Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Nouvelle relation : sentiment d'illégitimité

Bases
#
Profil

Niou

le dimanche 17 décembre 2017 à 18h32

Bonjour à tous,

Je vous lis depuis plusieurs mois et j'ai trouvé beaucoup de réconfort sur ce forum et de réponses à mes interrogations et angoisses ; en effet, j'ai été pendant de nombreuses années en couple - mais les trois dernières années, j'étais amoureuse de deux hommes à la fois. J'ai pensé à ce moment-là être "anormale" et j'ai tout fait pour fuir cette seconde relation et la douleur liée à la culpabilité qui en découlait. Au final, j'ai mis fin aux deux relations il y a un an et demi - je souffrais trop... - et depuis j'ai tenté de me reconstruire et de comprendre ce qui m'était arrivé. Lorsque j'ai découvert le concept de polyamour et ce site c'est comme si une lumière s'était allumée en moi !

Et comme il n'y a, je pense, pas tellement de hasard quant aux personnes qui entrent dans notre vie, j'entretiens une relation d'amitié ambigue avec un homme depuis six mois, pour qui j'ai développé des sentiments profonds... ces sentiments sont réciproques mais il aime également une autre femme, qui se trouve être une de mes amies. J'étais au courant de leur relation.

Je suis perdue car je n'arrive pas à trouver ma place dans cette nouvelle relation. Je ressens, non pas de la jalousie, mais de la culpabilité et de l'illégitimité vis à vis de cette amie, que j'estime beaucoup. J'ai peur de la blesser, d'interférer dans leur relation, de la priver de temps en sa compagnie, etc. et dans mes moments de doute je me vois comme j'imagine que "les autres" me verraient s'ils savaient la vérité, à savoir une briseuse de couple, une fille légère qui ne réfléchi pas aux conséquences.
Bref, la mise en pratique n'est pas évidente. Car nous nous retrouvons très régulièrement tous les trois au milieu de nos amis et dans ces cas-là j'ai tendance à marcher sur des oeufs, je ne sais pas comment réagir, j'ai envie de m'enfuir.. !
De son côté, il reconnaît que cette situation ne lui convient pas vraiment, mais qu'il ne sait pas comment faire pour l'améliorer. Et moi, je ne sais pas non plus comment l'aider ...

Je pense qu'une des solutions serait que je parle avec mon amie. Sachant que nos rapports sont toujours très bons, que nous nous apprécions mutuellement et nous entendons bien - bref, pas de rivalité entre nous. Mais ce sentiment de culpabilité et d'illégitimité me bloque à chaque fois (impression d'être déloyale...)

Avez-vous des pistes de réflexion pour avancer? J'ai le sentiment que nous sommes dans une impasse ... ça me rend très triste.

Un grand merci par avance pour vos éclairages.

Niou

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

oO0

le dimanche 17 décembre 2017 à 19h33

Salut Niou,

je pense qu'il s'agit surtout de tes peurs et qu'elles reposent très probablement sur des fausses croyances qu'il t'appartient de démasquer. Tes peurs t'empêchent de te faire confiance, d'où ton sentiment d'illégitimité. Quant à la culpabilité, je pense qu'elle vient de tes fausses croyances, celles qui t'ont justement fait croire que tu étais folle d'aimer deux personnes à la fois.

Ton ami et ton amie me semble une situation idéale pas, mais n'attends pas d'eux qu'ils te rassurent. Ces peurs dépendent de toi, mais ce qu'ils pensent et ce qu'ils vivent avec toi peut t'aider comme dans n'importe quelle situation.

Sois douce avec tes peurs, d'elles dépendent ton sentiment de sécurité. Et tes peurs de les blesser, tes pressentiments de culpabilité montre surtout ton désir de les respecter :)

#
Profil

bonheur

le dimanche 17 décembre 2017 à 19h51

Niou bjr,

Qu'en pense ta co-amoureuse ? Elle sait ? Une réunion à trois, es-ce possible ? Les ambiguités sont pour ma part ennemies de l'amour, c'est ce que je crois.

Sans doute, ta déconstruction est à murir, mais pas seulement. Les situations floues ne conviennent pas à tout le monde (à l'instar de moi).

#
Profil

Niou

le dimanche 17 décembre 2017 à 20h13

Bonsoir et merci pour vos réponses bienveillantes, qui me font du bien. :-)
En effet ces peurs m'appartiennent et je sais que c'est à moi de les régler ... ce qui me fait mal c'est de me confronter aussi brutalement à mes incapacités d'y faire face comme je le voudrais, je me sens défaillante et cela me déçoit.
Mais sans doute suis-je trop dure avec moi-même ?

Les situations floues ne conviennent pas à tout le monde (à l'instar de moi).
bonheur

Je partage tout à fait ton point de vue, j'ai beaucoup de mal avec l'ambiguité - je ne sais pas mentir, ni faire semblant. On me dit souvent qu'on lit en moi comme un livre ouvert ! Je ne sais pas si ma co-amoureuse est au courant. Je n'ai pas réussi à aborder le sujet ces derniers jours, la situation n'était pas propice puisque nous nous sommes très peu vus en solo. Je dois clarifier la situation, et je sais qu'une réunion serait une bonne idée, mais j'ai le trac et une boule dans le ventre quand j'y pense...

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

bonheur

le lundi 18 décembre 2017 à 08h00

L'implicite est un vrai tue l'amour. Tu ne sais pas tu as trop d'incertitudes. Les débats, il va falloir les affronter.

Egalement, on pense trop souvent que l'autre lit dans nos pensées. Moi aussi, j'ai un visage expressif mais je me suis aperçue que la lecture que l'on faisait de moi était souvent incomplète ou complètement erronée.

#
Profil

Caoline

le lundi 18 décembre 2017 à 16h09

Il me semble que l’ambiguïté qu'il y a sur ce que chacun.e sait et le manque de communication franche doit induire ta difficulté à vivre cette relation. Une mise à plat collective ou avec chacun.e me semble toute indiquée.
Bonne discussion, en souhaitant que cela t'apporte de la sérénité.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

oO0

le mardi 19 décembre 2017 à 11h38

Niou,

j'ai l'impression que tu es effectivement trop dure avec toi-même, avec tes peurs. Elles ne risquent pas de s'apaiser si tu es aussi dure.

Primo, nous apprenons tous ces peurs dès qu'il y a plus d'une relation en jeu parce que, dans la majorité des cas, ces peurs nous aident à être prudent dans le choix de nos relations pour s'éviter des choix douloureux pour les uns et pour les autres. Bref, tu n'est pas folle d'avoir ce genre de peurs, la plupart du temps, elles sont utiles. Pour ma part, ce genre de peurs me sont encore très utiles, elles m'aident justement beaucoup à éviter des maux que je ne souhaites pas occasionner.

Secundo, ces peurs n'ont pas le monopole du possible dans la réalité. Concrètement, chaque personne réelle est seule juge de ce qui est possible pour elle. Pour ma part, plus d'une fois, je me suis rendu compte un peu tard qu'elle n'étaient pas fondées et c'est normal de lutter encore avec quand elles n'ont pas lieu d'être. Ta situation donne l'impression que tu peux prendre le risque d'être optimiste, de te laisser surprendre sur ces peurs, sur les croyances qui les fondent en osant croire dans tes amis.

Le seul risque que je vois, c'est que ton amie ne soit pas informée qu'il est polyamoureux, bref, qu'elle est dans une relation polyamoureuse. (Ce n'est pas clair dans tes messages.) Parles-en avec lui d'abord. Pour le reste, même s'il s'agit de tes peurs, que tu sais que c'est à toit de les gérer, les partager peut vous aider à vous situer et à évoluer. Il te faudra de toute façon du temps pour apprivoiser tes peurs.

Niou
Je suis perdue car je n'arrive pas à trouver ma place dans cette nouvelle relation. Je ressens, non pas de la jalousie, mais de la culpabilité et de l'illégitimité vis à vis de cette amie, que j'estime beaucoup. J'ai peur de la blesser, d'interférer dans leur relation, de la priver de temps en sa compagnie, etc. et dans mes moments de doute je me vois comme j'imagine que "les autres" me verraient s'ils savaient la vérité, à savoir une briseuse de couple, une fille légère qui ne réfléchi pas aux conséquences.

Je pense que dit comme cela, cela ne peut être que très rassurant pour tes deux amis, il y a beaucoup d'empathie et de souci de leur bien-être. Cette empathie et ce souci est d'ailleurs très certainement réciproque, ce qui peut t'aider à ne pas te sentir seule.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

Niou

le vendredi 22 décembre 2017 à 01h43

Bonsoir à tous,
Merci pour vos réponses avisées. J'ai été rassurée de voir que vous perceviez dans mon témoignage ma volonté de respecter mes amis et leur relation, et de faire mon possible pour améliorer la situation en ce sens.
Parler de cela m'a semblé trop difficile la dernière fois que j'ai vu mon ami, le moment n'était pas propice, mais j'ai pris sur moi et je lui ai écrit en reprenant des éléments que j'avais postés ici .
Faire cette démarche m'aura en tout cas audé à y voir plus clair dans mes craintes et besoins, et aussi sur la nécessité d'être aussi honnête que faire se peut, sans laisser traîner de non-dits... qui deviendraient rapidement des tabous.
On est toujours moins "cool" en pratique de ce qu'on s'imaginait en théorie ! J'en prends mon parti et ma responsabilité de regarder en face mes failles.
J'appréhende un peu sa réponse mais je suis malgré tout fière de moi !
Je vous tiendrai au courant des évolutions.
Encore merci!
Niou

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

bonheur

le vendredi 22 décembre 2017 à 07h49

Moi non plus, à l'oral, je n'arrive pas à exprimer réellement. J'utilise aussi l'écrit :-) . On fait avec ses failles, en effet. Tu as une belle philosophie et j'espère que ton respect portera ses fruits.

Reste ainsi et prend soin de toi !

Merci de redonner des nouvelles, ce sera gentil :-)

#
Profil

Diomedea

le vendredi 22 décembre 2017 à 10h14

Bonjour Niou

bonheur
Tu as une belle philosophie et j'espère que ton respect portera ses fruits. Reste ainsi et prend soin de toi !

Bien d'accord!
De mes propres expériences : retrouvez-vous, tous les trois, dès que possible, exprime en toute simplicité et sans pudeur tes affections et ton respect pour eux : si ton ami a été aussi clair avec ton amie qu'avec toi (qu'il est PA), il me semble qu'il y a un bel avenir pour vous.
Si leurs sentiments pour toi sont réciproquement aussi profonds que tes sentiments pour eux, ça vaudrait bien la peine de dépasser la crainte de faire ce petit plongeon! :)

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

Niou

le lundi 08 janvier 2018 à 20h17

Bonsoir,
Je reviens donner des nouvelles sur ce fil après quelques semaines.
La situation est un peu plus claire aujourd'hui. J'ai réussi à échanger sur mes peurs avec mon ami à plusieurs reprises (par écrit puis de vive voix - je progresse ;) ) Mes réactions sont un peu en dents de scie et je ne me comprends pas toujours très bien ; par moments, je suis un peu plus détachée et donc en empathie, je me sens compréhensive, apaisée, cette situation me semble saine et enrichissante - à deux moments par contre j'ai été prise par une sorte de découragement voire de désespoir, dont il s'est aperçu... A bien y réfléchir cependant, je crois que les peurs que je rencontrent sont en grande partie dûes au fait de commencer une nouvelle relation amoureuse - qu'elle ait cette "particularité" ne change pas tant que cela la donne, dans le fond. Peur de ne pas être à la hauteur de la relation, peur de l'échec, peur d'être abandonnée...

A ces peurs se rajoutent l'appréhension de la gestion de la relation avec mon amie lorsqu'elle sera au courant (il va bientôt lui parler mais le moment n'était vraiment pas propice pour l'instant.) Je ne suis pas sûre de bien y arriver, d'avoir les bons gestes, les bons mots ... c'est beaucoup pour moi. J'ai du mal à me projeter et donc à me préparer. J'avoue que sur ce point j'ai du mal à positiver car je vois cette étape comme une contrainte inconfortable, je trouve cela presque injuste qu'elle me soit imposée. Il me faut changer mon regard ...

J'ai peur parce que je ne peux rien contrôler (lui parlera-t-il de la "bonne" manière? saura-t-il la rassurer suffisamment? comment réagir si elle le rejette, me rejette, que cela met en péril notre relation?) Je sais que la solution est de lâcher prise et de lui faire confiance ... mais c'est plus fort que moi, je m'inquiète.
J'ai peur aussi des conséquences sociales que cela pourra avoir sur moi (d'un point de vue traditionnel, je n'ai pas vraiment "le beau rôle"!) Je suis très attachée à ce groupe d'amis que nous avons en commun et cela m'attristerait beaucoup qu'ils me jugent et me rejettent. Peut-être parce que je ne me sens pas très légitime, j'ai l'impression que c'est forcément moi parmi nous trois qui me retrouverais sur la touche.
Je me demande jusqu'à quel point je peux le conseiller sans interférer dans leur relation, et sans que cela me pèse : si nous n'en parlons pas du tout, j'ai l'impression que je subis complètement et je suis uniquement dans l'attente d'une situation qui m'angoisse. Mais je ne suis pas non plus forcément à l'aise pour en parler longtemps avec lui, c'est comme si leur relation envahissait la nôtre. Et puis je ne veux pas qu'il ait l'impression que je lui dicte la marche à suivre. ;)

Voilà où j'en suis pour le moment. Malgré toutes ces peurs je ressens beaucoup d'amour et d'apaisement lorsque nous sommes ensemble, je sais et je sens que c'est une relation bienfaisante pour moi. C'est pourquoi je m'accroche !

Comment voyez-vous toutes ces interrogations ? Quels seraient vos conseils pour avancer vers la prochaine étape?
Merci beaucoup

Message modifié par son auteur il y a 13 jours.

#
Profil

Kuoni

le mercredi 10 janvier 2018 à 10h34

Salut à toi !

Eh bien, je dirais que ce sont des peurs légitimes. Ce qui est bien, c est que tu es consciente que cette relation t'es positive. Puisque c'est le cas, tu devrais pouvoir te blinder contre les éventuelles agressions.

Pour ce qui est de parler à ton amie, parler aux amis qui posent des questions, la solution que j ai trouvé, c est de leur parler de ce que tu ressens.

L'avantage de faire ça, c'est qu il n'y a pas à argumenter. Tu informes les autres sur ce que tu ressens vis à vis de la situation. Ce sont des émotions et sentiments, ça ne s'argumente pas. Pas de débat la dessus. C'est comme ça - pour toi - et c'est tout.
Le reste, c'est ton intimité et ta vie privée. Tu n'as aucun devoir de donner les détails aux gens, amis ou pas, ou de te justifier. Tu fais ce que tu veux de ta vie amoureuse, et je ne vois pas en quoi les gens/amis autour de toi se donnent le droit de juger tes décisions.

Ça parait simple. Mais pas tant que ça. Tu es dans une période de transition amoureuse (d'ou les hauts et les bas que tu vis au jour le jour. Le changement, ça rend lunatique... Pour un temps.)
Et le fait qu'une partie de toi doute de tes choix, te renvoie à la question : "que vont penser les gens ?"

Je pense personnellement que, quand tu auras assimilé totalement le fait que ce sont tes choix, qui te regardent, et qui sont légitimes et privés, le regard de ton groupe d'amis, sera bien moins pesant. Ça ne les regarde simplement pas.

Tu n'as aucun devoir d'information vis à vis d'eux. A toi de répondre à leurs questions en leur donnant ce que tu veux leur donner.

Niou
J'ai peur parce que je ne peux rien contrôler (lui parlera-t-il de la "bonne" manière? saura-t-il la rassurer suffisamment? comment réagir si elle le rejette, me rejette, que cela met en péril notre relation?)

Peu importe la façon dont il lui parle, selon moi. Tu auras ton tour. Si elle le rejette/te rejette, garde en tête qu'elle vit sans doute là même chose que toi. Peur... Insécurité... Avec un peu d'empathie, tu devrais pouvoir régler ça et là rassurer.

Bon courage !

#
Profil

bonheur

le mercredi 10 janvier 2018 à 15h08

Niou
...je trouve cela presque injuste qu'elle me soit imposée.

Comme je te comprends !!!

Tant que le polyamour ne sera pas démocratisé et que l'amour d'une personne déjà engagée ou que l'on soit soi-même déjà engagée ne sera pas valorisé comme étant de l'amour, l'injustice perdurera.

C'est pour lutter contre elle que j'aspire aujourd'hui à sortir du placard. Sans naïveté, je suis certaine que je ne connaitrais pas cette époque. Il faut toutefois oeuvrer pour un avenir plus juste. Et si ça pouvait offrir une opportunité à toutes les personnes qui pensent qu'elles n'ont d'autre choix que de mentir et trahir pour s'offrir un soupçon de vie à leur image, alors ce serait au poil. Il faut que les vérités puissent transparaitre sans gène et sans crainte. Enfin, dans l'idéal.

J'ai souvent, et je ressens encore aujourd'hui, cette injustice de la part des personnes que j'aime et qui soit n'arrive pas à m'aimer, soit garde une distance pour éviter la situation inconfortable d'assumer son amour pour une femme mariée. C'est pourri et dégueulasse. Ca pourrit l'amour et sa beauté. Je m'insurge contre ça et il reste beaucoup à faire, à dire.

#
Profil

artichaut

le jeudi 11 janvier 2018 à 22h16

Bienvenue Niou.

Tu es, à n'en pas douter, tout le contraire de "une fille légère qui ne réfléchi pas aux conséquences". Sinon tu ne te poserais pas toutes ces questions, et tu ne serais pas venu parler ici.

En te lisant, et en lisant tes peurs, je me suis dis que le mieux serait que tu aille lui parler Toi, puisque c'est ton amie aussi (surtout s'il n'y a que des "ambiguités" et rien de vraiment entamée dans votre relation avec "Bernard"…s'il s'appelle Bernard). Aller lui parler pour la rassurer d'abord et avant tout. (et en acceptant par avance qu'elle puisse ne pas accepter cette rassurance).
Oui ça fait peur de faire ça, alors moi ma technique c'est demander un rendez-vous "pour parler de chose importantes" ou "pour parler de Bernard" ou etc. Puis une fois que tu es au RV face à elle, plus moyen de te débiner, faut se jeter à l'eau.

Mais ce n'est pas la direction que tu as prise avec ta lettre. Et oui ça a du sens que "Bernard" le fasse en premier. Puisqu'il a dit qu'il allait le faire, il vaut sans doute mieux ne pas court-circuiter cela.

Parler à trois est aussi une solution, mais ne me semble pas la meilleure. Elle pourrait se sentir acculée et en infériorité.

Alors y'a plus qu'à attendre, et comme le dit avec beaucoup de sagesse Kuoni "Peu importe la façon dont il lui parle, selon moi. Tu auras ton tour."

Message modifié par son auteur il y a 10 jours.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion