Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin d’aide pour accepter le polyamour de mon amoureux

Jalousie
#

Lélé (invité)

le mardi 12 juin 2018 à 07h18

Bonjour,
Je viens de tomber sur ce site en recherchant une solution à mon problème sur le net. Je me suis dis qu’il serait peut-être bon, dans ma démarche vers le bien-être, de laisser un message ici... J’espere qu’il sera approprié et que je pourrais y trouver un peu de réconfort, au moins.

Alors voilà, je suis dans une relation amoureuse depuis 3 ans avec une personne que j’aime plus que tout au monde. Il y a quelques mois, il m’a annoncé être amoureux d’une autre, et m’a parlé de polyamour (chose que je connaissais déjà). Pour tout vous dire, je l’ai très mal vécu. Si je veux être encore plus franche, je peux vous dire que jamais je pense avoir autant souffert qu’à ce moment. Sûrement parce que je n’ai jamais aimé aussi fort avant lui.
Vous voyez, ma philosophie de vie, c’est qu’on ne doit rien à personne. On peut donner, c’est cool, mais je n’ai pas à remettre la faute sur l’autre si j’ai des attentes à son égard et qu’il ne les respecte pas. C’est sa vie, et je n’ai pas à l’empieter avec mon ego rempli de vieilles blessures et cicatrices encore à moitié ouvertes.. Je le pense sincèrement, et je n’ai aucune rancoeur envers lui. Ce serait insencé. En vouloir à quelqu’un d’aimer ?

Malgré ça, cette situation me rend profondément malheureuse. Quand je l’imagine avec elle, j’ai l’impression de mourir. J’exagere pas... J’ai jamais ressenti une telle forme de douleur. C’est la premiere personne à m’avoir donné de l’amour et je m’y suis beaucoup trop accroché. J’ai si peur que sa deuxième amoureuse prenne cette place que j’ai eu dans sa vie pendant ses 3 dernières années, et qui m’a redonné vie. J’ai si peur de le perdre.. Il me dit que non, qu’elle ne nous éloignera pas, qu’il m’aime toujours autant mais c’est tellement dur... J’ai l’impression qu’il a besoin d’une autre parce que je suis pas assez bien, que je suis une parmi les autres alors qu’il est tout pour moi. Je suis en larmes rien que l´imaginer l’embrasser, je me fais du mal quand je pense à l’amour qu’il lui donne, sans moi. Je sais que c’est égoïste, je me hais pour ça mais ça me tue de devoir partager ses lèvres, son corps, son cœur. Ça me tue de me dire qu’elle a du faire les mêmes choses de son côté, et que je ne suis plus unique à ses yeux.
Je sais plus comment faire pour sortir de cette souffrance. Et c’est vraiment tout ce que j’en veux, en sortir. Mais je n’y arrive pas.

Je n’envisage ni de le perdre, ni de le rendre malheureux. C’est les dernières choses que je veux. Je fais tout pour ne pas trop lui montrer ma tristesse, même s’il le sait, pour ne ps qu’il culpabilise. Je veux qu’il soit heureux, mais je n’ai pas envie de souffrir non plus, et encore moins de vivre sans lui.

Enfin, si vous avez des conseils pour mieux le vivre, j’aimerais beaucoup. Je pense que ça me ferait aussi du bien d’entendre d’autres polyamoureux, pour mieux comprendre la possibilité d’aimer plusieurs personnes à la fois, au meme niveau: différemment, comme il dit.
Je sais que ça vient d’un manque de confiance en moi, mais j’ai beau tout faire pour ça, c’est trop dur...
C’est parfois dur de l’admettre mais, je crois que j’ai besoin d’aide.
Je suis fatiguée de ressentir tout ça.

Merci de votre attention
Et je vous souhaite que du bonheur dans votre vie, en tant que poly ou monoamoureux :)

#
Profil

bonheur

le mardi 12 juin 2018 à 07h49

Bonjour Lélé,

Je suis désolée de ta situation, mais je sais que ce n'est pas facile. Je suis polyaffective depuis 11 ans.

Après 18 ans de mariage, j'ai fait la même annonce que ton compagnon et ce fut brutal et douloureux pour mon mari. Nous ne connaissions pas le polyamour. Je n'ai d'abord pas compris ce qui m'arrivait. Ce fut un choc premier pour moi... ensuite, je n'ai pas pu faire autrement que de dire "je t'aime à l'un" et "je l'aime à l'autre". Mon mari m'a alors dit que j'avais cassé quelque chose en lui. Je ne l'avais jamais vu ainsi. Je lui ai dit que je ne pouvais revenir en arrière et que du cassé, ça ne se réparait pas. Nous avons alors bcp déballer et on en est arrivé à la conclusion que tu connais déjà :

Lélé
Je le pense sincèrement, et je n’ai aucune rancoeur envers lui. Ce serait insencé. En vouloir à quelqu’un d’aimer ?

aimer n'est pas honteux, y compris si on aime déjà. Nous avons trainé cette "informité" durant 4 ans, jusqu'à ce que nous entendions le mot de polyamour et sa définition. Nous avions déjà beaucoup déconstruit, et nous avons enfin pu achever cette déconstruction et surtout reconstruit, moi à ma façon, lui à sa façon, et ensemble dans une dynamique commune

Je te recommande trois livres qui nous ont aidé + un quatrième plus récent... au cas où tu acceptes de lire des ouvrages sur le développement personnel :

Tout d'abord trois ouvrages de Yves-Alexandre Thalmann "vertus du polyamour - la magie des amours multiples" ; "les 10 plus gros mensonges sur l'amour et la vie de couple" ; "garder intact le plaisir d'être ensemble - prévenir le désamour"
Ensuite "compersion : transcender la jalousie dans le polyamour" de Hypatia from Space

Egalement ici : amours.pl/

Ton avenir t'appartient... Votre avenir t'appartient d'une certaine façon. Le conflit entre la tête et les tripes. L'imagination débordante. On culpabilise, on se mésestime... Rétablir un équilibre sain et serein n'est pas facile

Message modifié par son auteur il y a 8 jours.

#
Profil

Kuoni

le mardi 12 juin 2018 à 10h59

Salut à toi Lélé :)

Bonheur est une vraie Encyclopédie de bons sentiments. Je n'ai pas ses sages conseils de lecture, mais je vais tenter de parler de quelques uns des points que tu as soulevé :

Lélé
J’ai si peur que sa deuxième amoureuse prenne cette place que j’ai eu dans sa vie pendant ses 3 dernières années, et qui m’a redonné vie. J’ai si peur de le perdre.. Il me dit que non, qu’elle ne nous éloignera pas, qu’il m’aime toujours autant mais c’est tellement dur... J’ai l’impression qu’il a besoin d’une autre parce que je suis pas assez bien

J'aime ta façon de t'exprimer. "J'ai peur que..." , "J'ai l'impression que..."
Il y a une différence entre "il a besoin d'une autre" et "je pense qu'il a besoin d une autre". Tu sembles l'avoir bien compris.
Je t'invites à faire un petit exercice de recul assez simple. En ajoutant un "je pense" devant tes phrases.
Ça pourrait donner "je pense que j'ai l'impression qu'il a besoin d'une autre". Ça te permet de réfléchir non pas à la situation, mais à ta manière de la concevoir , et c est toujours utile.

Ensuite, je te propose d'autres scénarios que tu n'entrevois peut être pas :
"J'ai l'impression que je lui apporte beaucoup, mais qu'on ne vis qu'une fois, et qu'il a simplement envie d'explorer d'autre choses avant d avoir 80 ans. Ceci ne remettant pas en cause mes capacités à faire son bonheur."

Lélé
Je sais que c’est égoïste, je me hais pour ça mais ça me tue de devoir partager ses lèvres, son corps, son cœur. Ça me tue de me dire qu’elle a du faire les mêmes choses de son côté, et que je ne suis plus unique à ses yeux.

Commence par être indulgente avec toi même. Te détester de ressentir des choses n a aucun sens. Tu as le droit d être... Simplement humaine. Personne ici, ayant vécu ta situation n'oserait dire le contraire. Les émotions que tu vis, je les ai vécues aussi, et j ai été odieux par moment avec celle que j aime.
Je ne me déteste pas pour ça. C'est humain.

Lélé
Je n’envisage ni de le perdre, ni de le rendre malheureux. C’est les dernières choses que je veux. Je fais tout pour ne pas trop lui montrer ma tristesse, même s’il le sait, pour ne ps qu’il culpabilise.

Une erreur classique. Prendre sur soi pour le bien de l autre.
Ça ne marche pas. Il voit bien que tu souffres. Tu accumules. Et à un moment, tu vas exploser. Ce sera pire que tout.
Une règle difficile à assimiler pour une communication efficace, c est précisément de communiquer.
Vous vivez ça a deux. Parle lui, dis lui ce que tu ressens, pose bien tes limites pour éviter de te faire du mal. Ou tu finiras par avoir de la rancœur contre lui, alors que c est toi qui ne lui as pas dit comment faire.

S il vient de tomber amoureux, attend toi à ce qu il fasse des choses un peu stupides. Aide le a savoir ce qu il doit faire pour ne pas te blesser. Il n en a probablement pas envie.

Lélé
Enfin, si vous avez des conseils pour mieux le vivre, j’aimerais beaucoup.

Bien sûr. Des conseils, j en ai tellement qu il serait inutile de t en noyer. Tu t y perdrais.
Je te conseillerais de lire les bouquins de bonheur qui sait de quoi elle parle.

1) parle lui autant que possible de ce que tu ressens. Il y a une différence entre dire : "tu me fais du mal" et "je vis mal ce qui se passe".
Dans le second cas, tu ne fais que communiquer ce que tu ressens. Et c est la clef d une bonne communication de couple.

2) respecte toi. Ose poser tes limites. Ça n a rien de honteux d'admettre que, pour l'instant, telle ou telle chose ne te convient pas. C est même plutôt courageux.
S il les respecte, ta zone de confort va s étendre, et certaines d entre elles disparaîtront d elles même.

3) Prend soin de votre couple. Faites vous des sorties, des moments en amoureux. Et fais les pour en profiter.
À force d'imaginer ce que l'autre fait quand il n'est pas avec toi, tu pourrais le délaisser quand tu es avec lui. Être absente, constamment triste...
Et de ce fait, mener votre couple vers une routine et un ennui.
Souvent lorsqu'on a peur de quelque chose, on met tout en place malgré nous pour qu'il se produise.
Si tu as peur qu il t abandonne, tu vas créer un climat de tristesse, tu vas passer par des phases de colère à son encontre...
Et au final, il sera probablement content de se retrouver dans les bras de l autre fille pour respirer. Tu vas t en douter et avoir des pensées du genre : "il a envie d être avec elle, pas avec moi", ce qui va te rendre encore plus triste, etc... Cercle vicieux.

Si tu te demenes pour le rendre heureux et passer de bons moments avec lui, tu vas te rassurer sur ton couple, sur votre avenir, et qu'il se sente bien avec l autre sera bien moins problématique. (Au fond, c est quand même le but, non? Sinon pourquoi voudrait-il passer du temps avec elle?)
Les couples mono oublient souvent qu il faut toujours chercher à séduire celui qu on aime. Que rien n est acquis.
C est quand l autre s interesse soudain à quelqu'un d'autre qu'on se rend compte qu'il n'est pas un objet.

4) Donne toi du TEMPS ! C'est mon conseil le plus important. Rome ne s est pas faite en un jour.
Ta simple démarche d'écrire ici montre que tu es bien intentionnée. Le temps est ta meilleure arme, tes émotions sont à vif. Quoi qu'il arrive, ça va se calmer.

5) je le crois quand il dit qu'il t'aime. C'est une preuve de respect que de t'avoir avoué ce qu'il ressent dans un monde où 60% des couples admettent avoir vécu une situation d'adultère.
Visiblement, lui n'a pas choisi cette méthode simple. Et c'est pour une bonne raison : toi.

Bon courage. Tu peux mp si besoin. :)

Message modifié par son auteur il y a 8 jours.

#

tomte (invité)

le mardi 12 juin 2018 à 11h20

Bonjour lele.
Déjà gros soutien pour cette situation que tu vis mal. Je comprends le côté "Ca me tue" (je suis passee par la) et surout il ne faut pas hésiter à en parler pour extérioriser tes doutes et ta souffrance sinon ca peut te ronger de l'intérieur (mentalement et physiquement). Jetais venue parler sur ce forum et le témoignage des gens m'avait bien aider à voir en effet que mes doutes (concernant un de mes amoureux) étaient légitimes (il etait avec une fausse polyacczptante). Bref je m'égare ^^

Je viens bien apporter ma vision sur ta situation, mais ça ne sera toujours que mon avis qui n'est pas la vérité absolue poly (comme chaque commentaire ici en fait). Déjà, comme Bonheur l'a fait, je te conseille de lire des textes sur le polyamour. Tu en trouveras plein sur ce forum. Notamment par rapport à tes mots qui laisse un peu voir ta façon de penser "aimer une autre = m'aimer moins = jz ne suis plus unique". Ce qui n'est pas du tout la philosophie du polyamour. Ce n'est pas parce que ton amoureux a des sentiments pour d'autres que tu n'en reste pas moins toi-même, donc toujours aussi unique :) le lien que vous vous êtes construit, vois le comme une corde avec toi et ton partenaire qui vous relie. Si ton partenaire commence à construire une autre corde avec quelqu'un daurrzs, les deux vont apporter des éléments mais qui viendront de leur propre personne/personnalité. Ça ne va pas détériorer (si ton copain fait ca bien, or course) votre propre corde. C'est juste quelque chose qui se fait en parallèle.

Sinon, la comparaison avec l'amitié marche bien aussi. Si tu as un nouvel ami, ça ne veut pas dire que tu aimes moins tes amis d'avant . Et ca veut pas dire non plus que tu vas moins apprecier le temps que tu passe avec tes anciens amis. De plus, tu pense que c'est parce que tu ne le combles pas assez. La aussi, c'est souvent un cliché que j'entends quand je parle de mes multiples amoureux. Mais je trouve que cette vision, c'est voir les gens comme un moyen/une fin/une utilité. Et pas comme des gens justement. Je cherche pas quelqu'un parce qu'elle pourrait m'être utile. J'aime les gens que j'aime pour leur personnalité et leur affinité avc moi. Et en général nous faisons des choses différentes, mais parce que tu ne peux pas avoir les même affinités avec tout le monde :)

J'espère que j'ai pu t'aider, si jamais je peux détailler la situation précise. Bon courage à toi !

Ha oui, aussi nhesitz pas à parler avec ton amoureux. La communication c'est la clé. Surtout si tu lui caches ton mal être "Pour lui faire plaisir", il ne pourra pas deviner que tu vas mal et vous risquez de tomber dans le cliché "martyre/bourreau" 'Fin je connais pas le terme précis. De plus, c'est prendre une décision pour lui (est ce que ca me fait plus palisir que tu me cachés ton état ?). Je te conseille plutôt de lui en parler, de dire ce que la situation de fait ressentir. Bien sur, ce sont des pistes, en soi tu fais ce que tu veux :)

#
Profil

Kuoni

le mardi 12 juin 2018 à 11h45

Tomte
et vous risquez de tomber dans le cliché "martyre/bourreau" 'Fin je connais pas le terme précis.

"Le triangle dramatique"
Victime/bourreau/sauveur.

Je suis passé par là. C est une belle crasse ;)

#
Profil

gdf

le mardi 12 juin 2018 à 13h18

Lélé
Je fais tout pour ne pas trop lui montrer ma tristesse, même s’il le sait, pour ne ps qu’il culpabilise.

Je plussoie tout ce qui a été écrit, et je remet un jeton sur ce point : ne lui cache pas ce que tu ressens.
Il a partagé avec toi son nouvel amour, ce qui est une excellente nouvelle, dans un monde où il est plus facile de mentir et cacher une liaison que d'en parler. T'en parler, c'est une réelle preuve d'amour : il n'envisage pas de te quitter !
De ton côté, ne lui ment pas non plus en lui faisant croire que ça va si ça ne va pas. Lui dire la vérité, ce n'est pas pour le culpabiliser, mais pour que vous puissiez trouver ensemble des solutions.
J'ajoute aux lectures proposées le guide des amours plurielles de Françoise Simpere.

Je vous souhaite de trouver votre équilibre. Il n'y a pas de recette miracle qui marche à tous les coups, chaque relation doit trouver son mail de de fonctionnement. Il n'y a qu'une constante : s'exprimer de façon transparente et respectueuse sur ce qu'on ressent.

#
Profil

Piumy

le mercredi 13 juin 2018 à 11h59

Je comprends tellement tes sentiments Lélé parce que je les ai vécus.

Après 11 années de couple, j'ai découvert que mon mari me trompait. Tu t'imagines bien comme on peut être dévasté dans ces moments-là. On a beaucoup discuté et avec le temps on est passé au couple libre. C'était surtout pour lui qui avait besoin d'aller "voir ailleurs" alors que je n'en ressentais pas du tout le besoin.

Il y a eu des hauts et des bas, j'étais jalouse, comme toi, quand il passait la nuit dehors, je déprimais c'était horrible. A chaque fois je lui en parlais, je lui disais que c'était trop pour moi, que je ne tiendrai pas sur la longueur et chaque fois il me rassurait sur son amour.

Il m'a bien fallu 7 ans pour l'accepter tout à fait. Aujourd'hui, je ne suis plus du tout jalouse et j'ai même eu récemment un crush pour un homme de notre entourage. Peut-être que?

Tout ça pour dire qu'il faut du temps et qu'on ne peut pas changer ce qu'on est du jour au lendemain. Notre culture sociale est essentiellement monogame et c'est une déconstruction qui n'est pas sans difficulté.

Bon courage

#
Profil

Kuoni

le mercredi 13 juin 2018 à 12h25

Pour ma part, il a fallu un an et demie pour être tout à fait à l'aise avec le nouveau système. chaque personne est différente.

#
Profil

Ex-nihilo-nihil

le mercredi 13 juin 2018 à 15h07

Eh bien, j'ai vécu la même chose, à peu près à la même période (3 ans et demi que j'étais avec elle).
Et clairement je me suis dit : je ne peux pas ne pas essayer, mais je sens que je vais pas le supporter et dans 3 mois c'est fini dans la rancoeur.

Là, plus de 2 ans et demi après, on est toujours ensemble, et j'ai pu, non seulement, mais aussi expérimenter d'avoir des relations extérieures, parfois même fortes, sans voir que ça pouvait déteindre sur ma relation principale. Il faut pas se forcer, évidemment, et je devais déjà avoir "ça" en moi, mais la chance que j'ai eu, c'est que j'ai très vite rencontré une autre fille, et j'ai pu imaginer plus facilement ce que pouvait vivre ma copine : c'est pas parce qu'on vit un moment fort avec quelqu'un d'autre que ça retire quelque chose à l'autre relation, ça peut même faire le contraire, et remettre une énergie générale à la relation première.
Bon, c'est pas toujours rose (voir le sujet juste au-dessus du tien, là haha), mais il est tout à fait possible d'être poly-acceptant sans avoir l'impression de subir. En fait, jusqu'à maintenant, j'avais même eu plus de relations extérieures qu'elle... (bon, là, ça change, mais c'est une autre histoire !).

Bon courage, en tout cas, mais n'oublie pas quelque chose que je me suis toujours promis : on peut pas, sur la longueur, rester en subissant complètement la situation. Ca veut pas dire forcément avoir aussi des rencontres ailleurs, bien sûr, mais il faut trouver ce qui peut faire le déclic pour qu'on se dise "après tout, pourquoi pas ?" et pas serrer les dents. Dans notre cas, ça a été beaucoup de dialogue, de bienveillance, et d'expériences extérieures aussi.

#
Profil

Kuoni

le mercredi 13 juin 2018 à 16h52

Je me reconnais aussi dans ce que dit Nihil. J ai essayé d accepter en mode "ça va partir en couilles de toute façons, mais il faut essayer"

Puis c est devenu "c est pas si mal"

Puis "en fait, j adore avoir tout ce temps à moi !"

Puis j ai rencontré quelqu'un. Et maintenant, la vie est belle, mais je manque de temps pour moi à devoir gérer et "satisfaire" ces deux relations ;)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion