir des sentiments plus superficiels avec moi pour se blinder un peu et ne pas souffrir...
Et mon autre amoureuse, ben si elle m'aime c'est pour qui je suis, dans ma globalité, faut donc que je lui fasse comprendre que si je ne vis plus comme je l'entends je ne serai plus moi-même et que donc y'a des chances qu'elle ne m'aime plus autant.
pffff pas facile de mettre en place tout ça, faut avoir les reins solides...
Mais c'est encourageant de voir sur ce forum que des gens ont réussi!

#
Profil

LuLutine

le jeudi 13 octobre 2016 à 16h54

Juste pour dire que si une personne ne veut pas savoir, tu ne peux que respecter ce choix.

Elle sait que tu n'es pas exclusif et que d'autres histoires sont possibles....c'est suffisant pour une relation poly.
Elle a le droit de ne pas vouloir savoir le reste.

#
Profil

Acajou

le jeudi 13 octobre 2016 à 18h43

Il y a une chose qui me pose toujours problème quand quelqu'un formule une demande au négatif. Dire qu'elle ne veut pas (savoir) ne dit pas nécessairement ce qu'elle veut.
Du coup même si je respecte ce choix en ne disant rien, j'aurais l'impression de faire quand même quelque-chose de mal.

Et Iniopera, tu le dis presque, elle en souffre, elle veut être choisie. C'est vrai qu'idéalement si tu veux lui faire plaisir au mieux tu la choisis, mais ça serait te renier toi-même.
Tu formules ça également au négatif "je ne peux pas choisir", là tu es face à un choix entre tes deux partenaires, ou entre toi et une de tes partenaires.

Je pense que le mieux serait de dire que tu as choisi le compromis (c'est la seule solution possible quand deux personnes ont des exigences divergentes), et expliquer pourquoi c'est bien d'avoir les deux à la fois, et ce qu'il y a de bien à tenir autant compte de toi que de l'autre.

#
Profil

Iniopera

le lundi 17 octobre 2016 à 17h03

Merci pour vos réponses et avis!
Je pense que je suis aussi un peu impatient que tout se cale sans heurts, alors que j'entends bien que pour mon amie c'est une petite révolution qu'il faut comprendre et digérer si elle en est capable. Rare sont les revolutions apaisée et rapide ;)
En effet, l'idée du compromis me semble la plus appropriée à notre longue histoire. Elle m'écoute et m'accepte sans me juger et réfléchit à tout ca. Le polyamour, elle n'y croit pas, mais elle veut bien essayer. De mon côté, je dois faire attention à ne rien laisser traîner car elle ne supporterait pas d'être mise en face de preuve de l'existence d'une éventuelle autre relation.
Voilà, on avance doucement. Je crois vraiment aux preuves du quotidien. Si elle se rend compte (et ca commence depuis qu'on n'habite plus ensemble) que notre relation est mieux ainsi, ce sera plus facile à accepter, voire comprendre.
Prochaine étape, l'emmener à un café poly pour qu'elle se rende compte que ça peut fonctionner, discuter avec des gens qui ont d'autres mots (et maux) que les miens!

#
Profil

TrioBulle

le lundi 17 octobre 2016 à 19h51

Je pense que tu as raison, les preuves du quotidien et prendre le temps, c'est très important.

Si tu as un café poly autour de toi et qu'elle veut bien y aller, c'est encore mieux.

Et le site ? Ce forum m'a beaucoup apporté quand je suis tombée dessus et que j'ai compris que je n'étais pas la seule à aimer 2 personnes :-D

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion