Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Premier pas difficiles

Bases
#

yayo (invité)

le lundi 13 juin 2016 à 16h33

Bonjour à tous,

Je regarde ce site depuis quelques temps, je viens y chercher des réponses, du réconfort, de la liberté et simplement une nouvelle (pour moi) façon de penser et de concevoir les liens entre les êtres humains.
La théorie est, à mon sens, magique et magnifique. Dans les faits je trouve cela plus compliqué...

Je partage la vie d'une personne exceptionnelle (avec des défauts quand même hein... :-) depuis plusieurs années. Dès le début de notre relation j'ai évoqué la liberté dans le couple et ça lui faisait envie. Nous en avons beaucoup discuté en nous préparant petit à petit à faire ce pas année après année. Et c'est chose faite depuis 8 mois. Nous avions évoqué la liberté mais pas le polyamour puis... les choses se passent...

Lui le premier a simplement eu un baisé échangé, plus tard j'ai eu une jolie aventure avec une femme d'exception.
Cette relation est la première qui ouvre la liberté dans notre couple, elle est aussi ma première expérience féminine. J'ai toujours pensé qu'on aimé des êtres, pas un sexe... J'en ai la preuve... Je continue à voir cette personne que j'apprécie vraiment beaucoup, elle m'apporte d'autres choses et se laisse découvrir. Bref... C'est une relation. Bien sûr mon compagnon et elle sont au courant de toute la situation. Tout est très clair.

Mon compagnon m'accompagne et me soutient dans cette relation sous la seule condition que lorsque je suis avec lui je dois être bien présente (mon esprit doit être avec lui). Ca me semble être une condition absolument indispensable !
Mais voilà... Première relation, une belle personne et mon esprit part loin.. J'ai envie de vivre plein de choses avec elle.
De plus... C'est pour moi la découverte d'une sexualité et je suis moins présente pour ça aussi à la maison. Par dessus cela un travail très prenant... Et c'est le bazar dans ma tête, je ne sais plus de quoi j'ai envie ou besoin.

J'ai aussi beaucoup de culpabilité pour ma non présence d'un côté et aussi du fait de donner la priorité à mon couple. A la fois ça me parait normal et juste et d'un autre côté je trouve cela très difficile pour elle de ne pas savoir quand elle me verra, de "subir" et d'être reléguée au second plan...
Pourtant, elle ne me demande rien et profites simplement des moments passés ensemble...

Ma non présence nous amène à tout remettre à plat dans notre couple. Nous faisons un grand point sur toute notre relation et cela touche à beaucoup de chose. (Nous "aimons" nous remettre en question.... :-)
Nous allons essayer de reprendre un chemin qui nous corresponde. Il ne me demande pas d'arrêter cette relation même si je le soupçonne de ressentir que ce serait la preuve que je prends soin de nous... Mais je ne peux (veux) pas arrêter, j'en ai besoin aussi.
Il est vrai que parfois je suis prête (un instant) à stopper cette relation pour revenir à quelque chose de simple mais ce serait aussi un échec et une idéologie qui s'effondrerait...

Construire son couple différemment de ce qui nous est demandé n'est pas simple... Je suppose que c'est un long travail... En tous cas ça éloigne, ça rapproche, ça rend libre, heureux et parfois ça épuise...

L'amour de plusieurs années et une nouvelle rencontre ne font pas le même effet, je suppose cela normal mais comment gérer émotionnellement plusieurs relations qui n'en sont pas au même point ?

Je n'ai pas de question particulière, simplement si vous avez des témoignages ou un avis sur tout cela je vous lirai attentivement.
Même si mes amies poches sont à l'écoute elles ne comprennent pas comment vivre ainsi. Ca leur parait impossible. C'est aussi pour cela que je me reproche de vous...

Si vous en arrivez là c'est que vous avez tout lu ! Merci pour votre patience. :-)

Yayo.

#
Profil

gdf

le mardi 14 juin 2016 à 11h48

Hello
Apparemment, tu fais déjà tout ce qu'il faut ! Tu es à l'écoute, tu te poses des questions...très bien. Si ton amoureuse te dit que ça va, c'est que ça va, non ? Reste attentive, mais ne te fais pas mal à la place des autres.

yayo Il est vrai que parfois je suis prête (un instant) à stopper cette relation pour revenir à quelque chose de simple mais ce serait aussi un échec et une idéologie qui s'effondrerait...

Ben non. Quand tu arrêtes une relation, ça ne veut pas dire que le principe n'est pas bon. Comme pour la monogamie, l'heterosexualité, ou même la création d'entreprise ou d'associations à but non lucratif, ou d'equipe sportive, enfin bref tous les trucs qui des fois marchent et des fois ne marchent pas.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

yayo

le mercredi 15 juin 2016 à 08h50

Merci gdf d'avoir pris le temps de répondre :-)
Effectivement... Je peux avoir tendance à me faire "mal" à la place des autres... Je vais donc réfléchir à cela... :-)

Le repos et l'écriture m'ont permis d'y voir un peu plus clair... Je pense que la véritable question dans cette situation est :

Comment faites-vous pour gérer les différences émotionnelles entre plusieurs relations ?

Je m'explique un peu mieux avec l'exemple de ce que je vis : en couple depuis plusieurs années j'ai de l'amour pour mon chéri qui au fur et à mesure des années change et évolue... Puis cette nouvelle personne dans ma vie amène chez moi un état "d'euphorie", ça me titille, j'ai envie de la voir, je pense beaucoup à elle etc...

Cette différence émotionnelle est là... Est-ce "normal" ? Si vous vivez les choses aussi de cette façon, comment les gérez vous ?

Merci :-)

#
Profil

gdf

le mercredi 15 juin 2016 à 09h40

Ca s'appelle la NRE (New Relationship Energy), c'est tout à fait normal et tu trouveras plein d'informations sur ce forum ou sur le net.
Comment faire pour gérer les différences émotionnelles ?
Ben il faut se mettre d'accord sur les règles, et ensuite les appliquer sans se poser de questions. Si tu t'es mis d'accord avec ton homme que tu sors danser avec tes amis et qu'il garde les enfants, c'est pas la peine de se sentir coupable toute la soirée parce que tu t'amuses. (Si tu lui as imposé la sortie, c'est pas pareil...). Une fois de retour, tu n'as qu'une hâte, retourner danser, mais...quand tu es avec ton homme, tu ne danses pas.
Tu remplaces "danse" par ce que tu veux, le principe reste le même...

#
Profil

bonheur

le mercredi 15 juin 2016 à 12h46

Pour Yayo.

Un jour, je rêvassais avec un large sourire aux lèvres (enfin à ce que mon mari m'a indiqué) et mon mari qui était en face de moi, bien que nous partagions un instant de convivialité tous les deux, m'a dit "oh, toi ! tu es pensive et particulièrement heureuse ! Tu ne serais pas amoureuse, par hasard".

J'avais en effet reconnu tous les "symptômes" de l'amour pour une personne que je voyais régulièrement dans le cadre de mon travail. Je n'avais encore rien dit à personne sur cet état de fait, mais c'est évident, je pensais souvent à lui, et apparemment le bonheur se lisait sur mon visage. Finalement, la remarque de mon mari m'a simplifiée l'annonce et le dialogue au sein de mon couple. D'ailleurs, dans ce cas précis, ce fut l'annonce de mon amour à cet homme qui fut la plus difficile :-D

#
Profil

allonsdoncmaissi

le mercredi 15 juin 2016 à 15h30

Bonjour, je ne vais pas forcément t'aider car je suis un homme, débutant, et pas dans ta situation. Super le CV :-/

Cela dit, je suis sans doute plus proche de la situation de ton homme, ma compagne a entammé une relation il y a quelques temps alors que nous étions en couple 'fermé' depuis de nombreuses années, alors je peux peut-être éclairer de son côté, si celà t'aide à gérer.

Evidemment, la souffle de la nouveauté emporte tout sur son passage, rien à dire. J'avais dis à ma compagne que je comprenais ce qu'elle pouvais ressentir et que même je l'enviais dans un sens pour ce frisson, cette euphorie. Mais que je n'étais pas à sa place mais à la mienne, et que si j'acceptais cette relation, pour les raisons que nous partageons tous ici, je n'acceptais pas d'être relégué, mis entre parenthèse, bon pour les tâches ménagères, même pour un temps. D'autres demanderont moins, d'autres plus, ce n'est que mon cas.

Les limites se fixent à deux, soit on estimme que le lien qui nous unit vaut le coup de les fixer, alors on le fait et on s'y tient. Ces limites peuvent évoluer, être propres à chaque relation, mais évoluent d'un commun accord. Pour la confiance, le bien-être et l'estimme de soi et de son partenaire, c'est important.

Donc mais ce n'est que mon avis, il faut te faire vite à l'idée que le polyamour n'est pas que la possibilité de décider par ses émotions (donc ne pas décider en somme). Il y a donc une forme de contrainte issue du choix conscient.

Tu dois donc décider si au fond de toi,tu aimes vraiment toujours ton homme ou si tu veux simplement quelqu'un de 'régulier' à tes côtés, et si cela est le cas, tu acceptes de payer un prix, et de lui laisser une vraie place.
Tu peux aussi parfaitement choisir d'être guidée par tes émotions, et pourquoi pas ? Mais dans ce cas il me semble que la monogamie sérielle, avec sa succession de fusions, d'affres, de fracas, de hurlements, puis de fusions et de joies sans bornes à nouveau, sera sans doute plus "la vie".

Il n'y a pas de formule magique mais dans tous les cas ce travail te servira.

Pour avoir une note positive, un lien forgé par le temps et les épreuves n'a pas la force explosive d'une nouvelle passion, mais il a sa beauté aussi, elle peut être très grande, et une force qui peut être différente.mais très puissante.

Charles Joseph de Ligne
En amour, il n’y a que les commencements qui soient charmants ; c’est pourquoi on trouve du plaisir à recommencer souvent.

Cette citation connue est amusante, mais triste. Elle dénote un homme qui n'a jamais voulu aller au delà du premier désert. On y trouve pourtant souvent de nouvelles vallées.

Laisser une place à ton homme ne soit pas être vu comme un sacrifice. C'est aussi l'occasion de reverser dans ton couple une partie de l'energie de ta nouvelle relation.

Enfin, peut être que ta nouvelle relation ne souhaite pas que tu entres dans une relation fusionnelle avec elle, c'est aussi une question.

il faut aimer l'amour. C'est beau, on dirait du Johnny.

#

Papaya (invité)

le mercredi 15 juin 2016 à 19h12

Comment hiérarchiserai tu tes relations ?
C'est compréhensible que ton mari te demande d'être là à 100% quand tu es avec lui sinon a quoi bon être avec quelqu'un quand l'autre pense sans arrêt a quelqu'un d'autre, surtout que tu dis que tu es moins présente sexuellement avec lui en ce moment.

Les contrepartie qu'il te demande sont quand même minime, voir même nécessaire pour un bon fonctionnement.

Met toi à la place de ton mari, comment ressent t'il d'être relégué au second plan alors qu'il te soutient dans cette aventure ? aimerais tu qu'il fasse pareil dans le cas inverse ?

#
Profil

Juliejonquille

le jeudi 16 juin 2016 à 00h04

C'est pareil pour la coupe du monde alors ?
Mince, interdiction de se passionner pour quoi que ce soit quand on est en couple ? Et que se passe-t-il quand on est malade et qu'on ne peut plus effectuer son service ?

J'avoue que quand j'ai découvert GOT, mon mari ne m'a plus beaucoup vue, j'étais devenu un zombie qui regarde toutes les saisons et fait des pâtes pour le dîner. :) Et pourtant, je ne le trompais même pas mais l'effet était le même qu'avec une bonne NRE.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

yayo

le jeudi 16 juin 2016 à 07h33

@gdf merci pour cette nouvelle réponse... qui fait du bien. Je vais aller fouiller le sujet :-)

@bonheur, c'est une belle histoire, merci de la partager... j'ai bien fait d'écrire sur ce site, ça aide :-)

@papaya, en vivant cela je me rends compte qu'il y a les règles, la théorie et ce qu'on vit réellement avec du bonheur, des questionnements et des peurs. Pas si simple d'être à 100% dans un raisonnement même "s'il tient la route" mais je vais y réfléchir ! :-/

@Juliejonquille merci pour l'humour et la comparaison :-) :-) :-)

@allonsdoncmaissi merci pour ce témoignage.
Le choix conscient.... Nous parlons beaucoup, beaucoup, beaucoup et nous faisons évoluer les choses à chaque instant. En te lisant je me rends compte qu'il m'a manqué ces derniers mois le côté "conscient" et la réflexion dû aussi à un travail acharné sans repos et qui a un moment donné m'a coupé de toutes réflexions. C'était un bazar sans non dans ma tête, des doutes et de dangereuses remises en question. Aujourd'hui je reprends ma pleine conscience, lire ces différents témoignages font du bien et je recommence à faire la part des choses.
J'aime mon chéri, nos choix et nos évolutions. C'est une toute première relation, première fois que l'on vit cela en tant que couple, chaque jour nous fait découvrir autre chose. C'est à la fois beau et existant, ça fait peur et ça nous consolidera certainement.... Merci pour tes mots qui me permettent effectivement de voir un peu mieux ce qu'il peut ressentir...

Belle journée à tous ! :-)

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

bird23

le jeudi 16 juin 2016 à 07h43

yayo
J'ai toujours pensé qu'on aimé des êtres, pas un sexe...

Comme c'est vrai, merci de ton témoignage, belle journée !

#
Profil

bonheur

le jeudi 16 juin 2016 à 07h49

:-) belle journée, oui !!!

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion