Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Fin d'un couple, début d'un autre (et d'autres) ?

Témoignage
#
Profil

Claireobscur

le samedi 09 décembre 2017 à 21h59

Bonsoir à tous,

C'est la première fois que je poste sur ce site que je consulte souvent depuis maintenant quelques mois.

J'ai toujours été ouverte d'esprit. J'ai d'abord pensé vouloir être libertine avant de me rendre compte que ce n'était pas la multiplication des expériences sexuelles qui m'intéressait mais bien la découverte d'autres personnes, hommes ou femmes, avec ou sans sexe, et dans la continuité des relations.
Cela s'est matérialisé par la construction d'une vie parallèle avec un autre homme qui m'a aidée à me révéler à moi-même dans une période bien difficile. J'ai fini par avouer cette autre relation à l'homme avec qui je partageais ma vie, cela a créé des conflits incessants avec un malêtre et une situation d'enfermement pour tous les deux. J'y ai donc mis fin récemment, en quittant le domicile conjugal.

Naturellement, j'ai poursuivis ma relation avec celui qui fut mon amant, même si je n'ai pas quitté mon conjoint pour lui; en pratique, il a maintenant le rôle de relation "principale".

Voici donc un poste pour échanger sur cette situation : avez-vous déjà vécu ou connu des situations où la relation secondaire est devenue, un peu malgré elle, la relation primaire ? Si oui, comment cela s'est mis en place ?

Par ailleurs, cet amant est tout à fait ouvert à mon polyamour. Tandis que lui se définit plutôt libertin. Cependant, d'un naturel jaloux (j'y travaille) et avec une rupture toute récente, j'ai beaucoup de mal à être sereine dans cette situation.

Je me suis précédemment enfermée dans un fonctionnement qui ne me convenait pas. Le polyamour est une philosophie qui me séduit, mais ma crainte de la douleur, liée à la jalousie notamment, est sur le point de me faire faire machine arrière. Comment gérer tant d'émotions dans une situation récemment déséquilibrée ?

En vous remerciant d'avance des différentes expériences et analyses que vous pourrez partager ici,

#
Profil

artichaut

le vendredi 29 décembre 2017 à 23h34

Bienvenue Claireobscur.

Qu'est-ce qui a changé concrètement pour que tu dises vouloir faire machine arrière ?

Est-ce que le fait de passer de relation "principale" en "secondaire" à réellement changé concrètement des choses dans votre relation ?

Ces mots "principale" et "secondaire" sont-ils primordiaux pour toi ? (On peux aussi s'en passer)

Le fait que ton amant se dise poly, est-ce que ça te donne l'impression d'une situation inversée : c'est ton ex amant qui est dans la situation où tu étais (d'avoir plusieurs relation) et toi dans la situation de l'amante ?

Tu semble redouter des choses qui ne sont pas encore là. Est-ce une raison suffisante pour faire machine arrière ?

Ou bien j'ai pas tout compris…

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

Claireobscur

le mercredi 03 janvier 2018 à 01h43

Bonjour Artichaut,

Merci pour tes questions qui me montrent à quel point j'ai pu avancer dans ma réflexion depuis la rédaction de mon post.

Pour répondre aux différentes questions :
- "sur le point de me faire faire machine arrière" : renoncer au polyamour et retourner dans des schémas classiques pour fuir la difficulté.
- la définition d'une relation "principale" ou "secondaire" ne me semblent pas fondamentale, mais c'est plutôt la société (amis, famille et autre vie sociale) qui m'amènent à identifier pour donner des repères. Je fais également un parallèle entre la relation "principale" (celle avec qui je partage mon quotidien, ma vie de tous les jours) et les relations secondaires (les autres). Mais c'est une réflexion que j'avoue ne pas avoir encore menée.

En aucun cas, le fait que mon amant se dise poly me donne l'impression d'une situation inversée. Mais c'est vrai qu'au moment de la rédaction de mon post j'avais la crainte de passer après les autres (sentiment de rivalité peu rationnel pourtant).

Je redoutais, comme tu le dis si bien, "des choses qui ne sont pas encore là" et je l'ai compris ces dernières semaines. J'ai également compris que tout était dans la parole. Que le partage d'un ressenti n'impliquait pas nécessairement une adaptation de l'autre, même si celui-ci est dans l'écoute.
Les schémas qu'on intègre au cours de notre éducation sont longs à déconstruire. Je découvre jour après jour l'ensemble des possibles. Les relations sont ce que nous en faisons. A chacun de nous de les définir.

Je lis beaucoup de personnes en souffrance ou en difficultés sur ce forum. Je suppose qu'il existe aussi de nombreuses belles histoires qui se sont construites dans la douceur, l'amour et la compréhension. Comment se sont construites les vôtres ? Comment est abordé le polyamour et l'adéquation des besoins et des limites de chacun ?

#
Profil

artichaut

le jeudi 04 janvier 2018 à 00h45

Claireobscur
Je fais également un parallèle entre la relation "principale" (celle avec qui je partage mon quotidien, ma vie de tous les jours) et les relations secondaires (les autres). Mais c'est une réflexion que j'avoue ne pas avoir encore menée.

Les anglophones (ou canadiens) utilisent le terme de Nesting partner (qu'on pourrait éventuellement traduire pas "relation conjugale" ?) pour désigner une relation justement comme tu dis "avec qui je partage mon quotidien, ma vie de tous les jours".

Ça évite d'utiliser des notions hiérarchique (principale/secondaire) pour parler des spécificités de la relation (partager un domicile ou de la quotidienneté)

Claireobscur
Je lis beaucoup de personnes en souffrance ou en difficultés sur ce forum. Je suppose qu'il existe aussi de nombreuses belles histoires qui se sont construites dans la douceur, l'amour et la compréhension.

Je ne sais si d'autre répondrons. Ça pourrait mériter un fil en soi.

Mais oui en effet, les personnes qui viennent poster ici, le font souvent quand elles sont en difficultés (quand tout va bien… elles profitent de leur.s relation.s !).

Pour ma part ce fut difficile dans les débuts (je pataugeais un peu dans ce monde nouveau, attirant, mais semé de pièges et d'embûches, …sans même parler du regard extérieur). Maintenant c'est nettement plus facile et agréable et plutôt ça se construit dans "la douceur, l'amour et la compréhension" (même si des embûches y'en a toujours en mono comme en poly, bien sûr).

…et puis en version poly, les embûches, on ne fait pas semblant qu'elles n'existent pas, comme ça peut se faire parfois en mono (version autruche, linge sale en famille, j'en prends plein la gueule et je la ferme, souffrir pour avoir un "beau" couple, il faut se faire une raison, et j'en passe)

#
Profil

Kuoni

le jeudi 04 janvier 2018 à 15h08

Salut à toi !

Ma foi, jusque là, tu m'as l'air d avoir suivi un chemin en prenant les décisions qui s imposent.

Cette peur m a l air tout à fait naturelle. Ça fait de toi quelqu'un de réaliste. Tout n est pas rose.

La jalousie, à toi de l'apprivoiser.

Depuis que tu es avec cet homme, a-t-il déjà eu des relations avec d'autres filles?

Comment vivez-vous le fait d être désormais un couple Officiel ?
(Une "relation principale", comme tu l'indiques.)
Je connais plusieurs personnes qui ont vécu des relations fusionnelles avec des amants, qui finissaient par briser leur ménage pour se jeter dans leurs bras. Puis qui vivaient une rupture douloureuse dans les mois suivants.
Le fait d être amants rendait leur relation spéciale et ennivrante à leurs yeux.
Une fois devenu un couple, la routine les à transformés en chiffonniers.

Je ne crois pas que tu aies des craintes à te faire. Tu as ressenti un besoin d autre chose avec ta dernière relation qui t a conduit à l adultère.
Si tu choisis de revenir au couple traditionnel à l avenir, il y a de fortes chances que ça se reproduise.
Il faudrait que tu réfléchisse déjà à comment tu feras, à ce moment la. Pour éviter de répéter le scénario séparation.

Si par contre, tu confirmes que tu as ce besoin d amours secondaires" et que tu veux essayer, il faudra parler des modalités avec ton compagnon.

Ça n a sûrement pas la même signification pour lui que pour toi..?

L idéal est de voir ensembles ce que vous seriez prêts à accepter comme liberté pour l autre, dans la théorie.
Fixer des règles à respecter pour que chacun se sente en sécurité

Ensuite , quand la pratique arrivera , ne pas hésiter à dire ce qui frustre, vexe, dérange... ce qui n imagine n est pas toujours ce que l on ressent quand ça arrive, tu as le droit de te tromper et d ajouter des règles, ou d en retirer.

Si vous faites ça bien et que tu te sens bien, que tu as confiance dans son respect de tes règles, la jalousie n aura pas de raison d être, et tes "conditions" évolueront, et s'assoupliront d'elles mêmes avec la pratique.

Les détails ont beaucoup d importance au début.
"Il reçoit des SMS face à moi, ça me dérange"
"Je ne veux même pas entendre parler d elle"
"Je veux/ne veut pas savoir quand il la voit, quand il couche avec..."

Ce sont souvent des préoccupations qui apparaissent au début, et qu il est important de soulever pour faire ses premiers pas dans de bonnes conditions.

A mon avis, ce sont aussi des détails qui deviennent anodins au bout de un temps. Le temps d être rassuré sur la situation.

Un mot d ordre pour moi : parler, dire ce qu on ressent. C est la clef.

Bonne chance :)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion