Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

"Valeur" des média traditionnel contre le témoignage de personnes impliqué.

Social
#
Profil

EdK

le lundi 30 mai 2016 à 17h03

Salut tout le monde.

Je me demandais si certain avais déjà vécu l’expérience de voir leurs proches tenir plus compte de l’avis des médias que de votre témoignage et connaissance « du terrain ».

Ça peut n’être qu’une impression mais plusieurs personnes de ma famille sont du genre à avoir un avis sur tout et penses souvent pouvoir m’expliquer comment fonctionne ce dans quoi je suis impliqué. Bon ok pas à ce point-là non plus mais des fois on s’en rapproche.

Du coup je me dis que s’ils voyaient par exemple un mauvais documentaire sur les relations plurielles ou dans mon cas sur la bissexualité (ou n’importe quoi qui soit hors norme) s’ils ne seraient pas plus enclins à croire les médias et à généralisé. Cela pouvant les amener à généraliser sur les personnes que je pourrais être amené à rencontrer voire carrément remettre la manière dont je me définis et ce que je recherche en cause (encore une fois).

Ce n’est pas (encore) arrivé mais je me pose sérieusement la question. Quel est votre avis sur la question ? Avais vous déjà vécu quelque chose d’approchant ?

J’ai réalisé qu’il y avait un sérieux risque de désinformation après être tombé un peu par hasard sur une courte prise de parole d’un sexologue expliquant que la « véritable » bisexualité était très rare puisqu’elle supposé une attirance strictement égal pour les hommes et les femmes et que tous les autres n’avais pas à s’inquiéter, qu’ils étaient normaux et finirais bien un jour par se ranger dans une mono sexualité une fois leur « phase » d’expérimentation terminé ><

J’en suis passablement horrifié étant donné que ce truc a été diffusé sur TF1.

Bien sur j'imagine que le même genre d'inepties sont trouvable sur le polyamour et tout ce qui échappe à la norme.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

LuLutine

le mardi 31 mai 2016 à 01h27

EdK
J’en suis passablement horrifié étant donné que ce truc a été diffusé sur TF1.


Ben euh TF1, comment dire....

Je ne sais pas si tu devrais être horrifié, mais tu devrais surtout ne pas être étonné ! :D

EdK
Bien sur j'imagine que le même genre d'inepties sont trouvable sur le polyamour et tout ce qui échappe à la norme.

Trouve-leur un reportage correct sur le polyamour (autre chose que C'est mon choix, si possible).
Par exemple celui-là :
https://www.youtube.com/watch?v=PrG4kqVPtoY

Comme ça tu les devances :)

#
Profil

EdK

le mardi 31 mai 2016 à 08h46

Merci pour le lien

LuLutine
Ben euh TF1, comment dire....

Je ne sais pas si tu devrais être horrifié, mais tu devrais surtout ne pas être étonné ! :D

Bah oui ...
Mais n'empêche qu'en attendant des millions de gens sont susceptible regarder et de croire ce contenu ><

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

bonheur

le mardi 31 mai 2016 à 10h31

Curieux que ce sujet sorte aujourd'hui. J'ai ressorti de mes placards hier la revue "philosophie magazine - été 2012 - N° 61" dont le dossier principal s'intitulait "Sommes nous faits pour vivre à deux ?"

Concrètement, je l'avais ressorti afin de le scanner pour une amie qui différenciait l'homme et l'animal et dans cette revue justement, l'un des articles était "la monogamie, une exception chez les mammifères" et l'éthologue, Frank Cézilly" indiquait en conclusion : Et les hommes dans tout cela ? La monogamie nous est-elle naturelle ? - Non, la monogamie n'est pas naturelle au sens où nous serions programmés pour adopter ce schéma d'appariemment. Biologiquement, nous ne sommes pas faits pour vivre à deux... Nous avons de plus en plus le choix de la configuration qui nous apparaît la plus avantageuses sur le moment. Ce libre arbitre porte le sceau de la condition humaine

Dans ce magazine, il est abordé le thème de l'homosexualité, mais pas celui de la bisexualité. Par contre, suite au témoignage de Méta (polyamoureuse), le commentaire de Luc Ferry est assez cinglant vis-à-vis des poly. Il considère le polyamour comme une utopie.

#
Profil

bonheur

le mardi 31 mai 2016 à 10h33

Il ne faut pas oublier que l'objectif premier d'un média est économique. Faire de l'audience, vendre des journaux, obtenir des vues supplémentaires sur internet...
Malheureusement !

#

EfHiHycsat (invité)

le mardi 31 mai 2016 à 11h01

«  Et les hommes dans tout cela ? La monogamie nous est-elle naturelle ? - Non, la monogamie n'est pas naturelle au sens où nous serions programmés pour adopter ce schéma d'appariemment. Biologiquement, nous ne sommes pas faits pour vivre à deux… »

Rrrr…

«  Les considérations sur ce qui est contre-nature et ce qui est naturel (censé être équivalent à : normal, sain, bon...) viennent trop souvent court-circuiter la réflexion sur ce qu’il est bon ou mauvais de faire, sur ce qui est souhaitable et pourquoi, en fonction de quels critères. L’idée de nature « pollue » les débats moraux et politiques… »

https://infokiosques.net/lire.php?id_article=838

#
Profil

bonheur

le mardi 31 mai 2016 à 11h47

l'éthique et la politique... la religion...

Rrrrr

L'auteur parle d'étude biologique et de "programmation ADN". Ben si justement, c'est de la science. Personnellement, je retiens assez volontiers ceci : "Nous avons de plus en plus le choix de la configuration qui nous apparaît la plus avantageuses sur le moment. Ce libre arbitre porte le sceau de la condition humaine" Quand on me parle "libre-arbitre", je me reconnais... sachant que le libre-arbitre d'autrui est pertinent et à respecter (ça évite les dictatures) et si je n'y arrive pas, je laisse autrui à son idéal et moi je continue ma vie dans le respect de moi-même.

#

NiWeOlkIb (invité)

le mardi 31 mai 2016 à 12h22

je ne comprends pas le fil de ta réflexion (je vois juste où tu arrives, mais pas comment).

#
Profil

bonheur

le mardi 31 mai 2016 à 12h29

Tant pis !!!

#
Profil

EdK

le mercredi 01 juin 2016 à 11h35

Ça me fait penser aux débats entre Voltaire et Rousseau cette histoire ^^

l'éthique et la politique... la religion...

bonheur
Rrrrr

L'auteur parle d'étude biologique et de "programmation ADN". Ben si justement, c'est de la science. Personnellement, je retiens assez volontiers ceci : "Nous avons de plus en plus le choix de la configuration qui nous apparaît la plus avantageuses sur le moment. Ce libre arbitre porte le sceau de la condition humaine" Quand on me parle "libre-arbitre", je me reconnais... sachant que le libre-arbitre d'autrui est pertinent et à respecter (ça évite les dictatures) et si je n'y arrive pas, je laisse autrui à son idéal et moi je continue ma vie dans le respect de moi-même.

(+)

NiWeOlkIb
je ne comprends pas le fil de ta réflexion (je vois juste où tu arrives, mais pas comment).

En gros l'idée est que puisque tout comportement humain viens de l'homme (obviously) qui est un animal issus de la nature alors ce comportement est naturel.

Et donc que ce n'est pas relevant pour valoriser un comportement.

Du coup ça nous arrange puisqu'on peu envoyer avec le même argumentaire la monogamie imposé aux orties.

Ensuite l'article conseillé de réfléchir à ce qui est éthique et politique et à choisir en conséquence sans y faire rentrer la notion de naturel ou non.

Encore une fois c'est parfais pour nous puisque ce qui est éthique c'est de rechercher le bonheur et le respect de chacun. Hors seul les individu peuvent choisir pour eux même (ce qui nécessité une bonne connaissance de soit pour ne pas tomber dans le piège du non choix normalisé pour des raisons de facilité).

Du coup la politique doit garantir le respect des liberté fondamentales des individus afin de leur permettre de se chercher eux même et de découvrir ce qui est bon pour eux.

De cela découle le fait que chaque individu devrai vivre en étant lui même. En se respectant et en respecter se que sont les autres. En faisant au mieux pour que cela fonctionne ensemble. Ce qui peu impliquer de ne pas entretenir de relation ou certains types de relations en cas d'incompatibilité.

En résumé peu importe le prisme par lequel tu regarde la situation le droit au choix individuel est légitime. Que l'aspect naturel entre ou non en ligne de compte.

N'hésite pas à corriger si j'ai mal compris bonheur.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

bonheur

le mercredi 01 juin 2016 à 14h58

Perso, Voltaire, Rousseau, les grands auteurs... j'ai tout oublié. Car comme tu l'exprimes parfaitement Edk, je suis comme faisant partie d'un groupe (l'humain), mais je suis un individu à part entière, comme chaque individu à mes yeux.

Je ne suis pas un mouton et je ne bêle pas pour plaire. Je m'intègre, je m'adapte, je comprends (qu'autrui est différent de moi, ce qui est un bienfait), mais avant tout, je suis, je vis, je ressens, je ris, je pleure, seule ou avec autrui. Je donne, je reçois.

Je m'arrange de mon environnement, je ne m'en sens pas obligatoirement toujours tributaire. Je comprend la nécessité qu'il y ai certaines règles afin d'éviter des abus et mettre une cohésion comportementale en place (le code de la route, par exemple), mais dans ma vie intérieure, je serais toujours seule maître à bord. Donc, je me fous de l'opinion contraire d'autrui, qui viendrait me dicter mes pensées et autres...

#
Profil

gdf

le dimanche 05 juin 2016 à 15h59

edkJe me demandais si certain avais déjà vécu l’expérience de voir leurs proches tenir plus compte de l’avis des médias que de votre témoignage et connaissance « du terrain ».

Je dirais que c'est à peu près tout le temps en fait. Il y a quelques sujet sur lesquels je suis très informé et je ne lâche rien. Mais la plupart du temps, je laisse les gens dire des conneries.
Le must du débat à la con où les gens reprenaient bêtement des infos glanées ici et là sans le moindre sens critique, c'était cette hystérie autour de la "théorie du genre".
À force de discuter, certains se sont rendus compte qu'il n'avait pas compris grand chose au sujet. D'autres étaient tellement persuadé que c'était une idéologie issu d'un complot mondialiste LGBT que tout argument rationnel de ma part ne faisait que confirmer que j'étais sous l'emprise de la manipulation. J'ai arrêté d'aborder le sujet, ça ne sert à rien...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion