Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Les personnes qui vivent 2 relations primaires durables, ça existe ?

Engagement
#
Profil

Caoline

le samedi 02 décembre 2017 à 19h44

Bonjour,

J'avais pas mal lu ce site il y a quelques années quand j'ai découvert le mot polyamour alors que je le vivais déjà, j'ai participé à quelques cafés poly, mais je pense n'avoir jamais participé ici. Comme j'en ai un peu marre des échecs, je me lance.
Je vis en couple avec mon compagnon depuis presque 27 ans, 20 de relation exclusive et depuis une relation libre où lui reste exclusif par absence d'envie de vivre d'autres relations et où moi j'ai vécu plusieurs autres relations.
Voilà pour me présenter et expliquer pourquoi je me pose cette question.

Toutes mes relations, je les ai vécues avec des polyacceptants, sauf une en cours, mais qui est une relation secondaire, du fait entre autre de son manque de disponibilité, alors que mon désir c'est de trouver un deuxième homme avec qui tout partager.

J'ai parfois eu cette sensation qu'il n'y avait vraiment plus aucune hiérarchie entre mes 2 hommes mais ces relations n'ont pas duré. Parfois pour des raisons d'incompatibilité mais plusieurs fois à cause du coté poly, le polyacceptant se mettant à moins bien accepter et à souhaiter que je quitte mon premier compagnon, ou des tensions se créant parce qu'il avait honte de la situation, ou encore ne souhaitait/parvenait pas à s'investir vraiment du fait de la situation poly...

De ce fait je me dis que ça se passerait probablement mieux avec quelqu'un de fondamentalement poly comme moi. Cependant, je trouve mon compagnon vraiment exceptionnel dans son acceptation, il n'a jamais su ce qu'était la jalousie et éprouve beaucoup de compersion, ça aide, et je me demande si il y a des femmes qui laissent à leur compagnon autant de liberté que celle que j'ai, aussi bien au niveau temps (mon idéal c'est de passer en moyenne un week-end sur 2 ensemble et une nuit par semaine, après ça dépend de la distance), qu'au niveau intensité.

Des témoignages ? Aussi bien pour la liberté de personnes en couple que de 2 relations primaires durables.

Merci d'avance.

Câoline

#
Profil

Merlyn

le samedi 02 décembre 2017 à 20h26

Merci de ton témoignage, c'est en tout cas très encourageant !

#
Profil

Caoline

le dimanche 03 décembre 2017 à 10h54

Bonjour,
Je n'ai pas l'impression d'avoir fait un témoignage mais d'en demander, mais de rien quand même.

#
Profil

Merlyn

le dimanche 03 décembre 2017 à 10h59

En effet, j'ai tellement pris l'habitude de lire des témoignages que j'ai du écrire cela par reflexes.

Je n'ai pas vraiment de témoignage à offrir puisque ma seule réelle expérience poly ne s'est pas bien déroulé, mais c'est parce que les 3 personnes impliquées n'ont pas toutes été totalement honnêtes envers les 2 autres. Néanmoins, j'ai tendance à penser comme toi sur le fait que les poly sont peut être plus "fiables" que les polyacceptants mais je ne perds pas espoir que ma compagne mono change la dessus :)

#
Profil

artichaut

le mercredi 06 décembre 2017 à 15h55

Caoline
ces relations n'ont pas duré. Parfois pour des raisons d'incompatibilité mais plusieurs fois à cause du coté poly, le polyacceptant se mettant à moins bien accepter et à souhaiter que je quitte mon premier compagnon, ou des tensions se créant parce qu'il avait honte de la situation, ou encore ne souhaitait/parvenait pas à s'investir vraiment du fait de la situation poly...

ah combien c'est terriblement vrai, ça !

à la fois être en relation, te donne un atout social, ça augmente ton capital séduction, ça prouve que t'es attirante, etc (certains l'ont même théorisé en film : La Crème de la Crème, de Kim Chapiron, 2014)

par contre, être poly, ça le fait chuter direct, on te prend pas au sérieux, t'es qq qui propose des demi-relations, alors on veux bien avoir des petites relations avec toi (vu que t'es "open"), voire espérer une "vraie" histoire avec toi ("lâches ton mec"), mais pour un truc sérieux ça se fera ailleurs ("désolé")...

donc oui, tu as sans doute raison de dire que

Caoline
ça se passerait probablement mieux avec quelqu'un de fondamentalement poly comme moi.

#
Profil

Gnarly

le dimanche 10 décembre 2017 à 11h39

Je crois que j y arrives, je suis avec 2 personne, une depuis 7 ans et l autres 2 et c’est pour moi des relations primaire tout les deux. L important c’est de trouver un équilibre et des gens qui ont des demande affective et des demandes de liberté compatible. Par exemple mon amoureuse de 7 ans a besoin de beaucoup de liberté, de vivre seul etc . Mon amoureuse de 2 ans je vie avec par contre. De plus tout les deux se connaissent et s apprécie. Je pense que ça facilite les choses.

#
Profil

Caoline

le lundi 11 décembre 2017 à 19h18

Merci Gnarly pour ce petit témoignage.

#
Profil

Kuoni

le lundi 11 décembre 2017 à 21h33

Salut Cao :)

Je peux peut être ramener la graine dans l'histoire.

Moi j étais, il y a 14 mois, incapable d'imaginer qu'il puisse exister une autre forme de relation amoureuse sérieuse que celle d un couple traditionnel. Le reste c est des déviance, blablabla...

J étais en couple depuis 5 ans, fraîchement marié, mon épouse enceinte du deuxième...

Elle vient de fêter ses 13 mois de relation amoureuse avec son compagnon qui est devenu l un de mes meilleurs amis

Ce sont deux relations primaires et complémentaires. Notre système est un trio. Mais nous sommes deux couples distincts.

On organise nos "plannings" par deux semaines.
5 soirs/nuits pour un couple
5 pour l autre
2 pour son mec et moi (une relation d amitié importante à entretenir ;) )
2 soirs/nuits à 3.

Ça c est la base. Après, on improvise souvent des changements.

Certains diront qu'on instrumentalise ma chérie. Je ne leur donne pas tord, mais on a trouvé un bel équilibre dans lequel les trois sont heureux.

Caoline
des tensions se créant parce qu'il avait honte de la situation, ou encore ne souhaitait/parvenait pas à s'investir vraiment du fait de la situation poly...

Effectivement, c est pas facile.

Notre système est encore partiellement un secret. Pour respecter ma prudence vis à vis du regard d autrui. Mais j évolue de jour en jour, je sens l confiance monter et... Contrairement à la honte des premiers mois, je sens une certaine fierté s installer qui me permettra d affronter les critiques :P

Ma mentalité n à cessé d évoluer, a tel point que je laisserais désormais mon épouse avoir des relations sexuelles avec n importe qui, si ça peut lui faire plaisir. J éprouve moi même beaucoup de plaisir à cette idée.

Je n imagine plus une autre relation que celle là, dans laquelle je me retrouve totalement entier en tant qu'homme :)

Je pense que le tout, c est de trouver les bonnes personnes. Et d entretenir chaque relation individuellement. D être à l écoute...

Mais je ne t apprends rien.

90% des couples standards se brisent un jour ou l autre. Ça ne les empêche pas de recommencer et de trouver la bonne personne.

Ce n est pas parce que ton/tes expériences précédentes ont échoué que tu dois en déduire que le système est foireux.

N'hésite pas si tu as des questions !

Bises, courach !

#
Profil

bonheur

le mardi 12 décembre 2017 à 12h47

Coucou Kuoni. heureuse de te lire à nouveau et surtout de lire une aussi belle prose :-D Bravo !!! (+)

#
Profil

Kuoni

le mardi 12 décembre 2017 à 13h05

Salut Bonheur :)

Désolé, mes visites se font rares, je vais m'appliquer à passer boire un café ici plus souvent ;)

#
Profil

Caoline

le mardi 12 décembre 2017 à 13h37

Merci Kuoni pour ton témoignage.
Je suis allée lire d'anciens posts à toi et j'ai vu que cette situation qui semble très chouette maintenant n'a pas toujours été facile.
Le pire c'est que du coté de mon compagnon, il n'y a jamais eu de difficultés, peut-être parce que je ne me suis autorisée à vivre mon coté poly qu'à partir du moment où il y a été prêt, après beaucoup de discussions... et que je suis toujours très à l'écoute de son ressenti, mais bon, surtout parce qu'il est exceptionnel.
C’est à chaque fois pour l'autre qu'il y a eu des soucis, incapacité à assumer la situation ou à s'investir vraiment du fait de la situation...

#
Profil

Kuoni

le mardi 12 décembre 2017 à 14h04

Oh oui. Ça a été un enfer pendant un long moment :P

Changer ses convictions profondes, ça prend du temps et ça dérègle tout !

L'autre, oui. J ai pendant longtemps trouvé que c'était la place facile, "planquée".

Après tout, tu as toute ton indépendance, pas de gosses, tu vois ta copine pour se faire des restos et des sorties sympas, pendant que son mari fait du baby sitting...

Puis le temps a passé, et j ai commencé à voir autre chose :
Tu vis dans un appart seul, alors que lui et elle on acheté une maison, on des enfants, une vie de famille. Quels projets d avenir peux tu espérer avoir dans ses conditions ?
Est ce que tu es une passade de ce couple qui finira par t'abandonner sur une aire d'autoroute et appeler la SPA?
La majorité des amis et famille te détestent parce que tu es l'intrus, qui vient violer cette famille si parfaite.
Tes propres amis ne cautionnent pas cette position...

Réflexion faite, je n'aimerais pas d'être à sa place. Il faut avoir une fameuse paire de baloches pour affronter ça..

Coup de chance, mon "co-lutin" semble en avoir ;)

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bonheur

le mardi 12 décembre 2017 à 14h51

Il n'y a qu'en accomplissant un travail sur soi que l'on peut trouver le bonheur. Pour avoir été au milieu d'un polyacceptant et de polyamoureux et de monoamoureux...ben il faut que chacun-e s'y retrouve et assume.

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 20 décembre 2017 à 15h37

Salut Caoline, content de te voir ici aussi.

Quand je te lis, il y a des choses qui me font tiquer. Tu veux une relation primaire pour, je cite, un week end sur 2 et une nuit ensemble. Ca ne ressemble pas à une relation primaire, mais à une relation secondaire, vu qu'elle est limitée par ta fameuse relation primaire. Si tu cherchais une autre relation primaire, il n'y aurait pas de limite de temps, ce serait pour passer autant de temps que nécessaire dans cette seconde relation.
Et à mes yeux, avoir deux relations primaires, c'est soit évoluer vers de l'anarchie relationnelle, soit évoluer vers un trouple. Si tu as une famille d'un côté, il n'est pas facilement possible qu'une autre relation ait préséance sur ta relation familiale (sauf si tu cherches un second homme avec qui avoir des enfants).

Donc je pense que tu cherches plutôt une relation secondaire de longue durée. Et le dire comme ça permet de comprendre pourquoi les monogames ne peuvent pas être intéressés : Avoir une seule relation (monogame) qui est une relation secondaire, c'est juste frustrant. Dès que quelqu'un leur proposera une relation primaire, ils sauteront sur l'occasion.

Après, il n'y a pas que les polys qui peuvent concevoir ce type de relation. Tu peux aussi trouver quelqu'un qui ne souhaite pas du tout se caser (plus fréquent chez les jeunes) et qui cumule donc les relations, ou quelqu'un qui a un boulot/passion tellement prenant qu'il n'imagine pas avoir un jour le temps d'un couple et d'une vie de famille, et qui ne sacrifie donc rien dans la relation.

Quant à ta question sur la liberté, dans mon cas, je prends ma liberté. Je suis clair et honnête sur mes intentions, mais ma compagne n'a pas vraiment le choix quant à ce que je vis et comment je le vis (tant, bien entendu, que je respecte notre relation, ça va de soit).

#
Profil

Caoline

le jeudi 21 décembre 2017 à 16h11

Coucou toi, moi aussi j'étais contente de te lire ici :-)

Merci pour ton message qui m'aide à pousser ma réflexion et va me permettre de mieux m'expliquer.

Notre différence de point de vue s'explique en grande partie par notre définition très différente du terme relation primaire de ce que j'ai pu en lire ailleurs. Pour moi primaire/secondaire n'a rien à voir avec l’existence ou le désir d'enfants ensembles. Désolée, je trahis un peu, en disant cela, ce que tu as dit ailleurs mais je pense que tu ne m'en voudra pas.

Pour moi c'est une question d'investissement, de ce qu'on partage et de projection dans l'avenir. Je parle d'une deuxième relation primaire parce que mon envie c'est un investissement fort, un partage de tout et un désir de relation durable. Sans être utopiste cependant, je n'ai aucune croyance en une relation qui dure jusqu'à la mort, si ça arrive en ayant tous étaient heureux c'est juste génial mais je reste réaliste, ça a peu de chance d'être le cas. Cependant j'ai besoin que l'objectif soit une relation à long terme pour m'investir. Mon désir c'est qu'il n'y ai plus pour moi de priorité de l'un par rapport à l'autre, je l'ai vécu et c'est comme ça que je me sens vraiment bien, en équilibre.

Si je n'ai pas de désir d'enfant avec cette autre personne, qui d'ailleurs n'est pas forcément un homme, même si, comme c’est ce que je connais en terme de relation avec autant d'investissement, je le projette plus facilement, c’est parce que je n'ai plus de désir d'enfants, tout simplement. J'ai vécu ce que j'avais à vivre dans ce domaine. D’ailleurs lors de ma première relation poly un peu durable j'en étais assez triste de ne plus "pouvoir" partager ça avec lui, même si il en avait eu envie. Pour cette raison je refuse de démarrer une relation avec quelqu'un ayant un désir d'enfant puisque je ne veux pas d'une relation "en attendant qu'il trouve la mère de ses enfants". Et même si il est théoriquement envisageable qu'il trouve une autre amoureuse avec qui avoir des enfants, il faut, là aussi, être réalise, les chances sont infimes si il dit qu'il veut continuer à avoir une relation intense avec moi. Cela dit, ayant une attirance beaucoup plus fréquente pour les hommes de plus de 50 ans, en général ce n'est pas un souci. Ils ont eu leur vie de famille et aspirent comme moi à vivre autre chose. La différence c'est que moi j'aime encore le père de mes enfants, n'ai aucune intention de le quitter, ni de quitter les enfants qui vivent encore avec nous. Eux souvent sont divorcés et ceux qui cherchent une vie commune à plein temps, je leurs dis bien que nous ne sommes pas compatibles.

Quand je parle d'un week-end sur deux et une nuit par semaine, c'est un peu le minimum avec lequel je pense que je me sentirais bien, même si il m'est arrivé dernièrement de croiser quelqu'un qui me plaisait tellement mais vivait tellement loin que j'ai envisagé d'accepter une seule rencontre par mois avec beaucoup de partage à distance. Si nous sommes très proches géographiquement une nuit sur 2 voir plus est tout à fait envisageable et la vie commune à moyen terme aussi, la difficulté c'est que ça serait à bien plus que 3. Mais ce n'est pas ça dont j'ai envie dans le sens où, si j'ai vraiment cette envie d'une autre relation, c'est aussi parce que j'ai envie d'un contexte de vie différent, de quelqu'un qui aurait des envies différentes que celles de mon compagnon avec de ce fait un style de vie différent. Cela dit, je sais que tout cela est une projection idéale et qu'il n'est pas exclu du tout que je m'attache à quelqu'un qui aime aussi la campagne... et donc qu'on finisse par trouver plus pratique de vivre tous ensemble. Ca ne ferait pas de mon point de vue de la relation un trouple, car pour moi un trouple il y a des sentiments entre les 3. Ce qui n'est pas exclu d'ailleurs, on l'a plus ou moins vécu une fois, à notre grand étonnement, mais ce n'est pas une recherche.

Quelqu'un qui cumule les relations sans transparence c'est exclu pour moi, quelqu'un qui a très peu de dispo reste une relation secondaire, c’est le cas de mon deuxième amoureux actuel. Donc je sais bien que c'est normal que ce soit complexe à trouver, il faudrait quelqu'un qui a envie de partager beaucoup tout en appréciant aussi avoir des moments seul... et qui ne soit pas jaloux et....

Quand à la question de la liberté, c'est clair que je suis fondamentalement libre, c'est moi qui prend les décisions qui me concernent. Mais je tiens compte pour cela de l'impact qu'elles ont sur les autres, surtout sur les gens que j'aime. Si mon compagnon souffrait de mon absence, j'en tiendrais compte. Je ne comprends pas bien ta phrase "ma compagne n'a pas vraiment le choix quant à ce que je vis et comment je le vis". Mais de toute façon nos situations sont bien différentes puisque vous ne vivez pas ensembles d'après ce que j'ai pu lire ici. Ce qui m'intéresse c'est de savoir si ça existe quelqu'un vivant en couple et qui peut se permettre d'être très régulièrement avec son autre amoureu.se.x sans que la personne du couple initial n'en souffre car j'ai l'impression que c'est vraiment exceptionnel donc qu'il ne faut pas que j'espère pouvoir avoir une relation qui me convienne avec un homme vivant en couple, sauf peut-être des gens qui restent en couple pour des raisons autres que l'amour...

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 21 décembre 2017 à 18h00

Long message :)

Alors, je comprends mieux ton désir, et effectivement, expliqué comme ça, ça ressemble plus à une autre relation primaire. Je n'avais pas senti dans ton précédent message l'envie de projet, la possibilité d'une incorporation dans ton couple actuel, et tout ce qui, dans le fond, fait une relation primaire.

Ces derniers temps, je me suis retrouvé un peu dans une situation similaire, à chercher d'autres relations pour combler la perte de ma précédente relation secondaire. Et j'avoue avoir été confronté aux mêmes choses. Dans le fond, les personnes monogames ne prennent pas ce que je peux leur proposer au sérieux, c'est trop éloigné de leur conception des relations amoureuses. Et beaucoup ne cherchent pas à faire l'effort. Dès que je dis ne pas être monogame, c'est le rejet quasi immédiat. Quand bien même il ressortait de notre discussion que la personne en face de moi ne l'était pas de fait (cumul de relations soit en monogamie sérielle soit en adultères divers). Mais non, les monogames ne s'investissent que s'il y a promesse de mariage en blanc, quand bien même ils ne le vivent pas du tout. Les seules personnes à m'avoir accordé de l'intérêt furent des femmes avec des relations avec le sexe opposé hyper borderline. Je vais pas rentrer dans les détails, mais j'ai globalement abandonné les sites de rencontre "classiques", OkCupid compris (même si y a une communauté polyamoureuse, elle tient dans un verre d'eau, donc dur de trouver des partenaires dans ce contexte).

"ma compagne n'a pas vraiment le choix quant à ce que je vis et comment je le vis"
En gros, je dis que ma compagne n'a pas son mot à dire quant à ma manière de vivre mes amours multiples. Elle a bien sûr son mot à dire sur notre relation à nous, sur mon investissement, etc. Mais pas sur mes choix extérieurs. Elle est monogame de base, et je ne veux pas me retrouver dans une situation inextricable. Donc je m'adapte à elle, mais elle n'intervient que peu sur mes autres relations. Ça peut faire égoïste dit comme ça, mais je souhaite aussi épargner mes autres partenaires qui n'ont pas à subir ma relation principale.

Et on va emménager ensemble courant janvier. Donc ça commencera à se rapprocher de ta situation. Même si l'enfant n'est pas prévu avant au moins un an (pour la conception). Et même si, contrairement à ton homme, elle a encore énormément de mal avec mes relations secondaires... Un point que j'aimerai résoudre avec elle, c'est pesant sur notre couple, malheureusement.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion