Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Quel "contrat" pour une transition mono->poly ?

Bases
#
Profil

ylotresor

le dimanche 15 mars 2015 à 23h55

Bonjour,

Pour me présenter brièvement : je suis marié, très amoureux de mon épouse (mais pas que d'elle ^^), très mal à l'aise avec les mensonges, l'adultère, etc. et je prépare un coming-out. Pas mal de stress, forcément, mais bon, il faut bien avancer, n'est-ce-pas ? :)

Je m'étais déjà intéressé au polyamour il y a une dizaine d'années, et suite à une résurgence récente de sentiments amoureux "hors-cadre", il me semble plus que souhaitable de me confronter plus franchement à la question, et je potasse beaucoup le forum depuis quelques jours...

Je serais intéressé par des exemples de "règles de fonctionnement" mises en place avec les amoureux de vos relations racine/périphérique, tout particulièrement les premières mises en place lors d'une transition de relations mono->poly...

@+

#
Profil

bonheur

le lundi 16 mars 2015 à 10h10

Je crois que dans un premier temps, annoncer que tu en aimes aussi une autre, sera une étape importante.

Tu as le livre de Yves Alexandre Thalmann "vertus du polyamour" qui peuvent t'aider à ce que ton épouse comprenne.

Il n'y a pas de règles, juste des personnes humaines avec des émotions, des sentiments, des particularités propres... et une bonne dose d'encouragement à toi afin que chacun-e puisse se trouver dans un équilibre sain et serein.

#
Profil

ylotresor

le lundi 16 mars 2015 à 10h56

Bonjour Bonheur,

J'ai commandé le guide des amours plurielles, pour me faire une première idée, mais je n'ai jamais lu d'autre bouquin, merci pour cette référence... :)

J'entends bien qu'il y a des personnalités différentes, pas de "recette toute faite", et qu'il faut essentiellement se baser sur un échange de bonne qualité pour être à l'écoute des émotions de l'autre (et des siennes aussi, d'ailleurs ! :) ), et instaurer une relation de confiance, . Mais je me dis qu'il y a certainement des enseignements à tirer de l'expérience des autres, des règles qu'ils ont réussi à mettre en place, etc.

:)

#
Profil

Tagore

le lundi 16 mars 2015 à 11h28

Notes que pour les personnes mariées, le polyamour est une faute civile. Le contrat de mariage interdit explicitement le polyamour, et ouvre droit à un divorce pour faute (avec payement d'indemnités, donc) en cas d'infidélité.

Code Civil
art. 212: Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance.

Je dis ça parce que tu parles de "contrat" dans le titre de ton poste. Le contrat de mariage protège assez solidement l'institution du mariage, c'est donc un contrat très lourd, qui réglemente jusqu'aux relations amoureuses et sexuelles.

Le polyamour dans le mariage est possible, mais il met le polyamoureux complètement à la merci de son conjoint d'un point de vu légal. Le polyamoureux perd pratiquement tous les droits et toutes les garanties que lui offrait le mariage, tout en gardant les mêmes devoirs et les mêmes obligations.

D'ailleurs ce n'est pas vraiment étonnant vu que le mariage vise à fonder une famille, réguler la sexualité et délimiter le champs social dans lequel la sexualité peut-être échangée contre une famille, une certaine stabilité affective ou de l'argent.

Si un seul membre de la communauté maritale est polyamoureux, il se trouverait dans une situation privilégié s'il ne pouvait être réprimé, puisque le divorce ne risquerait pas de le confronter soit à des difficultés économiques soit à des difficultés affectives (soutien de/des autres polyamoureux), contrairement à son conjoint. C'est pourquoi le mariage interdit toutes relations polyamoureuses ou du moins les faits payer très chers en cas de conflit ou de divorce.

Le mariage est une institution socio-éco-affective qui a sa raison d'être dans une société fondée sur la famille et la propriété privée. Il faut tenir compte de sa capacité répressive.

Cela soit dit en passant.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Nurja

le lundi 16 mars 2015 à 13h43


Notes que pour les personnes mariées, le polyamour est une faute civile. Le contrat de mariage interdit explicitement le polyamour, et ouvre droit à un divorce pour faute (avec payement d'indemnités, donc) en cas d'infidélité.

En Belgique, le divorce "pour faute" n'existe plus. :-D

#
Profil

ylotresor

le lundi 16 mars 2015 à 14h54

@Tagore, merci de cette petite digression en forme de rappel de la loi... ;) Ce n'était pas vraiment le sujet initial (je parlais de "contrat" plutôt par rapport au concept de "relations négociées", cf. fr.wikipedia.org/wiki/Polyamour), donc je propose de ne pas s'étendre sur l'aspect juridique (au demeurant intéressant) dans ce topic. Juste une précision tout de même : il semblerait que l'adultère soit de moins en moins considéré comme un motif légitime de divorce "pour faute" en France.

Et de toute façon, quand on en arrive là, c'est que l'ouverture d'un dialogue sur les polyamours du conjoint a complètement échoué... :/ Raison de plus pour bien se faire conseiller lorsqu'on aborde la question avec un conjoint de relation mono... :)

@+

#
Profil

bonheur

le mardi 17 mars 2015 à 22h19

ylotresor
Et de toute façon, quand on en arrive là, c'est que l'ouverture d'un dialogue sur les polyamours du conjoint a complètement échoué... :/

Je suis entièrement d'accord. Si on en arrive là, c'est qu'il n'y a, je crois, aucun sauvetage possible. D'ailleurs parfois, il vaut mieux ne rien sauver et se séparer dans les meilleures conditions, c'est à dire avant de se foutre sur la gueule et de finir par se détester.

La loi n'entre pas dans les foyers qui ne le désirent pas. La loi est une étrangère et n'a son mot à dire que lorsque lui ouvre sa porte. C'est valable aussi pour la famille et les soi disant bon copin-e-s qui vous veulent du bien. Affirmer son polyamour publiquement n'est certainement pas souhaitable tant que chacun-e ne se sent pas la force de se positionner ensemble pour parler d'une seule voix. Dans un premier temps, je dirai que ça ne regarde personne.

#
Profil

bonheur

le mardi 17 mars 2015 à 22h26

Je laisse aimerplusieurshommes le confirmer mais je crois que le guide des amours plurielles n'est pas le meilleur repère pour s'expliquer poly à une personne mono. Je pense que l'ouvrage aimer plusieurs hommes serait plus pertinent (du même auteur).

De toute façon, pour passer d'un couple mono à un couple mono-poly, il faut nécessairement déconstruire et reconstruire. Il faut réinventer son couple non plus en fonction de ce fameux texte de loi mais en fonction d'un socle édifié en commun sans parasitage aucun. Aussi, laisser moins la part belle à l'implicite et offrir à son couple de l'explicite, de l'honnêteté et de la transparence. Aussi, ne rien promettre d'impossible à tenir (non plus aux relations extérieures au couple). Maitres mots : équilibre et bonheur pour chacun-e

#
Profil

lalila

le mercredi 18 mars 2015 à 17h41

Bonjour,

Je me permets de répondre à cette discussion étant un peu dans les mêmes interrogations...
J'étais en couple mono mono depuis 5 ans, 2 enfants, etc... un autre amour (comme je le redoutais étant donné mon passé sentimental...) est intervenu dans cet équilibre et a tout bousculé.
Au départ, plein d'amour et de bonne volonté, mon conjoint a tenté d'accepter. Moi, toute enthousiaste, j'ai cru tout acquis... ce qui, évidemment, n'était pas du tout le cas. Mon conjoint T a donc mis le hola, exprimant une profonde jalousie, une nature mono inébranlable (ce qui est bien sûr tout à fait son droit). A ce moment là, nous sommes rentrés dans un rapport de force, attendant chacun que l'autre cède... Et personne n'a cédé. Et voilà qu'alors la séparation s'envisage... Une séparation entre 2 être amoureux, quelle idée bizarre... On s'est donnés un peu d'espace, des nuits dans des appartements séparés, pour voir... et on est rapidement revenus l'un vers l'autre. Ben oui, on s'aime!! Et nous voilà à ce point là, amoureux mais différents, avec un quotidien familial qui nous rend malgré tout heureux, dans la crainte de ce que l'autre va nous faire vivre...
Alors??! Quels compromis??! Dans la pratique, comment vaincre la jalousie, accorder du temps à ses différents amoureux, ne pas atteindre l'autre dans son estime en lui faisant ressentir qu'il n'est pas ce qu'on pourrait attendre de lui/d'elle? Je suis d'accord, existe-t-il des clés, des astuces??!! A partir de quand un compromis devient-il une atteinte à la liberté? Dans des pratiques installées depuis plusieurs années, comment "déconstruire et reconstruire"?

En espérant plein de réponses!

#
Profil

bonheur

le mercredi 18 mars 2015 à 20h52

Tout d'abord, dans mon cas, il ne fut jamais question de séparation.

Clé, astuces, il n'y en a guère. Je dirais franchise, honnêteté, accroissement de la complicité, insérer de l'humour aide beaucoup. Dans mon cas, presque 20 ans de vie commune plutôt calme, et ce bouleversement qui a fait ressortir les aspects négatifs. Trouver la possibilité de "déballer son sac" (l'un comme l'autre) sans que l'autre ne se vexe et admettre la part de vérité dans les propos de l'autre. Faire un énorme nettoyage de tous les antécédents accumulés. J'appelle cela déconstruire. La reconstruction consiste alors à ne laisser personne dicter la conduite du couple et édifier à deux ensemble sur les bases réelles et possibles.

Je dirais qu'il s'agit d'instaurer une nouvelle vie où chacun peut enfin être soi et où le bonheur de chacun peut s'exprimer. Pour ce faire, il faut apprendre à bien se connaitre et aussi bien connaitre l'autre. Comme ne polyamour, on est plus de deux, il faut aussi construire d'une belle manière en dehors du couple.

Pour ce qui est de la "liberté", je me suis déjà exprimé récemment sur un autre fil récemment qui concernait la notion de "couple libre". Reprendre aussi l'idée du gluten que j'ai indiqué récemment je ne sais plus sur quel fil de discussion.

Tout ceci demande du temps, de la patiente et beaucoup de remise en question. Les limites de chacun-e s'identifieront au fur et à mesure

Conseil : relever ses manches et au boulot. Courage !

#
Profil

LuLutine

le mercredi 18 mars 2015 à 23h04

lalila
Une séparation entre 2 être amoureux, quelle idée bizarre...

Je ne sais pas si c'est bizarre, mais ça m'est arrivé plusieurs fois.
Alors disons plutôt que pour moi c'est quelque chose d'ordinaire...

lalila
Dans la pratique, comment vaincre la jalousie, accorder du temps à ses différents amoureux, ne pas atteindre l'autre dans son estime en lui faisant ressentir qu'il n'est pas ce qu'on pourrait attendre de lui/d'elle? Je suis d'accord, existe-t-il des clés, des astuces??!!

Non aucune astuce.
Du temps, de la patience et du dialogue.

Mais parfois, ça ne suffit pas, car tu ne peux pas vouloir pour l'autre.
Et si jamais il a décidé d'être réfractaire, il n'y a rien à faire.

#
Profil

Kaya

le jeudi 19 mars 2015 à 02h21

Autant de personnes différentes, autant de situations, de vies, de difficultés,...
Je trime depuis presque 3 ans... Je prouve, je dis, je fais...Parfois l'être aimé en face n'est pas prêt.
Moi, perso, j'y arrive pas, mais j'abandonne pas.
Bon courage !

#

Polpolp (invité)

le jeudi 19 mars 2015 à 08h48

Lalila, comment sa se passe avec tes amoureux ?

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le vendredi 20 mars 2015 à 10h55

Puisqu'il Ylotresor demande spécifiquement des exemples de règles, on peut quand même en donner non ? Même si c'est très bien de rappeler que l'important c'est le dialogue, la construction de la confiance, etc. Mais comme les autres intervenant-es l'ont fait je me permets d'indiquer :
- une fois que c'est annoncé, ne pas penser que c'est l'anarchie immédiate, se donner éventuellement des délais d'annonce minimum du style : je passe pas une nuit avec elle sans l'avoir annoncé trois jours à l'avance.
- certains mettent des limites en amont de ça : ne pas passer de nuit complète avec l'autre, rentrer toujours, même tard
- ménager des temps de "retrouvailles" après chaque fois avec ton autre amour, pour rassurer ta femme, lui montrer que tu tiens à elle.

Ce genre de choses, quoi, à discuter et modifier ensemble bien entendu.

Bien évidemment, après, tout dépend de comment ça se passe. Si il y a de la bonne volonté et de l'écoute de part et d'autre il sera d'autant plus facile de réviser les règles, de les assouplir, voire de s'en passer tout à fait (à part les règles élémentaires de cohabitation, du style tenir ses engagements, prévenir si on ne rentre pas, etc.)

Perso dans ma relation, mmmm, principale/historique, on a commencé par des règles assez claires, et puis on a assoupli au fur et à mesure, et aujourd'hui, mmm, bah je sais plus si c'est des règles ou des habitudes mais rien de très contraignant.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

ScottBuckley

le samedi 21 mars 2015 à 13h37

Bonjour Ylotresor,

Connais-tu le super livre ' La salope éthique ' ?

de mémoire au milieu de cet excellllent bouquin il y a un chapitre & des passages sur le thème ' Ouvrir une relation déjà existante e ' + des phrases et idées de type de contrats et/ou accords entre partenaires.

Si tu me recontactes par mess@ge perso, je penserai à les chercher dans mon exemplaire + à te les donner ces infos + précises (n° de page...), et ensuite je pourrais aussi les mettre en copie sur ce fil de discussion s'il y en a d'autres que cela intéresserait ?

Le livre est à commander dans une jolie librairie indépendante de quartier près de chez toi ( évitez les esclavagistes d' "amazon" svp ) , il est à 18 euros environ je crois, aux éditions Tabou, et tu peux aussi demander à tes bibliothèques préférées de l'acheter ( pour moi ça a marché, même en biblio municipale (+) ! )

au plaisir !

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion