Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Amoureuse coupable

Témoignage
#

Love is love (invité)

le vendredi 27 octobre 2017 à 15h49

Cela fait plusieurs jours que je suis tombées sur ce cite et que je lis vos post. J’ai découverts grâce à vous le livre «  les amours plurielles » qui m’a aidé à y voir plus clair mais pas à me calmer.
Je suis en couple sexuellement libre depuis 15 ans et tout allait bien, confiance, complicité....jusqu’a ce que je rencontre S. Avant lui je n’avais jamais ressenti de l’amour pour un autre homme que mon mari et tout à changé. Je n’ai pas pu dire la vérité sur ce que j’ai ressenti à la première rencontre alors que d’habitude on parle du plaisir qu’on a pu prendre avec nos maîtresses ou amants d’une fois, là j’ai juste dit «  oui c était sympa » alors que j’en ressentais un feu d’artifice. Impossible de lui en parler, ce plaisir n’etait qu’à moi je ne voulais même pas le partager, juste le savourer, ça m’à fait penser à la chanson «  ne lui dis pas » de Goldman. Ce fut le premier mensonge mais pas le dernier.
Notre règle était de voir les personnes une seule fois et de ne mettre aucun sentiments, (quelle naïveté de croire que l’on peut décider si on met ou pas des sentiments je m’en rends compte maintenant), c’est la régle de mon mari qui me convenait très bien jusqu’à présent. Plus maintenant évidemment, j’ai eu envie de le revoir, lui aussi, j’en ai parlé à mon mari qui m’a dit «  hors de question tu risque de t’attacher. Et pourquoi tu veux le revoir? Il est mieux que moi? », on s’est revu et j’ai rien dit. Cela fait quatre mois que l’on se voit une fois par semaine quand mon mari est en déplacement, et je ne dit rien. Quand je suis avec lui plus rien n’existe et puis la culpabilité arrive, pas très forte mais présente.
Comment avez vous fait la première fois? Je sais que l’idéal aurait été d’en parler, d’attendre d’avoir un accord et de ne le revoir qu’après. Mais il est là le problème, attendre, alors que tout mon être brûle d’etre contre lui. J’ai compris qu’un amour mature peut patienter, mais là je le découvre je n’arrive pas à patienter. Et patienter combien de temps? Combien de temps pour passer du hors de question à ok? Cet Amour il est là, maintenant je ne sais pas pour combien de temps et je veux le vivre. C’est tellement rare d’aimer, de ressentir cette magie.

#
Profil

Merlyn

le vendredi 27 octobre 2017 à 19h29

Bonjour.

Merci de ton témoignage.

J'ai envie de dire que ton mari n'est pas ton propriétaire et tu n'es pas un objet. Tu as eu le courage de lui en parler, c'est un gros pas en avant, après il a le droit de ne pas accepter mais pas le droit de t'imposer quoi que ce soit.

#

Love is love (invité)

le samedi 28 octobre 2017 à 10h16

Merci pour ta réponse. La notion de liberté n est pas simple, il ne peut rien m’imposer c est vrai et réciproquement. Me reste le choix de mentir, de le quitter ou de quitter S. J’aime mon mari, énormément, pourquoi le quitter juste parcequ’il ne peut supporter que j’aime quelqu’un d’autre alors qu’à part ça tout va bien? Pourquoi renoncer à vivre mon amour avec S parce que celui avec qui je vis se révèle être possessif? Je sais je cherche à justifier le mensonge mais finalement pourquoi pas? Cette expérience m’a fait comprendre qu’on peut mentir par amour

#
Profil

gdf

le samedi 28 octobre 2017 à 16h50

On peut mentir, mais ça ne dure pas éternellement...plus on commence à mentir, et plus on est obligé de mentir pour se couvrir, jusqu'à ce que cela devienne intenable.

#

rose abimée (invité)

le samedi 28 octobre 2017 à 20h05

Mentir par amour est ton discours mais ne sera difficile à entendre pour ton mari, car les cachoterie de la sorte ne sont pas une vraie preuve d'amour.

" Pourquoi renoncer à vivre mon amour avec S parce que celui avec qui je vis se révèle être possessif?"
Ton mari n'est pas possessif car vous êtes en couple libre avec des règles établies à 2. et c'est toi qui a franchie la ligne en dérogeant à vos règles. ton mari ne t'imposes rien, c'est toi qui impose ce non respect.
attention de ne pas inverser les rôles pour se donner bonne conscience.

attention aussi à la réaction de ton mari qui a également le doit d'en aimer une autre comme de t'en vouloir de ne pas avoir été honnête avec lui. et comme le dit gdt, le mensonge entraine d'autres mensonges jusqu'à l'explosion.

#
Profil

alex666

le samedi 28 octobre 2017 à 20h21

On ne ment pas par amour dans un cas comme ça, on ment pour éviter d'être confronter à l'autre et potentiellement à avoir un choix.

C'est juste t'enfermer dans l'adultère et rendre le polyamour (en restant dans ton couple) de moins en moins probable au fur et à mesure que le mensonge se prolonge.

Le coup du "ton mari ne te possède pas" est également un argument totalement foireux et sans sens. On est ici sur un couple ouvert, sexuellement, mais ouvert, question posséssivité, ça me donne l'impression que le monsieur peut avoir le bénéfice du doute.

De plus on est ici sur un arrangement. Reflechi et dit. On est loin de l'exclusivité tacite. Non là c'est quelque chose de déjà discuté et approuvé à 2. Est-ce à dire que c'est immuable ? Non. Mais sans communiquer POUR DE VRAI sur le sujet ? Bof.

Ne pas faire cette démarche c'est priver le mari de son choix (partir, rester, refuser, accepter, etc etc...). Moi vu de ma fenêtre on appele ça l'irrespect de son conjoint. Et sans respect dans le couple, on va où sinon dans un mur ?

Est-ce que tu t'es mis à ta place ? Est-ce qu'en pensée tu as inverser les rôles ? Je ne parme pas ici de décider de se barrer ou non. Je parle de tristesse, de blessure, mais aussi de joie peut-être, d'avantages même. Le polyamour en couple ça fonctionne si on est une équipe. Au pire il s'en moque et tout va bien. Au mieux il en tire quelque chose et tout est parfait.

Parce qu'on ne va pas se leurrer le "ça ne change rien pour lui" est une abérration. Un nouvel amour est un tel boom dans une vie que pensait que ça ne change rien pour la personne avec qui on partage sa vie est un aveuglement terrible.

Bien sûr il y a aussi la confiance et le mensonge. Dans un couple classique, on fait confiance tacitement pour ne pas être trompé. Dans votre couple c'était pour que ce ne soit pas plus d'une fois et sans sentiment. La confiance va donc être brisé. Sur quoi la rétablir si tu mens ? Il faut pouvoir communiquer franchement pour pouvoir rebatir une confiance sur autre chose. Et sans confiance, un couple hein...

De plus si on ment pour ça, c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres. Pourquoi ne pas mentir sur autre chose ?

Bref, c'est que mon avis, mais sur l'autel de l'amour, beaucoup de mal sera fait ici.

Par contre, paradoxalement, si tu lui en parles, ne révèle pas la tromperie SI tu es sure que ça ne sera jamais éventé. A part faire du mal à ton mari, ça n'avancera à rien.

#

Love is love (invité)

le samedi 28 octobre 2017 à 22h28

merci à tous les trois de partager votre position.
Je mens par omission, je ne dis rien, il n’y a pas de mensonges qui se couvrent les uns les autres.
Pour répondre à rose abîmée une des raisons qui m’a fait m’autoriser à omettre c’est que j’accepterai totalement qu’il tombe amoureux. Sur certaines de ses maîtresses dont il me parlait avec un peu plus d’exaltation que d’habitude j’ai pu lui dire «  tu veux la revoir? », il a toujours dit non car c’est l’excitation de la drague qui lui plait.
En y réfléchissant je culpabilise plus d’avoir envie de lui imposer quelque chose qu’il ne supporte pas pour le moment au nom de ma liberté que d’omettre. Si je me permet d omettre c’est aussi parce que je sais que cette histoire avec S ne durera pas, il ne partage pas mes sentiments, il se lassera. En attendant les moments que nous partageons sont exceptionnels et feront partis de mon jardin secret.
Le sujet du polyamour reviendra sur le tapis car il est clair que j’aime cette liberté là et j’espère bien que dans ma vie je rencontrerai encore l’amour. Peut-être que si cela arrivait à mon mari un jour ça l’aiderait à en avoir moins peur ? Mais ça ne se commande pas .

#
Profil

Toinou

le mardi 31 octobre 2017 à 11h12

Petite remarque, on peut-être un couple ouvert et être possessif. Il y en a même beaucoup dans le milieu libertin. De même qu'il y a de bon gros jaloux des familles. Donc non, l'argument de Merlyn n'est pas "totalement foireux".

Love is loveIl est mieux que moi?

C’est marrant que personne n'ai réagit à ça. Pourtant c'est, à mon humble avis, la clé de voûte de la règle du "on ne voit qu'une fois".
Peut être devrais tu commencer par "rassurer" ton mari sur ce point.

Et pour rebondir sur ce que dit Alex666 : On ne ment jamais pour une autre raison que soi-même. le mensonge altruiste n'existe pas.

#
Profil

Camille_B

le mardi 31 octobre 2017 à 11h28

Euh ... si, le mensonge altruiste existe.

Pour prendre un exemple radical mais loin d'être rare en période de guerre : mentir pour protéger de potentielles victimes.

Mais même dans la vie courante il peut arriver qu'un mensonge est préférable à une vérité quand cette dernière est totalement inaudible et que l'on est persuadé qu'elle causera des torts plus graves que le mensonge lui-même.

Typiquement, un coup d'un soir après plusieurs verres. En parler à son conjoint dont on sait qu'il ne verra qu'un horrible acte de trahison ultime, quand on l'a vécu comme un accident stupide, ça n'est peut-être pas forcément un bonne idée ...

Après c'est à chacun de faire la balance entre la gravité du mensonge, la violence de la vérité, le risque que la vérité soit dévoilée ( et dans le cas d'un adultère suivit il est très élevé ), la culpabilité etc. etc.

#
Profil

Toinou

le mardi 31 octobre 2017 à 11h34

Camille_B
Euh ... si, le mensonge altruiste existe.

Pour prendre un exemple radical mais loin d'être rare en période de guerre : mentir pour protéger de potentielles victimes.

Effectivement ça peut rentré dans cette catégorie. Mais là encore c'est discutable en fonction des raisons pour lesquelles on en est arrivé là.

Camille_BMais même dans la vie courante il peut arriver qu'un mensonge est préférable à une vérité quand cette dernière est totalement inaudible et que l'on est persuadé qu'elle causera des torts plus graves que le mensonge lui-même.

Typiquement, un coup d'un soir après plusieurs verres. En parler à son conjoint dont on sait qu'il ne verra qu'un horrible acte de trahison ultime, quand on l'a vécu comme un accident stupide, ça n'est peut-être pas forcément un bonne idée ...

Après c'est à chacun de faire la balance entre la gravité du mensonge, la violence de la vérité, le risque que la vérité soit dévoilée ( et dans le cas d'un adultère suivit il est très élevé ), la culpabilité etc. etc.

Merci pour cet exemple qui illustre, selon moi, typiquement le cas d'un mensonge égoïste déguisé en pseudo altruisme.

#

Love is love (invité)

le mardi 31 octobre 2017 à 14h46

Effectivement toinou avec cette histoire j’ai découvert que mon mari manquait énormément de confiance en lui. Je pense que c’est pour ça qu’il aime la drague. En fait il a des relations sexuelles une seule fois avec chacune mais il peut passer beaucoup de temps à séduire, le fait de séduire le rassure. J’essaie de le rassurer mais sincèrement s’il ne fait pas un travail sur lui je pense que je n’y peux rien.
Je suis d’accord avec le fait que mentir c’est d’abord pour soi mais pas que. Je mens pour me faire plaisir, Je mens aussi pour ne pas faire souffrir mon mari et aussi pour ce que je ressens pour S. Pour moi l’amour que je ressens pour eux deux vaut la peine que je prenne des risques. Peut-être que je perdrai tout ou pas mais dans tous les cas ce que je vis en vaut la peine.
J’aimerai vivre dans un monde idéal sauf que mon idéal n’est pas l’idéal de mon mari, mon idéal est dicté par l’amour le sien par ses angoisses. Pour le moment les discussions avancent très lentement mais elles existent...à voir

#
Profil

LeaBridou

le mardi 31 octobre 2017 à 18h16

Je reviens sur un point qui me titille "mentir/omettre pour que l'autre ne souffre pas"
Il y a peut être des gens qui souffrent moins d'un mensonge /omission (je ne fais pas de différence me concernant) que de la vérité....surement même, il faut de tout pour faire un monde.

Mais moi je fais partie de ces gens qui souffrent largement plus du mensonge/omission (d'autant que les mensonges finissent toujours par arriver à ma connaissance, que je le cherche ou non) mais j'ai eu beau l'expliquer, en amont, on m'a souvent servi, au final, ce "je ne voulais pas te faire souffrir".

Et je n'arrive toujours pas à comprendre comment d'autres personnes pensent savoir mieux que moi ce qui me fait le plus souffrir et pourquoi elles tenaient à prendre en charge ma souffrance, mes émotions, et les gérer à ma place ?

C'est une question qui me trotte dans la tête...

#

Love is love (invité)

le mardi 31 octobre 2017 à 19h12

Pour moi la vérité reste malgré tout la priorité, quand c’est possible. Je ne sais pas mieux que lui ce qui le fait souffrir, au début j’en pensais que le changement allait l’agacer mais pas le faire souffrir. C est lui même qui m’a dit que ce n’etait pas supportable pour lui. J’ai bien conscience que je prends le risque de le faire souffrir encore plus s’il apprend la vérité, j’ai déjà renoncé à voir des hommes dans le passé parcequ’il ne voulait pas, (c est arrivé 2 fois), ce n’était que de l’attirance sexuelle j’avais annulé mes rendez-vous. Avec le recul je me rends compte que c’était deux hommes très beaux, il a dû se sentir menacé (interprétation perso). Mais là j’ai pris le choix du mensonge car je ne peux et veux pas laisser passer et mettre à la trappe ce que je ressens. «  Par chance » notre façon de vivre me permet de mentir facilement, si j’ai fait la distinction mensonge/omission c’etait juste pour dire que je ne peux pas me couper ou me mélanger, je dis rien.
Je ne suis pas fière de la situation, je ne suis pas parfaite, ça m’est tombée dessus et j’ai pris cette solution dans l’espoir peut-être fou d’avoir le beurre et l’argent du beurre.
Mais je discute avec lui du fait que moi j’en ai marre d’avoir des amants d’une fois, que je voudrai avoir un sexfriend, pour le moment c’est non, j’ai même eu un «  et bien t’as qu’à Voir plus personne » alors que lui continuerait mais je ne renonce pas à faire avancer l’idee pour le futur

#
Profil

LeaBridou

le mercredi 01 novembre 2017 à 10h46

Si je comprends bien vous faites le choix du mensonge, parce qu'il n'est pas à l'écoute de vos besoins ou qu'en tout cas il ne vous laisse pas la liberté de nourrir vos besoins ?
Si son besoin à lui est de ne pas savoir, pourquoi ne pas passer un contrat de "liberté silencieuse" ? Cela vous permettrait à vous de vivre ce que vous avez à vivre et à lui de ne pas savoir ce qu'il ne veut pas savoir quand il ne souhaite pas souffrir.
Certains ont besoin d'un polyamour transparent mais d'autres sont plus rassurés par le fait de ne rien savoir.

#
Profil

calinou696

le mercredi 01 novembre 2017 à 12h27

Oui c'est fréquent "tu fais ce que tu veux mais je ne veux rien savoir"

#

Love is love (invité)

le mercredi 01 novembre 2017 à 18h39

Merci Léa et calinou, oui pour lui c’est insupportable de savoir car il se met en rivalité. Je vais creuser cette idée et la lui proposer. Ça ne changerait pas beaucoup notre fonctionnement car il ne me pose aucune question sur ce que je fais quand il n’est pas là sauf si je lui dit que j’ai un rendez-vous là il veut tout savoir. Merci beaucoup pour cette idée elle va peut-être de débloquer la situation

#
Profil

Merlyn

le mercredi 01 novembre 2017 à 21h46

L'infidélité c'est mal...pas mal au sens moral du bien et du mal, mal au niveau de la relation, on ment, on cache, on ne vit pas notre second amour comme on devrait le vivre et on donne l'image d'une personne infidèle à la seconde personne que tôt ou tard elle retiendra et ressortira, puis quand le premier amour l'apprend, ça lui fait mal, la confiance est rompue...et la confiance, c'est comme un vase, on peut le réparer mais les accrocs sont toujours là.

J'ai fini par devenir polyamoureux par fainéantise je dis souvent en plaisantant;). Je n'ai pas trompé 100 % de mes amours mais suffisamment pour me dire que mentir c'était trop compliqué à maintenir et qu'au final, ça fait plus de mal que de bien...même maintenant que je suis dans une relation mono et que j'ai admis (à moi-même et à ma compagne) que j'étais poly, je le vis bien mieux. Ma compagne sait que le jour où je rencontre une autre personne qu'elle dont je tomberais amoureux, ça ne se finira pas par "j'aime une autre, je te quitte" (sauf si elle ne supporte pas elle de son coté) mais qu'on en discutera avant..que je ne prendrais aucune décision sans la consulter.

#

Polyarthrite (invité)

le mercredi 01 novembre 2017 à 22h41

Le problème dans ce fonctionnement c'est que vous devrez vous contenter de vous voir une fois par semaine en secret.

Jamais de weekend ou de vacance, ni de projet, une relation d amant caché en somme.

Et le jour où le mensonge sera découvert, des pertes et fracas.

#

Love is love (invité)

le jeudi 02 novembre 2017 à 09h11

Bonjour polyarthrite, pour le moment je n’en suis pas à envisager des projets ou des week-ends, cela me semble inaccessible. Déjà si je peux le voir, un après-midi par semaine sans le cacher ce serait génial. Autant j’espère qu’il va accepter de n’en pas savoir ce que je fais, cela me semble possible il suffit que je trouve les bons mots autant on est très très loin d’une liberté aussi grande....ceci dit ça me séduit car cela implique une complicité énorme, j’adore. Oulà là ce dernier post me montre à quel point mon chemin devient différent de celui de mon mari, va falloir parler pour trouver un fonctionnement dans lequel on s’épanouit tous les deux.

#
Profil

Toinou

le jeudi 02 novembre 2017 à 11h48

A mon humble avis l'option "tu fais ce que tu veux mais je ne veux rien savoir" n'est pas une bonne option pour quelqu'un qui a un manque de confiance en lui comme ton mari semble l'avoir.
Tout ce que ça va faire c'est qu'il va finir par tourné dingue à imaginé "ce qui se dit dans son dos" et autre "comment vous vous jouez de lui".
Une personne qui manque de confiance est anxieuse, et ne pas savoir augmente l'anxiété.
A mon sens, la chose que tu dois faire avant tout c'est que tu le rassures.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion