Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Découverte et besoin d'aide

Témoignage
#
Profil

KatLav

le vendredi 19 août 2016 à 16h53

Bonjour à tout individu tombant sur ce poste,
Je suis en... Découverte... Comment faire une meilleure entrée en matière ^^ Je ne suis pas habitué à dévoiler ma vie sur des forum et n'ai jamais eut de complexe avec ce que je suis (pas franchement binaire et pan). Mais la question se pose du polyamour. Je suis poyamoureuse. Je le sais, voilà, j'en suis sûre. Mais je me sens incapable d'assumer cela. Je panique. J'ai un copain depuis quelques mois (relation assez jeune donc) et j'en aime une autre. Avec la même intensité. Ce n'est pas une confusion, j'ai beaucoup réfléchit à ça. Et j'aimerais partager une relation polyamoureuse avec eux. Mais je ne sais absolument pas comment l'aborder. Je sais que cette fille à une tendance à la jalousie, que mon copain n'est pas très à l'aise avec ce genre de sujet... (il est très «  on s'aimera jusqu'à la fin des temps »). Et mon entourage n'est pas du tout ouvert à ce genre de chose. Autant que je soit pan, ils n'en ont rien à faire, autant le polyamour il ne vaut mieux pas leur en parler... Ou même n'importe quel sujet un peu trop poussé sur les orientations (La différence entre pansexualité et panromantisme c'est déjà trop lointain). Je me sens complètement bloquée.
Je suis consciente que ça fait très «  moi ça va, c'est les autres qui posent problème »... Mais je ne sais pas comment exprimer ça autrement...
Je me doute bien que certain d'entre vous ont déjà vécut ce genre de situation et j'aimerais savoir ce que vous avez fait, ou ce que vous feriez dans ce cas. Devrais-je même en parler maintenant ou ravaler tout cela en attendant de me trouver dans un milieu plus «  ouvert » ?
Cet exposition était sans doute extrêmement confuse. Pardonnez moi, j'ai fait de mon mieux. Merci d'avoir lu et si vous pouviez m'éclairer...

#
Profil

bonheur

le vendredi 19 août 2016 à 18h01

Je n'est rien trouvé de confus :-) . Mon histoire n'a rien de commun alors je ne sais que te dire.

Le fait est que la personne qui a le plus fait pour que je m'assume, est un travesti merveilleux, qui vivait ouvertement. Je m'étais alors dit que lui s'assumait, je le pouvais également. Il m'a donné la force... puis je me suis donné la force de faire un sérieux tri dans mon entourage, soit disant bienveillant.

L'ouverture d'esprit est celle que l'on s'octroie et ne pas se l'accorder, c'est passé à côté de personnes merveilleuses. Je ne doute pas que tu en sois une.

#

Eterlutisse (invité)

le dimanche 21 août 2016 à 19h25

En vivant mon premier "vrai" polyamour, meme si je ne suis pas la polyamoureuse du couple, je suis confrontee pour la premiere fois au regard des autres. Je ne m'attendais pas a une telle negativite. Les gens amalgament polyamour, echangisme, libertinage, cocufiage. Ils nous prennent pour des fous ou des pervers, c'est desolant.
Le polyamour est difficile a faire accepter a quelqu'un qui ne l'a pas deja ressenti. Parfois, il vaut mieux faire des choix que blesser ceux qu'on aime. J'ai prefere conserver une amitie que de tout briser en essayant d'aimer deux personnes qui ne pouvaient pas accepter le polyamour.
Il faut une grande confiance pour atteindre ce niveau de liberte serainement.

#
Profil

philipK

le vendredi 02 septembre 2016 à 21h19

KatLav
Je suis poyamoureuse. Je le sais, voilà, j'en suis sûre. Mais je me sens incapable d'assumer cela. Je panique.

Est-ce qu'on se decouvre polyamoureux un beau jour, comme on se decouvre queer?

Est-ce qu'on fait alors son coming out, on l'avoue, honteux et fier, a ses amis, a ses parents?

Ce serait génétique, inscrit en nous? Un truc auquel on ne peut rien? Une malédiction qui nous tombe dessus a l'improviste?

Cette idée est sans doute commode ! Ce n'est pas mon choix ! C'est mon fardeau ! Trop commode ?

Est-ce que tout le monde n'est pas polyamoureux, s'il cherche au fond de ses desirs?

En ce qui me concerne, ce mode de vie procede d'un choix conscient, muri, réfléchi. En ce qui concerne ma compagne, qui est la polyamoureuse la plus active, et de loin, je ne suis pas certain.

Il me semble qu'une part vient de son refus d'accepter les regles masculines de l'amour... refus qui l'a poussé du coté lesbien d'abord, mais sans grande conviction. (Elle reste bi, mais c'est plutot théorique.)

Mais il y a bien aussi une part pulsionnelle qui semble lui échapper quelque peu, comme si elle ne pouvait pas faire autrement.

La premiere fois qu'elle s'est vraiment donnée totalement dans l'acte d'amour, elle s'est ensuite presque jetée sur un autre garçon le soir meme... comme si elle était terrorisée d'appartenir.

A propos d'appartenir, quelqu'une se révoltait sur ce forum contre l'idée que la plupart des hommes voulaient posséder une femme.

Rassurez-vous, c'est vrai aussi de la plupart des femmes! D'ailleurs, et heureusement, la possesion peut etre mutuelle et ce n'est pas forcement une prison, mais un lieu commun, un refuge.

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion