Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

De l'autre côté - vouloir comprendre et changer.

Témoignage
#
Profil

Sakartoune

le mardi 26 avril 2016 à 11h33

Bonjour à tous,

Je viens ici pour poser un témoignage de ce qui se passe pour moi aujourd'hui.

Il y a de ça 3-4 mois ma femme m'annonce que si j'aimais une autre fille, elle ne serait pas jalouse. Je lui avais répondu que moi je ne me voyais pas la partager.
Puis il y a deux mois, une nouvelle fois, elle me dit qu'elle n'est pas jalouse devant nos amis.

J'y ai vu un appel et ai donc poussé pour savoir ce qu'elle tentait de me dire.

Depuis un an et demi, elle a pris conscience qu'elle était polyamoureuse et bi. Nous avons beaucoup discuté et rapidement, il m’est devenu évident que l’amour que j’ai pour elle fait que je veux accepter ce qu’elle est. C’est d’autant plus facile, que j’avais accepté qu’elle soit très tactile avec les autres et j’avais même senti qu’elle aimait (d’amour) une de ses amies, sans jamais lui avoir dit.

Seulement, il y a 1 mois, elle m’annonce qu’elle est amoureuse d’un autre homme. De plus, je le connais, il est marié avec une libertine.
Cette deuxième révélation a été bien plus dure et j’ai commencé par souffrir énormément. Mais je suis aussi dans l’auto-analyse et je me suis rendu compte que le problème venait de moi. J’ai décidé de faire une première séance de méditation (j’ai toujours regardé ça de loin en me disant que j’étais assez fort pour ne pas en avoir besoin, comme quoi on peut être bien conditionné par notre société). J’ai donc pris la première vidéo sur les chakras sur youtube et go !
Le lendemain, j’explosais totalement, une énorme crise d’angoisse m’a chopée au réveil et pour le première fois en 13 ans, ma femme m’a vu pleurer.
Une fois cette crise un peu calmée, j’ai recommencé à analyser ce qui n’allait pas. La réponse est simple, j’étais terrifié par l’idée de l’abandon.
Nous sommes, ma femme et moi, notre premier partenaire sexuel et notre premier vrai grand amour. Seulement, là où elle a déjà subi une dépression et en est ressortie forte et rayonnante, je me suis éteint et protégé derrière elle. Elle est devenue mon seul repère, ma seule raison d’exister réellement. Perdre ça était ne plus exister. C’était il y a une semaine.

Aujourd’hui, je commence à remonter la pente, mais en repartant de zéro vis-à-vis de moi. Je suis plus que jamais déterminer à faire ce qu’il faut pour que ma femme atteigne le bonheur, mais je dois avant tout comprendre ce que je veux et attends pour mon propre bonheur.
Je ne sais pas si je suis polyamoureux, je tombais amoureux très facilement et ai toujours considéré que toutes les filles étaient belles (ou presque car certaines sont vraiment trop laides intérieurement). J’ai aussi beaucoup fantasmé sur les amies de ma femme, et plusieurs fois en rêve, nous vivions avec certains couples de nos amis dans la même maison.
Cela me ramène à mon envie d’appartenir à un clan qui se baserait sur un amour fort (qu’il soit l’amour avec un grand A ou une amitié profonde étant profondément hétéro). Je sens que j’ai énormément d’amour à donner, mais ne sais si je peux me consacrer à plus d’une femme.

La situation actuelle s’est un peu compliquée :
- Je cherche à évoluer pour accepter ma femme dans son entièreté, mais j’ai du mal avec l’idée qu’elle couche avec un autre. Elle peut l’aimer, mais coucher me bloque encore.
- J’aurais besoin de discuter avec son autre homme afin de le comprendre aussi et de développer une relation amicale avec lui. J’ai toujours voulu le bonheur de mes amis, ça pourrait sûrement m’aider.
- L’autre homme de sa vie est marié avec une libertine qui ne voit aucun problème à ce qu’il couche avec d’autres personnes, mais ne peut concevoir qu’il ait des sentiments pour quelqu’un d’autre qu’elle (Bref, l’opposé de ce qui me bloque encore). Et elle refuse d’en parler réellement.

Je ne sais pas comment la situation va évoluer, mais je tenais à vous faire partager le point de vue d’une personne au milieu de la tourmente.

Message modifié par son auteur il y a 12 mois.

#
Profil

EdK

le mardi 26 avril 2016 à 15h39

Bonjour,

Tout d'abord laisse moi te dire que tu es je pense dans la bonne démarche. celle de l’acceptation de l'autre dans son intégralité pour ce qu'il est et non l'amour aveugle pour ce que tu aimerais qu'il soit.

Je te recommande vivement de te poser et de prendre le temps de réfléchir sur toi même.

Sakartoune
Le lendemain, j’explosais totalement, une énorme crise d’angoisse m’a chopée au réveil et pour le première fois en 13 ans, ma femme m’a vu pleurer.
Une fois cette crise un peu calmée, j’ai recommencé à analyser ce qui n’allait pas. La réponse est simple, j’étais terrifié par l’idée de l’abandon.

Ces phrases me fond penser que tu souffre probablement de dépendance affective. J'ai vécu exactement ce que tu décris ici et c'est une expérience absolument horrible. Qui dans mon cas à mener à notre rupture puisque j'ai était incapable de m'en sortir seule et que la personne avec qui j’étais à pris ses distances au lieu de m'aider à surmonter ça.

Dans ton cas la situation me semble plus saine. Pour parvenir à surmonter ça deux points me sembles essentiels. Le premier est que ta femme t'accompagne dans ta démarche pour t'en sortir et que est confiance en elle quand elle dit t'aimer. Cependant tu dois faire les efforts nécessaire pour t'en sortir et ne pas user du fait d'être dépendant pour attirer son attention. Cela renforcerais la dépendance et peu augmenter le sentiment d'étouffement que ressentent souvent les personnes dont sont dépendante d'autre personnes. Ce qui mènerais inéluctablement à la rupture. Le deuxième point est de prendre confiance en toi. Toute dépendance est lié à un manque de confiance en toi. Tu peu par exemple travailler sur e fait que ta femme t'aime et que non tu n'es pas moins bien que son autre amour. Vous êtes tout deux des personnes différentes avec vos propres spécificités et elle vous aime tout les deux.

Pour l'avoir vécu je te garantie que la peur de la perdre provoquera cette perte si tu n'en sort pas. Je ne dit pas que ce sera tout de suite mais la dépendance affective gagne toujours si elle n'est pas activement combattu. La première chose à faire est de l’accepter. Si c'est bien de cela dont il s'agit.

Tu as le droit d'être jaloux et d'en souffrir mais cela ne doit pas être fait au détriment du bonheur de l'un d'entre vous. La jalousie est une émotion et il est préférable de l'accepter que de la refouler.

Au stade au vous en êtes vous avez tout à construire et à découvrir. Tu peu aussi voir cela comme l'opportunité de faire des découverte et de vivre tes propres aventures. Cela peu t'aider à prendre confiance en toi.

La clé du polyamour c'est de respecter toute les personnes impliqués, ce que tu semble faire mais fait attention tout de même à ne pas oublié de te respecter toi.

S'il s'avère que tu ne peu pas vivre ainsi et qu'elle ne peu pas ne pas vivre ainsi alors la rupture est inévitable mais si ce n'est pas le cas un terrain d'entente pourra vous convenir à tous les deux et votre histoire continuera.

Tu es sur la bonne voie. Continues de t’interroger et de te découvrir car ainsi dans tous les cas tu retirera beaucoup pour toi même de cette expérience.

Sakartoune
Je ne sais pas comment la situation va évoluer, mais je tenais à vous faire partager le point de vue d’une personne au milieu de la tourmente.

Et tu fais très bien (+) . Si j'avais fait de même à ce stade de la dépendance peu être que je serais parvenu à sauver ma relation. Je me répète mais tu es sur la bonne voie ^^

Je me trompe peu être. Peu être n'es tu pas dépendant de l'affection de ton épouse mais si tu estimes que c'est le cas n'hésites pas à poser tes questions.

En espérant pouvoir t'aider.

Message modifié par son auteur il y a 12 mois.

#
Profil

Sakartoune

le mercredi 18 mai 2016 à 20h49

Bonjour à tous,

Je reviens vers vous pour al suite de ce témoignage, car les choses continue de changer.

Je vais donc reprendre certaines choses :
- La personne dont ma femme est tombée amoureuse vie entre Lyon et Orléans et son déménagement final pour Lyon se rapproche.
- La femme libertine de cette personne ne conçoit pas le poly-amour de son mari, lui marche donc sur des oeufs.

voilà, les deux points que je n'avais pas abordés avant.

Maintenant revenons en au sujet principal.

Les jours on continués à passer avec le besoin de plus en plus pressant de ma femme de passer du temps avec son autre homme. Elle a accepter de ne pas coucher avec lui tant que je ne serais pas prêt car c'est la seule chose qui semble me bloquer réellement.

Mais les jours passant, leur relation a été de plus en plus difficile et ce car je donnais l'impression de vouloir m'y imposer. L'autre personne n'a pas du tout la même vision des choses que moi, et là où je tente de faire ce qu'il faut pour que tout le monde soit heureux, lui y a vu une présence voulant tout diriger.

Aujourd'hui, après une grosse discussion avec ma femme, il m'est apparu que la vérité est à mi chemin de ces deux visions.

En effet, ma femme n'a pas le permis et nous vivons loin de la ville. elle dépend donc de moi pour s'y rendre et donc voir son homme. Inconsciemment, ceci m'a permis de prendre une emprise sur elle et "surveiller sa relation". De plus, mon état ne s'est pas vraiment amélioré, les crises d'angoisse succède à des phases de pseudo rémission, mais je replonge assez facilement.De son côté, elle fait tout pour me ménager, danse en continue sur des oeufs et s'attend à tout moment, à ce que je me braque.

Nerveusement, c'est très dure pour elle et elle s'oublie. Quand elle contact l'autre personne, elle ne lui parle plus que de moi et non d'elle. J'ai aussi fait et dit des choses qui ont blesser son autre conjoint et elle à pris ma défense.

Ajoutons à cela, que son autre aimant, est peu disponible, il gère beaucoup de choses, connais le poly-amour depuis longtemps et sait ce qu'il attend de cette relation. Il e veux pas brusquer les choses et ne pas faire souffrir ma femme.

Tiraillée entre mon mal être et la frustration de ne pas voir son amant plus souvent, ma femme a fini par faire une bourde et complètement le fâcher hier. Elle ne sait pas s'il lui pardonnera.

Ce midi elle me l'a avoué et, à ma demande, ma dit tout ce qui lui pesait. C'est à ce moment que j'ai réalisé tout le mal que je lui avait fait. Dans ma peur, je m'était rapproché d'elle au point qu'elle n'ai plus de répit. Je ne voulais surtout pas lui faire du chantage à l'affectif, mais lui en faisait inconsciemment. Ma volonté de vouloir connaitre son autre homme était juste une forme de contrôle. Bref, j'ai fait du mal à la personne qui m'est le plus cher.

Aujourd'hui, j'ai déjà pleuré deux fois, je ne supporte pas ce que j'ai fait. Par ma faute, elle a peut-être perdu un homme qu'elle aimait. Ce soir, j'ai enfin pris rendez-vous chez un psy. Ma femme ne doit pas porter le poids de mon mal-être.

Le poly-amour ressemble de loin à quelque chose de très beau, mais tant que je ne saurais pas qui je suis et ce que je veux, j'y serais nuisible.

Voilà pour le moment. Je pense que d'autre s'y verront, alors prenez le temps de bien tout analyser, et demandez-vous si la gêne que vous ressentez n'est pas tout simplement votre moi qui veux juste exister pour vous permettre d'accepter.

A bientôt pour une suite plus heureuse j'espère.

#
Profil

homme_partit

le mercredi 18 mai 2016 à 22h22

Sakartoune
Voilà pour le moment. Je pense que d'autre s'y verront, alors prenez le temps de bien tout analyser, et demandez-vous si la gêne que vous ressentez n'est pas tout simplement votre moi qui veux juste exister pour vous permettre d'accepter.

Pourquoi vouloir accepter à contre courant? Pour être agréable à son autre au risque de s'oublier? Je crois qu'accepter certaines situations dont on perd le contrôle n'est pas évident. De plus, une réciprocité doit également s'installer, sinon pourquoi être seul à se battre afin d'accepter les désirs de son conjoint?

#
Profil

Sakartoune

le jeudi 19 mai 2016 à 05h47

Je ne sais pas trop.

En fait là je sais encore moins. Après une discussion sur une partie de la nuit avec ma femme (ouille les yeux ce matin), il en ressort que le plus gros tort que j'ai fait à sa deuxième relation est de vouloir m'y faire une place. Elle a raison dans le fait que j'y suis allé assez fort à cause de ma peur de la perdre, mais je sent qu'autre chose me bloque.

Elle voit ses deux relations comme deux mondes différents qui n'ont comme point commun qu'elle. Et pour elle, ces deux monde ne devraient pas se croiser. Tant qu'elle est heureuse son bonheur devrait être suffisant et je ne devrais pas en demander plus.

Bref, ça ne me convient pas comme réponse, mais je ne sais pas pourquoi.

#

(compte clôturé)

le jeudi 19 mai 2016 à 10h50

Il est probable que ton envie de t'immiscer dans leur relation- tout en disant faire tout pour que ta femme soit heureuse- vient de ta peur de l'abandon qui te donne envie de "garder le contrôle". Or c'est une illusion: même si tu la suivais pas à pas, même si tu lisais ses SMS, même si elle te racontait "tout", tu ne pourrais pas contrôler ses sentiments ni la forcer à t'aimer. En revanche, cette angoisse qu'elle sent chez toi, qui la culpabilise sans doute, risque au final de vous déstabiliser.
L'idée de considérer sa relation avec toi et sa relation avec l'autre comme deux mondes différents n'est pas fausse, ni mauvaise. Pas fausse, car ce sont effectivement deux mondes différents, sa relation avec l'autre n'a rien à voir avec toi, et cela prouve qu'elle fait bien la part des choses entre lui et toi. Pas mauvaise, car si tu arrives à t'extraire de l'idée que tu dois intervenir dans leur relation, et si ta femme arrive à être 100% avec toi dans votre relation, à te montrer son amour, bref à te rassurer, cela pourrait te permettre de vivre mieux cette situation. Surtout, si vous arrivez à profiter pleinement de vos moments à vous, sans les parasiter en parlant sans cesse de son polyamour, tu te torturerais moins... sous réserves de prendre confiance en toi, de considérer qu'en te choisissant pour son projet de vie, elle te montre à quel point tu es important pour elle. Personnellement, ma vie à deux s'est considérablement améliorée quand nous avons cessé de parler de polyamour et des amoureux(ses) de l'un et de l'autre à tous les repas :)

#
Profil

homme_partit

le jeudi 19 mai 2016 à 15h11

A la relecture de ton message initial, je m'aperçois que cette situation est relativement fraiche. Ta femme te laisse t-elle le temps d'avancer?

Par contre, il serait facile de déduire que te reprocher de ne pas t'occuper de son autre relation serait une façon, pour elle, de vivre son poly malgré tes peurs. De ce fait, elle retourne l'origine de tes angoisses.

Elle voit ses deux relations comme deux mondes différents, mais elle n'est pas toi. Tu découvres son poly qu'elle pratique et il est normal de penser que la place de l'autre est à ton détriment.

Je ressens un couple dont les vitesses d'adaptation différent fortement. Vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde et il faudrait qu'elle tienne compte de tes ressentis.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion