Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Balancetonporc#

#
Profil

Camille_B

le dimanche 29 octobre 2017 à 17h34


Tenir un discours illogique et contradictoire, voilà une pratique très féminine.

Tu es sérieux ???

Quand à ta dernière question, comment dire ... je ne préfère rien en dire en fait. Salut.

#
Profil

Acajou

le dimanche 29 octobre 2017 à 17h54

Camille_B
Tu es sérieux ???

Légèrement sérieux mais pas trop non plus.
Juste un peu en fait, pas totalement quoi.

Camille_B
Quand à ta dernière question, comment dire ... je ne préfère rien en dire en fait. Salut.

Mouais…

Parce que je reste toujours sur l'idée que la drague c’est du harcèlement et que le désir c’est du viol.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

Etrendil

le dimanche 29 octobre 2017 à 18h08

J'hallucine aussi... C'est dingue de voir ce genre de phrases sur ce forum :'(

Pour répondre rapidement à "CopAdCeuns" sur le passage posté plus haut à savoir :

"En même temps, si tu continues à abuser de la majuscule à « femme », et à donner envie de prononcer le mot comme dans une chanson de Julien Clerc, je ne suis qu'à moitié surpris. Peut-être que le chemin nécessaire n'a pour le moment été qu'à moitié parcouru."

J'ai essuyé une larme derrière mon écran, sincèrement, je n'ai pas compris pourquoi on m'a lancé cette tomate dans la tête ---_--- il y a toujours du chemin à parcourir en tant qu'Homme vis à vis de ces combats pour s'améliorer et je le nie pas, on peut toujours faire mieux :'( Je ne connaît pas cette chanson, n'appréciant pas trop la chanson Française, mais si jamais tu pensais à cela, non dans mon quotidien je n'idéalise personne, ni aucun genre et oui aujourd'hui mon problème relatif à l'autorité Féminine est résolu.

Par ailleurs en effet depuis peu j'essaye de mettre Femme ou Homme à la majuscule. C'est simplement que je considère ces mots comme importants à proportions égale, dans l'importance que la définition d'une personne prends aujourd'hui au sein de notre société civilisée et du nécessaire respect de celle-ci. Qu'il soit Neutre, Féminin ou Masculin au nom de l'Humain.

Ceci dit, je vais me retirer aussi... C'est dommage que l'on retrouve sur ce fil le même climat des réseaux sociaux, ayant jugé personne et juste mis mon témoignage.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

kill-your-idols

le mardi 31 octobre 2017 à 18h16

Acajou
Les agresseurs renvoient une image d’incertitude. Sur Paye ta shnek ils avaient fait un résumé des 15 pires phrases, c’était marquant :

www.pausecafein.fr/femme/punchlines-draguer-degueu...

Là, plus que #balancetonporc, c'est #balancetonclown.

Les gens qui draguent dans la rue avec ces mots, on peut juste se moquer d'eux.

#
Profil

Merlyn

le mercredi 08 novembre 2017 à 13h24

édité

Message modifié par son auteur il y a 9 jours.

#
Profil

Camille_B

le mercredi 08 novembre 2017 à 14h31

Ne t'inquiète pas Merlyn, il est peu probable que cela t'arrive.

Là on s'agite parce qu'une poignée de personnes, à l'intérieur d'un milieu professionnel spécifique, sont fichues à la porte avant jugement.

Mais dans la réalité quotidienne, dans les cas d'harcèlement au travail, ce sont les victimes qui sont fichues à la porte.

Soit sans crainte, si tu es innocent et même si tu es harceleur, tu cours peu de risques. Par contre c'est si tu étais harcelé qu'il faudrait t'inquiéter pour ton poste.

#

Skobenmelt (invité)

le mercredi 08 novembre 2017 à 14h39

C'est triste, et je n'ai pas de solution toute faite à proposer.

Mais c'est quand-même fou, ce réflexe de tirer ainsi la couverture à soi quand on sait que, de l'autre côté, seule 14% des femmes portent plainte contre leurs agresseurs, et que celles qui le font sont rarement bien traitées.

Je trouve ça un peu indécent, cette manière de dire « oui mais moi j'ai peur de fausses accusations », alors qu'en face le problème est plus courant (voir banal) avéré, souvent plus grave, et que du coup on fait dévier le sujet sur son nombril (de mâle).

«  Ho, pauvre bichon, on ne devrait pas parler de dix agressions vécues pour parler à la place de ton faible risque d'être victime d'une fausse accusation qui a une chance sur deux de ne pas être prise au sérieux ».

Corporatisme masculin et manque d'empathie de merde.

J'hallucine un peu.

#
Profil

Merlyn

le mercredi 08 novembre 2017 à 14h40

Oui, je comprends, donc si finalement c'est une minorité de harceleurs et une majorité de victimes qui perdent, c'est pas super juste :(

#
Profil

Merlyn

le mercredi 08 novembre 2017 à 14h44

édité

Message modifié par son auteur il y a 9 jours.

#
Profil

Merlyn

le mercredi 08 novembre 2017 à 14h45

édité

Message modifié par son auteur il y a 9 jours.

#
Profil

Merlyn

le mercredi 08 novembre 2017 à 14h52

édité

Message modifié par son auteur il y a 9 jours.

#
Profil

Toinou

le mercredi 08 novembre 2017 à 15h28

@Skobenmelt vouloir justifier une injustice par une autre n'est pas un bonne idée.
ça ne mène qu'à augmenter les oppositions.

Dans le cas présent, une fausse accusation peut être dévastatrice pour la personne qui en est victime.
Pour ma part je suis très heureux que la parole se libère, mais je me méfie aussi des réseaux sociaux et de l'effet meute qu'ils engendrent.
Ce que Merlyn disait c'est qu'il ne faut pas que le jugement populaire se substitue à la justice, sinon on va droit au lynchages qu'ils soient virtuels ou réels.

Et ce n'est pas du corporatisme masculin que de dire cela, au contraire même. Car il suffira d'une seule accusation prouvée comme fausse pour que tout les masculinistes se mettent à jouer cette carte contre les femmes qui oseront parler. Et moi c'est ma crainte.

#
Profil

Camille_B

le mercredi 08 novembre 2017 à 16h11

Tout cela est vrai, et en même temps il est nécessaire de parler de tout cela. Mais en en parlant, on le met sur l'espace public, et en le mettant sur l'espace public on risque toujours de connaître des "débordements".

J'ai envie de dire : c'est triste, mais malheureusement c'est presque inévitable, car nous vivons dans un monde dirigé par les jeux de pouvoirs.

Pour qu'un groupe dominé puisse affronter ses oppresseurs il faut qu'il fasse corps, et donc qu'il joue le jeu du pouvoir à son tour. Et malgré toutes les précautions qu'il prendra pour ne pas sombrer dans les corruptions liées à ce pouvoir, il y aura forcément des débordements quelque part.

Malgré tout, la solution de ne rien faire n'est pas non plus la bonne.

Il faut donc accepter un moment ou à un autre de se salir les mains si on veut agir politiquement. C'est inévitable. Ça ne justifie pas les erreurs commises, ça permet juste de se préparer à en commettre malgré nous.

Les puissants auront toujours des cartes à jouer. Car ils ont trois jeux d'avance.

Si on a peut d'être traîné injustement dans la boue, il ne faut pas agir publiquement.

#
Profil

Merlyn

le mercredi 08 novembre 2017 à 16h46

édité

Message modifié par son auteur il y a 9 jours.

#
Profil

Toinou

le mercredi 08 novembre 2017 à 16h47

J'aimerais qu'on essaye une chose : qu'on n'oppose pas le "tout" au "rien" et inversement :)

Bien sûr qu'on ne dit pas qu'il ne faut rien dire. Simplement qu'il faut être conscient et attentif au "débordement" (doux euphémisme).

On est dans le même contexte que quand les langues se sont déliés au sujet de la pédophilie dans les années 90. Et j'en suis très content car cela fera avancer les choses comme à l'époque, mais je ne peux pas non plus oublié que des gens sont mort à la suite de fausse accusation.

Ceci étant je reviens à ce que je m'étais dit à la base : ne pas réagir sur ce fil. Pour les raisons donnés plus haut, je suis un homme et je sais que ma parole ici est vécu comme déplacée et je ne me sens pas vraiment légitime pour ouvrir ma bouche.
Je ne réagissait qu'à l'enflammement qui a commencé et j'ai voulu essayer de calmer le jeu en exprimant différemment les propos de Merlyn.

#
Profil

bonheur

le mercredi 08 novembre 2017 à 17h09

Merlyn, je t'ai adressé un mp dans l'après midi. Le hic c'est que je n'ai pas reçu le récépissé, alors je m'interroge sur ma boite mail (intermédiaire) et son efficacité à avoir fait cet envoi. Avant de te désinscrire, s'il te plait, prend connaissance de mon message.

#
Profil

Acajou

le mercredi 08 novembre 2017 à 17h41

Merlyn
Je fais quoi demain si dans mon milieu professionnel je suis viré pendant ma période d"essai parce qu'une collègue m'accuse de harcèlement (et que je n'ai rien fait) ?

Je te rassure, si tu n'as rien fait tu risques rien, j'ai déjà harcelé et pour être accusé faut quand même il y aller franchement. C'était parce qu'elles n'étaient pas cohérentes. Ça date d'il y a plusieurs années et aujourd'hui je discerne un peu mieux les ambiguïtés.

Il ne faut pas oublier que c'est d'abord une perception que peuvent avoir autrui. Si tu es conscient que certains comportement, même de la drague, peuvent être mal perçus, ça se passe généralement bien, ça veut dire que tu sais t'arrêter au bon moment. Et des fois c'est juste parce que la nana a été emmerdée 15 fois dans la rue avant, c'est même pas de ta faute, c'est juste qu'il faut aussi écouter leur vécu, c'est déjà pas mal. On ne te demande pas d'être parfait..

Moi je trouve qu'elles se victimisent, mais je sais quand même écouter quand elles en souffrent. Je suis moi-même pas très cohérent, mais je suis honnête sur mes incohérences. C'est d'ailleurs ce que je reproche aux hommes, ne pas assumer, de ne pas avoir du tout conscience de faire quelque-chose de mal. Après je le fais quand même mais en connaissance de cause, en fonction des risques encourus, et de ma culpabilité du moment (je n'en ai pas toujours mais ça arrive).

J'ai un pote qui a été viré, mais il a fait bien pire, il insistait auprès de toutes les stagiaires pour sortir avec, et il a montré des images porno à des clients.

#
Profil

gdf

le mercredi 08 novembre 2017 à 18h22

Camille_B
Ne t'inquiète pas Merlyn, il est peu probable que cela t'arrive.

Je connais des gens à qui c'est arrivé d'être accusé par leur ex. Dont un (pas en France) qui n'a pas vu sa fille pendant 2 ans, jusqu'à ce que la justice se rende compte que son ex femme était une affabulatrice et qu'il n'était même pas physiquement là où elle l'accusait de l'avoir violentée.
Je n'en conclus pas que toutes les femmes sont des affabulatrices et que tous les hommes sont des victimes. Je n'en conclus pas non plus qu'il ne faut pas pousser les femmes à parler. Et je suis même tout à fait d'accord sur le fait que la probabilité pour une femme d'être abusée est bien plus forte que la probabilité pour un homme d'être accusé injustement.
En fait, je crois qu'on est d'accord sur le fait que le balancier penche du côté des hommes et qu'il faut donc pousser fort de l'autre côté pour l'équilibrer.
Et je suis même d'accord avec ça :

Camille_B
Il faut donc accepter un moment ou à un autre de se salir les mains si on veut agir politiquement. C'est inévitable. Ça ne justifie pas les erreurs commises, ça permet juste de se préparer à en commettre malgré nous.

Ce que j'aurais aimé lire, c'est que non seulement on se prépare à commettre des erreurs malgré nous, mais en plus, on se prépare à ne pas les commettre. Peut être qu'on en fera quand même. Mais, conscients que ça risque d'arriver, on aura au moins fait attention.

#
Profil

Camille_B

le jeudi 09 novembre 2017 à 07h56

Tu as bien fait de préciser gdf, c'est bien ce que je voulais dire.

#
Profil

Merlyn

le jeudi 09 novembre 2017 à 13h13

édité

Message modifié par son auteur il y a 9 jours.

Cette discussion est close, il n'est plus possible d'y répondre.

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Cette discussion est close. Il n'est plus possible d'y répondre.

Espace membre

» Options de connexion