Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin de conseil: vais bientôt passer une semaine avec partenaire et metamour

Jalousie
#
Profil

Polykachu

le lundi 13 novembre 2017 à 12h39

Bonjour à tou.te.s !

Étant tout nouveau poly j'aurais besoin d'aide et de conseils pour appréhender une situation que je redoute un peu: d'ici un mois nous allons passer une semaine entière entre ami.e.s, y compris ma partenaire et son métamour.

Je n'ai jamais vécu cette situation et j'ai un peu peur de mes réactions (J'ai déjà eu quelques crises assez violentes lorsqu'iels avaient passé une semaine ensemble, chez lui, même si cette semaine s'est conclue par de la compersion absolue).

Ils doivent également se voir un week-end avant cette semaine, les rencontrer ensemble pourrait aider? (faire un palier)

J'aurais un peu de mal à demander à demander des "quota" d'attention, notamment parce que c'est pas trop comme ça que je vois la chose (j'aimerais que ma partenaire vienne a moi parce qu'elle le veut, pas parce qu'on s'y oblige) et parce qu'on vis dans la même ville et que nous sommes assez éloignée de son autre partenaire.

Avez-vous déjà vécu ce genre de situation? Y a t il des pièges à éviter? Des gardes-fou à installer?

Merci beaucoup et bonne journée :)

#
Profil

bonheur

le lundi 13 novembre 2017 à 13h04

Ce que je peux dire, c'est que c'est quitte ou double. Ou tu le vivras bien et eux aussi, ou alors...

Un conseil ? Ne pas laisser un désagrément (voir pire) s'installer et indiquer la gène aussi tôt et aussi gentiment que possible. Ne pas laisser la goutte d'eau déborder le vase. S'exprimer et accepter d'écouter, y compris ce qui fait mal.

Autrement, je recommande souvent des lectures et dans votre cas "compersion : transcender la jalousie dans le polyamour" de Hyptia from Space" me semble très pertinent.

#
Profil

Polykachu

le lundi 13 novembre 2017 à 13h15

Par exemple installer un code discret entre nous 3? (je me vois mal interrompre tous le monde juste pour moi)
Mais il n'y a pas un risque à tout gâcher à interrompre souvent ?

Oui je viens de finir ce roman qui m'a déjà beaucoup aidé au niveau personnel, merci du conseil :)

#
Profil

Siestacorta

le lundi 13 novembre 2017 à 14h39

Polykachu


Ils doivent également se voir un week-end avant cette semaine, les rencontrer ensemble pourrait aider? (faire un palier)

Ca n'est encore jamais arrivé ?
(pas de point de vue normatif derrière cette question, c'est pour préciser le contexte).

#
Profil

artichaut

le lundi 13 novembre 2017 à 15h11

ça ressemble à une première fois
une semaine c'est beaucoup si c'est une première fois
et le faire à plus que 3 (en collectif), peut être encore plus difficile que le faire seulement à 3

il peut être judicieux de préparer la semaine en en discutant AVANT, à 3, ou 2 à 2

techniquement ça peut ressembler à ça :

définir qui dort avec qui, plein de possibilité s'ouvrent
- dormir tous les 3 séparément
- dormir à deux, et le troisième séparément (dans ce cas comment se fait l'alternance ?)
- dormir à 3 (?!)
- un peu de tout ça par alternance

définir comment la décision sera prise :
- décider à l'avance et s'y tenir (planning)
- décider sur le moment (mais pas au dernier moment !! attendre la fin de soirée est rarement sécurisant)
- décider qui décide ! (et que faire si désacord)
- tirer au sort (?)
- ne rien décider et improviser (aïe)

définir si les gestes de tendresse, d'affection, le contact corporel, les baisers etc sont autorisés en public (= devant l'autre)

définir s'il est possible de s'éclipser et/ou prendre du temps à deux (partager des moments de complicité, une ballade), hors du groupe et sans en parler au troisième

et globalement essayer de savoir et dire, d'abord à l'avance, puis sur le moment, ce qui serait difficile (et inversement ce qui serait agréable) à vivre pour chacun-e

discuter absolument en cours de route sur la manière dont ça se passe, si ça convient, s'il faut réajuster
et donc…
définir quand et comment échanger en cours de route (prévoir ces temps, justement pour ne pas avoir à le faire devant tout le monde, ne pas devoir interrompre ce qui se vit collectivement)
ça peut être le midi, le soir, ça peut être solliciter un moment avec un code (verbal, tactile…) oui

attention aussi, par excès de précaution, à ne pas tomber dans de la froideur réciproque à trois

essayer, si c'est affectivement possible, d'avoir aussi des discussions (pas que sur vous 3) et faire des choses, avec le métamour, avec ET sans ta partenaire (ne pas se regarder en chiens de faïence)

ensuite tout est possible, et tout est a inventer !

#
Profil

Polykachu

le lundi 13 novembre 2017 à 19h02

Siestacorta
Ca n'est encore jamais arrivé ?

Ils se sont déjà vu un week-end et une semaine, loin du sud (où je suis) et là il va la rejoindre dans la ville où ma partenaire et moi habitons. Mais oui je ne les ai jamais rencontré lorsqu'ils étaient en relation.

C'est pour ça que les voir pour la première fois ensemble une semaine entière me semble... Aventureux?

artichaut
définir qui dort avec qui

En soi j'aimerais bien qu'ils profitent de dormir ensemble car ils ont peu d'occasion de se voir alors que ma partenaire et moi sommes dans la même ville. Mais je ne sais pas à quel point cela pourrait jouer sur mes émotions.
En fait je suis pris entre "les laisser profiter" (surtout que leur relation est jeune) et "ne pas trop m'effacer, négliger mes sentiments et mes besoins".

Mais oui tu as raison il faudrait qu'on parle de tous ces points ensemble, merci beaucoup pour la liste ça va vraiment nous aider !

#
Profil

Siestacorta

le mardi 14 novembre 2017 à 09h00

Polykachu
Ils se sont déjà vu un week-end et une semaine, loin du sud (où je suis) et là il va la rejoindre dans la ville où ma partenaire et moi habitons. Mais oui je ne les ai jamais rencontrés lorsqu'ils étaient en relation.

Ok, c'est là où c'est compréhensible que l'expérience soit impressionnante... Et ambitieuse !
Bravo de tenter le coup.

Effectivement se voir une première fois à trois fera peut-être baisser une partie des stress d'anticipation.
Je ne sais pas si on doit ou non poser toutes les questions pratiques en amont... Mais déjà dire que tout peut être abordé, qu'on attend de chacun de la bienveillance sur une situation qui ne va pas de soi, ça peut poser une bonne base.
Trouver le juste équilibre entre laisser faire le naturel (qui, selon les gens et les situations, peut bien faire ou pas) et micromanager. Autrement dit, ya deux écueils que je chercherais à éviter dans une telle situation :
- faire comme si de rien et me retrouver après coup à entendre que ça c'est pas passé comme je le croyais, que tel problème est insurmontable,
- pour cinq minutes d'échange, trop souvent passer deux heures à déminer "en direct" (sur un séjour qui a une durée limitée).

Je pense que dire qu'on prévoit d'emblée des temps dans la semaine pour discuter de cette relation multiple naissante peut aider pour pas stresser seul dans son coin quand quelque chose nous plaît pas.
Je me demande si ya pas un truc sur ça dans "la salope éthique"...
Sinon, sur un plan théorique, ya ce passage de "more than two" de Franklin Veaux qui a circulé sur le groupe FB :

" La Charte des Droits Relationnels

Tu as le droit, sans honte, blâme ou culpabilité:

Dans toutes les relations intimes:

D'être libre de la coercition, de la violence et de l'intimidation
De choisir le niveau d'implication et d'intimité que tu veux
De révoquer le consentement à toute forme d'intimité à tout moment
De se faire dire la vérité
De dire non aux demandes
De tenir et exprimer des points de vue différents
De ressentir toutes tes émotions
De ressentir et communiquer tes émotions et tes besoins
De fixer des limites concernant tes besoins de confidentialité
De fixer des limites claires sur les engagement que tu demandera
De chercher l'équilibre entre ce que tu donnes à la relation et ce qui t'est rendu
De savoir que ton partenaire travaillera avec toi pour résoudre les problèmes qui surviennent
De choisir si tu veux une relation monogame ou polyamoureuse
De grandir et de changer
De faire des erreurs
De mettre fin à une relation

Dans les relations poly:

De décider combien de partenaires tu veux
De choisir tes propres partenaires
D'avoir un droit de parole égal avec chacun de tes partenaires pour décider de la forme que prendra ta relation avec ce partenaire
De choisir le niveau de temps et d'investissement que tu vas offrir à chaque partenaire
De comprendre clairement les règles qui s'appliqueront à ta relation avant d'y entrer
De discuter avec tes partenaires des décisions qui vous concernent
D'avoir du temps seul avec chacun de tes partenaires
De profiter de la passion et des moments privilégiés avec chacun de tes partenaires

Dans un réseau poly:

De choisir le niveau d'implication et d'intimité souhaité avec les autres partenaires de vos partenaires
D'être traité avec courtoisie
De chercher un compromis
D'avoir des relations avec les gens, pas avec les relations
D'avoir des plans faits avec ton partenaire être respecté; par exemple, pas changé à la dernière minute pour des raisons triviales
D'être traité comme un pair de toute autre personne, pas comme un subordonné"

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

#

Polyarthrite (invité)

le mercredi 15 novembre 2017 à 01h21

Bonjour polykachu,

J'ai plusieurs questions qui me viennent à l'esprit, tout d'abord pourquoi vouloir passer une semaine à trois, c'est un souhait commun ou tu suis le mouvement ?

Car pardonne moi si j'interprete mal les choses, mais on ne dirait pas que tu sois particulièrement envieux de cela. Surtout qu'en tant que jeune couple poly, ça va très très vite je trouve, tu ne dompte pas encore ta jalousie et tu te lance dans une des plus durs épreuves dans un couple poly.

Et j'ai l'impression que vous vous lancer la dedans sans y être préparé, sans parler de vos envies, vos limites, vos règles, juste on verra. Et c'est le meilleur moyen que tout explose.

Tu as beau théorisé avec toute ta compersion, le moment venu si effectivement, ils dorment ensemble et toi seul, et tu sûr d'être heureux pour eux ? De ne pas te sentir délaissé ?

Comme tu l'as dit leur relation et jeune, je ne sais pas si tu sais ce qu'est la NRE mais il est probable qu'ils soient encore dedans, pense tu supporter une éffusion de regard amoureux, de gestes tendres, de baisers, de les savoirs faire l'amour ?

Bref tout ça pour dire que se lancer dans 1 semaine à trois sans se préparer et si tôt, ce n'est pas une bonne idée de mon avis.

#
Profil

Polykachu

le jeudi 16 novembre 2017 à 09h18

Bonjour et merci pour vos réponses !

C'était une semaine de vacances entre potes prévue depuis avant qu'ils ne tombent amoureux. Et on ne s'est pas posé la question de comment gérer ça maintenant lorsqu'ils se sont mis en relation.

Et en effet ça me tente moyen, mais, très égoïstement, ça m'embête d'annuler un truc qui me ferait plaisir (voir des amis) parceque eux se sont mis en relation. Et surtout ça serait la seconde fois qu'ils seront ensemble, et que je m'effacerais, au sein de ce groupe d'amis qui compte beaucoup pour moi. Et ça me donne l'impression que ça donne l'image que c'est sa seule relation "reconnue". Genre j'ai besoin que ma relation avec elle soit reconnue par ce groupe, et pour l'instant c'est que son autre qui l'est. (même si tous le monde sait qu'on est ensemble, ils ne nous ont jamais vu ensemble, par contre eux ça fera la seconde fois).

Oui à mon avis ça va très vite mais maintenant qu'on est parti sur ça je ne me vois pas dire "on stop tout, machine arrière. En fait à partir de maintenant j'ai besoin que vous vous voyez moins", surtout que la plupart du temps j'arrive à encaisser et à gérer les crises. Et ils sont heureux ensemble, ma partenaire a besoin de respirer et j'ai peur de créer énormément de ressentiment de leurs deux côtés et de devenir une menace pour leur relation. Et, par exemple, je me vois mal lui demander de me demander l'autorisation avant de voir son autre partenaire par exemple.

Par contre on parle et échange beaucoup sur nos émotions et nos besoins. On a même une liste d'ententes. C'est juste que, au début, je me suis sur-estimé et que maintenant on peut pas trop revenir en arrière. Surtout que comme ça allait mal pour moi au début (parceque ça allait trop vite justement), elle a beaucoup été là pour moi, d'où son besoin de respirer aussi.

Ben justement c'est ça qui me stress assez: je ne sais pas du tout comment je réagirais sur le moment. J'ai effectivement de la compersion quand je sais qu'ils se voient et que je ne suis pas en crise, mais je ne les ai encore jamais vu ensemble et je n'ai encore jamais dormi seul alors que eux dorment à côté, en effet. Et oui niveau ENR ils sont encore en plein dedans à mon avis.

Oui tu as sans doute raison il faudrait sans doute que je voie si je peux pas passer cette semaine avec d'autres amis.

Message modifié par son auteur il y a 2 jours.

#

Polyarthrite (invité)

le jeudi 16 novembre 2017 à 12h52

Si je comprend bien pour ce groupe d amis, ce sont eux le couple officiel et toi "l amant" ?

Vous avez parler de couple primaire et secondaire ou alors vous n'avez pas de hiérarchie ?

Je comprend que qu'il soit difficile de faire marche arrière mais c'est peut être juste aller plus doucement.

La compersion c'est super mais ça marche dans les deux sens, si tu n'es pas très bien, que tu doute, c'est aussi à ta copine de te rassurer et non pas juste à toi de devoir être content quand il se voit.

Vous êtes ensemble depuis longtemps avec ta copine ? Vous avez des projets pour plus tard ? Comment imaginer vous la place d autres relations d accord dans ses projets ?

Je comprends pas trop cette situation, car de ce que j'ai compris, l'autre copain de ta copine habite loin, donc ce groupe d'amis, c'est aussi le sien ? Ou le votre avec ta copine ?

#
Profil

Polykachu

le jeudi 16 novembre 2017 à 15h21

Non pas vraiment, c'est plus que la situation fait que je m'auto-exclu du groupe et on a très peu d'occasion de se voir avec ce groupe.
Ils savent que ma partenaire et moi sommes en relation, ils nous ont déjà vu une fois ensemble il y a quelques mois.
Mais plus à présent. C'est comme si, maintenant, au sein de ce groupe, ils ne sont pas en polya mais sont en couple "exclusif", comme si j'avais été "remplacé".
Je ne sais pas si c'est très clair :/

On a déjà parlé de couples primaires et secondaire et on s'est tous entendu sur le fait de ne pas donner de priorité à des relations, on est tous "égaux".

Je comprends et je pense qu'elle et son partenaire sont prêt à faire des efforts pour m'aider, ils sont très compréhensif et altruistes, mais je ne sais pas vraiment quoi leur demander en fait. Je ne sais pas quelle "vitesse" m'irait, ni comment s'organiser pour que ça aille mieux de mon côté.
Par exemple je ne souhaite pas qu'ils se voient moins ou qu'ils limitent leurs échanges, et je ne pense pas que ça m'aiderait à "surmonter" mes émotions. Une solution qui m'irait bien serait d'avoir des échanges (téléphoniques, messages), quand ils sont ensembles, mais ça me dérange pour de nombreux aspects: ça les empêcherait de profiter et ça serait "forcé". Ce qui me rassurerait vraiment c'est que me partenaire m'appelle parcequ'elle le veut, qu'elle souhaite parler avec moi et me rassurer, pas qu'elle le fasse à cause de la culpabilité et sous la menace d'une potentielle crise de ma part :/

Nous sous ensemble depuis 5/6 mois. On a pas de projets précis ensemble, on milite beaucoup chacun de notre côté mais rien de réellement "à deux".

Nous étions tous les trois dans ce groupe d'amis qui est assez dispersé. Donc c'est notre groupe a nous trois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion