Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Dans quel état j'erre?

Engagement
#
Profil

matre72

le lundi 14 mars 2016 à 09h54

Bonjour à tous,

Je lis avec beaucoup d'intérêt vos nombreuses discussions, après avoir eu comme livre de chevet pendant de longs mois le blog des fesses-de-la-cremiere. S'il y a des mots que je retiens en particulier; ce sont communiquer, sincérité et travail sur soi. Oui, mais...

Pour faire très court, (édit: loupé pour le court, sorry) 23 ans de vie maritale monogame ont finit par 3 ans de libertinage avant de voir ce qui restait de mon couple exploser en vol. Si je n'ai jamais trouvé ma place dans ce milieu essentiellement tourné vers la liberté charnelle, et mis longtemps à apprivoiser la liberté que réclamait ma femme, j'y ai aussi appris au sens large à vivre au quotidien la non exclusivité sexuelle et surtout, affective. Dans ce milieu libertin, j'ai fait la connaissance de belles âmes, parfois des poly qui s'ignoraient. - C'est hélas, si souvent une question d'étiquette, de cataloguer- J'ai retenu de cet épisode que les relations sans affect, sans amour, ne sont pas du tout faites pour moi. De fil en google en passant par les livres de Françoise Simpère, me voilà arrivé à la porte d'entrée de votre communauté.

Je vis depuis l'été dernier une très belle relation avec une délicieuse polyamoureuse (qui s'ignorait un peu et ne connaissait pas le terme - si tu me lis mon châton, pastaper :))

Je n'éprouve pas une once de jalousie vis-à-vis des ses autres relations qu'elle gère avec beaucoup de tact par rapport à moi. Pour aller plus loin, je dirais que cette liberté contribue à rendre notre relation plus intense.

Que demande le peuple me direz-vous? Et bien de confronter la théorie de la pensée à la pratique et la réponse du coeur; qui comme souvent, ne répond pas de la même manière que le raisonnement cartésien que l'on cherche à suivre.

Si j'accepte totalement sa liberté et ses relations, Je me sent prêt à vivre également d'autre(s) relations paralelles, mais suis-je véritablement capable de le vivre? De ceux et celles qui ont vécus la transition mono>poly je serais ravi de lire votre ressenti, votre expérience. Cela me, et nous, permettra peut-être d'éviter ou d'aborder plus sereinement certains points problématiques, de mieux apprivoiser cette transition.

Polyment vôtre,
Mark

#
Profil

Colvert

le lundi 14 mars 2016 à 15h03

Hello Mark
Je ne pense qu'une chose à te lire, c'est te dire d'expérimenter, doucement... Il n'y aura que ça qui pourra te dire si oui, ou non, c'est fait pour toi !
ll faudra que tu gères tes jalousies, ton timing, ton discours, les jalousies des autres le temps et les besoins des autres...
Apprendre à lier et à délier.... à nouer et à rompre...
tant de situations qui t'ouvre la porte sur toi-même !
Bonne journée

#
Profil

matre72

le lundi 14 mars 2016 à 20h13

Bonjour Colvert,

merci pour ton message. Oui, en douceur, et dans le respect. J'ai eu trois ans pour apprendre à gérer la jalousie, mes sentiments devant la liberté totale de ma femme. J'ai su passer ce cap au prix d'un long travail de reconfiguration de ma vision du couple. J'en ressors relativement apaisé et beaucoup plus serein. J'ai envie de me laisser surprendre par la vie, mais je ferais toujours en sorte d'annoncer la couleur avant qu'une nouvelle relation se lie.

#
Profil

Colvert

le dimanche 20 mars 2016 à 11h05

C'est une belle étape !
La reconfiguration de la vision du couple est une étape fondamentale dans l'accès au polyamour comme "être avec les autres".
Pouvoir mettre des mots dessus et être capable d'en parler de manière apaisé avec les personnes que l'on aime est une des clefs de la serenité....
parce que c'est aussi plus facile de dire pourquoi une relation est possible ou pas possible, au dela des sentiment que l'on éprouve.
Il m'arrive d'avoir beaucoup de sentiments pour une personne qui ne souhaite pas entendre cette partie là de moi. Cela crée tout de suite une barrière à la relation et malgré tous les sentiments que je peux ressentir, je sais que nous n'auront jamais une relation 'intime' ou 'complice', par le simple fait qu'une partie de moi est niée. Alors, notre relation prend une forme beaucoup plus cohérente...
Elle pourra être belle, mais ne sera jamais vraiment profonde.

La politique des petits pas est une des meilleures solutions pour accorder ses violons dans une nouvelle relation

#
Profil

matre72

le dimanche 20 mars 2016 à 20h59

A quel moment l'évoquer semble être un vaste sujet et je ne veux ni blesser ni créer de fausses attentes. J'essuierai certainement des refus catégoriques pour ce motif, mais la franchise est pour moi la base de toute relation. Ne pas en parler très tôt serait un mensonge par omission pour moi. Cela dit, Colvert, je suis en accord avec toi, il faut expérimenter, avancer doucement pour apprendre ressentir quel est le bon moment pour l'évoquer. Pour dire les choses clairement, je me vois pas avoir une relations intimes sans avoir pu l'évoquer. Je ne tiens pas à malmener les sentiments de ma partenaire.

Entièrement d'accord avec la politique des petits pas; surtout quand il s'agit d'ouvrir son couple monogame à d'autres relations. Le problème à mon sens et d'après mon vécu est que celui qui commence à l'évoquer est souvent déjà dans une situation de relation non monogame et a déjà fait son cheminement.

Je retrouve ce schéma dans beaucoup de fils que j'ai pu lire ici. Le/la conjoint/e se prends souvent tout d'un coup dans la figure et n'a pu commencer à faire ce cheminement tandis que l'autre à déjà conclu le sien. Pas surprenant dans ce contexte qu'il/elle réagisse par un violent refus. (cf. la courbe du changement)

Le temps, la réflexion et le dialogue sont les éléments les plus précieux pour espérer trouver l'apaisement qui mène à l'équilibre. Cela n'a pas suffit à préserver mon couple mais ce parcours m'a appris et apporté beaucoup. La encore, je suis d'accord avec les personnes qui disent que le polyamour est avant tout un gros travail de développement personnel.

edit: fôtes

Message modifié par son auteur il y a un an.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion