Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Couple mono/poly, débuts difficiles

Bases
#

Pleinelune (invité)

le mardi 10 octobre 2017 à 16h10

Bonjour à tous,

Je suis les différentes discussions sur ce forum depuis un moment, et j'aimerais avoir quelques conseils.
Ma situation est classique: je suis en couple depuis 5 ans avec A, et depuis un peu plus d'un an, je lui ai parlé de l'ouverture de notre couple. Au départ réticent, il m'a finalement avoué qu'il ne croyait pas à la fidélité sur une relation à long terme, mais de manière ponctuelle (cad pas de relation suivie).
Cet été, nous avons beaucoup échangé sur le sujet, et nous avons lu Françoise Simpère. A semblait plutôt rassuré et optimiste. En théorie tout était parfait. Nous avions même fixé quelques règles: je voulais qu'il m'informe lorsqu'il aurait démarré une histoire, lui préférait que je l'en informe seulement si cela devenait régulier.

Il y a peu, j'ai recontacté un ex, B, avec qui j'ai beaucoup échangé, et nous nous sommes vus 3 fois. B est très sceptique sur le concept du polyamour, il est en pleine remise en question: il est en train de se séparer de sa femme qui a eu une aventure extra-conjugale.

Hier soir, en rentrant de mon rdv avec B, A m'a demandé si je voyais quelqu'un, et je lui ai confirmé. S'en est suivi une nuit très difficile: il était blessé et malheureux. J'ai essayé de le rassurer un maximum, en lui disant combien je l'aimais, et combien ma relation avec B n'y changeait rien. Ce matin nous nous sommes donc quitté en froid. Et j'ai reçu un message de sa part me disant qu'il ne se sentait pas capable de vivre comme ça, qu'il n'y croyait plus trop. Que nos chemins de vie allaient prendre des trajectoires différentes, qu'il avait besoin de réfléchir, et qu'il ne voulait pas trop en parler.

Je suis anéantie, je ne sais pas quoi faire. J'ai besoins de conseils de personnes ayant déjà été dans une situation similaire. Je ne veux pas perdre A, je l'aime profondément, nous avons des projets d'enfants. Parallèlement, je n'ai pas envie non plus d'arrêter de voir B.

Merci d'avance.

#
Profil

calinou696

le mardi 10 octobre 2017 à 16h39

Ah, s'il suffisait de lire un livre... !
Malheureusement entre la théorie et la pratique il y a en général quelques épreuves a passer.

Il n'y a rien d'anormal à ce qu'il se sente malheureux. Faut qu'il digère, il faut du temps, du dialogue (ne pas trop le forcer), lui rappeler pourquoi tu veux veux rester avec lui...

#

Pleinelune (invité)

le mercredi 11 octobre 2017 à 10h16

Merci beaucoup pour ta réponse Calinou696.
Je me doutais que le passage de la théorie à la pratique serait compliqué mais je n'avais à aucun moment imaginé qu'il pourrait faire marche arrière sur le concept du PA; et encore moins envisager qu'il me quitte pour ça...
Pourtant nous avions plusieurs fois discuté du moment ou l'un de nous rencontrerait quelqu'un, et nous nous étions promis de tout faire pour dépasser nos peurs et nos appréhensions...
C'est très dur de le savoir en souffrance. Lorsque je suis rentrée hier soir, il était déjà couché (nous avons des horraires décalées), et ce matin il est parti pendant que je dormais. Cela va être notre rythme cette semaine.
Je ne veux pas le brusquer, je lui laisse le temps qu'il faut pour qu'il revienne vers moi verbalement.
Il me manque terriblement, je vais très certainement lui écrire une lettre. Qu'en penses tu?
Merci beaucoup

#
Profil

calinou696

le mercredi 11 octobre 2017 à 11h13

Oui, l'écrit c'est très bien. Ca permet de choisir les bons mots, tu es sûr de ce que tu dis, tu es sûr qu'il "entends" bien, bref, ca evite pas mal d'écueils d'une mauvaise communication. Et dans une période délicate chaque mot a son importance..Et il peut le lire quand il a envie.
Souvent les gens utilisent cette façon là.

#

Pleinelune (invité)

le mercredi 11 octobre 2017 à 19h47

Calinou696, merci pour ta réponse. Il m'a envoyé un message ce matin me demandant si j'avais passé une bonne nuit, et que si j'avais besoin de quoique ce soit il était là; mais que pour le moment il n'avait pas envie de parler.
Je lui ai réaffirmé mon amour pour lui, et mon envie de réaliser nos projets communs.
Il m'a dit qu'il souffrait de me savoir heureuse avec un autre, de m'imaginer avec lui. Et qu'il était en colère que j'ai été recontacté un ex.
J'ai tenté de le rassurer en lui disant que je comprennais ses peurs, sa tristesse et sa colère; qu'elles étaient légitimes. J'ai tenté à nouveau de le rassurer.
Le chemin va être long, mais j'ai bon espoir

#
Profil

calinou696

le mercredi 11 octobre 2017 à 20h16

Oui c'est bon signe! Si ce n'est que de la colère ca passera certainement!
Il sera rassuré si il voit que tu ne changes pas, et que votre relation reste la même.

Si ca lui fait du mal de t'imaginer avec ton ex, et bien qu'il ne le fasse pas, tout simplement.
Relations plurielles ou non ca fait parti de ton jardin secret, ce n'est pas forcement agréable/bénéfique que l'autre sache tout.
Pour ma part, je ne veux pas savoir, et je n'imagine pas, quand mon amoureuse va aux toilettes, ou se fait ausculter chez le gynéco. Et bien, je fais le même raisonnement quand elle a d'autres envies.
On garde le bon, et on occulte ce qui ne nous plait pas. Enfin c'est ma vision des choses et finalement de la vie en général.
A chacun de trouver sa technique!

#
Profil

calinou696

le mercredi 11 octobre 2017 à 20h18

Aussi, laisser son amoureuse faire ce dont elle a envie c'est une marque d'amour, d'attention, de respect.

#

Pleinelune (invité)

le jeudi 12 octobre 2017 à 20h10

J'ai eu des nouvelles par texto aujourd'hui. Il m'a dit qu'il m'aimait mais qu'il avait eu une cassure en lui depuis qu'il savait. Et qu'il sentait que ce ne serait plus comme avant...
Ses mots m'ont fait mal, mais je les comprends. Je lui ai dit, et j'ai ajouté que je ferais tout pour essayer de réparer cette cassure.
Calinou696 penses tu que ce soit possible? Comment dois je m'y prendre? Je ne veux pas le brusquer et aller vers lui car j'ai peur d'un rejet...
Pour les personnes qui sont passées par là, était-ce long? Comment avez vous gérer cette phase délicate?
Merci pour vos témoignages ou conseils.

#
Profil

gdf

le jeudi 12 octobre 2017 à 20h18

Ma femme m'a dit le même genre de chose. Quelque chose de cassé, plus pareil, tout ça. On a mis des années à réparer ça (pendant lesquelles j'ai mis de côté mes velléités d'ouvertures).
Et puis finalement, une fois le couple reconstruit, on l'a ouvert, ensemble, et on est bien mieux comme ça.

#
Profil

bonheur

le jeudi 12 octobre 2017 à 20h42

Oui, idem, mon mari m'a dit la même chose... j'ai cassé quelque chose en lui. Depuis, nous avons découvert que c'était ses rêves, ses illusions.

Il faut en effet réinventer son couple. Tout déconstruire, tout enterrer dans une énorme fausse et se reconstruire, individuellement et dans une dynamique commune. Il faut savoir se séparer en étant ensemble.

Nous l'avons ouvert suivant les aspirations de chacun-e, c'est à dire poly pour moi et mono pour lui.

Long, oui ! Le développement demande du temps, c'est évident.

Les livres sont une aide mais ne doivent pas dicter notre vie. Les livres sont des outils de découverte mais pas une doctrine ou une vérité absolue (celle-ci étant une illusion).

Inutile de se raccrocher aux témoignages. Ceux-ci n'ont de valeur que pour ceux qui l'ont vécu. Savoir qu'une personne aime se jeter dans le vide depuis un avion, n'implique pas que l'on aimera soi faire de même, malgré le parachute et l'équipe d'encadrement. Chaque individu est unique, chaque lien est unique (et vécu différemment par les deux protagonistes), donc ne pas se raccrocher à ce que vivent les autres.

#
Profil

calinou696

le jeudi 12 octobre 2017 à 22h09

"plus comme avant", c'est certain. C'est une étape à franchir, une épreuve, qui mérite qu'on s'y atèle.
Pour toi, comme pour lui (et surtout pour lui actuellement).
Moi je pense qu'il ne faut pas le brusquer, y a t-il une urgence quelque part ?
Il doit encaisser, et repenser son couple, sa vie. Ca ne se fait pas en 3 jours.
Montre que tu es présente, toujours dispo pour en parler, montrer que tu éprouves toujours la même chose pour lui.
Ne pas trop en faire non plus je pense.
C'est surtout le temps qui va faire son oeuvre, il va remettre en ordre ses priorités, ses envies, ses besoins, ce qu'il éprouve vraiment pour toi, comment il voit la fidélité, la loyauté, la vie de couple avec toi, ou avec une autre, etc...

Sinon d'une facon générale je ne pense pas qu'il faille voir les choses "comment faire pour que ca soit comme avant" ou "réparer ce qui est cassé ou terminé" mais plutôt "avec les élements qu'on a aujourd'hui, est ce qu'on avance encore ensemble". Regarder vers l'avant.

#
Profil

calinou696

le jeudi 12 octobre 2017 à 22h19

Oui, bonheur a raison, les témoignages sont pour ainsi dire inutiles.
A la différence d'un couple conventionnel, dans le "polyamour", ou disons, quand le couple s'ouvre, vu que chaque individu est unique sur terre, tout est possible...
Alors a part donner quelques conseils un peu basiques, il est difficile de savoir ce qu'il faudrait faire dans tel ou tel cas.
Oui les cerveaux en prennent un coup.. alors même si c'est parfois (très) douloureux, perso je trouve que ca mérite d'être tenté.

#

Polyarthrite (invité)

le vendredi 13 octobre 2017 à 05h24

Bonjour, je pense que pour A le faite que B soit un ex et que ce soit toi qui l'est contacter doit être très dur.

Pour lui c'est peut être comme si tu n'attendais que la mise en place du polyamour pour recontacter B et que tu pensais encore à lui pendant votre relation avec A.

Comment croire que cela ne va rien lui enlever et que vous pourrez accomplir vos projets quand un ex revient dans l équation et que c'est toi qui l'a choisis ? C'est totalement différent d'une nouvelle personne qui croiserait ton chemin. Il l'avait peut être plus imaginer ainsi.

Une petite question, as tu mis en stand by ta relation avec B ? le temps que À et toi trouviez un compromis ou une solution, c'est peut être une bonne idée pour réaffirmer ton amour et ton engagement envers À en lui laissant le temps de réfléchir... Enfin ce n'est que ma pensée

Bon courage

#
Profil

calinou696

le vendredi 13 octobre 2017 à 10h27

J'ai hésité à lui conseiller celà, car pas mal de monde fait ca, mais je ne sais pas si à moyen terme c'est une bonne idée.
Il faudrait pas qu'au final la relation avec B soit conditionné par A. C'est p-e plus dur à accepter par A au début, mais sinon ca peut prolonger la douleur de A et créer une espèce d'instabilité mauvaise pour les 3.
A voir, a jauger en fonction.

Message modifié par son auteur il y a 9 jours.

#

Pleinelune (invité)

le mardi 17 octobre 2017 à 23h20

Merci à tous pour vos réponses. Je reviens vers vous un peu tardivement. La fin de semaine a été compliquée...
Nous avons eu une grosse discussion samedi durant laquelle il m'a exprimé sa colère. Il m'a parlé de tromperie, de trahison. Il était hors de lui de constater que je ne reconnaisse pas que "j'avais merdé", que je ne m'excuse pas pour ça.
Je lui ai dit qu'il mélangeait tout: je m'excusais pour le mal que j'avais provoqué en lui, mais que je ne l'avais en aucun cas trompé car nous avions un accord. J'avais respecté toutes les règles que l'on s'était fixées. La discussion était stérile, nous avons préféré y mettre fin.
Plus tard dans la soirée il est revenu vers moi et nous avons pu discuté calmement tout le weekend et hier aussi (nous étions en repos).
Je lui ai donc expliqué ma démarche. En effet, je ne vous l'avait pas mentionné lors de mon premier message mais, je n'ai pas recontacté mon ex dans le but de reprendre une relation non aboutie ou qui me manquait. Je fais depuis quelques années un travail avec une thérapeute, et c'est dans ce cadres là que je suis allée le "chercher".
Ce n'est qu'au 3ème rdv que ça a basculé, et que nous nous sommes rapprochés. Cela me semblait "parfait" car je respectais les règles du PA instaurées avec A.
Cette crise nous a permis de nous rendre compte d'autres problématiques dans notre couple, et nous avons l'intentions de les régler et d'avancer ensemble.
Le soucis qui se pose, c'est que A ne veut plus entendre parler du PA. Il refuse que je revois B. Il m'a dit que j'étais "libre" de faire ce que je voulais, mais que s'il apprenait que je l'avais revu, il me quitterais.
Je lui ai dit que sa demande me déplaisait. Que le fait de m'interdire quelque chose me mettait mal à l'aise. Qu'il n'avait pas à avoir peur de B, et que j'aimerais être libre de mes choix.
La discussion s'est tendue, mais on ne s'est pas fâché. Il m'a dit qu'il avait besoin de temps, qu'il n'était pas "fermé". Qu'on reparlerait de tout ça dans 6mois, 1an, 2an, qu'il ne savait pas quand. Mais que pour le moment il voulait qu'on se retrouve, et qu'on règles nos autres problématiques.
Pour ma part je lui ai expliqué que je comprennais sa réaction mais que je ne la cautionnais pas. Que je n'étais pas d'accord avec le fait qu'il m'interdise de voir quelqu'un, et que j'aimerais qu'il réfléchisse à ça.
Il m'a dit qu'il comprennait le principe mais que pour le moment il ne changerait pas d'avis.

Il prend très mal le fait que je puisse avoir envie de continuer ma relation avec B. Pour lui, je l'ai recontacté pour "régler un problème". Le problème étant réglé, je n'ai pas besoin de le revoir.
Je lui ai alors indiqué que la problématique du PA était plus "large" que B, dans le sens où je n'étais plus mono dans ma tête, je ne me vois pas faire machine arrière. Je ne crois plus au modèle du couple exclusif et j'ai envie de m'épanouir en tant que poly.
Je lui ai donc demandé de réfléchir sur ça aussi.

Je ne sais pas ce que cela va donner, mais j'ai beaucoup d'espoir pour un avenir commun et heureux, soit en couple poly, soit en couple mono/poly.
Je sais que le temps sera notre allié. Qu'en pensez vous?

Merci beaucoup

#
Profil

Camille_B

le mardi 17 octobre 2017 à 23h37

Tu as raison de poser tes conditions. On ne peut pas imposer, même au motif d'une quelconque souffrance, l'interdiction de voir une personne, ni de revenir sur des règles que vous aviez pourtant établies. Sinon quoi ? Il te permettra ceci dans trois mois et te le retirera dans six ?

Poser tes conditions c'est le mettre lui devant la responsabilité de ses décisions, et c'est la meilleure chose à faire. Ce qui n'est pas incompatible avec le fait de prendre du temps pour que cela se passe le mieux possible.

Bonne continuation !

#
Profil

gdf

le mardi 17 octobre 2017 à 23h58

Pour donner un autre son de cloche, je te conseillerais d'attendre. Enfin, ça dépend de tes priorités...A ou le polyamour...si tu choisis le PA, tu perdes probablement À, si tu choisis A, tu auras peut être le polyamour plus tard...

#
Profil

calinou696

le mercredi 18 octobre 2017 à 09h24

Pareil, sans attendre tu peux aussi temporiser les choses avec B, en attendant que A comprenne ce qu'il a perdre et a gagner. A semble avoir entendu tes paroles, c'est déja bien, il ne reste qu'au temps à faire son oeuvre. Je dirais qu'en attendant soit avec A comme tu as toujours été.
Après tu verras bien si il y a une évolution dans les semaines qui viennent. Tiens nous au courant!

#

Polyarthrite (invité)

le mercredi 18 octobre 2017 à 10h30

J imaginais assez bien ce genre de réaction pour A et c'est presque normal qu'il est pensé cela vu la situation.

Après il t'a écouté et veut imposer des limites, c'est maladroit sans doute mais c'est dicté par sa souffrance.

Ensuite il a attenué sa position en passant de plus jamais à attend quelque temps qu'on règle nos problème. Ce qui n'est pas absurde car si vous vous lancer la dedans sans des bases solides, je vois pas comment réussir.

Après il est assez catégorique sur le fait de mettre en stand by ta relation avec B pour vous concentrer sur votre couple et vos problèmes, il reste tes choix sont tu es libre mais qu'il faudra assumer

#
Profil

artichaut

le jeudi 19 octobre 2017 à 18h45

C'est sûr que s'il y a d'autres problématiques à régler dans votre couple, temporiser avec B, est peut-être une bonne idée…

cf " Ne vous lancez pas dans une nouvelle relation si vos autres relations sont en difficulté"
/-dr-/Erreurs-courantes-en-polyamour/

Après faut trouver la juste limite entre prendre le temps nécessaire de régler les autres problématiques avec A, d'une part, et d'autre part refuser, à juste titre, de se laisser dicter une conduite…
Que la relation avec B ne serve de prétexte ni pour l'un.e, ni pour l'autre…

Et je confirme : que B soit un ex, rend la chose beaucoup plus compliquée, et beaucoup plus difficile à encaisser !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion