Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Établir une Filmographie sur le polyamour

#
Profil

artichaut

le dimanche 05 novembre 2017 à 23h48

Voici, en attendant la version Article, la liste des 78 films que j'ai pour le moment recensés.

Reste la fastidieuse (mais importante) tâche de mettre les coeurs (de 1 à 3), selon la Toinou-règle :
1 <3 s'il existe au moins une relation poly dans le film
1 <3 si cette/ces relations sont présentées de façon positive et/ou "sans retour à la normale"
1 <3 si c'est un ressort de narration principal

Et peut-être aussi mettre un "mini-résumé" = une phrase de présentation par film (quoique ça risque de faire un article très long...) ou des mots clef (trouple…)

Je veux bien de l'aide pour les coeurs.

Et aussi, trouvez-vous l'ordre chronologique pratique ou préférez-vous un ordre alphabétique par titre, par réalisateur/réalisatrice, etc ??


*

- Trois dans un sous-sol (ou Ménage à trois ou Le Lit et le Sofa ; Третья Мещанская) est un film soviétique - d'Abram Room, 1927
- Sérénade à trois (Design for Living) - d'Ernst Lubitsch, 1933
- Jules et Jim - de François Truffaut (d'après le roman d'Henri-Pierre Roché, publié en 1953), 1962
- Le Bonheur - d'Agnès Varda avec Jean-Claude Drouot ,1965
- Love (Women in Love) - de Ken Russell, 1969
- La Kermesse de L'Ouest (Paint Your Wagon) - de Joshua Logan, 1969
- Madly - de Roger Kahane, 1969
- La Vraie Nature de Bernadette - de Gilles Carle, 1972
- César et Rosalie - de Claude Sautet, 1972
- La Maman et la Putain - de Jean Eustache, 1973
- L’an 01 - de Jacques Doillon, Alain Resnais et Jean Rouch (adapté de la bande dessinée L'An 01 de Gébé), 1973
- Les Valseuses - de Bertrand Blier, 1974
- Sérieux comme le plaisir - de Robert Benayoun, 1974
- Réponse de femme - d'Agnès Varda, 1975
- Les Fleurs du miel - de Claude Faraldo, 1976
- Pourquoi pas ! de Coline Serreau, 1977
- Hair de Milos Forman, 1979
- Attention une femme peut en cacher une autre - de Georges Lautner, 1983
- The Berlin Affair - de Liliana Cavani, 1985
- Tenue de soirée - de Bertrand Blier, 1986
- Sammy et Rosie s'envoient en l'air - de Stephen Frears, 1987
- La Fête des pères - de Joy Fleury, 1990
- Garçon d'honneur - d'Ang Lee, 1993
- Gazon maudit - de Josiane Balasko, 1994
- Deux garçons, une fille, trois possibilités (Threesome) - d'Andrew Fleming, 1994
- Le Journal de Lady M - d'Alain Tanner, 1994
- Jules et Jim - de Jeanne Labrune, 1995
- The Velocity of Gary - de Dan Ireland, 1998
- Splendeur (Splendor) - de Gregg Araki, 1999
- La Vie peu ordinaire de Dona Linhares, Eu Tu Eles (Yo, tú, ellos) - de Andrucha Waddington, 2000
- Too much flesh, de Jean marc Barr, 2000
- Y Tu Mamá También - d'Alfonso Cuarón, 2001
- Marie jo et ses deux amours - de Robert Guédiguian, 2002
- Ken Park - de Larry Clark et Ed Lachman, 2002
- Innocents (The dreamers – I sognatori) - de Bernardo Bertolucci, 2003
- Douches froides - d'Antony Cordier, 2005
- Les frères Grimm - de Terry Gilliam, 2005
- Shortbus - de John Cameron Mitchell, 2006
- Changement d'adresse - d'Emmanuel Mouret, 2006
- Les Chansons d'amour - de Christophe Honoré, 2007
- La Grande amoureuse - de Martine Asselin (documentaire sur Françoise Simpère), 2007
- Vicky Christina Barcelona - de Woody Allen, 2008
- Family (série) - de Terisa Greenan, 2009
- Whatever Works - de Woody Allen, 2009
- Différent de Qui ? (Diverso da chi ?) - d'Umberto Riccioni Carteni, 2009
- In the air (Up in the Air) - de Jason Reitman, 2009
- Castillos de cartón - de Salvador García Ruiz, 2009
- Dieta Mediterranea - de Joaquín Oristrell, 2009
- Now and Later - de Philippe Diaz, 2009
- Castillos de carton - de Salvador Garcia Ruiz (en espagnol, d'après le livre de Almudena Grandes), 2009
- Nuits d'ivresse printanière - de Lou Ye, 2009
- Breaking upwards - de Daryl Wein, 2009
- Fais-moi plaisir ! - d'Emmanuel Mouret, 2009
- Comme tu veux (Whatever Works ) - de Woody Allen sorti, 2009
- Max et les Maximonstres (Where the Wild Things Are ) - de Spike Jonze, 2009
- Drama - de Matias Lira, 2010
- Happy few - Aimez qui vous voulez - d'Antony Cordier, 2010
- Les Amours imaginaires - de Xavier Dolan, 2010
- Never Let Me Go - Auprès de moi toujours - de Mark Romanek, 2010
- Kaboom - de Gregg Araki, 2010
- Le Nom des Gens - de Michel Leclerc, 2010.
- Voir la mer - de Patrice Leconte, 2011
- Trois (Drei) - de Tom Tykwer, 2011
- Chroniques sexuelles d'une famille d'aujourd'hui - de Pascal Arnold et Jean-Marc Barr, 2012
- Savages - d'Oliver Stone, 2012
- Yes, We’re Open - de Richard Wong, 2012
- 3 on a Bed - de Rajdeep Paul, 2012
- Le sexe des Anges (El sexo de los Angeles) - de Xavier Villaverde, 2012
- Blanche Neige et le chasseur (Snow White & the Huntsman) - de Rupert Sanders, 2012
- Tango libre - de Frédéric Fonteyne, 2012
- Her - de Spike Jonze, 2013
- Ceci est mon corps - de Jérôme Soubeyrand, 2014
- Maintenant ou jamais - de Serge Frydman, 2014
- Edmond , un portrait de Baudoin - de Laetitia Carton, 2014
- Fidelio ou l'odyssée d'Alice - de Lucie Borleteau, 2014
- Love - de Gaspard Noé, 2015
- À trois on y va - de Jérôme Bonnell, 2015
- La Femme du diplomate (5 to 7) - de Victor Levin, 2016
- Lutine - d'Isabelle Broué, 2016

Message modifié par son auteur il y a 13 jours.

#
Profil

artichaut

le lundi 06 novembre 2017 à 01h47

Voici à quoi ça pourrait ressembler

Que pensez-vous de :
- mettre les pseudos ou pas, quand un texte est repris du site
- mettre des avis contradictoires
- mettre des liens internes ou externes
- mettre des mots clefs, remettre "Niveau Poly" à chaque fois…
etc




- Trois dans un sous-sol (ou Ménage à trois ou Le Lit et le Sofa ; Третья Мещанская) est un film soviétique - d'Abram Room, 1927
<3 <3 Peut-être le pionnier des films polyamoureux. Film soviétique.
www.youtube.com/watch?v=mrG3FA2lmiI



- Madly - de Roger Kahane, 1969
<3 <3 <3
Ce film parle de la possibilité d'aimer plusieurs femmes, et qu'elles-mêmes finissent par s'aimer.
 Alain Delon a produit ce "Madly" censé être une ode à l'amour à trois dans une France du début des années 70 où le tout liberté fleure bon.



- Hair de Milos Forman, 1979
<3 <3
Paul-Eaglott : "Hair", comporte une situation gentiment polyamoureuse : dans la bande des 4 "hippies" qui sont au centre de la comédie musicale, Jeannie ne sais pas si elle est enceinte de Hud ou de Woof, ce qui ne semble poser problème à aucun des 3. Ils en parlent avec bonne humeur et Jeannie exprime que les deux hommes lui plaisent.
Et lorsque surgit la compagne "oubliée" de Hud avec leur enfant, et qu'elle découvre la situation avec dépit, les autres -- Jeannie en tête -- cherchent à l'accueillir et à l'intégrer dans leur groupe d'amis, en lui expliquant que tout ça n'empêche rien...



- Changement d'adresse - d'Emmanuel Mouret, 2006
Benjamint : Un petit film français mignonnement sympathique. Le schéma est classique et certains passages sont un peu prévisibles, mais le film a un charme certain. :) Fraîchement installé à Paris, David, un musicien, timide et maladroit, tombe fou amoureux de sa jeune élève, Julia. Il tente tout pour la séduire.
Sa colocataire, Anne, l'encourage, le conseille, et le console... passionnément !
Junon : Hmm, j'adore les films de Mouret mais je ne mettrais pas Changement d'adresse dans les films poly, à vrai dire....



- Whatever Works - de Woody Allen, 2009
LuLutine : Woody Allen est très sympa, avec un trouple dedans ^^ et puis le titre correspond bien à la mentalité poly je trouve : "Whatever works" : "Peu importe, pourvu que ça marche"



- Castillos de carton - de Salvador Garcia Ruiz (en espagnol, d'après le livre de Almudena Grandes), 2009
<3 <3 <3
ScottBuckley : ' Castillos de carton ' est mon coup de coeur du moment, côté film poly *** ! Une femme, deux amoureux (et non pas "un homme et deux femmes", comme trop souvent), sans moralisateur ni cherchant à convaincre, assez nuancé, le tout en espagnol (d'après un livre de l'auteure Almudena Grandes, pas traduit en français à ma connaissance),
un sous-titre : ' Quand 2 sont inséparables, 3 devient un numéro pair ' ... suis conquis !
https://www.optimale.fr/castillos-carton-p-712.html



- Nuits d'ivresse printanière - de Lou Ye, 2009
Junon : Une errance sensuelle dans la chine d'aujourd'hui où les couples homos et hétéros se font et se défont.



- Max et les Maximonstres (Where the Wild Things Are ) - de Spike Jonze, 2009
<3
ScottBuckley : à un moment donné les personnages dorment dans la forêt toute une nuit, tout simplement en tas les uns sur les autres, et j'aime bien cette belle image de chaleur humaine, que même les enfants peuvent apprécier sans que le film soit frappé d'un "interdit de - 16 ans", et heureusement



- Sauvages (Savages) - d'Oliver Stone, 2012
Niveau Poly : <3 <3
Mots clef : trouple
Genre : Thriller
Toinou : Personnage principaux vivant en trouple et complètement assumé
Mais en même temps on n'en fait pas des caisse avec ça, c'est juste un classique "save the damsel in distress" mais simplement qu'elle a deux amoureux :D



- Her - de Spike Jonze, 2013
<3 <3
bohwaz : « Her » de Spike Jonze (Where the wild things are, Being John Malkovich, Adaptation...) est une film qui raconte une histoire d'amour entre un homme et un système d'exploitation.
Je n'en dirais pas plus, le film est génial, et il faut le voir absolument, mais je soulignerais juste un des nombreux thèmes abordés dans le film, les relations non-exclusives.



- Fidelio ou l'odyssée d'Alice - de Lucie Borleteau, 2014
discussion/-XC-/Cinema-avez-vous-vu-Fidelio



- Lutine - d'Isabelle Broué, 2016
<3 <3 <3
Boucledoux : Le projet Lutine c'est un Objet Filmique Non Identifié, mi documentaire - mi fiction mais vrai documentaire et vraie fiction à la fois qui parle de polyamour
discussion/-Iz-/Projet-Lutine-le-film

Message modifié par son auteur il y a 13 jours.

#
Profil

Toinou

le lundi 06 novembre 2017 à 09h53

artichaut
Que pensez-vous de :
- mettre les pseudos ou pas, quand un texte est repris du site Pour moi c'est important
- mettre des avis contradictoires oui aussi, mais pas non plus tout un débat.
- mettre des liens internes ou externes quel lien choisir ? Allociné (souvent les résumé sont à l'ouest), Trakt (bien mais anglophone), imdb
- mettre des mots clefs, remettre "Niveau Poly" à chaque fois… A chaque fois je ne pense pas que ce soit utile

artichautselon la Toinou-règle :

c'est trop d'honneur :-D

#
Profil

Merlyn

le lundi 06 novembre 2017 à 10h04

Excellent travail que vous avez réalisé :) !

Je me suis permis de partager cette liste sur mon profil Facebook (diffusion limitée aux amis) en précisant que le travail n'était pas de moi mais venait d'un travail collaboratif sur le site polaymour.info.

#
Profil

artichaut

le lundi 06 novembre 2017 à 13h35

le partager pourquoi pas..
mais ce n'est pas fini

mieux vaut, à mon avis, attendre la publication de l'article définitif avantde faire circuler

#
Profil

raz

le lundi 06 novembre 2017 à 20h22

Ouah, je nepensais pas qu'il y avait autant de films qui parlaient positivement des relations non-exclusives !
Attention, dans ta liste complète, tu as mis 2 fois Castillos de Carton et Wathever Works.
Et nous avoir mis des exemples de fiches, cela aide bien à se faire une idée.

artichaut
Que pensez-vous de :
- mettre les pseudos ou pas, quand un texte est repris du site

Oui pour les pseudos.

artichaut
- mettre des avis contradictoires

Oui.

artichaut
- mettre des liens internes ou externes

Oui, mais quand ils sont pertinents. Mettre systématiquement Allociné ou Imdb, c'est favoriser des sites qui vivent de pub, mouchards facebook... alors même que leurs fiches n'apportent pas toujours grand chose. Les bande-annonces et les longues critiques de bloggers (du moins quand on les trouve intéressantes), j'aime bien pour choisir un film.

artichaut
- mettre des mots clefs, remettre "Niveau Poly" à chaque fois…

Pas d'avis sur les mots-clefs tant que leur but n'est pas de remplacer le résumé/commentaire que je trouve plus intéressant comme forme.
Rajouter "Niveau poly" est peut-être une bonne idée car ces coeurs ça donne vraiment l'impression que l'on est en train de juger la qualité du film et donc cela risque d'être perçu ainsi par les lecteureuses même celleux qui auront lu attentivement les explications avant.
Peut-être remplacer les coeurs par une autre forme moins connotée si c'est possible (je ne sais même pas comment on fait un coeur sur l'ordinateur :)
Idem, si c'est possible ne peut-on mettre une couleur différente à chaque coeur (ou autre symbole) car lorsqu'il n'y a pas les trois, il est difficile de savoir à quoi se rapporte(nt) le ou les coeurs qui restent (ou 3 symboles différents, 1 pour chaque catégorie ?) ?

En tout cas merci pour tout ce travail.

Message modifié par son auteur il y a 12 jours.

#
Profil

artichaut

le mardi 07 novembre 2017 à 01h46

raz
Ouah, je nepensais pas qu'il y avait autant de films qui parlaient positivement des relations non-exclusives !

attention j'ai pas encore mis les coeurs justement, tous ne sont pas forcément poly-amis

raz
Attention, dans ta liste complète, tu as mis 2 fois Castillos de Carton et Wathever Works.

merci !
ça fait plaisir de voir que y'en a qui lise attentivement !

raz
Rajouter "Niveau poly" est peut-être une bonne idée car ces coeurs ça donne vraiment l'impression que l'on est en train de juger la qualité du film et donc cela risque d'être perçu ainsi par les lecteureuses même celleux qui auront lu attentivement les explications avant.

c'est bien là toute la problématique !
Rajouter "Niveau poly" à chaque fois est un peu lourd, mais ne pas le mettre prête à confusion.

raz
Peut-être remplacer les coeurs par une autre forme moins connotée si c'est possible (je ne sais même pas comment on fait un coeur sur l'ordinateur :)

Je ne sais pas faire un coeur qui ressemble au "coeur poly". Les coeurs que j'ai pris sont ceux des emoticon proposés par le site (çad un "<" suivi d'un "3") et effectivement ça ressemble du coup (trop) à un "j'aime"...

۵

raz
si c'est possible ne peut-on mettre une couleur différente à chaque coeur (ou autre symbole) car lorsqu'il n'y a pas les trois, il est difficile de savoir à quoi se rapporte(nt) le ou les coeurs qui restent (ou 3 symboles différents, 1 pour chaque catégorie ?) ?

pour le coup, la confusion est voulue ...pour diminuer le spoil (éviter de dire que la fin sera décevante, car avec un "retour à la normale" par ex)
mais je conçoit que pour les personnes qui comme moi, ne sont pas dérangées par le spoil, cela manque de précision...

Message modifié par son auteur il y a 12 jours.

#
Profil

artichaut

le mardi 07 novembre 2017 à 02h04

test autres symboles

❣ ❤ ❦ ❧ ♡

۵ ❦ ∞ ღ § Õ ℗

Message modifié par son auteur il y a 12 jours.

#
Profil

Toinou

le mardi 07 novembre 2017 à 10h51

il faudrait un émoticon qui transforme ça :

<83

en coeur poly ;-)

#
Profil

raz

le mardi 07 novembre 2017 à 15h03

En relisant ta filmographie, j'ai 2 propositions :

D'abord, je remets :
- You me her - série TV américaine, 2016 (saison 1) - 2017 (saison 2)
D'accord, c'est une série TV mais elle se trouve assez facilement sur Internet en sous-titré français. Si formellement elle n'est pas forcément originale et que certains ressorts dramatiques, personnages aussi doivent être assez communs dans les séries TV américaines (faudraient demander à celleux qui ont plus l'habitude de ce genre de production), si ce couple bien bourgeois a des préoccupations qui me semblent parfois bien éloignées des miennes (en particulier avec leur obsession du qu'en dira-t-on et de leur carrière mais pas que), s'il s'agit encore d'une histoire de trouple avec 2 femmes un hommes (configuration qui semble surreprésentée dans la fiction par rapport à la réalité, du moins si je me base sur l'impession que me donne ce forum) ; il n'empêche que c'est l'une des rares fictions que je connaisse dont l'histoire se poursuit une fois que le trouple est installé (la 2è saison commence quand les trois annoncent à leurs voisins qu'ils forment désormais un trouple). Et il y a d'autres éléments intéressants bien sûr.
Voici une critique de la première saison (attention aux spoils).

J'ai repensé à un film que je n'ai pas vu :
- Wild Side de Sébastien Lifshitz (2003) dont l'histoire tourne autour d'un trouple composé d'une femme trans et de deux hommes cis. L'auteur est le réalisateur de deux documentaires que j'aime beaucoup Les Invisibles et Bambi.
Une critique des Inrockuptibles.
Deux bandes-annonces à l'atmosphère différente : la première insiste plus sur le trouple et la seconde sur d'autres dimensions du film.

#
Profil

raz

le mardi 07 novembre 2017 à 15h38

Une fois que je commence, je ne m'arrête plus :)
J'ai repensé à un autre film :

- La Cecilia de Jean-Louis Comolli (1976)

« La Cécilia : à la fin du 19e siècle, des anarchistes italiens, dix hommes, une femme, libertaires, collectivistes, émigrent au Brésil pour y fonder une communauté sans chef, sans hiérarchie, sans patron, sans police, mais pas sans conflit, ni passion. Cette utopie d’hier convoque quelques-unes des questions brûlantes d’aujourd’hui : celle d’une organisation non répressive, celle de la circulation du savoir et du pouvoir, celle de la libération des femmes et de la lutte contre l’appareil familial. Les seuls rêves intéressants sont ceux qui mettent en crise le vieux monde et, en celui-là même qui rêve, le vieil homme. L’utilité des utopies se mesure aux résistances qu’elles rencontrent. » - Jean-Louis Comolli, Cinéma[s] de France, 2008
Dans ce film, le polyamour - ou plutôt "l'amour libre" comme on disait à l'époque - n'est pas essentiel (et d'ailleurs le film n'apporte rien de vraiment nouveau sur le sujet) mais il y a une femme qui entretient des relations avec deux hommes. Et les trois non seulement ne le cachent pas à la communauté mais le revendiquent.
Particularité de ce film, bien que filmé de façon tout à fait conventionnel, il s'arrête brusquement à un moment de tension où l'existence de la communauté est mise en péril sans nous donner la suite de l'histoire (ce film raconte une expérience communautaire qui a vraiment eu lieu de 1890 à 1894). Le but était de provoquer des débats entre les spectateurs sur comment ils auraient réagit dans cette situation (cinéma politique à visée révolutionnaire, etc. etc.).

#
Profil

raz

le mardi 07 novembre 2017 à 16h15

Quand je dis que je ne m'arrête plus :)
Est-ce qu'il y a des connaisseureuses de Gregg Araki parmi les intervenant-e-s de ce forum ? Parce qu'il me semble que si l'on met Kaboom dans la liste alors que le caractère polyfriendly relève plus de l'atmosphère relationnelle dans laquelle vivent les personnages principaux que de l'intrigue principale, ont doit pouvoir mettre d'autres films d'Araki d'après ce que j'ai lu sur ce cinéaste. Mais moi-même n'en ayant vu que fort peu, je ne saurais quoi donner. Ce serait intéressant car j'ai l'impression que c'est l'un des rares cinéastes (si ce n'est le seul) dont l'atmosphère LGBTQI et poly friendly baigne l'ensemble de l'oeuvre. Mais comme je le disais, c'est une image que je me fais essentiellement à la lecture des critiques (qui insistent évidemment plutôt sur la thématique gay de l'oeuvre), sans une connaissance direct de ces films donc le risque que je me trompe est important.

#
Profil

artichaut

le mardi 07 novembre 2017 à 18h10

merci beaucoup pour ces suggestions
les descriptifs sont un peu trop long je trouve, mais je condenserai

raz
Parce qu'il me semble que si l'on met Kaboom dans la liste alors que le caractère polyfriendly relève plus de l'atmosphère relationnelle dans laquelle vivent les personnages principaux que de l'intrigue principale, ont doit pouvoir mettre d'autres films d'Araki

oui j'avais l'idée de regarder les autres films de Gregg Araki (je n'ai vu que Kaboom pour l'instant), mais si d'autres les connaissent, proposez des descriptifs !

raz
je remets :
- You me her - série TV américaine

concernant You me her, je ne l'ai pas mis car c'est une série, et que je pensais faire (plus tard) une page spéciale sur les séries, le site regorgeant d'infos sur tel ou tel épisode de série

mais je peux aussi intégrer à la liste les quelques rares séries, qui traitent du sujet dans tous les épisodes

...et n'hésitez pas à mettre le nombre de <3 avec les descriptifs

Message modifié par son auteur il y a 11 jours.

#
Profil

artichaut

le dimanche 12 novembre 2017 à 21h28

je viens de découvrir ça :
www.imdb.com/list/ls009664067/
73 films !!

un temps je me suis dit que c'était plus la peine de faire cette filmo, car sur imdb y'a même l'affiche du film

mais la page imdb est en anglais
alors je me suis dit, qu'il fallait faire la même chose sur Allociné : créer une liste équivalente

mais dans les deux cas ce sont des synopsis standard (non orienté poly)

qu'en pensez-vous ?

en tout cas, a minima, je vais comparer les deux listes et m'en inspirer (y'a un certain nombre de films que je n'avais pas encore dans ma liste !)

accesoirement (car moins complet) j'ai trouvé aussi ça :
www.poliamore.org/cinema-e-tv/

Message modifié par son auteur il y a 6 jours.

#
Profil

Toinou

le mardi 14 novembre 2017 à 10h10

Comme quoi les bonnes idées... ;)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion