Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Balancetonporc#

#
Profil

Lili-Lutine

le mardi 14 novembre 2017 à 19h49

LuLutine


Je doute que ce début de débat donne envie à l'immense majorité des personnes initialement sollicitées d'apporter leur témoignage à présent. Pour ma part, comme évoqué plus haut ce fil n'est pas un endroit où je me sens à l'aise pour participer.

Je voulais quand même dire merci à Camille_B et Siestacorta pour leurs interventions (certes en ce qui concerne Siesta, je suis à peu près sûre qu'il est un homme ^_^ , ce qui n'empêche que oui, merci d'essayer d'équilibrer un peu le débat).

Je voulais vous le dire à tous les deux, que vous sachiez que c'est pas pour rien, ce que vous faites là, parce qu'en face, y a certaines interventions bien pesantes je trouve, et vous auriez simplement pu passer votre chemin, découragés d'avance, en vous disant "à quoi bon ?" (ce que se disent sans doute un certain nombre de personnes, en particulier assignées et/ou identifiées femmes, comme moi d'ailleurs, j'ai pas l'énergie d'essayer de faire de l'éducation sur ce fil, mais je suis avec vous !).

Merci @LuLutine, j'ai moi aussi pourtant tant à "redire" sur ce fil... Mais ma petite contribution et la seule sera celle ci même si le sujet de la chanson n'est pas exactement celui de ce fil : https://www.youtube.com/watch?v=KOV3jn1q1bs

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

#
Profil

gdf

le mardi 14 novembre 2017 à 20h45

En même temps, si vous voulez discuter féminisme, j'ai tendu une perche. Mais sur un sujet moins polémique, forcément, ça attire moins moins de contributions...

#
Profil

kill-your-idols

le mercredi 15 novembre 2017 à 14h05

Acajou
Bon alors les mecs vous vous balancez en tant que porcs ou pas ?

Ça au moins c’est le seul truc sur lequel les nanas ne vous reprocheront pas de prendre la parole. Comme ça vous serez adorés et bichonnés.

Ces hommes sont incroyables. Dès qu'on leurs demande de culpabiliser, ils refusent. On a vraiment encore besoin du féminisme...

#

wan (invité)

le mercredi 15 novembre 2017 à 21h10

Sauf que le terme : féminisme, à force de le galvauder, ne veut plus rien dire du tout : -/

#
Profil

Acajou

le jeudi 16 novembre 2017 à 22h22

kill-your-idols
Ces hommes sont incroyables. Dès qu'on leurs demande de culpabiliser, ils refusent.

Dès qu'il faut mettre ses couilles sur la table, il n'y a plus personne...

Lili-Lutine
Mais ma petite contribution et la seule sera celle ci même si le sujet de la chanson n'est pas exactement celui de ce fil : https://www.youtube.com/watch?v=KOV3jn1q1bs

Si des femmes ne savent pas pourquoi leur corps pose problème et qu’elles disent que leur corps est parfait, c’est qu’elles sont privilégiées sur la question. Qu’elles se plaignent d’être désirées et d’avoir des compliments….

Des propos dégradants sur le physique des hommes j’en ai entendu un paquet de la part des femmes, ayant une paralysie faciale, une cicatrice de 10 cm au-dessus de l’oreille, une malformation auriculaire et une surdité, j’en sais quelque-chose, bon quand j’étais petit c’était "robot", "homme électrique" ou "son appareil fait des étincelles" rien de franchement méchant, après ça a été les abus à l’école, et aujourd’hui le mépris et l’indifférence, "cette espèce de truc difforme" qu’on n’ose même pas regarder. Ma mère m’a déjà giflé en foutant l’appareil auditif à un millier d’euros par terre, mon père ne se serait jamais permis. J’ai eu une copine qui me raccrochait au nez parce que je n’entendais pas bien au téléphone, une autre qui m’a sorti "c’est sûr si j’avais regardé tes oreilles je ne serais pas sortie avec toi".
J’ai eu aussi le droit à "sac d’os" et des critiques sur ma maigreur de mes compagnes avec qui je suis resté des années. A la limite je m’en fiche et j’ai arrêté de complexer, mais qu’elles arrêtent de se plaindre, beaucoup de femmes sont superficielles, et même avec des mecs objectivement bien foutus, elles trouvent moyen de critiquer, donc ce n’est pas que mon expérience individuelle.

Par contre il y en a eu qui ont été empathiques et adorables, mais elles savent déjà ce qu’il faut dire et pas dire, quand elles ont elles-mêmes été franchement victimes de rejet ou de harcèlement à cause de surpoids ou "d’imperfections", elles savent pourquoi elles subissent des remarques, pas comme celles qu’il y a dans ta vidéo.

Moi mes défauts je les assume. Et en tout cas je pense être comme tout le monde à être davantage attiré par certains physiques que d’autres, mais j’ai de la retenue, j’admets que ça peut blesser certaines qu’elles m’attirent moins, je n’ai pas cette prétention idiote d’être un saint, et je ne me réfugie pas derrière ces histoires de consentement quand une personne désavantagée par son physique a besoin de davantage d’attention pour compenser ce que la plupart des gens ne lui donnent pas.

#
Profil

Merlyn

le vendredi 17 novembre 2017 à 08h45

Acajou
Dès qu'il faut mettre ses couilles sur la table, il n'y a plus personne...

Déjà ma grande, on ne met pas les couilles sur la table parce que c'est malpoli et surtout, ça se fait pas à table...

Ensuite, c'est un stéréotype machiste de pensez que les couilles sont synonymes de virilité et de courage.

Maintenant, si vous voulez qu'on parle discrimination, on peut, je pourrais vous parler de la discrimination que j'ai subi à l'école en tant que gros, l'humiliation publique et les coups que je me suis pris à l'école primaire, au collège et au lycée, les coups que j'ai subi par mon beau-père durant mon enfance qui pensait que le meilleur moyen de punir un petit garçon c'était de le mettre cul nul les mains sur un radiateur et lui donnez des coups de pelles en bois sur les fesses, j'avais tellement honte que quand mon père et ma belle-mère, lors d'un week-end où mon père avait la garde m'ont demandé, j'ai mis du temps à en parler parce que mon beau-père avait tout fait pour que je me sente coupable, je pourrais aussi vous parlez de certaines remarques fort désobligeantes de certaines femmes blanches cisgenres sur mon physique de gros mais tout ce que ça m'amènerait c'est une remarque comme quoi malgré toutes mes souffrances de cette époque, je n'ai pas le droit de me plaindre car je suis un homme blanc cisgenre privilégié (ce que je ne nie pas au passage).

Alors certes, je fais partie des privilégiés (même si suis parti avec plusieurs handicaps dans ma vie qui font que je ne m'en rend pas tous les jours compte que je suis si privilégié que ça) mais pour autant, votre combat pour l'égalité devrait inclure le même respect envers les autres que celui bien légitime que vous attendez pour vous-même... Merci.

Message modifié par son auteur hier à 8h.

#
Profil

calinou696

le vendredi 17 novembre 2017 à 09h39

Ouai mais attends, si on prends les cas individuels on peut plus faire de généralités "les hommes sont.. ", "les femmes sont..", c'est pas drôle.....

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 17 novembre 2017 à 11h27

Je pense pas que montrer l'existence d'une structure sociale oppressante pour une catégorie aboutisse à nier que d'autres structures sociales soient oppressantes aussi.

En revanche, dévier une discussion qui met en avant l'expression même de personnes ayant subi les conséquences de structures sociales patriarcales pour parler de ses propres difficultés, c'est, intentionnellement ou non, une forme de whataboutisme.
Ca tend à délégitimer la prise de parole, la réflexion qu'elle pourrait engendrer, ça relativise tout.

Et ça participe à faire taire les personnes concernées par le questionnement de départ, au moment où elles ont plutôt besoin d'un peu plus de bienveillance que d'habitude.

Quand ça arrive, oué, les critiques arrivent aussi un peu plus facilement...

Message modifié par son auteur hier à 11h.

#
Profil

artichaut

le vendredi 17 novembre 2017 à 12h35

Merci Siestacorta de recentrer le sujet.

Mais c'est quoi votre pb en fait les gars ??
Vous ne supportez pas que des femmes puissent s'exprimer, et qu'on puisse leur laisser la parole ?

Se raconter en tant qu'agresseur et faire son autocritique, pourquoi pas, mais faites un fil spécifique, en ajoutant un AVERTISSEMENT : "attention ce fil fait la description d'agressions sexuelles", etc. Ne vous êtes vous pas dit que des personnes n'avaient peut-être pas envie de lire vos aveux d'agressions ?, que cela peut être une fois de plus une manière de vous mettre en avant ?, qu'une telle lecture peut provoquer chez des personnes des trucs méga trash, leur faire revivre des trucs enfouis bien profondément, etc ? que c'est une manière de monopoliser la parole une fois de plus (qui a BESOIN de parler, de raconter, la victime ou l'agresseur ?) et non moins une manière de décrédibiliser, une fois encore, la parole des victimes.

Et pour les superforts qui arrivez à vivre sans vous plaindre malgré tout ce que vous avez vécu de trash, tant mieux pour vous, mais ne vous êtes vous pas dis que ce n'est pas forcément le cas de tout le monde, ni la solution pour toutes et tous, voire que cette capacité ça pourrais avoir quelque chose à voir avec une construction genrée, et donc être plus facile pour certains que pour d'autres ?? Le superfort qui ne se plains pas c'est quoi déja comme construction genrée ? homme ? femme ? j'hésite…

Et si au contraire, vous voulez ou avez besoin de parler d'oppressions que vous avez subi faites un fil sur le sujet (grossophobie, domination adulte, neuro-normativité, et j'en passe, c'est pas les sujets qui manquent !). Avoir des privilèges dans un domaine, n'empêche en rien d'être opprimé dans un autre, mais arrêtez please de tout mélanger.

Message modifié par son auteur hier à 12h.

#
Profil

Camille_B

le vendredi 17 novembre 2017 à 13h13

Merci artichaut :)

Pour ma part je suis d'avis que ce fil soit fermé, je ne vois pas bien ce qu'on peut en tirer de bon aujourd'hui vu la direction qu'il a prise.

#

RhuewEsh (invité)

le vendredi 17 novembre 2017 à 21h02

Dès qu'il faut mettre ses couilles sur la table, il n'y a plus personne...

Chiche ?

Il m'est arrivé (et m'arrive encore parfois, mais moins souvent j'espère) d'agir avec un manque certain d'empathie et un trop plein de nombrilisme, en particulier avec des meufs, mais pas exclusivement.

Et je tente de me soigner. Parce-qu'à une époque, ça ressemblait quand-même furieusement à la manière dont tu te comportes maintenant.

Je ne dis pas que le chemin est facile et que je serais un jour parfait, et encore moins que je le suis maintenant : ça n'arrivera sans doute jamais. Mais bon, au moins je sais d'où je viens, j'ai décidé d'en partir, et tout se passe plutôt mieux depuis.

Et, cerise sur le gâteau, effet de bord non prévu : j'ai bien plus de relations amoureuses et sexuelles depuis, et en plus elles sont bien plus saines qu'avant.

#
Profil

Acajou

le vendredi 17 novembre 2017 à 21h11

Message modéré pour la raison suivante : Discussion partie en troll..

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 17 novembre 2017 à 21h56

Message modéré pour la raison suivante : Continuation de troll..

#
Profil

Polyamour.info

le vendredi 17 novembre 2017 à 22h23

Clôture de la discussion qui n'apporte plus rien que du troll et des engueulades sans débat constructif.

Cette discussion est close, il n'est plus possible d'y répondre.

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Cette discussion est close. Il n'est plus possible d'y répondre.

Espace membre

» Options de connexion