Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.


Cette page est étiquetée ICRA pour la protection des enfants.

Relation libre et BDSM - besoin de conseil

#
Profil

raz

le mercredi 13 juin 2018 à 13h17

Désolé, quand j'ai commencé à écrire, ta dernière intervention était celle de 11h33. Si j'avais eu la suite, je n'aurais pas autant développé (voire pas écrit) mon commentaire ci-dessus puisque je vois que tu as déjà intégré cette idée de NRE.
Cela dit, ta nouvelle intervention (12h31) me renforce dans l'idée que les choses suivent tranquillement leur petit bonhomme de chemin et que plus tard, vous pourrez repenser à ces événements comme des moments riches qui vous auront apporté.

#
Profil

Ex-nihilo-nihil

le mercredi 13 juin 2018 à 13h19

C'est super "drôle" que tu fasses cette métaphore, Raz, parce que justement on reprenait un peu le parent/enfant pour décrire ce qui se passait.
Alors, on a très conscience de pas avoir vraiment une relation père/fille (loin de là), mais sur point précis, y a eu ça : elle a toujours eu une image du père un peu nulle, dans sa vie, sa famille et là, avec le BDSM, baaam, elle a l'image hyper incarnée de l'ordre, du "non". Donc ça décoiffe... Alors que moi, je serais plus le père bienveillant qui laisse faire les expériences à son enfant, mais néanmoins bel et bien présent et attentif, dans le support, mais pas dans l'injonction.
Et que c'est aussi par contraste qu'elle a pu (peut ?) avoir l'impression qu'on manque nous, de structures. Alors que selon moi, il y a une, et que si on était si chancelant, on serait pas ensemble depuis 6 ans et demi...

En tout cas, je réitère mon merci à tous, ça fait un bien fou. J'imagine tellement la même discussion avec des potes totalement mono.... "non mais elle est tarée ta meuf, tire toi !". Enfin je me doute que vous voyez très bien ce que je veux dire, et ça donne vraiment de la préciosité à cet espace.

#
Profil

Ex-nihilo-nihil

le vendredi 15 juin 2018 à 11h34

Quelques news de la suite de la crise que je traverse avec C.

On commençait à vraiment retrouver un dialogue super sain, on s'était fait des listes de nos limites (cf la salope éthique), moi, j'avais fait la liste des trucs qu'elle pourrait me faire dans les moments de panique etc.
Elle était d'accord avec tout ce que je proposais, et elle était super contente de ma démarche. Bref, ça redevenait lumineux.

Dans nos idées de reconnecter ensemble, on s'était dit qu'on ferait une petite séance de shibari (bondage) à chaque fois qu'on se verrait (on a pris quelques cours ensemble, on est pas des pros mais on s'amuse - et elle n'a pas cette pratique dans sa relation BDSM - ).
Il se trouve que l'on a toujours eu une "composante BDSM" (elle, soumise, très souvent, sans que ça soit aussi défini que dans une relation bdsm stricte).
Et là, pendant notre shibari, comme on fait parfois, j'introduis un peu de BDSM.

Et pour la première fois, depuis toujours, elle me dit d'arrêter.

On en parle, sans colère : elle m'explique que justement, là, elle le sentait pas et qu'elle ne veut pas se forcer. Je suis évidemment parfaitement d'accord avec ça, et je l'ai toujours encouragée à dire "stop" s'il se passait quelque chose qu'elle ne désirait pas.
Mais là, évidemment, ça intervient pile au moment où elle est dans quelque chose d'expérience des limites avec un autre, que donc, elle a une sexualité BDSM stricte avec l'autre... "comme par hasard". On en parle et elle me dit qu'elle sait pas bien comment faire pour que ça n'ait pas d'incidence sur notre propre sexualité à cet endroit (qui est important pour moi). Oui, y a plein d'autres façons de faire du sexe, sauf que cette façon-là a toujours été, si ce n'est centrale, mais très présente...

Je ne veux pas qu'elle se force, c'est évident, mais il a toujours été clair aussi que pour moi, il était exclus qu'une relation extérieure ait un impact négatif (et pas des moindres) sur notre relation à nous.

Je ne lui demande absolument pas d'arrêter son autre relation, je n'ai rien revendiquer à son encontre, j'ai juste dit que là, j'étais "saoulé", de la situation, et que là, je commençais très concrètement à subir son autre relation.

Je pense pas que cette crise soit insurmontable, mais je me demande si ça vaut la peine. On n'est pas au même moment de nos vies respectives : moi je serais pas incapable de parler "enfants", et elle, n'en est pas là du tout. Elle m'a dit que pour l'instant ses expérimentations personnelles étaient plus importantes que notre relation. Encore une fois, je ne juge pas, j'ai juste l'impression que si je continue juste à attendre que ce besoin qu'elle a se dissipe, j'ai de grands risques d'être déçu.

Bon, mais là, dans l'immédiat, je me vois pas de but en blanc lui dire "on se sépare". Alors, je sais pas. Une pause ? Mais du coup, elle sera pleinement dans son autre relation, et ça me balaiera d'autant plus vite (bon, au moins, je serai fixé...).
Ou alors qu'elle fasse une pause de son autre relation (je ne lui demanderai pas, bien sûr, mais ça peut être une option) ?
Ou au contraire, se revoir et essayer de résoudre ça à 2 ?

Bref, je nous sens super bloqués...

#
Profil

Kuoni

le vendredi 15 juin 2018 à 14h14

Je sens bien à ton expression que tu vous sens super bloqués. Pourtant, ce n est pas mon impression de lecteur.

J'ai toutefois un malaise à te lire, qui fait écho à ma propre expérience.

nihilo
Elle m'a dit que pour l'instant ses expérimentations personnelles étaient plus importantes que notre relation.

Là, il y a matière à discuter.
Tu devrais peut être l'inviter à se projeter avec son autre.
Certes, elle vit quelque chose de fort, je veux bien le croire.
Mais elle lui est simplement soumise.
Si elle laisse se dégrader votre relation sous prétexte que cette expérience" , comme elle l'a nomme, lui semble plus importante, et que votre relation prend fin, elle sera pleinement à lui.
Comme Il le souhaite.
Et dans 5 ans, quand ce petit jeu sera devenu routinier et qu elle croisera la route d un autre mec qui lui plaira?

Je ne veux pas dire par là qu il faut faire des hypothèses sur la viabilité de leur relation.
Mais qu elle prenne conscience qu elle est en excitation émotionnelle, et que ça ne dure qu'un temps.
Ce genre de problèmes arrivera. Et à ce moment là, je ne suis pas sûr que sa relation avec ce gars gardera toute son importance.

Nihilo
Mais là, évidemment, ça intervient pile au moment où elle est dans quelque chose d'expérience des limites avec un autre, que donc, elle a une sexualité BDSM stricte avec l'autre... "comme par hasard"

Ça parait évident.
Je crois vraiment que... Si tu as la force de le faire, ça vaudrait la peine de creuser. Qu est ce qui pose problème ?
J allais donner des idées,mais les hypothèses sont innombrables.
Aussi je t invite plutôt à lui poser des questions sur son ressenti, plutôt que d encourager l'intellectualisation.

Demander lui de décrire ce qu elle a ressenti avant et après t'avoir dit stop.
Qu'aurait elle préféré qu il se passe?
Il y aurait t il quelque chose qui lui ferait envie vis à vis de toi?

Si elle n a pas de réponse, propose lui peut être d aller voir un thérapeute pour éclaircir les choses à ce niveau.

Et pour finir, je vais me permettre une (autre) opinion personnelle.
Tu me fais vraiment penser à moi dans ta façon de regarder, d'accepter, et quand quelque chose ne va pas, de prendre sur toi la responsabilité de faire quelque chose.
Allant jusqu'à te demander si tu dois la quitter, essayer autre chose.....

Alors que, selon ton récit, elle n apporte pas grand chose à part des zones d ombre et des "je ne sais pas".

C'est le moment où, à ta place, j aimerais que quelqu'un me rappelle que moi aussi, j ai le droit de poser mes couilles sur la table et dire : "bon, tu étais autorisée à voir d autres gars, pour autant que ça ne m impacte pas négativement. Et la, c est le cas.
J'en ai marre d essayer de te faire comprendre ce qui te gêne, en avoir aucune réponse.
Alors j'attends de toi que tu ouvres le dialogue et que tu viennes avec quelque chose d intéressant."

Mets lui un peu les responsabilités entre les mains. Elle a un problème, pas toi. Il faut qu elle se rende compte qu elle n est pas juste spectateur.

Il y a plein de manières de faire. Celle là, c est la mienne. Et je ne dis pas qu elle est bonne.

Je pense juste que tu as suffisamment porté la casquette du gentil, et que tu dois changer votre système (Meta communication), pour faire bouger les choses. Sinon ça tourne en rond.

Bon courage !

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 15 juin 2018 à 14h45

Kuoni
Là, il y a matière à discuter.

Tu devrais peut être l'inviter à se projeter avec son autre.

Certes, elle vit quelque chose de fort, je veux bien le croire.

Mais elle lui est simplement soumise.

Si elle laisse se dégrader votre relation sous prétexte que cette expérience" , comme elle l'a nomme, lui semble plus importante, et que votre relation prend fin, elle sera pleinement à lui.

Comme Il le souhaite.

Et dans 5 ans, quand ce petit jeu sera devenu routinier et qu elle croisera la route d un autre mec qui lui plaira?

Elle a parlé de ses expérimentations, pas de sa relation avec l'autre.
Je suis dans une situation qui pourrait ressembler à la sienne, donc j'ai tendance à faire un parallèle (qui peut s'avérer mauvais donc à prendre avec des pincettes). Si je fais ce parallèle, ce qu'elle exprime, c'est qu'elle est en train d'expérimenter des choses qui pourraient avoir un impact dans ses relations sexo-affectives futures. Elle se découvre, et c'est donc normal d'avoir envie de vivre ça. Et c'est un chemin qu'elle fera coûte que coûte, d'où sa "menace".

Kuoni
C'est le moment où, à ta place, j aimerais que quelqu'un me rappelle que moi aussi, j ai le droit de poser mes couilles sur la table et dire : "bon, tu étais autorisée à voir d autres gars, pour autant que ça ne m impacte pas négativement. Et la, c est le cas.

J'en ai marre d essayer de te faire comprendre ce qui te gêne, en avoir aucune réponse.

Alors j'attends de toi que tu ouvres le dialogue et que tu viennes avec quelque chose d intéressant."

Elle exprime pourtant clairement que ses expérimentations personnelles sont plus importantes que la relation. Pour le coup, personnellement, je pense qu'il faut juste l'écouter. Vouloir opposer ses expérimentations et la relation donnera un résultat bien clair à l'en croire.

Donc, oui, je pense qu'il faut l'encourager à parler, mais je ne suis pas sûr que tu (Ex-Nihilo) aies la force d'affronter ce qu'elle a besoin de dire. Et il ne faut pas la confronter, pour moi. Il faut juste lui demander ce qu'elle découvre, combien ça la change, quels sont ses doutes, l'écouter. Et accepter ses changements à elle et faire évoluer votre relation en conséquence. Et vous devrez peut-être arrêter le BDSM entre vous, ou autre, elle change, votre relation doit changer. En fait, pour moi, si tu te focalises sur tes doutes, et sur votre relation, elle ne pourra pas répondre, elle a déjà du mal à savoir comment elle elle évolue, alors ses relations... Il faut lui demander comme elle change, et accepter ça pour redéfinir votre relation.

Mes deux centimes.

#
Profil

Ex-nihilo-nihil

le vendredi 15 juin 2018 à 14h49

Merci beaucoup, ça m'aide à prendre du recul.

Par contre, il y a quelque que je relis ne me disant que c'est pas très clair et porte à confusion : quand elle dit que ses expérimentations comptent plus que notre relation, elle veut dire "en général". Pas spécialement celle-ci en particulier. En me relisant, j'ai un doute et je me demande si elle a pas plutôt dit "j'ai pensé à moi, avant de penser à notre relation". Et évidemment, je lui demande pas de penser à notre relation avant de penser à elle. Mais ben.. penser les 2 en même temps ! Ce que j'ai l'impression d'avoir toujours fait...

Qu'elle me dise stop, s'i y avait pas tout ce contexte, j'ai aucun problème avec ça. Elle me dit que, plus généralement, son autre relation lui apprend à plus facilement dire non, d'être plus proche de son désir, et hier à cet instant précis, elle avait pas envie que notre shibara bascule en "dom/soumise", et c'est tout à fait son droit.
Donc évidemment, je lui dis "très bien si tu arrives à mieux cerner tes désirs", mais vu le contexte, je panique, et j'ai du mal à m'imaginer refaire ce qu'on faisait avant (et qui nous plaisait), de "touche de BDSM" vu qu'elle voit régulièrement un "pro" de ça. Et c'est là qu'elle a de nouveau été "perturbée" en me disant pas du tout qu'elle voulait plus, mais que oui, ça posait question. Mais en disant "non mais si ça se trouve y aura pas de problème"... Sauf que voilà, en sexualité, ce genre de situation, ça peut être une super impasse, parce que la prochaine fois qu'un potentiel "switch BDSM" surviendra, on sera tous les complètement braqués...

Mais en tout cas, tu as raison. A chaque fois qu'elle est un peu perdue avec ses désirs (comme l'ouverture de notre relation qui ne s'est pas faite sans heurs), j'ai plutôt été celui qui proposait des trucs concrets, des solutions (qui d'ailleurs évoluaient en permanence, en fonction de ses prises de consciences nouvelles, sur elle-même).

Parce que même là, j'ai des idées, en plus... Mais j'aimerais effectivement que ça soit elle qui vienne, comme tu dis avec "quelque chose d'intéressant".

Encore désolé pour le pavé, et merci encore pour avoir pris le temps !

#
Profil

Ex-nihilo-nihil

le vendredi 15 juin 2018 à 14h55

Ah je viens de voir ton message, bidibidi.
Oui, tu résumes bien aussi la situation, de l'autre point de vue, que je comprends aussi... Mais voilà, c'est pour ça que je parle de blocage.

Le truc c'est que si on avait un projet commun, qu'on bâtissait quelque chose de concret, en parallèle, j'aurais plus (+) la force de me dire "bon, si ça se trouve, dans 3 mois, tout est arrangé", ça vaut le coup. Mais là, je me dis plutôt : "je risque d'en chier pendant X temps, sans du tout avoir la certitude que tout va aller vraiment mieux après...".

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 15 juin 2018 à 15h12

Ex-nihilo-nihil
Le truc c'est que si on avait un projet commun, qu'on bâtissait quelque chose de concret, en parallèle, j'aurais plus (+) la force de me dire "bon, si ça se trouve, dans 3 mois, tout est arrangé", ça vaut le coup. Mais là, je me dis plutôt : "je risque d'en chier pendant X temps, sans du tout avoir la certitude que tout va aller vraiment mieux après...".

Honnêtement, il faut à un moment prendre conscience de ce qu'elle vit. Pour moi, elle est en profonde remise en question, d'où les "je sais pas". Lui demander des certitudes dans la situation actuelle, ça me paraît un peu fou.
Personnellement, je ferai deux chose : Je l'accompagnerai, et je me protégerai. Et je pense que c'est un conseil global qu'on peut dire à tout le monde en toute situation. Il faut l'accompagner sur son chemin (enfin, tu peux la laisser en plan, mais c'est pas sympa) mais tu dois être celui qui pourvoit à tes propres besoins. Si tu as besoin d'une relation avec un désir de construction, trouve toi une relation avec une construction. Tu peux pas faire rentrer ta relation actuelle dans une case qui n'est pas la sienne. Tu peux à la rigueur lui soumettre ton besoin, mais j'ai pas l'impression qu'elle pourra t'écouter vu ses doutes actuels.
Et puis, c'est peut-être pas une femme avec laquelle tu pourras construire, parce que ce n'est pas dans sa personnalité, ou juste parce que votre relation n'est pas amené à être une relation de construction. Si tu es, depuis le début, celui qui tire (ou pousse) la relation, il faut peut-être à un moment se demander si les directions dans lesquelles tu orientes la relation lui conviennent. En général, une personne motivée n'a pas besoin d'être poussée.

Je te gigote comme un cocotier, mais c'est ce que je ressens en te lisant. J'espère ne pas être trop violent.

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

#
Profil

bonheur

le vendredi 15 juin 2018 à 15h51

Certaines personnes sont naturellement des St Bernard :-) ... mais si le tonneau est trop lourd... A charge de chaque St Bernard à remplir le tonneau de façon à ce qu'il ne devienne pas un handicap important.

#
Profil

Ex-nihilo-nihil

le vendredi 15 juin 2018 à 21h25

Epilogue à chaud : on vient de se séparer. Au bout de 6 ans et demi, c'est violent.
Mais je pense que ça reste la bonne solution même si je m'apprête à vivre des temps bien sombres.

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 15 juin 2018 à 21h50

C'est toi qui est à l'origine de la séparation ?

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 15 juin 2018 à 21h58

Ex-nihilo-nihil
Epilogue à chaud : on vient de se séparer. Au bout de 6 ans et demi, c'est violent.
Mais je pense que ça reste la bonne solution même si je m'apprête à vivre des temps bien sombres.

On peut a priori pas t'aider à ce moment précis, mais si tu veux un peu, et avoir un peu d'écho rétrospectif, tu sais où poster...

#
Profil

Ex-nihilo-nihil

le vendredi 15 juin 2018 à 22h11

Franchement on dirait un film.
On s'est revu aujourd'hui pour faire une sorte de cours/performance de danse transe. La transe, c'est la matérialisation du "passage".
On a fait ce truc, après on est allé boire un verre, et on échangé sur la "situation". Elle m'a dit que c'était trop lourd pour elle de me faire souffrir, j'ai dit qu'effectivement ça devenait trop pour moi. On a conclu qu'on était simplement, bêtement, tristement, pas au même "timing" dans nos vies (moi, prêt à me poser, elle dans un besoin d'expérimentation) et qu'on pouvait pas faire grand chose à part se séparer.
Par contre, je l'aime trop pour que la relation soit "moindre". Elle, elle aurait voulu qu'on garde contact, qu'on garde quand même un lien.
Pour moi, c'est pas possible, donc, même si ça me tue, j'ai besoin de ne plus avoir de contact avec elle.

Voilà. Et merci encore pour vos messages, je pense que ça m'a aidé à y voir plus clair, et en même temps ne pas trop (c'est dur de pas l'être totalement) dans la rancoeur.

#
Profil

raz

le samedi 16 juin 2018 à 01h08

Ex-nihilo-nihil
Par contre, je l'aime trop pour que la relation soit "moindre". Elle, elle aurait voulu qu'on garde contact, qu'on garde quand même un lien.
Pour moi, c'est pas possible, donc, même si ça me tue, j'ai besoin de ne plus avoir de contact avec elle.

Ce passage m'a fait penser à une discussion récente sur le forum : Transformation relationelle : passer d'une relation amoureuse à une relation d'amitié
Je ne cite pas cette discussion pour indiquer une bonne manière de faire (d'ailleurs, les intervenant-e-s avaient des approches variées) mais parce qu'elle ouvrait un questionnement généralement pas abordé et que tu as indiqué qu'entre ton ex et toi, il y a des désirs différents concernant votre (non-)relation après la séparation.

En tout cas, courage en cette période difficile et si tu as besoin/envie de te confier sur le forum, n'hésite pas.

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

#
Profil

Kuoni

le samedi 16 juin 2018 à 15h18

Oui, désolé pour toi. Ce n est peut être qu une étape.

Prends le temps de faire le point.

Tu peux mp si besoin.

Courage

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion