Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamour et éducation

Famille
#
Profil

crahu

le dimanche 20 mars 2016 à 14h25

Bonjour à toutes et à tous,

j'avais envie de partager avec vous ce qui vient de m'arriver. Tout 'est passé à l'improviste, mais sinon cela n'aurait pas été drôle.

Mon fils âgé de 14 ans traverse actuellement une bonne crise d'adolescence, les notes à l'école s'en ressentent et l'attitude en famille et en société devient problématique. Divorcé je ne le vois qu'un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires, sa mère, n'arrivant plus du tout à gérer le changement de comportement de notre fils, m'a demandé d'avoir une discussion avec lui pour le recadrer. C'est chose faite, mais cette conversation matinale d'il y a à peine quelques heures a pris des directions inattendues.

Beaucoup de choses ont été abordées, j'ai d'abord demandé à mon fils de vider son sac vis à vis de moi, de crever l’abcès d'oser me dire tous les reproches qu'il pouvait avoir à mon égard, on a déroulé la pelote de laine car en tirant le fil énormément de ressentiments sont remontés, la plupart portant sur la séparation d'avec sa mère et la perte de la maison familiale vendue lors du divorce. J'ai vécu des moments difficiles, je suis revenu sur les raisons qui m'ont poussés à l'époque à tromper sa mère, pourquoi j'étais parti une semaine seul du foyer familial avant de revenir à la maison, je le savais déjà mais sa mère avait quand même omis de raconter l'intégralité de notre histoire, comment j’étais revenu la queue entre les jambes, comment j'avais essayé de recoller les morceaux, tenter le pardon. Elle avait juste oublié de lui dire que je l'avais emmené en voyage, m'étais inscrit avec elle dans un club de de danse ect... et surtout oublier de lui dire qu'elle avait par vengeance fait rentrer dans sa vie un homme alors que nous n'étions pas encore séparé. Et que lorsque j'étais parti définitivement de la maison (car la vie au quotidien était devenu un enfer), 48 heures plus tard l'autre venait s’installait dans la maison. Tout cela remonte à 2007, mais il me semblait important de tout mettre à plat pour qu'il puisse se faire sa propre opinion, je lui ai bien expliqué que c'était ma vision des choses pas forcément la vérité mais mon ressenti et qu'il fallait qu'il soit capable de construire sa propre histoire en tenant compte de ma version et de celle de sa mère.

Bon j'ai été peut être un peu long, mais je ne vous écris pas cela pour raconter ma vie passé mais pour présenter le contexte de la discussion, et là nous allons rentrer dans le vif du sujet.

Car j'ai continué à échanger avec lui, le courant passait trop bien, je sentais une écoute active, un intérêt pour ma vision des choses. Sur ma lancée j'ai donc continué, et j'ai abordé la drogue, le sexe, plein de sujets et surtout ma vision de la vie et de l'amour. Ainsi le polyamour est venu naturellement ainsi que le libertinage et je lui ai dit que j'étais pratiquant des deux. Oui j'ai abordé ces sujets avec mon fils, j'avais envie de vérité et de franchise, lui dire qu'il choisirait son propre chemin de vie, y compris vivre avec un autre homme si tel était son désir, qu'il ferait ce qu'il veut de son corps et de ses partenaires mais que si je pouvais lui donner un conseil c'était avant tout le respect de l'autre et de lui même.

Je me demande si je ne suis pas allé trop loin vu son âge mais je me sens tellement mieux, d'avoir pu dire à mon propre fils qu'il y avait d'autres façons de vivre sa vie que l'image classique du couple unique, du pavillon familial ect..

Bref j'ai une discussion avec mon fils....

Est ce j'ai bien fait, je n'en sais rien, il m'a semblé sur le moment être capable de m'écouter, je m'étais mis à nu sur ma vie passé, décris comment j'avais déconné avec sa mère et lui avoir dit aussi les souffrnces éprouvées pour en arriver là.

#
Profil

crahu

le dimanche 20 mars 2016 à 14h34

mais j'attendrai encore pour ma fille, elle n'a que 12 ans...

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

ScottBuckley

le dimanche 20 mars 2016 à 19h31

' Bref j'ai dit à mon fils que j'étais poly '

Tiens, on dirait un épisode de la série Bref ;)

Bravo à toi Crahu pour le courage d'en avoir parlé avec lui, pas facile j'imagine....
au moins cette discussion a commencé, peut-être plus tard vous pourrez la poursuivre tous les deux, dans le respect de chacun, de son point de vue d'ado ...

Merci pour ce témoignage en tout cas! tu nous raconteras la suite lors d'un prochain café poly toulouzen, si tu en as envie ? bienvenue !

( pour mémoire : sexfriend à la manière de Bref :
https://www.youtube.com/watch?v=4cZnilr-mUI )

#
Profil

gdf

le dimanche 20 mars 2016 à 21h11

Merci d'avoir partagé ce témoignage. Je suis encore loin de ces discussions avec les miens, mais ça commence à me travailler un peu.

#
Profil

matre72

le dimanche 20 mars 2016 à 22h27

Merci pour ce partage crahu. Il est très difficile de trouver le juste milieu entre faire comprendre et dire les choses à ses enfants.

Des discussions avec nos deux filles (16 et 19) j'ai surtout retenu et compris que les enfants sont souvent beaucoup plus au courant que l'on pense. Ils ont des oreilles, des yeux et un cerveau qui enregistre bien plus que l'on suppose.

Les aider à travers l'écoute et le dialogue à vider leur sac et évacuer leur ressenti est la meilleur chose que l'on puisse faire. Les voir mettre leur propres mots sur une situation m'a permis de comprendre à quel point c'est important qu'il puissent s'exprimer.

Je ne voudrais pas polluer le fil avec mon vécu, mais si vous pensez que cela apportera un plus à la discussion, je m'y collerai. (dans mon cas, c'est récent)

#
Profil

crahu

le dimanche 20 mars 2016 à 22h58

@ Scott, oui la référence à Bref était voulu, j'adore cette série

@ Martre72, c'est avec plaisir et grand intérêt que je lirai ton témoignage

#
Profil

matre72

le lundi 21 mars 2016 à 12h35

@crahu. ok. Il faut que je prenne le temps de rédiger cela d'une manière synthétique et neutre tant que faire ce peux, j'ai tendance à la prolixité par manque de vocabulaire. -le français n'est pas ma langue maternelle-

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion