Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin de conseil. Enceinte du deuxième, mari qui semble perdu,polyamour ou infidelité

Famille
#
Profil

Deli

le mercredi 30 mai 2018 à 19h45

BESOIN DE CONSEIL Enceinte du deuxième, mari qui semble perdu,polyamour ou infidelité

Bonjour à tous,
Difficile pour moi de commencer ce message.
Je vais essayer de décrire le plus rapidement possible mon histoire qui est bien compliquée, en plusieurs épisodes…. Je sais que j’ai tendance à m’étendre.. j’espère que je ne vais pas vous lasser avant la fin… J’ai visité votre site à plusieurs reprises et lire toutes ces expériences d’amour, plus que de poliamour en particulier m’a donné l’élan pour écrire à mon tour. Dans les forums « traditionnels » que j’ai consultés, je n’ai pas écrit car je n’ai perçu que des préjugés et des visions très fermées du couple, ou des relations interpersonnelles très/trop normées.
Je suis enceinte de notre deuxième enfant, et je perçois énormément de confusions chez mon mari. Lors de ma première grossesse, il y a 4 ans, il a eu une aventure avec une jeune femme avec laquelle il travaillait, elle-même en couple.
J’avais déjà surpris auparavant quelques regards et rapprochement, puis des échanges internet un peu coquins, (il avait laissé sa session facebook ouverte sur mon ordinateur lorsqu’elle a écrit).et lui avait alors demandé qu’elle était leur relation, il a tout nié avant de devoir se résoudre au fait que j’avais vu les messages puis il m’avait répondu, que ce n’était rien, seulement des paroles,etc.. nous avions eu quelques discussions, calmes puis agitées, puis recalme et m’avait dit comprendre que cela me dérangeait et allait y couper court.
Puis je suis tombée enceinte, puis j’ai accouché, puis quelques mois après, je la vois enceinte, heureuse avec son compagnon, donc soulagée, je vais même jusqu’à la trouver un peu plus sympathique, et lui donne des conseils sur la maternité, ect..
Elle assiste avec son compagnon au premier anniversaire de mon fils, très enceinte, elle accouchera 1 mois plus tard. Quelques semaines plus tard, alors que mon mari et moi sommes depuis plusieurs mois en thérapies individuelles et de couple pour assainir nos relations, mon mari m’apprend finalement qu’il semblerait être le père de l’enfant et qu’elle lui demande de le reconnaitre, car son compagnon n’aurait pas supporté cette possibilité.
Mon mari est effondré par la nouvelle, pleure, semble perdu. Ma première réaction est de l’appuyer, de l’écouter, de le comprendre, de le calmer. Son histoire familiale est un peu compliquée.
J’ai 37 ans, et je vis depuis plus de 12 ans dans un pays d’amérique Latine, suite à un échange universitaire. J’y ai rencontré mon compagnon au bout de l’année d’échange, et sa rencontre a coïncidé avec mes aspirations profesionnelles et le besoin de m’éloigner de ma famille en France, et notamment de la relation pesante de mes parents mariés jeunes, pas heureux, n’ayant pas supporté la perte de leur premier enfant, avec ma mère jurant qu’elle va partir depuis plus de 20 ans, sans que rien ne change...
Mon mari, a perdu sa maman quand il avait 15 ans, son père a eu avant lui plusieurs enfants dans des conditions peu stables, de plusieurs femmes en même temps, sans qu’elles soient toutes au courant. Il a notamment presque « enlevé » ses deux filles à leur mère que la grand-mère a élevé, d’autres de ses frères et sœurs ont été caché jusqu’à très tard, lui-même n’avait été présenté à la famille qu’à ses 2 ou 3 ans, bien que né dans l’union maritale avec sa maman.. bref. Tout un panorama que je connaissais, je l’avais aussi accompagné lorsqu’à 27 ans il a fait connaissance d’une autre de ses sœurs cachée.
Nous avions eu dans notre relation plusieurs épisodes d’infidélité de sa part, relations virtuelles, puis physiques ponctuelles, avec des femmes ou des hommes. Jamais vraiment assumées, mais presque toujours découvertes dans les mêmes circonstances « d’imprudences » de sa part. Nous ne vivions d’abord pas seuls à l’époque, en coloc, puis chez son père, donc peut-être que cela n’a pas permis d’approfondir les conversations, ou les différences culturelles, ou le manque de maturité de l’un et de l’autre on fait, que j’ai essayé de lui montrer que je le comprenais, que je ne le jugeais pas, que je me sentais profondément blessée des mensonges.. etc.. je pensais à chaque fois, qu’on avançait. On reprenait une vie sexuelle ensemble assez satisfaisante, puis les difficultés économiques, ou de confiance en soi, ou aléas de la vie faisaient que notre relation se détériorait à nouveau, sans savoir si c’est cela qui précipitait à nouveau ses infidélités ou le contraire. Nous nous sommes mariés il y a 8 ans après 4ans de relations.
Sur le principe, je n’ai pas de préjugé sur les relations homosexuelles, ni sur les couples qui ont des pratiques moins normées. Je fais partie de réseaux féministes qui incluent évidemment des diversités sexuelles, participe aux luttes pour les libertés des femmes (et des hommes) et l’avortement dans ce pays, et me considère assez ouverte sur ces sujet, même si je n’ai pas eu d’expérience personnelle homosexuelle pour l’instant, j’ai ressenti de l’attirance pour des femmes, ou des hommes, mais n’ai pas vraiment expérimenté de relation ouverte dans des relations sérieuses.
Bref, ( !). La naissance de l’enfant hors mariage a précipité des discussions, des réflexions personnelles et ensemble, une autre thérapie qui avançait bien avant que la thérapeute ne quitte le pays..
L’acceptation du petit frère de mon enfant a été un processus, durant lequel, je sens, j’ai pris beaucoup les devant pour le motiver à faire un test de paternité, qui s’est révélé positif, puis organiser les rencontres de mon mari avec son fils, qu’il essayait de me cacher. Il aime énormément son enfant, essaie de le voir le plus possible, mais comme il est très limité économiquement, et est très dépendant de moi, (le pays est très instable et en crise), je crois analyser (il a du mal à me parler) qu’il se sent coupable de ce qu’il ressent pour l’enfant, pour sa mère.. a du mal à s’organiser pour s’épanouir professionnellement et économiquement, et aussi personellement. C’est-à-dire que je sens qu’il n’assume pas ses attirances physiques qu’il éprouvent pour d’autres ou elle en particulier, (il dit qu’il n’avait pas de relation « amoureuse » avec elle, mais que depuis qu’elle est la mère de son enfant, il se sent responsable et veut qu’elle soit bien-elle vit encore chez ses parents, est artiste et dans une situation économique aussi compliquée..)
Bref, tout un méli melo… On a pas mal de difficultés à communiquer, à s’organiser du temps pour nous deux avec notre enfant en bas âge. On a surmonté plusieurs épreuves, eu des moments d’accalmie, d’autre très tendus, des temps de séparations. Puis nous avons décidé ensemble de faire un autre enfant. J’ai toujours eu envie d’une famille nombreuse, et après ces moments passés, comme je l’aime vraiment beaucoup, et qu’il est un père très attentionné, je lui ai demandé s’il était prêt à avoir un autre enfant, tout en lui expliquant que pour moi, si nous n’arrivions pas à stabiliser notre couple et à construire un vrai bonheur ensemble, je ferais tout pour favoriser au maximum la meilleure relation possible avec ses enfants, je lui ai demandé de réfléchir à comment il voulait vivre avec moi, s’il voulait une situation ouverte, ce qu’il penserait si je fréquentais quelqu’un d’autre, comment pourrions-nous nous organiser si l’un, l’autre ou les deux avaient des amant-e-s, je lui ai proposé des lectures sur le poliamour, mais la conversation n’avance pas beaucoup. Ces sujets semblent l’effrayer un peu. Il me dit qu’il m’aime, que je suis la seule personne avec qui il veut construire sa vie, sa famille.
Qu’il ne se reconnait pas du tout dans le polyamour, qu’il ne se sent pas capable ni d’organiser le temps et les moyens économiques de supporter plusieurs relations, qu’il veut continuer de tout donner pour nous deux… Il m’a raconté à plusieurs reprises qu’avant moi il avait eu une relation ouverte, ou libertine, ou d’échanges de partenaires (il ne met pas vraiment de termes dessus) qui n’a pas fonctionné et a fait se terminer la relation ( il avait à peine plus de 20 ans à l’époque) Puis la semaine suivante, je découvre qu’il échange à nouveau sur des sites avec des hommes, puis aussi des conversations avec la mère de son autre enfant où il dit qu’il l’aime, qu’il va tout faire pour l’aider, elle lui demande d’arrêter de parler de ça, qu’elle ne veut pas de relation amoureuse avec lui, mais lui envoie quand même des messages équivoques..
Là, je suis moi perdue… je sens que lui est soulagé chaque fois que je découvre ce qu’il cache, se sent mieux, mais je sens de mon côté qu’il n’a aucune confiance en moi, ne s’accepte pas lui-même, je voit bien que notre relation n’est pas saine.. qu’il abuse de ma confiance, et même parfois des conditions matérielles que j’apporte sans trop compter.. Il m’arrive de penser le quitter avant l’accouchement pour être plus tranquille pour la naissance, mais en même temps, je serais dans une situation assez précaire avec peu de relations fortes autour de moi, et ma famille au loin ; et je l’aime et veux continuer d’imaginer un futur avec lui comme couple, pense que nous pouvons grandir ensemble.. Mais j’ai aussi un tempérament assez fort, et il m’arrive de lui dire des choses blessantes..
Je m’imagine de temps en temps chercher-trouver un nouveau compagnon, ou compagne, prêt à m’accompagner dans ma nouvelle maternité, et sent parfois que sa présence m’empêche de m’épanouir, ou me confine dans des rôles que je ne veux pas. Je ne veux pas non plus être celle qui l’empêche de se sentir bien et libre, bien que je vois que c’est lui-même qui ne s’accepte pas et se rend malheureux tout seul.. Ou j’imagine que au moins pour les prochains mois nous pourrions essayer de consolider notre couple et d’être heureux en nous recentrant un peu sur nous, sans être fermée à un chemin de vie préétabli et normé par la suite.. Voyant que les conditions du pays dans lequel nous vivons implique déjà beaucoup d’effort pour élever ses enfants..
Merci de vos conseils ou commentaires…

#
Profil

Acajou

le mercredi 30 mai 2018 à 21h35

Je crois que ce qui me choque le plus c'est le manque de transparence de sa part, il y a un moment que j'aurais pété les plombs dans cette situation, pour qu'il soit plus clair sur ce qu'il pense et ressent..
Peut-être il pense que c'est mal vu, ou il a peur de dire les choses explicitement, question d'éducation, de culture ou autres..

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 31 mai 2018 à 09h20

J'aurais tendance à te dire de penser à toi.
Tu ne peux pas grand chose sur lui. Bien sûr, dans le cadre du couple, la coopération est une évidence, mais tu ne pourras jamais l'obliger à s'ouvrir, à changer sur quoi que ce soit. Tu montres un fort mal être causé par une nécessité d'évoluer dans un environnement peu sécurisant. Il faut que tu travailles à le sécuriser, et pas nécessairement en lui demandant de changer, mais en agissant pour toi.

Mes deux centimes.

PS : Si tu veux continuer d'en parler, car j'ai la sensation que c'est ça que tu cherches ici, n'hésite pas.

#

Bon courage (invité)

le vendredi 01 juin 2018 à 11h16

Votre témoignage résonne beaucoup en moi.
Il y a longtemps, sur un autre continent, j'ai eu une relation très forte avec un homme. De la même façon que je ne lui promettais pas l'exclusivité , je ne la lui demandais pas. Mais lui disait n'aimer que moi , il insistait beaucoup. J'avais beau passer des heures à le rassurer , à chercher des solutions, il préférait se mentir à lui-même. Petit à petit il a commencé à mentir à beaucoup de monde autour de lui. Et j'ai finis par me douter qu'il me mentait à moi aussi.

Il y a un certain instinct de survie qui m'a poussée à clôturer cette relation. A ne pas retomber dedans. Pourtant à l'époque je ne connaissais pas les mécanismes du triangle sauveur-bourreau-victime, donc pas évident de m'en soustraire. Je n'avais pas encore pris conscience non plus de ma dépendance affective.

Des années plus tard j'ai découvert qu'il avait eu plusieurs enfants avec son "ex" qui n'était pas si "ex " que ça.
Lui avec qui j'avais parlé prévention des IST , qui connaissait bien les risques , ne se protégeait pas avec elle. Ni avec les autres.
Elle n'a pas eu mon instinct , elle est restée. Du coup quand, plus tard, il a été contaminé avec le VIH, il a contaminé sa femme et leur enfant à venir.

Cette expérience m'a appris qu'on est impuissant face à une personne qui n'a pas fait le choix de la sincérité (envers les autres mais surtout envers soi-même). Et également à écouter cette petite voix de survie, à qui je n'ai pas toujours laissé sa place.
Du coup vous comprenez qu'il m'est difficile d'avoir du recul en lisant votre situation.
J'espère que vous n'y laisserez pas trop de vous-même. Bon courage pour les mois à venir.

#
Profil

Deli

le jeudi 07 juin 2018 à 17h03

Merci de votre écoute et de vos réponses.
Ces derniers jours, nous avons réussi à trouver un peu de temps pour engager ou approfondir quelques conversations avec mon homme, de vive voix, et aussi par écrit.
Je sens aussi qu'il pourrait être important que je parle avec la mère de son autre enfant.
Nous avons échangé depuis la naissance plusieurs mail de différent ordres.
Je vois bien qu'elle manque de maturité, n'est pas très stable émotionnellement, je ne sais pas si finalement c'est une bonne idée chercher à parler avec elle..
Mon mari n'y voit pas d'inconvénient, d'autant, qu'il semble avoir une espèce de fantasme de relation de famille entre nous tous, qu'elle ne semble en rien partager, et qu'en même temps, dans sa propre immaturité, ou confusion, peur, ou manque de courage, il m'a aussi laissé prendre les devant sur différent thèmes que j'ai abordé avec elle par écrit.
Je crois que le fait que les femmes se chargent de tout régler pour lui, comme c'est un peu le cas dans sa famille n'est pas très sain.. ni juste..
ça me fait du bien d'écrire tout ça, car ça me fait prendre conscience de pas mal de choses..
Merci de cet espace

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion