Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Noël que/i choisir?

Famille
#
Profil

mylou27

le vendredi 25 décembre 2015 à 18h13

Bonjour avec du velour rouge et des pompons !

Bon voilà,

J'ai deux amoureux depuis maintenant cinq ans -F- et un an bientôt -R-. Ce fut chaotique au début et maintenant, ça évolue "grave" bien !
Mais bon, il y a les moments fatidico-classico où comme la st valentin et le réveillon de Noël on doit prendre une décision.
Bref ! F voit aussi quelqu'un depuis quelques mois -M- et elle lui avait proposé de fêter le réveillon avec elle (pour resituer R, lui, était en famille; et moi je ne suis pas très famille, la mienne surtout !). Il avait répondu non car on avait déjà prévu de le faire ensemble, mais j'aime quand c'est plus compliqué j'ai l'impression- j'avais prévu un soir de décembre un trio libertin et F en a parlé à M - sa deuxième "moitié"; elle a riposté disant qu'elle était le "dindon de la farce"; moi entre-temps, je voulais parler à R pour Noël que j'avais la possibilité d'être libre. Mais j'ai dû être trop subtile et pas assez claire par manque de courage et peur d'être rejetée. J'ai préféré en parlé par l'intermédiaire de sa soeur avec qui j'aime bien passer du temps et discuter, mais bon je crois que je me suis trompée. Elle ne sait pas exactement ce qui se passe et se dit entre R et moi. Elle a dit que je le prenais pour un bouche-trou et que c'était un manque de respect et qu'il croirait que ça signifierait qu'il n'y aurait que lui dans ma vie de coeur; alors que ça évolue encore et toujours avec lui et il admet -je crois qu'on peut aimer plusieurs personnes (deux déjà c'est pas mal !! ).
Et ses parents, s'ils savaient !! Bref ,j'ai trouvé ça beaucoup trop compliqué pour une fois de dire la vérité et d'être vraiment Soi que j'ai préféré laisser tomber et choisir plus simple.
à ma place dans cette situation -bien que tout vécu reste unique- mais s'il y a des ressemblances, vous auriez fait quoi? Que je sache et puisse évoluer pour l'avenir.

#
Profil

RobotEtourdi

le vendredi 25 décembre 2015 à 19h13

Hello :)

Je pense que la problématique réside surtout dans la sacralisation de la date à fêter, ici le 25 décembre. Dans l'absolu, tu aurais pu te poser une question similaire en situation monoamoureuse. C'est même un classique : il faut choisir entre la famille, la belle famille, les potes...

On pourrait facilement s'en sortir en fêtant Noël deux semaines avant ou deux semaines plus tard, et ne pas plus se soucier d'être seul le 24 au soir que n'importe quel autre soir. Seulement voilà : la tradition est sans appel, elle dit que Noël est à cette date et pas à une autre. Point.

A partir de là on peut faire deux choix. Soit on envoie chier la tradition et on fait comme on veut (C'est plutôt ce que j'ai tendance à faire). Soit, si on ressent un truc spécial vis-à-vis de la date, on accepte les contraintes en se souvenant qu'on l'a choisi parce que la satisfaction obtenue dépasse les inconvénients.

Après, j'ai bien conscience d'éluder une partie de ce que tu écris en résumant tout à une histoire de dates et de traditions. Je pense qu'il y a surtout des gens qui ont des automatismes d'exclusivité. Par exemple M, qui, apprenant le projet libertin, a une posture réprobatrice. Ou encore la sœur de R.

Je suis pas sûr d'avoir de bons conseils sur le sujet. Ce que j'aurais tendance à suggérer, c'est à compartimenter les obligations. Si M et F ont un problème sur ce qu'il fera de son décembre, ce n'est pas vraiment à toi de gérer ça. Même si tu es impliquée, même si tu es impactée, c'est quelque chose qui concerne en premier leur relation. De même que si R se sent vraiment traité comme un bouche-trou, c'est à lui de le dire, pas à sa sœur.

Voilà, j'espère que ça t'aura aidé. Et j'espère que mon avis n'aura pas trop paru rigide et catégorique. Je sais bien que ces situations sont complexes et que les solutions sur le papier ne survivent pas toujours aux nuances de l'expérience.

#
Profil

LuLutine

le lundi 28 décembre 2015 à 03h20

Bonsoir Mylou,

Je ne peux pas t'apporter de réponses, juste un témoignage.

Cette année je passe - comme l'an dernier et l'année d'avant - le nouvel an à La Grange, avec des amis (c'est-à-dire que parmi les personnes présentes, aucune n'est en relation amoureuse ou sexuelle avec moi).
(Sauf que là comme ça a lieu le 1er, je vais aussi chez d'autres amis le 31 au soir.)
J'ai passé noël avec une amoureuse (nous étions juste toutes les deux).
J'ai vu ma famille, mais pas le 25.

L'an dernier, j'ai donc passé le nouvel an entre amis à La Grange, et j'ai passé noël avec une amoureuse (pas la même que plus haut ^_^ !) chez des amis.
J'ai vu ma famille, mais pas le 25.

L'année d'avant, idem nouvel an à La Grange et noël euh là je ne me souviens plus trop, peut-être en famille pour le coup.

Les années d'avant, il y avait souvent un partenaire "principal" auquel je donnais une priorité, bien que certaines années, après en avoir discuté, nous passions parfois le nouvel an dans deux groupes d'amis différents, et pour noël c'était en général dans la famille de l'un.

Bref si je devais résumer mes choix, pour ma part je regarde "sur le moment" (enfin dans les semaines qui précèdent en somme) comment les choses se goupillent, familialement, amicalement, amoureusement, ce que prévoient mes diverses relations (au sens large : famille, amis, amours...), quelles sont mes contraintes et mes possibilités....et je fais le choix qui me semble le meilleur (celui dont j'ai le plus envie, tout en tenant compte des contraintes ainsi que des souhaits et possibilités de toutes les autres personnes).

Je rejoins RobotEtourdi sur le fait qu'une date c'est surtout une date et qu'on peut se faire un noël ou un nouvel an à une autre date (ce que font souvent ma famille et certains amis).

#
Profil

mylou27

le lundi 28 décembre 2015 à 13h04

Hello RobotÉtourdi,

Non ça va ta réponse n'est pas trop dure. Et oui j'y ai pensé aussi, c'est à la base un cas que beaucoup se posent sans être polyamoureux -et donc relationnel-
C'est ce que j'ai fait ! Avec F nous avons fait Noël en avance samedi. Mais je n'en ai rien parlé à R (à la base, j'aurai voulu le passer avec lui -pour un parfait équilibrage F et M; Moi et R-; mais c'est en famille qu'il le faisait, son frère et sa soeur savent les grandes lignes pour nous deux, mais pas les parents -je les ai rencontré une fois).

Je me demande si beaucoup le voient comme une contrainte, même en s'y contraignant... J'ai entendu des conversations en faisant la queue pour un café, c'était marrant, ça râlait.

Après pour la réaction de M., j'ai essayé de la comprendre; en fait ce sont ses peurs qui parlent parce que ce n'était pas la réalité d'après moi -F et moi quand nous parlons de ce genre de chose c'est avec beaucoup de complicité et de rire; mais nous ne sommes pas dans la même posture-.

Et je trouve qui si je suis concernée parce que je m'inquiète de tout le monde, que ça soit équilibré, mais vu ce que je dis peut-être que je vais trop loin et cherche encore à tout superviser (mon côté un peu maman que je déteste). Pour R et le problème bouche-trou, on en avait déjà parlé bien avant et depuis que je l'ai amené à un café poly ça va beaucoup mieux! Juste que sa soeur ne connaît pas tout de la relation (je pensais qu'elle savait, je me suis trompée).

Peut-être effectivement que je dois prendre du recul sur l'autre relation comme tu dis. J'y travaille. En plus pour mon projet libertin, j'ai eu un lapin. Donc F. l'a cru ouverte de comprendre notre "délire", mais non; j'ai voulu l'aider à récupérer la sauce en lui disant d'accepter sa proposition de Noël et lui prouver qu'elle n'était pas un dindon, ni une dinde et au final moi ben j'ai fait la maman qui se sacrifie, j'ai un peu l'impression. Étrange, mais pas dramatique non plus.

#
Profil

bodhicitta

le lundi 28 décembre 2015 à 14h56

quand à moi, qui peut dire avoir 2 relations primaires maintenant, en cette fin d'année il y a 2 fétes, traditionnelles ok,
mais déjà leurs amours de moi met bien à mal les "traditions" (heureux polydébutants) donc j'leur laisse le droit de marquer (dans leure mémoire) cette date avec moi.
chacun sa féte...
L'an passé ça faisait, entre réveillon noel, jour de noel, reveillon de l'an 3 chéris contentés de féter ces dates avec moi.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

mylou27

le mardi 29 décembre 2015 à 10h33

Merci Lulutine,

Je le vois encore dans mes propose que je sacralise encore et toujours cette date au final.

@ bodhicitta8, je n'ai pas tout bien compris

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 31 décembre 2015 à 12h20

ha...
Pour résumer, noel avec l'un (et sa famille) jour de l'an avec l'autre.
J'ai pu diviser encore plus ces fétes entre mes chéri l'an passé

#
Profil

parti4589

le samedi 02 janvier 2016 à 01h03

Tu dis que ta relation avec tes deux amoureux était chaotique au début maintenant ça évolue grave bien Mylou27. Avec R pourtant tu sembles encore dans la retenue. Tu as fêté Noël avant l'heure avec F pour te rendre disponible pour R mais sans lui dire. Peut être avec R tu devrais fluidifier ta relation. Ce n'est pas encore assez naturel de lui dire ce que tu as sur le coeur. Peut être avec R vous devriez sortir ensemble. Passer une après-midi à vous promenez. Passer un W.E ou partir quelques jours en vacances. Tout ce qui peut renforcer le dialogue avec tes chéris et ainsi imposer tes projets tout au long de l'année malgré les contingences familiales.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion