Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Pressions sociales de l'entourage

Témoignage
#

chabadabada (invité)

le samedi 21 mai 2016 à 10h36

Hello,

je suis une femme poly et je partage mon coeur entre deux relations sérieuses. La première avec un poly "patenté", la seconde avec un mono plutôt ouvert. Hier nous avons discuté de sa façon de vivre avec mon polyamour (il se sait libre mais ne souhaite pas avoir d'autres partenaires), et il est ressorti qu'il souffrait du jugement de ses proches sur moi. Ses ami-es lui conseillent tous-tes de me quitter, de passer à autre chose, se moquent de lui ... Et il a beau leur rétorquer qu'il se sent bien avec moi, que tout va bien, je sens bien qu'il est blessé par leurs réflexions et qu'il hésite à m'intégrer autant qu'il le voudrait dans sa vie amicale et sociale à cause de cela ... Et du coup, je me sens triste de le faire souffrir par ricochet, coupable de le soumettre au jugement des autres à cause de mon choix ...

Bref, est ce que vous avez déja connu cette situation ? Est ce que vous avez des conseils ?

(Inutile de me suggérer de lui faire changer d'ami-es, tout le monde n'a pas la chance de fréquenter des milieux ouverts et déconstruits)

Merci

#
Profil

raz

le samedi 21 mai 2016 à 12h42

chabadabada
je sens bien qu'il est blessé par leurs réflexions et qu'il hésite à m'intégrer autant qu'il le voudrait dans sa vie amicale et sociale à cause de cela ...

Il ne t'intègre pas plus dans sa vie sociale et amicale par peur d'être encore plus blessé, lui, par leur réflexions qu'il ne l'est déjà ou par peur que tu sois blessée par les comportements de ses proches ?
Et toi, comment vivrais-tu leurs comportements jugeants si tu y étais confrontée ?

En effet, je me dis qu'il ne se prendra peut-être pas plus de réflexions de la part de ses ami-e-s quand tu es présente qu'en ton absence. Et que si,de ton côté, tu te sens d'affronter le regard non bienveillant de ces personnes, intégrer plus le cercle amical et social de ton ami pourrait permettre à ces personnes de mieux te connaître, de mieux appréhender votre relation. Cela pourrait changer leur regard.

Bonne chance.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

Katouchka

le samedi 21 mai 2016 à 14h16

Je pense que malgré son ouverture il y a qqch en lui qui fait qu il n est pas forcément super à l aise avec cette situation. Ces amis le sentent et lui conseillent donc de te quitter.
Tout est aussi dans la manière de présenter les choses, exemples:
1: " C est génial, je suis avec une femme merveilleuse et libre. Je trouve qu effectivement personne n appartient à personne, qu on peut aimer plusieurs personnes à la fois... - Bien, mais alors toi aussi tu as d autres relations. - Non, pour le moment je ne me vois pas en voir plusieurs mais pourquoi pas, un jour... Et puis la possibilité juste, c est extra!"
2:" Oui en ce moment je suis avec une fille... - Chouette bah pourquoi elle n est pas là? - Elle est chez son autre mec. - Ah bon mais c est horrible, ça doit être chaud. - Oui mais bon c est comme ça, je l aime comme elle est... - Non mais mon pote tu devrais choisir qqn d autre..."
Voilà! La nuance entre les deux est claire, non?
Donc je pense que tu ne dois pas culpabiliser. Soit il finira par adhérer au polyamour et ses amis avec lui. Soit non. Mais S il T aime comme tu es c est déjà génial! Et les autres on S en fout. Pas obligé de fréquenter les amis de. Mais il est vrai que comme toi T es au clair avec tout ça, peut être qu en apprenant à te connaître ils verraient les choses autrement...
Ou alors pas toi directement un ami poly serait introduit dans leur cercle. Qqn de neutre et peut être pourrait il y parler du polyamour .

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le samedi 21 mai 2016 à 17h07

chabadabada
du coup, je me sens triste de le faire souffrir par ricochet, coupable de le soumettre au jugement des autres à cause de mon choix ...

Arrête tout de suite ! Tu n'as pas à te sentir coupable, ce n'est pas toi qui le soumets au jugement des autres, ce sont les autres, et c'est lui. Evidemment c'est tout à ton honneur que tu aies le souci de son bien-être dans son milieu, mais il faut partir de l'idée que c'est un grand garçon, et que c'est lui qui essaie de gérer la situation comme ça lui convient le mieux.

Déjà, si tu ne lui mets pas la pression pour être plus présente quand il est avec ses potes, c'est déjà beaucoup et ça montre que tu as confiance en toi et en ta relation avec lui.

#
Profil

LuLutine

le samedi 21 mai 2016 à 19h19

Je plussoie ce qui a déjà été dit.

Notamment le fait que selon la manière dont il présente les choses, ses amis n'auront pas la même réaction.

Je fréquente des tonnes d'amis complètement mono, et aucun n'est venu me dire à moi de quitter telle ou telle personne...
C'est vrai que je n'ai pas été (depuis que je suis poly) dans la situation de fréquenter strictement un-e seul-e partenaire (qui en verrait d'autres).

Cela dit, d'un point de vue concret, il y a des périodes où je ne vois quasiment qu'une seule personne.
Et ce n'est jamais venu à l'idée d'amis mono de me conseiller la rupture si cette personne fréquentait régulièrement quelqu'un d'autre...

Aussi, j'ai été en relation avec quelqu'un qui était opportuniste plutôt que poly, je dirais.
Nous avons été dans la situation où je fréquentais quelqu'un d'autre et lui pas, pendant plusieurs mois.
Plusieurs amis (qui pourtant me connaissaient aussi) étaient du genre à lui dire de me quitter, ou bien que je le trompais...etc (même s'ils ne l'ont jamais dit devant moi).

Pourquoi ? Le fait qu'il n'assumait pas réellement et que clairement, il aurait préféré une autorisation (unilatérale) à avoir des maîtresses, plutôt que le polyamour, n'est à mon avis pas étranger à ces réactions d'amis. (Bien entendu il ne leur disait pas qu'il voudrait des maîtresses, par contre il parlait du fait que je voyais quelqu'un d'autre. Il disait aussi que lui pouvait faire de même, évidemment, même si ce n'était pas encore le cas. Mais ceux à qui il en parlait sentaient qu'il n'était pas à l'aise ni convaincu dans cette situation.)

Depuis que je suis poly, ce que j'ai pu expérimenter dans les cercles amicaux (je parle des amis, pas de la famille ou des collègues, qu'on ne choisit pas, alors qu'on choisit ses amis et que par définition, un-e ami-e nous apprécie comme on est), c'est qu'une personne qui assume aura tout au plus au début quelques questions étonnées ("Mais si vous avez des enfants ?" - "Et vous n'êtes pas jaloux ?" etc. etc.)

#

chabadabada (invité)

le lundi 23 mai 2016 à 01h29

Merci pour vos réponses qui me font du bien ! Je dois avouer que je suis aussi flippée car je dois rencontrer un bon nombre de son entourage bientôt et je crains leur regard .. Je fréquente d'habitude un milieu plutôt poly friendly, je ne suis pas sure d'avoir envie de me confronter aux non friendly ! Mais j'ai confiance dans ma relation avec ce garçon, qui me dit aussi avoir confiance en nous. Je vais continuer à ouvrir le dialogue. Merci encore !

#
Profil

adriennedu06

le jeudi 22 juin 2017 à 15h12

Bonjour, c'est vraiment criant de vérité cette distinction poly friendly vs poly non friendly. Je vois aussi beaucoup cette dichotomie dans mes consultations pour toutes sortes de problèmes. Il y a les gens résiliants positifs et résiliants d'un côté et les gens qui n'assument pas et vivent tout comme une souffrance. Je vois aussi ça au boulot où les changement sont dépassés par les uns qui ont la capacité à en tirer du positif pendant que d'autres se morfondent !

#
Profil

kill-your-idols

le vendredi 23 juin 2017 à 12h56

Pour gérer le jugement des proches, j'avais préparé toute une série de questions-réponses: https://killyouridols.info/2017/06/01/polyamour-qu...

Comme point de base:
- Les monogames ont comme priorité le fait de ne pas courir de risques. Pour cela, ils sacrifient le fait d'être heureux.
- Les mesures qu'ils prennent pour éloigner les risques (monogamie, jalousie, jugement...) ne sont pas du tout efficaces. Chez les monogames, il y a tout un tas de divorces, amants et maitresses cachés...
- Les polyamoureux, au contraire, prennent quelques risques, et en échange, ils sont largement plus heureux. ils suivent leurs amours, sans craindre les conséquences des divorces et de la jalousie.

Face à cette situation, pourquoi devrions-nous nous inquiéter des jugement des monogames?

#
Profil

bonheur

le vendredi 23 juin 2017 à 13h06

je suis assez en accord avec ce qu'indique adriennedu06, nous n'avons pas tous les mêmes prédispositions.

Après, j'ai déjà lu ici des personnes qui recevaient des messages clairement hostiles, voir "dangereux". Je me rappelle d'une histoire, à la campagne, de tags et autres actes agressifs... et face à cela, la loi n'intervenait pas dans le sens du respect des agressés... sans doute parce que les personnes chargées de faire respecter cette loi étaient en "accord" avec les agresseurs. Cette histoire m'avait marquée et est resté en ma mémoire.

Toutes les théories n'indiquent pas ce que l'on ressentirait ou nos actes face à de telles réalités. Quand on n'est pas impliqué, difficile d'imaginer.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

gdf

le vendredi 23 juin 2017 à 19h04

bonheur
Je me rappelle d'une histoire, à la campagne

Dans des petites communautés où tout le monde se connait ou dans des grosses villes anonymes, le rapport à la norme est aussi différent. Mais encore une fois, certains supporteront la pression, d'autres moins. Certains resteront, d'autres partiront pour ne plus avoir à subir la pression (ce qui laissera d'autant plus de pression pour ceux qui restent, au passage...).
Il faut voir ça comme un équilibre personnel à trouver entre ce qu'on gagne et ce qu'on perd, les risques qu'on prend, etc.
Ce qu'il faut avoir en tête, c'est qu'on ne peut pas toujours avoir le beurre et l'argent du beurre. Avec le polyamour, on peut avoir une relation stable ET d'autres relations à côté, mais on ne peut pas en plus demander à ne pas être embêté par l'entourage. Il faut choisir...

#
Profil

bonheur

le vendredi 23 juin 2017 à 20h48

J'avais précisé "la campagne" car en effet, pour avoir vécu à la campagne et également en ville, avant de faire mon nid définitif à la campagne, il y a en effet un rapport différent.

Je vis actuellement dans un village dortoir auquel je ne participe à rien volontairement. Je n'ai quasi aucun lien et j'ai désiré travaillé dans une toute petite ville mais suffisamment éloignée géographiquement. J'avais fait, et mon mari en accord avec moi, volontairement avant de me découvrir poly.

Le village de mon enfance, il aurait été hors de question que j'y fasse mon nid. D'ailleurs mon mari, du village voisin (je le connais depuis l'école et j'étais en CP). Lorsque l'on nous a proposé de nous installé dans le canton, nous avons décliné unanimement "l'invitation".

Perso, le voisinage, c'est "bonjour" et c'est tout.

Pour ce qui est de mon entourage proche, on choisi, et moi j'ai choisi des personnes qui savent qui je suis et m'acceptent ainsi. C'est mon équilibre qui en dépend. Aussi, je ne m'impose pas dans l'entourage de mon mari, qui fait ses propres choix désormais.

#
Profil

Camille_B

le dimanche 25 juin 2017 à 10h59

@ Katouchka

Je ne suis pas sûr que les choses soient aussi simples. Il y a des personnes qui sont extrêmement hostiles au polyamour, même présenté très positivement.

Nous ne savons pas comment cette personne présente le polyamour à ses amis, nous n'avons pas à préjugé de ce qu'il dit.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion