Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Étape 1

Engagement
#
Profil

Dja3zair

le mardi 10 avril 2018 à 09h05

Bonjour à tous
Je suis de retour par écrit ici. Mais j'ai beaucoup lu ici ces derniers 3 mois.
Vos réactions, conseils, coups de gueule et de cœur m'ont accompagnée dans mon chemin.
Aujourd'hui j'ai à nouveau besoin de vous...
Synthèse rapide de ma situation : je suis en couple monogame depuis 15 ans. Avec un contrat de liberté sexuelle réciproque. Mon compagnon, suite à une dépression l'an dernier et un soutien psychologique, a évoqué en janvier l'histoire qu'il entretenait depuis 4 ans avec une sex friend... Devenue pour lui une relation sentimentale. Ce fut un choc pour moi. Colère, trahison du contrat, perte de confiance. J'ajoute que je suis stérile et que nous sortons de 6 ans de traitement de procreation assistée, épuisés et toujours en réflexion sur notre parentalité.
Donc, depuis janvier, j'ai énormément avancé, travaillé et souffert. J'ai perdu 5 kilos, j'ai gagné 2 psys en chemin, j'ai lu La Salope éthique et Les Amours Plurielles, j'ai rencontré la partenaire de mon compagnon, j'ai assisté à un café PA à Bordeaux.
Je suis satisfaite et fière d'avoir fait tout cela.

Aujourd'hui, Erika, la partenaire de mon compagnon J, veut rapidement mettre en place leurs rdv. Elle le voudrait, dans l'idéal, l'avoir pour elle à 100 pour 100... Au pire la moitié du temps. Elle ne ferme pas la porte à un enfant.
Elle semble ne pas avoir besoin, autant que moi, de l'aide des bouquins évoqués ci dessus. Et j'ai l'impression que je ne serai pas assez mise en confiance. Je précise qu'elle ne voulait pas me rencontrer. J'ai du menacer J de le quitter pour qu'il fasse pression sur elle et la convainque de me rencontrer. Cette rencontre a été très correcte. J'ai et j'avais besoin de la voir pour n'en avoir pas peur. Je ne voulais pas vivre dans l'angoisse du fantasme, de la rivale méchante. Je veux être le mieux possible sans animosité.
Bref aujourd'hui, je trouve que j'ai beaucoup avancé.
Je suis d'accord pour tester le PA jusqu'à août inclus.
C'est peut être trop court mais je n'ai pas vocation à m'engager dans des projets de vie où la souffrance, les multiples questionnements prennent plus de temps et de place que le plaisir et la joie d'être ensemble.
Je teste dans mes limites. Mes lectures notamment La Salope éthique montrent que des couples bataillent des années pour organiser le PA et.. Finissent par se séparer... Alors une part de moi dit :À quoi bon ?
Mes avis sont très variés à la lecture de la Salope éthique :j'y ai trouvé de l'aide précieuse et j'ai ressenti beaucoup de colère aussi. Il y a aussi beaucoup de souffrance dans la réalité du PA, sa mise en place. Et j'avoue ne pas vouloir m'infliger cela !!!

Ma question est la suivante :J me dit qu'il m'aime, qu'il veut vieillir avec moi, qu'il veut des projets structurants (il évoque l'adoption alors qu'il a toujours été contre, il sait que je peux y voir de la manipulation de sa part cependant il a été très marqué par un documentaire sur l'abandon d'enfants et souhaite se renseigner sur l'accueil de ces enfants),qu'il aime notre quotidien.
Et c'est là que se trouve mon dilemme... J'envisage de vendre notre maison et de vivre séparément.
Cette perspective m'a fait du bien. Puis j'ai eu conscience que cela pouvait être la pente vers la séparation. Sans notre quotidien, J perd la valeur principale de notre relation. Et il aurait son appartement pour recevoir d'autres femmes et explorer davantage ses envies de PA librement. J'ai l'impression d'être piégée par ce qui m'apparaissait comme un aménagement de notre vie de couple.
Lentement vers la séparation..
Avez vous d'autres idées d'aménagement qui eviteraient cette issue ? On est bien d'accord que la séparation, si elle doit arriver, elle arrivera.
Mais j'aime J et pour l'instant je veux rester avec lui. Pas de rupture pour l'instant. Le chapitre de la Salope Éthique sur la séparation m'a écœurée... Elles se félicitent d'avoir tant d'amis parmi leurs ex... Quelle consolation!! Cela me fait bien rire jaune ! Moi je ne veux pas que J soit mon ami, ni mon ex. Je veux qu'il soit mon homme!!!

Bon finie la logorrhée....
Je vous remercie pour votre écoute
Dja3zair

#
Profil

gdf

le mardi 10 avril 2018 à 12h04

Hello
Bravo pour ton avancement. Tester avec une date limite me paraît sain (même si les délais ne sont jamais tenus...)
Des fois, on se rend compte que ça marche, et que c'est moins dur qu'on pensait. Et des fois, ça marche pas, et c'est la séparation. Dans tous les cas, tu auras fait ce que tu auras pu et tu n'auras pas de regret à avoir.

#
Profil

bonheur

le mardi 10 avril 2018 à 15h44

Perso, la salope éthique ne m'a pas plu du tout. C'est très particulier comme contexte. Seul une ou deux bricoles comme par exemple l'écriture automatique m'ont intéressée.

Dans les livres de Françoise Simpère, je n'ai pas non plus trouvé grand chose qui m'est apporté vraiment.

Par contre, les trois ouvrages d'Yves-Alexandre Thalmann : "vertus du polyamour" ; "les 10 plus gros mensonges sur l'amour et la vie de couple" et surtout "garder intact le plaisir d'être ensemble" : m'ont vraiment fait du bien. A part le chapitre sur l'amour et l'amitié qui auraient une frontière floue

Je suis comme toi. Si j'ai de l'amitié, j'ai de l'amitié. Si je suis amoureuse (et les émotions, les ressentis n'ont rien de commun), je suis amoureuse et ne peut être amie. Donc, oui, je suis aussi de celles qui tranche et un ex sera un ex. Après, je ne fous pas sur la gueule de mes ex, tout dépend de la séparation. Une séparation n'est pas plus à négliger qu'un début de relation, ou qu'un "milieu" de relation. Après, je reconnais, je peux être soudaine dans mes décisions... ça me caractérise, je le reconnais.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion