Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Parler polyamour avec son conjoint .... sur le tard

#
Profil

bonheur

le mercredi 20 décembre 2017 à 15h35

Caoline
Pour le fait de ne pas savoir ce qu'est le polyamour, je serais stupéfaite qu'on puisse venir ici et ne même pas en lire la définition.

Je souhaiterais rebondir sur cette phrase. Je l'avais précisé déjà plus haut et également par le passé.

Des personnes vont de liens en liens et se retrouvent ici. Elles sont sur polyamour.info et, bien que n'étant pas poly, elles s'enflamment. J'ai enfin trouvé l'endroit que je recherchais. Sauf que voilà, la définition, faute d'en avoir lu l’exactitude (enfin l'officielle, écrite en tout petit dans le petit coin à gauche, là où personne ne lit).

L’afflux devient massif de personnes qui vont se prétendre poly alors qu'elles ne le sont pas du tout. Ce n'est pas correct envers l'image qui sera véhiculée et en particulier pour les poly qui désirent sortir de l'ombre (j'invite à lire cette discussion). Stop à l'amalgame, aux amalgames !

Si ici, on ne peut réaffirmer cette définition, alors où va t on ? Autant supprimer ce site et laisser l'évolution telle qu'elle est des mentalités. Après tout, laissons aux générations futures le seul choix de l'adultère, on peut parfaitement s'en foutre, surtout pour les poly de nature. Ca ne changera pas ma vie car cette évolution des mentalités, je doute la connaitre. Après, si des personnes comme Jacques Attali, Serge Chaumier (entres autres) y croient, il faut surfer sur la vague mais avec justesse et rigueur.

Oui, il existe de nombreuses formes de polyamour, comme la polyaffectivité pour moi. Mais protégeons au moins la définition donnée ici, la définition minimale qui concrétise la base minimum. Ne laissons pas dire n'importe quoi, sous prétexte qu'une situation peut évoluer en polyamour !

D'ailleurs, sauf que ça demanderait une modification de la structure du site, mais je dirais qu'il serait intéressant de mettre en place une vrai page d'acceuil avec justement cette définition de base. Personnellement j'y ajouterai que ce site n'est pas un site de rencontres, que ce site n'est pas un lieu de drague, que ce site n'est pas un lieu de libertinage et d'adultères. Une idée comme une autre et une fois que l'on a lu cela, une flèche sur continuer. Comme ça, aucun amalgame possible et de la transparence sur l'objet du site.

#
Profil

gdf

le mercredi 20 décembre 2017 à 16h57

Caoline
il faut déjà qu'elle accepte d'avoir été trompée. Après vous avez d'autres visions, il peut commencer à parler polyamour en continuant à mentir.

Il a menti dans le passé, c'est sûr. La question, c'est comment on sort du mensonge. D'un point de vue moral, il faut dire la vérité au plus vite. D'un point de vue pratique, pas forcément. Pour prendre deux exemples imagés :
- dans un milieu professionnel, un employé s'aperçoit d'un problème qualité sans solution. Il peut travailler pour trouver une solution puis alerter sa hiérarchie, ou il peut alerter sa hiérarchie tout de suite. L'expérience montre qu'il est plus efficace d'alerter quand on a déjà une solution. Mais attendre avant d'alerter ne constitue-t-il pas une dissimulation des problèmes ?
- dans une foule, quelqu'un détecte un début d'incendie. Il peut crier "au feu", et risquer une panique. Ou préparer un plan d'évacuation et ensuite alerter tout le monde. Vaut-il mieux dire la vérité tout de suite ?

Ok, je caricature. Je veux juste dire que pour moi, il vaut mieux préparer le terrain et parler polyamour d'abord, et avouer l'infidélité ensuite. Ça implique de cacher la vérité un peu plus longtemps, mais ça peut permettre à la vérité d'être mieux acceptée.

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

bonheur

le mercredi 20 décembre 2017 à 21h36

Un problème sans solution, comme il n'y aura pas de solutions, je ne m'embêterai pas à chercher plus, surtout ça ne fait pas partie de mes attributions. Donc, moi je signale tout de suite afin que l'entreprise cesse sa production qui pourrait faire défaut à sa clientèle. J'ai un exemple qui me vient en tête.

Un jeune lycéen est en stage dans une entreprise chargée entre autres de la confection d'air bag automobile. Il ne peut résoudre le problème de maintient à l'intérieur, ça saute sans cesse. Il demande aux anciennes comment elles font, et là on lui répond de mettre un scotch, que ça tiendra. La solution est mauvaise et surtout dangereuse pour les futurs automobilistes. Que faire ? Comme les anciennes, mettre un scotch et ne pas faire de vague (on s'en fout des conséquences, on n'est pas directement concerné) ou signaler le problème qualité (pour rester en adéquation) à la hiérarchie au risque sur les anciennes soient sanctionnées et que le demandeur (sous traitance) fasse un rappel des produits défectueux... Le jeune à signaler et comme c'était évident, il y a des répercussions, moins sérieuses que prévu dans le scénario catastrophe. Et là, le jeune m'interroge "pourquoi elles n'ont jamais rien dit ? C'était dangereux. Comment fermé les yeux là-dessus ?" Pour ma part, je l'ai conforté de son action et la rapidité de celle-ci a permis le non envoi d'un grand nombre d'air bag défectueux.

Pour ce qui est de l'alerte au feu. Evidemment, il faut anticiper l'effet de panique. C'est une situation que j'ai des difficultés à visualiser. Après, ne pas signaler un danger ? Peut être si l'on ne panique pas soi même, autrui réagira plus sainement ? Bon, ce n'est que supposition

#
Profil

bonheur

le mercredi 20 décembre 2017 à 21h40

gdf
Ok, je caricature. Je veux juste dire que pour moi, il vaut mieux préparer le terrain et parler polyamour d'abord, et avouer l'infidélité ensuite. Ça implique de cacher la vérité un peu plus longtemps, mais ça peut permettre à la vérité d'être mieux acceptée.

Pas avec moi. Ca c'est une certitude ! En plus du mensonge et de la trahison, j'ajouterai la manipulation. Ce serait ma réaction et sincèrement, ta femme a bonne constitution. Ma valise aurait été vite faite, enfin plutôt la sienne.

#
Profil

Merlyn

le mercredi 20 décembre 2017 à 22h23

Vu que j'ai été infidèle dans quelques unes de mes relations avant de me découvrir poly des années plus tard, je crois que je ne vais pas ajouter mon grain de sel à ce topic...mais c'est un sujet qui peut vite déraper...

#
Profil

bonheur

le jeudi 21 décembre 2017 à 08h27

Je crois qu'il n'y a pas de topic à faire, justement. Comme tu le dis, tu as été... avant de te découvrir... Ca n'a pas été instinctif et inné de faire preuve de transparence, et bien ok. Par contre, je suppose que tu n'as pas essayé de faire passer tes infidélités sous couvert de polyamour. Tu fais le distinguo, si je ne me trompe pas Merlyn, tu ne fais pas d'amalgame. Les deux situations que tu as vécu, elles sont claires et nettes et différenciées. Je ne crois pas que tu iras dire que la non honnêteté de l'adultère ça peut se dire du polyamour. Embellir un adultère (qui culpabilise, je suppose) en le présentant comme du polyamour, désolée, je ne pourrai jamais laissé développé cela, surtout ici.

Il y a des nuances de gris dans l'adultère (je suppose), il y a des nuances de gris (enfin plutôt de couleurs, façon arc en ciel) dans le polyamour... mais ce sont deux sujets différents.

Dire qu'il faut déjà faire face à son comportement adultère avant de se définir autrement, je ne vois pas où est le problème, surtout sur un forum où il est important de faire le distinguo.

Personnellement, je ne dérape pas, je suis en accord avec moi-même. C'est si j'affirmais l'inverse que ça déraperait.

#
Profil

bonheur

le jeudi 21 décembre 2017 à 08h28

bonheur
Des personnes vont de liens en liens et se retrouvent ici. Elles sont sur polyamour.info et, bien que n'étant pas poly, elles s'enflamment. J'ai enfin trouvé l'endroit que je recherchais. Sauf que voilà, la définition, faute d'en avoir lu l’exactitude (enfin l'officielle, écrite en tout petit dans le petit coin à gauche, là où personne ne lit).

L’afflux devient massif de personnes qui vont se prétendre poly alors qu'elles ne le sont pas du tout. Ce n'est pas correct envers l'image qui sera véhiculée et en particulier pour les poly qui désirent sortir de l'ombre (j'invite à lire cette discussion). Stop à l'amalgame, aux amalgames !

Si ici, on ne peut réaffirmer cette définition, alors où va t on ? Autant supprimer ce site et laisser l'évolution telle qu'elle est des mentalités. Après tout, laissons aux générations futures le seul choix de l'adultère, on peut parfaitement s'en foutre, surtout pour les poly de nature. Ca ne changera pas ma vie car cette évolution des mentalités, je doute la connaitre. Après, si des personnes comme Jacques Attali, Serge Chaumier (entres autres) y croient, il faut surfer sur la vague mais avec justesse et rigueur.

Oui, il existe de nombreuses formes de polyamour, comme la polyaffectivité pour moi. Mais protégeons au moins la définition donnée ici, la définition minimale qui concrétise la base minimum. Ne laissons pas dire n'importe quoi, sous prétexte qu'une situation peut évoluer en polyamour !

D'ailleurs, sauf que ça demanderait une modification de la structure du site, mais je dirais qu'il serait intéressant de mettre en place une vrai page d'acceuil avec justement cette définition de base. Personnellement j'y ajouterai que ce site n'est pas un site de rencontres, que ce site n'est pas un lieu de drague, que ce site n'est pas un lieu de libertinage et d'adultères. Une idée comme une autre et une fois que l'on a lu cela, une flèche sur continuer. Comme ça, aucun amalgame possible et de la transparence sur l'objet du site.

Cette suggestion n'intéresse personne ? C'est juste parce que c'est moi qui m'exprime ?

#
Profil

Camille_B

le jeudi 21 décembre 2017 à 20h19

Je ne sais pas si vous avez remarqué que l'auteur n'a non seulement jamais répondu sur ce fil, mais qu'il vient également de clôturer son compte ... Je vous laisse en tirer vos conclusions.

#
Profil

bonheur

le jeudi 21 décembre 2017 à 20h55

Il remercie ! Quant à tirer des conclusions que nulle ne peut connaitre (nous ne sommes pas dans sa tête). On peut comprendre cette décision de multiples façons.

#
Profil

Diomedea

le vendredi 22 décembre 2017 à 10h24

Salut Camille_B

Camille_B
Je vous laisse en tirer vos conclusions

Sans bien sûr connaître les pensées de l'auteur de cette discussion, qu'en penses-tu du déroulement de ce fil? :)
(par MP si tu préfères)

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

gdf

le vendredi 22 décembre 2017 à 11h05

Camille_B
Je ne sais pas si vous avez remarqué que l'auteur n'a non seulement jamais répondu sur ce fil, mais qu'il vient également de clôturer son compte ... Je vous laisse en tirer vos conclusions.

J'avais remarqué qu'il n'avait effectivement pas répondu, mais je n'avais pas vu qu'il avait fermé son compte...mais on peut comprendre qu'il ne se soit pas senti bienvenu...
J'ai hésité à créer une discussion dédiée "polyamour et adultère"...mais maintenant que le demandeur initiale est parti, je vais poser la question ici :
Souhaitons nous que ce forum exclue les gens en situation d'adultère, c'est à dire qu'ils doivent sortir de l'adultère avant de venir discuter ici ?
OU
Souhaitons nous accueillir les gens qui s'intéressent au polyamour, même s'ils ne sont pas clair pour l'instant ? (Auquel cas ceux que l'adultère énerve seraient invités, pour leur propre bien être, à rester à l'écart de discussions qui les mettent en colère...)

#
Profil

Diomedea

le vendredi 22 décembre 2017 à 13h42

gdf
Souhaitons nous accueillir les gens qui s'intéressent au polyamour, même s'ils ne sont pas clair pour l'instant ?

Évidemment!! J'estime que notre forum est là pour accueillir, accompagner, réconforter, discuter de tout ce qui touche aux amours avec empathie - rien de cela dilue ou affaiblit nos philosophies et principes.
Même ceux et celles qui pourraient être énervés par l'adultère sont les bienvenu.e.s - en les encourageant de ni s'énerver ni 'prosélytiser'...

#
Profil

bonheur

le vendredi 22 décembre 2017 à 13h48

J'avais fait une proposition allant dans le sens où une personne qui vient ici, doit savoir dans quel espace elle atterrit et que ce soit spécifiquement notifié.

Je répète donc ma proposition :

bonheur
Des personnes vont de liens en liens et se retrouvent ici. Elles sont sur polyamour.info et, bien que n'étant pas poly, elles s'enflamment. J'ai enfin trouvé l'endroit que je recherchais. Sauf que voilà, la définition, faute d'en avoir lu l’exactitude (enfin l'officielle, écrite en tout petit dans le petit coin à gauche, là où personne ne lit).

L’afflux devient massif de personnes qui vont se prétendre poly alors qu'elles ne le sont pas du tout. Ce n'est pas correct envers l'image qui sera véhiculée et en particulier pour les poly qui désirent sortir de l'ombre (j'invite à lire cette discussion). Stop à l'amalgame, aux amalgames !

Si ici, on ne peut réaffirmer cette définition, alors où va t on ? Autant supprimer ce site et laisser l'évolution telle qu'elle est des mentalités. Après tout, laissons aux générations futures le seul choix de l'adultère, on peut parfaitement s'en foutre, surtout pour les poly de nature. Ca ne changera pas ma vie car cette évolution des mentalités, je doute la connaitre. Après, si des personnes comme Jacques Attali, Serge Chaumier (entres autres) y croient, il faut surfer sur la vague mais avec justesse et rigueur.

Oui, il existe de nombreuses formes de polyamour, comme la polyaffectivité pour moi. Mais protégeons au moins la définition donnée ici, la définition minimale qui concrétise la base minimum. Ne laissons pas dire n'importe quoi, sous prétexte qu'une situation peut évoluer en polyamour !

D'ailleurs, sauf que ça demanderait une modification de la structure du site, mais je dirais qu'il serait intéressant de mettre en place une vrai page d'acceuil avec justement cette définition de base. Personnellement j'y ajouterai que ce site n'est pas un site de rencontres, que ce site n'est pas un lieu de drague, que ce site n'est pas un lieu de libertinage et d'adultères. Une idée comme une autre et une fois que l'on a lu cela, une flèche sur continuer. Comme ça, aucun amalgame possible et de la transparence sur l'objet du site.

#
Profil

bonheur

le vendredi 22 décembre 2017 à 14h03

Diomedea
Même ceux et celles qui pourraient être énervés par l'adultère sont les bienvenu.e.s - en les encourageant de ni s'énerver ni 'prosélytiser'...

Je vois que l'on ne se cromprend pas, mais c'est pas grave. Prosélytiser (mon dico ne trouve pas de verbe mais j'ai compris le sens).

Ici, n'importe qui peu se créer un pseudo (ou pas d'ailleurs) et exprimer. Mes convictions sont miennes et elles n'ont rien d'indélicat. Ceux qui se sentent offensés, qui culpabilisent, je n'en suis pas responsable. Polyamour et adultère sont différents. Désirer que la différence soit faite, je ne vois pas ce qui choquerais (sauf si on y voit matière à se choquer). Il ne faut peut être pas indiquer comme une réalité les convictions d'autrui. Je dis que oui, les mensonges et les supercheries me dégoutent et je ne peux qu'avoir du mépris pour ces comportements. J'ai cette honnêteté et cette franchise. Je ne vais pas dire autre chose, ce serait contre ma personnalité et mes convictions.

Cet état est de toute façon une constante chez moi. Je ne me changerai pas et je ne m'excuserai pas d'être qui je suis. Une personne adultère prend ce que je vais exprimer comme elle le désire. Mon opinion vaut n'importe quelle opinion.

Pour revenir au prosélytisme. Je ne cherche à imposer aucune idée et je ne cherche pas à ce qu'autrui en fasse sienne. Je les affirme et j'en défend l'intérêt et la pertinence. J'assume cela complètement. Je n'y vois aucun tort. Le tort c'est que ça dérange, ce que j'affirme et du coup, si je pouvais me taire, ça ferait plaisir. Dans ce cas, ce qui me dérange moi, que les autres ne l'expriment pas. Après tout, ce qui valable pour les uns doit l'être pour les autres. Question d'équité ou d'égalité pour ceux qui préfèrent ce terme.

Je propose que la définition du polyamour soit très clairement exprimer sur une page d'accueil et qu'ensuite chacun-e pourrait venir s'exprimer avec une réelle conscience de l'espace sur lequel il va s'exprimer. Ce serait plus respectueux pour tout le monde, en particulier pour les nouveaux venus.

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

Diomedea

le vendredi 22 décembre 2017 à 14h12

Chère bonheur
J'ai écrit sans viser ... le principe général posé par gdf me semble bon.

Nous partageons beaucoup plus que tu sembles le penser.

C'est tout.

#
Profil

bonheur

le vendredi 22 décembre 2017 à 14h26

Si j'étais visé... arrêtons de noyer le poisson.

J'invite à lire mon récent post dans le fil de discussion "nouvelle perdue". Je crois que c'est ainsi qu'il a été nommé. Yuzu attend aussi que l'on lui donne nos opinion. Moi, je retourne au taf.

#
Profil

gdf

le vendredi 22 décembre 2017 à 14h39

Bonheur, je n'avais pas répondu à ta proposition sur le site, parce que la seule réponse qui me venait à l'esprit, était un troll. La façon dont je comprends ta proposition, c'est "ne sont admis sur ce site que les purs n'ayant jamais menti à personne. Adultères, passez votre chemin". Ce n'est pas comme ça que je vois ce site.

bonheur
Mes convictions sont miennes et elles n'ont rien d'indélicat. Ceux qui se sentent offensés, qui culpabilisent, je n'en suis pas responsable..

Les gens qui sont passés par la case adultère, qui viennent ici, et qui se prennent 10 messages expliquant que l'adultère, ce n'est pas du polyamour, et que donc ils ne sont pas les bienvenus, je ne sais pas s'ils sont offensés, ou s'ils culpabilisent. Par contre, je suis à peu près sûr qu'ils ne se sentent pas les bienvenus. Donc ils ne restent pas. Ça te va bien, mais moi je trouve ça dommage.
Je dirais que nous sommes tous, contributeurs réguliers ou occasionnels, responsables de faire de ce forum un lieu accueillant et bienveillant. On est pas tous d'accord, et c'est très bien comme ça, ça permet d'avoir des points de vue différents. Il ne faut pas s'interdire d'exprimer ce que l'on pense. Mais il ne faut pas non plus arguer de la liberté d'expression pour créer un environnement non accueillant en disant "c'est pas ma faute si les gens sont pas à l'aise".

#
Profil

bonheur

le vendredi 22 décembre 2017 à 20h47

Oui, on comprend comme on veut, en effet !

Qu'y a t il de malveillant de mettre chacun-e en face de ses actes ? Qu 'y a t il de malveillant à différencier adultère et polyamour, puisque c'est vrai ? Pourquoi un tel dénie et une telle confusion ?

#
Profil

bonheur

le vendredi 22 décembre 2017 à 20h55

J'ai eu un amoureux qui a eu ensuite une relation (plus principale qu'avec moi). Je lui ai dit de parler, que je ne voulais cacher... et il n'en n'a rien fait. Le passé il est là, j'ai cautionné un adultère affectif (qui a de la valeur à mes yeux). C'est beurk, beurk beurk. Par contre je ne suis pas dans le dénie et je ne travesti pas ce passé. En fait, j'ai eu la chance finalement de pouvoir m'exprimer envers celle qui était la "cocue" de l'histoire. Elle s'est d'ailleurs mis elle même dans le mensonge puisqu'elle m'a fait promettre de ne pas parler de son appel à son mari. Comme j'avais fait mes adieux à celui-ci deux mois plus tôt, je les ai laissé à leur mensonges.

Je sais aujourd'hui que j'aurai dû tirer un trait sur cet amour, malgré l'intensité des émotions et des sentiments. Cet homme est un menteur et donc nous sommes incompatibles. La femme qu'il a épousé est une menteuse...

Je suis la première à dire que l'on n'est pas parfait. Toujours est-il que regarder en face sa propre bêtise, ça sert. J'appelle cela des piqures de rappel. Sauf que pour que ça marche, il faut la reconnaitre, sa bêtise et ne pas se disculper dans un flou artistique ou des entourloupes quelconques, qui ne sont pas plus honnêtes que la bêtise elle-même.

Donc il faut savoir. J'agis désormais honnêtement ou je me dis qu'un peu de malhonnêteté, encore, c'est pas grave !

#
Profil

doubt

le vendredi 22 décembre 2017 à 23h15

Bonheur, je réagit personnellement de la même façon.
Que le mensonge te touche c'est entendu. Par contre pourquoi en faire un absolu moral et se porter comme gardien d'une vertu qui ne te concerne pas?
Les gens sont adultes, s'ils sont adultères quelles sont ces si graves conséquences qui devraient justifier une telle violence dans le jugement?
Laissons chaque couple négocier les ruptures aux contrats de confiance qu'ils avaient initialement établis comme bon leur semblent... Nous ne sommes pas les gardiens du temple ou de la vérité sur le polyamour.
Il ne me semblait pas d'ailleurs qu'il y avait initialement une confusion dans la demande initiale entre polyamour et adultère.
Le carcan social et la norme expliquent suffisamment que certains puissent se trouver à un moment dans une certaine errance, me semble-t-il.
Et même sans cela, rien n'empêche de considérer autrui à la hauteur de nos propres imperfections et incohérences: avec bienveillance...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion