Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Interrogations

#
Profil

bonheur

le vendredi 27 avril 2018 à 18h57

Pour contacter en mp : tu te connectes à ton profil puis tu cliques sur le pseudo de la personne à joindre. Sur ta droite en haut tu auras "envoyer un message...". Par le biais de cette fonction tu obtiendras un cadre un peu comme celui des discussions. Il arrivera directement sur l'adresse mail de ton correspondant. La contrainte, c'est bien pour laisser un message mais ne permet pas d'une façon agréable une communication de réponses suivies. C'est la raison pour laquelle je donne généralement l'une de mes adresse mail directe. Aussi tu vas la recevoir dans tes couriels.

#
Profil

bonheur

le vendredi 27 avril 2018 à 19h33

Pour ce qui est de mp groupé... à part via skype... je ne vois pas trop.

Pour le champ morphique, c'est malheureusement quelque chose de non développé mais qui rejoint ce que j'ai décrit dans mon expérience de lien à distance. Thelma (le film) pourrait s'intégrer dans cette veine. Attention, ce n'est pas quelque chose de prouvé... ça reste du domaine de la possibilité, de l'hypothèse. Il ne faut pas prendre cela pour acquis... en tout cas pas à ce jour. C'est comme tout, l'inexpliqué. Dans la même optique, les ufologues sont longtemps passés pour des illuminés sauf qu'aujourd'hui la science s'intéresse à leurs découvertes. Là encore, il faut faire un tri, certainement. Avoir l'esprit ouvert ne doit pas altérer la réflexion individuelle et l'esprit critique.

Un petit roman que j'ai adoré en matière de développement personnel ET de sujet justement sur le champ morphique c'est "le jour où j'ai appris à vivre" de Laurent Gounelle. Je pense qu'il te plairait !

Tout dépend ce que l'on défini par "art". Mes seules créations demeurent à ce jour dans l'écrit (poésies, nouvelles, essais, romans...). Autrement, non, je suis guère artistique. Ou alors, je ne le sais pas.

La construction de la personnalité, si l'on désire qu'elle soit opportune et surtout, surtout juste, ne peut passer que par une grande déconstruction. C'est en fait ce qui est le plus long et le plus dur. La construction ne demande pas d'effort, puisque tout est en nous, à l'intérieur. Je dirais par contre que là, oui, on peut laisser son esprit créatif se déchainer pour construire vraiment quelque chose d'artistique... la plus grande oeuvre de sa vie, je crois.

Les femmes ont les droits qu'elles s'octroient. La différence entre homme et femme, ce sont les organes reproducteurs... et c'est tout. Ca c'est mon opinion personnelle et on peut parfaitement être en désaccord. Le fait est que je suis, autre particularité aussi vieille que moi, ambigenre. Plus intrépide que la plupart des garçons, j'ai passé mon enfance à défier l'image de la petite fille idéale. J'étais pas une fille, tout simplement. J'avais des activités de garçon, je passais tout mon temps avec des garçons. Aujourd'hui encore, je me sens plus en harmonie avec les hommes. Ce fameux courant qui passe ou non entre deux personnes, perdure ou du moins ai plus souple avec les hommes. Je suis tout de même pas complètement homme. Je suis ni l'un ni l'autre et les deux à la fois. Je pense avoir des défauts aussi bien d'hommes que de femmes. L'idéal étant d'en avoir le moins possible :-D .

Perso, je ne suis pas du tout "next door". Ce serait plutôt à l'inverse. Quoi que je fasse, où que j'aille, je marque et crois moi c'est parfois effrayant (souvent même). Pourtant ce n'est pas par ma taille imposante (je mesure à peine 1m50). Il parait que je dégage quelque chose et que j'ai ce sourire naturel... Bref, passé inaperçu, parfois, ça m'arrangerait. Après, l'humain ne me fait pas peur, je ne me sens pas mal à l'aise. Par contre, je me fais désormais vraiment chier lors de discussions très normatives et où le contexte fait que je préfère ne pas bousculer les autres. J'évite même ses situations (mieux vaut être seul que mal accompagné)

Je suis heureuse que tu es ouvert cette boite. La créatrice que tu ais aura désormais plus de matières pour aménager et décorer son petit intérieur (+) . Délaisse ce qui ne s'harmonisera pas d'après toi à ta nouvelle création.

Thelma n'est pas un film sur le polyamour. Mais oui, il y a de l'amour entre deux femmes, un bel amour entre deux personnes qui connaissent cette attraction mutuelle.

#
Profil

artichaut

le vendredi 27 avril 2018 à 22h12

Doremi
Artichaut, si je puis me permettre, tu mets les pieds dans le plat!^^

Alors, oui tu peux te permettre.
Et vu que tu n'es pas la première ici à me dire ça, ça doit être une légère tendance que j'ai.
Par contre je ne sais pas si je dois prendre ça en positif, en négatif ou juste comme un état de fait…

Doremi
Quant à parler de mes doutes...mais je ne sais pas si on peut parler de doutes quand on idéalise quelqu'un pendant des années...Les doutes c'était avant...mais les certitudes font peur aussi...Attendre...se livrer tout à trac...c'est difficile.

Je ne parlais pas (ou pas uniquement) des doutes concernant ce que tu ressent, mais plus simplement des doutes à savoir s'il faut lui en parler ou pas !
« Je voudrais te parler de quelque chose, mais je ne sais pas si je dois le faire, je voudrais ton avis, alors je te donne des indices, et tu m'arrêtes si ça te semble aller sur un terrain que tu ne veux pas etc »
Amener le sujet par le doute, non par la certitude.

Sinon, plus simplement encore, je commence souvent par un « Je voudrais parler de notre relation. »
Tu peux dire ça à un ami, à un aimé, peu importe.
Parler de la relation, de ce qu'elle est, de ce qui la rend précieuse, etc. Les cases enfermantes (ami, amoureux…) ne sont pas obligatoires, et souvent empêchent ou annihile le fait de parler vraiment des choses ("tu es important parce que", "j'aime partager ça avec toi", "notre relation m'apporte", etc).

Ce « Je voudrais parler de notre relation. » implique que t'as des choses à dire, mais implique aussi que l'autre doit en dire des choses.

Et ce « Je voudrais parler de notre relation. » à déjà le mérite de nommer le fait qu'il y a une relation (et que c'est une relation à deux). Ce qu'on oublie trop souvent de faire en amitié.
Des fois même ça peut suffire. Nommer la relation, en parler, etc. Ça peut suffire, et ne pas avoir besoin d'y ajouter autre chose. Mais faire exister pleinement l'existant. Et s'en réjouir mutuellement.

#
Profil

Doremi

le dimanche 29 avril 2018 à 21h44

Bonheur...Je t'ai répondu via mail :)

Arti et Bidi, si vous voulez vous pouvez m'envoyer votre mail également, afin que l'on puisse continuer la conversation à bâtons rompus en privé.

Artichaut, j'adore!! :) Bien entendu, c'était positif (de ce que je peux en juger, tes remarques sont claires, nettes, et surtout à propos!), c'était même un trait d'humour rapport à ton pseudo, mettre les pieds dans le plat (mais je suis probablement la seule que ça fait rire ;)

Merci pour tes conseils. En effet, ils sont judicieux...En tout cas, j'ai essayé de suivre tes conseils. En tout cas, je me sens délivrée d'un poids. Un peu plus en accord avec moi-même. Peut-être qu'il ne se passera plus rien de tel jusqu'à la fin de mes jours mais au moins, je sais un peu plus qui je suis, ce que je souhaite et ne souhaite pas...

Message modifié par son auteur hier à 22h.

#
Profil

artichaut

le lundi 30 avril 2018 à 17h22

Doremi
c'était même un trait d'humour rapport à ton pseudo

!!
(t'as bien fait d'expliquer, j'avais pas du tout pensé à ça !)

Doremi
J'ai créé un endroit ou nous pourrions discuter tranquillement, mais il n'a pas accepté cette invitation. J'ai précisé que je voulais parler de choses intimes mais dont mon compagnon était au courant. Il a vu, mais pas répondu. Silence insolent. Ce n'est pas vraiment ma première tentative de "séduction" mais c'est la première fois ou je ne me sens pas atteinte de culpabilité. En effet, pour une fois j'étais prête à aller au bout, à m'expliquer de but en blanc, ce qui demande du courage, et on n'en veut pas. Tant pis pour l'autre...Peut-être est-ce uniquement du à des conditions matérielles et pratiques, on verra, mais je ne pense pas...En tout cas, je me sens délivrée d'un poids. Un peu plus en accord avec moi-même. Peut-être qu'il ne se passera plus rien de tel jusqu'à la fin de mes jours mais au moins, je sais un peu plus qui je suis, ce que je souhaite et ne souhaite pas...

Whoua, la classe.
Et bien ça fait plaisir à lire (notamment la non culpabilité, le courage, la délivrance).

Oui le silence (plutôt le mutisme en ce cas !) c'est pénible.
Bon peut-être cette invitation arrive trop tard, tombe à plat (d'artichauts), ou qu'il a besoin de temps avant de seulement pouvoir l'envisager.

Mais de toute façon, oui, en pareil cas, se sentir "en accord avec soi-même", ça fait vraiment du bien. T'as fait ta part du travail. La balle est dans son camp.

#
Profil

Doremi

le dimanche 13 mai 2018 à 23h06

You've got mail :) Voilà j'ai démarré la discussion, libre à vous de réagir...

#
Profil

bonheur

le lundi 14 mai 2018 à 11h21

Reçu. Je ferai au mieux suivant mon emploi du temps pro.

#
Profil

bonheur

le jeudi 17 mai 2018 à 19h36

J'ai à formuler mes excuses. Doremi m'a fait remarqué ce jour que j'avais fait des "répondre à l'expéditeur" et non des "répondre à tous" :-/ Plus coconne que ça, faut le faire quand même !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion