Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Me partager et Les partager

Témoignage
#
Profil

yaya

le mardi 03 mai 2016 à 16h16

Je regarde ma vie et je suis perplexe.

Mariée depuis une douzaine d'année, j'ai toujours eu du mal à être fidèle. Avant de rencontrer mon mari, j'étais disons volage. Pas par vice je pense, simplement je n'ai jamais eu le sentiment que c'était un principe moral normal, la fidélité... Je n'ai jamais eu l'impression de "tromper" juste de vivre quelque chose à coté. Pourtant j'ai eu une bonne éducation judéo-chrétienne. Lorsque j'ai rencontré mon mari, au début de notre relation, j'ai également eu des aventures. En me mariant je m'étais dit que j'allais devenir fidèle. Nous voulions fonder une famille. La vie ne nous l'a pas permis. Après un long parcours de PMA, ma résolution de fidélité ne m'a plus parue aussi nécessaire....

Alors j'ai rencontré quelqu'un. Qui a pris de l'importance dans ma vie, petit à petit... Je n'ai pas clairement dit a mon mari qu'il y avait quelqu'un d'autre, mais nous avons parlé du fait que nous n'étions pas, plus, un couple "traditionnel". Et je ne suis chez "nous" qu'un jour sur deux... Un jour il m'a dit avoir une autre amie. Cela ne m'a pas dérangé, simplement, je n'ai plus souhaité partager le groupe d'amis dans lequel elle était. C'était plus simple en sommes. J'avais du temps pour mon autre relation. Aujourd'hui, je crois qu'il ne la voit plus, mais il sait et je sais qu'il se sent libre d’entamer une autre relation de ce type. Pour autant nous sommes toujours "ensemble", c'est là que sont mes racines, mon foyer. C'est avec lui que je pars en vacances, avec lui que je partage amis, voyages, projets,...

De mon coté, je continu, depuis 6 ans maintenant, ma relation parallèle. Avec lui au début la situation était relativement claire: pas d'attachement, juste du plaisir partagé. Il lui arrivait d'avoir d'autres aventures passagères (dont il me parlait souvent à postériori, mais que souvent j'avais deviné, sans m'en inquiéter pour être honnête), et puis qui aurais-je été pour lui jeter la pierre? D'autant qu'il m'est arrivé également d'avoir des aventures aussi. Néanmoins il ignore ma situation véritable avec mon mari... Dernièrement nous nous sommes rapproché, beaucoup: nous faisons des projets des vacances, de we, on choisit ses meubles,...j'ai rencontré ses amis, j'ai rencontré sa famille. Il me demande pourquoi il n'y a pas de réciproque. Que répondre? J'aimerais mais personne ne comprendrait.

En même temps que cette complicité se noue, il m'a dit qu'il s’apprêtait à voir une autre fille, et me demande si je suis d'accord. Je note simplement que c'est nouveau, cette demande d'"autorisation" et lui accorde bien évidement. Il m'en parle, la voit, et même me la présente. Elle est au courant de notre relation. Elle s'inquiète de mon accord aussi. Je la rassure, je les rassure. Je ne l'aime que plus de le savoir désiré. D'autant qu'elle est adorable. Cette situation est toute nouvelle, il la voit de temps en temps, beaucoup moins que moi (elle habite loin, et n'est pas dans l'optique d'une relation de couple avec lui), mais je sens qu'avec elle c'est plus sérieux qu'avec les précédentes (ou alors, ce qui a changé, c'est le fait que nous partageons ça tout les 2, voir tout les 3). Je ressens un peu de jalousie évidemment, ça n'est pas aussi simple que je l'aimerais, mais je me sens encore plus attachée à lui... aussi bizarre que cela puisse paraitre.

Raconté comme cela vous vous demandez sans doute pourquoi je suis perplexe? Eh bien ce qui m'ennuie c'est de ne pas réussir a vivre cela sereinement, sans me sentir obligée de leur mentir à l'un et à l'autre (ou en tout cas de "ne pas dire", ce que, j'imagine, ils comprennent sans que j'ai besoin de formuler. En tout cas je l'espère et me rassure comme cela). Et également de sentir que cette situation n'est pas "normale". Peu de personnes sont au courant et elles me renvoient une image de moi amorale ou immorale, ce qui ne me parait pas être le cas.

Alors en voyant ce forum, je me dis que je vais peut être trouver ici des personnes qui me comprendront...

#
Profil

EdK

le mardi 03 mai 2016 à 16h35

Ce qui me fascine dans ton récit c’est le fait que la norme dans tes relation ai été une non exclusivité tacite mais pas affiché. Je suis d’autant plus surpris que ça fonctionne et c’est clairement tant mieux pour vous tous :) Je me demande toutefois si ton deuxième homme est dans ce cas également puisque lui semble rechercher une non exclusivité affiché (c’est ce qu’il me semble d’après ton récit). Tu peux choisir de poser clairement avec l’un, l’autre ou les deux ce que vous êtes de vous dire ou non vous laissant ainsi une marge.
Je pense qu’une relation est moral à partir du moment les personne impliqué « jouent » selon les mêmes règles ce qui semble à peu près être le cas pour vous mais je t’encourage tout de même à mettre ces règles à plats.
Concernant la normalité je te propose de répondre à deux questions :
Qu’est-ce que la normalité ?
La normalité est-elle synonyme de bien ?

#
Profil

gdf

le mardi 03 mai 2016 à 16h37

yaya
Raconté comme cela vous vous demandez sans doute pourquoi je suis perplexe?
(...)Peu de personnes sont au courant et elles me renvoient une image de moi amorale ou immorale, ce qui ne me parait pas être le cas.

Alors en voyant ce forum, je me dis que je vais peut être trouver ici des personnes qui me comprendront...

En effet, on se demande ce qui ne va pas. Tu gères parfaitement une situation polyamoureuse, sans avoir eu besoin de mettre un nom dessus pendant des années.
Tu n'en parles pas autour de toi parce que les gens ne comprennent pas. Ça ne signifie pas que tu es amorale, juste que tu as des valeurs morales différentes de la majorité.
Tu trouveras ici compréhension et support !

#
Profil

yaya

le mardi 03 mai 2016 à 16h48

Tu as clairement mis le doigt sur ce qui fait ma perplexité: pourquoi je n'arrive pas à mettre les règles a plat? Puisque l'un comme l'autre semblent les accepter? Mais tant que ça n'est pas verbalisé, comment en être sûre? Je manque certainement de courage pour aborder ces sujets là avec eux de façon claire. D'autant que mon autre relation me présente cette nouvelle partenaire avec tellement de précautions pour moi (et j'en suis contente, quoi qu'on en dise, ça n'est jamais simple à gérer) que je me demande s'il m'a bien cernée, comprise...

Qu'est ce que la normalité.... Est elle synonyme de bien... Oui évidemment là tu élèves le débat. Synonyme de bien assurément non. Preuve en est que la norme n'est pas la même partout... Elle ne représente donc pas une vérité absolue. Cependant pourquoi ce qui parait logique, normal, censé, moral a tous me parait a moi n'être pas du tout naturel?

#
Profil

yaya

le mardi 03 mai 2016 à 16h50

Merci GDF: j'avais entendu ce terme de polyamour il y a quelque temps et il m'était resté dans la tête... Je suis contente d'avoir trouvé ce forum et m'empresse de lire d'autres témoignages. Ca fait du bien.

#
Profil

EdK

le mardi 03 mai 2016 à 17h06

yaya
Cependant pourquoi ce qui parait logique, normal, censé, moral a tous me parait a moi n'être pas du tout naturel?

Nous somme d'accord. La norme est une notion amoral.

La norme se défini selon moi comme étant ce qui cadre avec la majorité de la population dans un environnement donné. Ici, la société française.

yaya
Cependant pourquoi ce qui parait logique, normal, censé, moral a tous me parait a moi n'être pas du tout naturel?

"parait logique", la logique est une science. Quelque chose ne peu donc paraitre logique. Elle est logique ou elle ne l'est pas. D'une manière général la norme est logique avec elle même mais si tu en sort tu dois reconstruire un autre cadre qui peu tout étant être logique avec lui même. Ce n'est pas un problème.

"normal" ... "a tous", non pas à tous. A la majorité. C'est à dire à la norme. Donc la norme et normal pour la norme. Quoi de plus logique ?

"censé", la plupart des gens font la confusion entre normal et sensé.

"moral", de la même manière pour beaucoup la norme est synonyme de bien. J'en veux pour preuve l’expression "ce n'est pas normal" à laquelle je répond généralement "Non, et alors ?".

Ça ne t'es pas naturelle parce que ce n'est pas toi. Et tu ne peux être heureuse qu'en t'assumant pour ce que tu es. Quand tu fait quelque chose demande toi si c'est mal. Si ça ne l'est pas alors tu peu le faire la conscience tranquille.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

yaya

le mardi 03 mai 2016 à 17h20

Ce qu'il fallait démontrer, lol ;)

Tu as parfaitement raison, peu importe la normalité.

En réalité en postant ce témoignage ici, je n'avais pas tellement de doute sur le fait que j'y trouverais des personnes qui ne désapprouveraient pas ma situation :)

Je crois que j'avais besoin de formuler. D'écrire pour mieux comprendre pourquoi je ressentais, justement, le besoin d'en parler. Peut être est ce l'arrivée d'une autre qui modifie, en ce moment, l'équilibre de mes relations? Peut être est ce le fait que ma seconde relation devienne plus complice, prenne plus de place affective? Et que je ne sache pas comment gérer cette demande?

J'espère ne faire du mal a personne, et j'ai peur parfois en me disant que le jour où les mots seront dit, je m'aperçoive que je blesse. Ce qui peut me réveiller la nuit, c'est d'imaginer que j'ai un accident demain: que se passera t'il? Qui me comprendra?

#
Profil

EdK

le mardi 03 mai 2016 à 18h23

Est ce que le déclencheur ne serait pas le mode de communication ouvert de ton deuxième homme ?

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

yaya

le mardi 03 mai 2016 à 18h33

Hum, tu es psychanalyste EdK? :P

C'est possible en effet que le fait qu'il me parle de sa nouvelle partenaire m'incite à me demander pourquoi je n'arrive pas, moi, a verbaliser. C'est possible. C'est très possible.

#
Profil

EdK

le mardi 03 mai 2016 à 18h53

Non informaticien ^^

Je suis un peu compliqué du coup je réfléchis énormément.
Après je peu me tromper.

#
Profil

yaya

le mardi 03 mai 2016 à 19h07

En tout cas merci d'avoir pris le temps de me lire et de me comprendre :)

Si tu y arrives un peu, je ne désespère pas de pouvoir faire la même chose un jour :D

#
Profil

EdK

le mardi 03 mai 2016 à 19h11

Continues de t’interroger et ça viendra surement.

#
Profil

yaya

le mercredi 04 mai 2016 à 16h01

Bonjour,

J'ai discuté avec mon autre homme, je lui ai parlé de ce concept de polyamour... Il m'a dit que pour lui, il ne s'agissait pas de ça... Que s'il y avait affection pour l'une et pour l'autre, il n'en était pas là. Je lui ai demandé si c'était un simple libertinage alors, il m'a dit que non plus. Il a trouvé surtout que je cherchais surtout à mettre notre relation dans une case.

Par contre, ce qui l'a interpellé c'est que je lui parle de ça. Et puis il m'a dit: finalement tu y trouve ton équilibre, je te sens plus sereine car tu n'as plus la pression de quitter ta vie, ton mari.... C'est vrai que je lui avais dit qu'officialiser notre relation représentait pour moi trop de changements.

#
Profil

PeruvianLuna

le mercredi 04 mai 2016 à 16h07

Ton témoignage me touche beaucoup car je me sens un peu dans ta situation.
Ma relation principale, mon premier amoureux (chronologiquement) n'encourage pas le dialogue, bien que cela fasse un an que je lui dise que je suis "devenue" poly.

Les discussions sont des petits instants très ponctuels par ci par là qui ne dépassent pas quelques minutes.
Parfois provoquées par un sursaut de re-prise de conscience. Mon copain joue presque la surprise alors que la chose a pourtant bel et bien était abordée plusieurs fois.

Du coup, c'est plutôt du tacite à présent.
Alors que j'aimerais en discuter plus, qu'il me laisse une chance de le "rassurer".

Je suis aussi dans une situation où mon entourage n'est pas poly du tout et je m'attends toujours à devoir fournir explications, explications et explications, ce qui parvient à mettre le doute régulièrement sur "moral", "bien", "normal" etc... ;)

On va dire que moi j'en suis restée à :
"Je n'ai pas clairement dit a mon mari qu'il y avait quelqu'un d'autre, mais nous avons parlé du fait que nous n'étions pas, plus, un couple "traditionnel""

Dans la tête de mon copain j'ai l'impression que c'est entendu mais occulté très rapidement, d'où cette impression de "tromper" de temps en temps. Alors que parfois je me dis : "zut ! on en a parlé, je fais ce que je veux et peu importe devant qui"
Facile à dire...

Comme toi j'ai le sentiment, malgré la structure assez bien établie des relations, de n'être pas sereine.

Mais je me raccroche aussi au fait que je crois en mon amour sincère et loyale pour chacun, que sans parole le véritable amour saura se montrer (il est bel est bien là, il vit), plutôt que de se démontrer.
Et que je ne fasse souffrir aucun des deux.

Courage.
<3

#
Profil

yaya

le mercredi 04 mai 2016 à 16h17

Merci PeruvianLuna, oui nos situations semblent similaires. Un petit défaut de communication sans doute, que je voudrais résoudre afin de pouvoir avancer sans avoir l'impression de ne pas pouvoir répondre pleinement aux attentes de l'un et de l'autre... Ca viendra!

#
Profil

gdf

le mercredi 04 mai 2016 à 16h23

yaya
J'ai discuté avec mon autre homme, je lui ai parlé de ce concept de polyamour... Il m'a dit que pour lui, il ne s'agissait pas de ça... Que s'il y avait affection pour l'une et pour l'autre, il n'en était pas là. Je lui ai demandé si c'était un simple libertinage alors, il m'a dit que non plus. Il a trouvé surtout que je cherchais surtout à mettre notre relation dans une case.

Les "cases" reviennent souvent dans le débat...on met des mots sur les choses pour les comprendre, pas pour les enfermer. Dans ce que tu décris, tu proposes des définitions, il les réfute, puis s'en tire par une pirouette en te parlant de case. En attendant, il ne répond pas à la question : qu'est ce qu'il cherche dans ses relations ?
Si aucun mot existant ne correspond à ce qu'il ressent, il peut proposer sa propre vision ("je cherche un nombre compris entre 3 et 5 de relations équilibrées entre elles, sans engagement de durée, avec la possibilité de relations charnelles protégées, sans projet de procréation, avec un temps minimum de 4 heures par semaine en commun, et un temps maximum de 16,2 heures par semaine").
Voilà, c'est pas une case, c'est son truc à lui, que personne ne lui aura imposé, et sur lequel personne ne va s'amuser à mettre un mot.

#
Profil

yaya

le mercredi 04 mai 2016 à 16h52

(+) J'adore ta vision des choses ^^

Ah que j'aurais aimé te lire hier à ce sujet, ça m'aurait éviter l'air cruche du manque de répartie. Définir pour comprendre, pas pour enfermer. Bon sang mais c'est bien sûr :P

En fait il réfute plus ou moins, il me dit que c'est ça mais pas ça. Que son autre partenaire est d'abord une amie mais qu'il ne veut pas vivre une histoire de sentiments autre qu'érotico-amicaux avec elle, qu'elle est trop différente (dans son mode de vie, dans ses opinions), etc... Qu'en gros, il a envie de le vivre, et à la condition que ça ne me blesse pas, il va le vivre le temps que ça durera, mais sans engagement. J'ai alors ouvert le débat: ok ne parlons plus d'elle spécifiquement mais d'une façon générale, si ça arrivait, ça nous correspondrait, non?

Il a dit oui, effectivement, ça pourrait plus ou moins, mais pourquoi mettre ça en case, etc... puis il m'a posé tout un tas de question sur mes ressentis, sur le besoin que j'avais d'en parler autant, m'a questionné mille fois pour être sûr que tout ça ne me blessait pas, que je n'étais pas jalouse (je lui ai dit que si bien sûr, un peu, mais pas comme on l'entend...) que je disais pas ça pour le rassurer, parce que j'avais l'impression que c'est ce qu'il voulait entendre, etc...

Moi qui cherchais a formuler ma propre situation, je me suis retrouvée piégée dans ce rôle de la nana a qui on présente le concept... Mais il a tout de même remarqué que tout ça me fais me sentir plus sereine au fond...

#
Profil

gdf

le mercredi 04 mai 2016 à 18h15

Bon ben il veut des relations erotico amicale en étant attentif à ce que ça ne te blesse pas, il est polyamoureux, faut pas chercher plus loin :)

#
Profil

yaya

le mercredi 04 mai 2016 à 18h59

Alors je ne cherche pas plus loin :)

Il n'y a plus qu'à passer, de mon côté, du tacite au verbe. Ça viendra ;)

Merci de vos analyses

#
Profil

LuLutine

le mercredi 04 mai 2016 à 23h22

yaya
En fait il réfute plus ou moins, il me dit que c'est ça mais pas ça. [...]
Il a dit oui, effectivement, ça pourrait plus ou moins, mais pourquoi mettre ça en case

Bah oui cherche pas.

Ca me semble à moi aussi correspondre à 100% à du polyamour, et ton "autre homme" ne serait pas le premier à vivre ainsi et à refuser tout de même l'étiquette de "polyamoureux".

C'est comme ça, chez les poly (ou assimilés-mais-sans-l'étiquette), il y a probablement plus de gens allergiques aux étiquettes qu'ailleurs !

Ils savent peut-être, comme le dit si bien Françoise Simpère, que "vous pouvez mettre des étiquettes, la vie se chargera de les décoller" ! ;)

Avec ou sans étiquette, l'important c'est de vivre et d'être !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion