Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Aborder le sujet "Couple Libre"

#
Profil

bonheur

le jeudi 07 mai 2015 à 22h21

Concernant les livres de Françoise Simpère, je crois que "aimer plusieurs hommes" serait plus parlant pour ta relation principale et sa compréhension du polyamour.
L'auteure le confirmera peut être elle-même. Toutefois, cet ouvrage doit être aujourd'hui difficile à se procurer.

#
Profil

Semeur

le vendredi 08 mai 2015 à 07h31

Bonjour,

je prends la discussion en route. J'ai vécu une situation similaire à Jen par certains côté, sauf que je suis un homme donc c'était inversé. Nous avons aussi deux enfants donc les enjeux étaient différents.

La discussion — les discussions — pour introduire le polyamour dans nos vies ont duré des mois. Nous avons entamé le sujet en juin 2014. Il y a eu des hauts et des bas durant tout l'été. Puis une longue période de maturation. Avant des rediscussions.

Les discussions sur le polyamour, étayées par les livres, nous ont notamment mené à l'éducation non-violente (merci gcd68 pour les liens vers Isabelle Filliosat, reconnaissance éternelle…) et notre famille a donc grandement bénéficié du polyamour, de manière indirecte.

Tout ça pour dire que même si les vitesses de chacun sont différentes, même si certains partent de loin, rien n'est impossible. Il faut respecter le cheminement de l'autre, et s'assurer qu'il respecte le notre. Mais Jen, si tu es «  plus loin » ou si tu es allée plus vite, je pense que si ton couple ou si cette personne a de l'importance pour, tu peux «  attendre » un peu ton compagnon.

Il est vrai que ça pourrait aussi s'appliquer dans l'autre sens : s'il n'a pas envie de te perdre il a tout intérêt à accélérer son apprentissage du polyamour car tu as l'air d'avoir trouvé ta voie. Mais la déconstruction de schémas et l'acquisition de la confiance en soi est un cheminement souvent long & complexe, qui nécessite de l'indulgence.

Laisse-lui un peu de temps, et prends aussi du temps pour toi, pour penser à autre, pour dédramatiser la situation.

Le chemin doit vous convenir à tous les deux, et implique donc une discussion presque permanente — avec des périodes de réflexion & de maturation, peut-être en situation isolée — entre vous.

Peut-être que les lectures de Krishnamurti (« se libérer du connu », «  de l'amour et de la solitude ») peuvent aider ton compagnon. Je ne les ai pas encore commencées mais j'ai compris qu'elles sont une approche à la déconstruction de schémas.

Personnellement je sais que Jacques Salomé (« si je m'écoutais je m'entendrais » et «  aimer et se le dire ») a posé les bases d'une communication très saine à partir de laquelle nous avons pu parler de nos désirs propres, débarrassés des enjeux sociaux classiques.

Salomé ne parle pas de polyamour du tout, mais aide à écouter/exprimer nos propres désirs sans avoir peur de perdre l'autre, en acceptant les refus dans le cadre de discussions ouvertes. C'est une lecture fondamentale qui pourrait éventuellement aider ton compagnon (et même toi !) à communiquer sereinement.

À partir du moment où ma femme/compagne a bien compris que je n'avais aucune intention de la quitter, et que mes éventuels amours pour d'autres personnes ne remettent pas en cause celui que j'ai pour elle, ni mon engagement dans notre vie de famille, c'est allé beaucoup mieux.

Le maître mot c'est «  décorrélation ». Dans les relations «  normales », certaines choses en impliquent d'autres (on s'aime donc on se marie, on en aime un/une autre donc on se quitte, etc), alors qu'en fait, cette implication est totalement arbitraire et très relative. Se séparer quand on en aime un/une autre relève simplement d'un choix et non d'une obligation. C'est une éventualité parmis d'autres, et non une nécessité.

Le judéo-christianisme, le mariage de l'état (donc des trucs qui existent depuis une goutte d'eau de temps dans l'histoire de l'être humain) nous martellent une seule vision, un seul ensemble de choix possibles dans telle ou telle situation. Tout ceci a des justifications essentiellement historiques, et le monde a grandement changé. Ces justifications ne tiennent plus aujourd'hui, mais entre temps elles ont été gravées dans le marbre des lois et de la religion, imprégnant la majorité des gens dans un savoir de groupe subliminal, inconscient, défini comme «  la normalité ».

Mais ce qui convient à certains ne convient pas à tout le monde. Cependant la dictature de la majorité est quelque chose de malheureusement commun dans nos sociétés occidentales.

Je m'égare un peu, là…

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

poly de passage (invité)

le vendredi 08 mai 2015 à 12h08

Jen, je pense que ton homme te suit plutôt que d'avancer seul. Il y a un décalage entre vous qui risque de fausser la donne à un moment. Tu avance sur ta voie alors que monsieur n'avance que pour te suivre et non pour évoluer.

#

débutante (invité)

le vendredi 08 mai 2015 à 13h58

Bonjour.
Je découvre les principes du poly amour avec mon conjoint.
Il s avère avoir une énorme différence entre la théorie et la pratique.
Il y a également une différence entre les avancées de chacun et cela nécessite une grande prudence pour le plus rapide.
J'ai l'impression que mon conjoint a tendance à accepter pour me faire plaisir et non pour accepter pour lui.
Une autre tendance également est l'idée d'une situation temporaire chez lui, preuve de la difficulté à avancer ensemble et à la même vitesse.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 08 mai 2015 à 14h48

Jen
Mais là de suite cela me fais me demander si il à bien compris mon but, la conception de la chose réellement, ou si il n'y vois qu'une simple façon autorisé d'aller voir ailleurs..

débutante
J'ai l'impression que mon conjoint a tendance à accepter pour me faire plaisir et non pour accepter pour lui.
Une autre tendance également est l'idée d'une situation temporaire chez lui, preuve de la difficulté à avancer ensemble et à la même vitesse.

J'ai vécu une situation proche, je peux juste vous dire que la personne concernée est partie en m'insultant (alors que j'ai toujours été honnête).

En espérant qu'il en sera autrement pour vous.

#
Profil

bonheur

le vendredi 08 mai 2015 à 22h13

Semeur
À partir du moment où ma femme/compagne a bien compris que je n'avais aucune intention de la quitter, et que mes éventuels amours pour d'autres personnes ne remettent pas en cause celui que j'ai pour elle, ni mon engagement dans notre vie de famille, c'est allé beaucoup mieux.

Oui, je crois que l'élément mono d'une couple mono-poly doit se sentir à la fois en sécurité et également confortée dans sa place de relation principale. Il faut qu'il (elle) comprenne qu'il (elle) ne perdra rien mais qu'au contraire, tout le monde pourra s'épanouir, chacun suivant ses particularités.

Ne pas oublier non plus la tierce personne, qui est humaine et est dotée également d'émotions. L'amour est compliqué, quelqu'en soit sa forme et sa nature. Prendre soin de soi, de chacun-e est important.

Oui, la communication valorisée est importante. Sur ce point, le livre "cessez d'être gentil, soyez vrai ! (avec les autres tout en restant soi-même) de Thomas d'Ansembourg est génial.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion