Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Accepter qu'elle aime aussi un autre

Engagement
#

(compte clôturé)

le mercredi 24 décembre 2014 à 13h27

Cela fait 10 jours que je me torture, passant de phases d'acceptation totale à des moments de révolte contre elle et ses sentiments.

Elle avait eu l'honnêteté de m'avouer qu'elle était en très attirée par un autre alors que nous vivons ensemble depuis 15 ans et que nous avons une "vie installée", certainement trop (2 enfants, une maison, des crédits...). J'avais répondu que tant que ça restait platonique, cela ne me gênait pas mais que si il y avait passage à l'acte, il y aurait des conséquences...

Il y a 10 jours, elle m'a tiré de mon sommeil, en larmes pour me dire qu'elle était tombée amoureuse de lui et qu'ils avaient couché ensemble la veille.

Ma première réaction a été de tenter de la récupérer en lui faisant dire que son autre histoire n'était qu'une passade et que la notre était plus importante. Mais elle en est incapable, elle ne contrôle pas ce qu'elle ressent. J'ai ensuite traversé une phase de colère profonde contre elle, émaillée d'envie de tout casser entre nous, de saborder notre couple, nos vies. Je lui ai dit qu'elle devait choisir entre notre histoire et sa nouvelle idylle. Mais c'était peine perdue, elle est trop dans le flou.

Nous avons réussi à dialoguer, je lui ai dit combien j'avais peur de la perdre, peur de l'abandon. Elle m'a dit au départ par culpabilité aujourd'hui plus sincèrement que notre histoire ne serait pas remplaçable. Mais elle m'a aussi fait entendre qu'elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait, qu'elle ne pouvait ôter l'autre de son esprit.
Aujourd'hui j'en suis à envisager une relation de couple "ouvert", dans laquelle je la laisserais aller chercher ailleurs ce qu'il lui manque dans notre couple. Je ne sais pas ce dont je suis capable. J'ai toujours fait la différence entre la sensualité et l'amour. De mon côté je dois avouer que j'ai eu quelques expériences sexuelles sans sentiments depuis que nous sommes ensemble mais je ne lui en ai jamais parlé et puis cela remonte un peu car aujourd'hui je n'ai plus du tout ces envies.
Je veux être honnête avec elle, je crois qu'il va falloir que nous trouvions un entre-deux au moins le temps de clarifier ses sentiments. Mais j'ai peur de ne pas réussir à supporter cette situation. Je me découvre jaloux, jaloux de lui, des sentiments qu'elle peut ressentir à son égard. Jaloux d'elle aussi, elle est capable de séduire alors que je me sens aussi attirant qu'une vieille serpillère...
Je dois travailler sur le déséquilibre que je sens dans notre relation depuis bien longtemps. Chercher à plus m'épanouir. Mais ce n'est pas simple.

Je ne sais pas vraiment ce que je cherche en postant ce message, peut-être juste des avis, des conseils pour avancer et ne plus tourner en rond.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Katouchka

le mercredi 24 décembre 2014 à 16h12

Moi, qui suis dans le même cas à peu près, j'ai mis un peu plus d'un an à sortir la tête hors de l'eau. Et encore un an de plus à m'épanouir enfin dans ce mode de vie.
C'est normal que tout ça te bouleverse. Le cadre confortable dans lequel tu étais bien au chaud s'écroule. Mais si tu combats tes peurs, si tu défais chaque angoisse, unes à unes même lentement à ton rythme, tu peux au bout te retrouver plus fort et même être heureux.
Elle est dans une phase que l'on appelle ici dans le jargon, l'énergie d'une nouvelle relation et ça va peut-être durer un peu.
Si vous passez cette phase, alors vous gagnez une grosse bataille. :)
Ne crois pas que l'on cherche forcément ailleurs ce qu'il n'y a pas dans notre relation primaire, c'est déjà te rabaisser toi-même. Essaye d'imaginer que lorsque tu te fais des nouveaux potes, tu ne te dis pas, tiens lui j'vais être pote avec lui parce que il sait faire de la compote, or, aucun de mes potes ne sait faire ça. :) C'est pareil finalement en amours plurielles. Parfois il y a des ressemblances, parfois des différences mais c'est comme ça, c'est pas forcément recherché.
Tu dis que tu ne penses pas supporter cette situation. Peut-être ce sera le cas. Mais tu peux aussi très bien apprendre beaucoup sur toi-même, gagner de la confiance en toi à travers cette expérience. Rencontrer un tas de gens, t'ouvrir, abattre des barrières.
Franchement c'est vrai que c'est dur, alors si tu ne veux pas de tout ça, dis le lui. Mais, si je peux te donner un conseil, ne lui demande pas de choisir. On perd à ce jeu là. Le choix s'imposera à elle ou pas. C'est toi qui ne veux pas de cette situation. C'est à toi de choisir de rester ou pas. Je sais, ça a l'air injuste comme ça mais pourtant en lui imposant un choix, tu la perds déjà.
Je te souhaite bien du courage.

#

(compte clôturé)

le mercredi 24 décembre 2014 à 17h53

Merci Katouchka pour ta réponse, la partie sur la compote m'a fait sourire... Et peut-être mieux comprendre ce que tu voulais dire.
C'est vrai, en ce moment, j'ai tendance à me dévaloriser...
J'ai pourtant envie de repartir peut-être pas à zéro mais d'un pas nouveau dans notre relation et plus généralement dans ma vie. Je réalise que je me suis oublié dans une confortable vie de couple plan plan sans surprise dans laquelle je jouais des rôles d'homme, de père, de mari, de gestionnaire, presque "parfaits" mais à mes dépens. J'ai oublié de rire, de me lier à d'autres personnes qu'elle. Je n'avais plus d'énergie pour l'extérieur pendant que elle ne vivait réellement qu'au dehors de notre couple.
J'ai réussi à lui parler des questions que je me posais, de la possibilité de vivre ensemble cette expérience d'amour plurielles (pour le moment surtout de son côté), elle est surprise que je lui propose ce mode de vie, pour nous, elle n'avait envisagé que la séparation ou le fait de continuer en l'oubliant.
Je m'interroge. Suis-je sincère lorsque j'avance cette idée ? Ou est-ce juste une façon de la garder, un peu...?
Je dois faire mes choix tu as raison, je pense être capable de vivre ainsi, au moins un temps, si je réussis à m'épanouir moi aussi, à rencontrer des gens pour m'ouvrir et vivre d'autres expériences et à continuer ma vie à ses côtés, tendrement, sensuellement.
Je me demande aussi quelles règles mettre en place entre nous pour que ce soit équilibré.
Autant de questions auxquelles je dois, nous devons elle et moi trouver des réponses... Peut-être avec votre aide ?

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Katouchka

le jeudi 25 décembre 2014 à 21h17

Au début, pour que ce soit plus facile à accepter on s'impose beaucoup de règles, c'est normal et nécessaire. Puis peu à peu, on s'en défait car on en a plus besoin, on a confiance... De plus, les règles imposées aux autres sont réciproques donc elles finissent vite par devenir trop contraignantes, on commence quand on passe de l'autre côté que certaines règles sont dures à respecter.
Pour savoir ce qui vous conviendrait le plus et recevoir le plus d'aide de notre part, pourquoi ne pas organiser un café poly confidentiel? je vois que tu es à Angers, faudrait voir si tu peux le faire sur place ou dans une autre ville...

#
Profil

maximum

le vendredi 26 décembre 2014 à 15h05

Alkekenge

Je me retrouve pour beaucoup de points dans ce que tu exprimes.La différence ,c'est que ma femme débute une histoire( rencontre sur internet, puis première rencontre).Nous passons effectivement par tous les états.
Il y a eu une évolution depuis quelques mois qui a conduit à la situation actuelle.
Notre discussion porte surtout en ce moment sur les limites d'une telle relation (çà, ce sont mes mots) elle dis ne pas penser cela de la sorte.J'emploie aussi le mot exclusivité ou prépondérance d'une histoire sur l'autre.
Tout cela est en évolution.Ce que je sais ,c'est que je la laisserai aller vers son histoire.Elle se développera peut-être, comment?
Je sais qu'elle a besoin d'une relation intense , profonde (c'est ce qui me fait peur ).
Nous venons de découvrir ce terme de polyamour et le site.
Est-ce que c'est déjà çà pour elle?
Toujours est-il que c'est un ras de marée, une explosion volcanique.
Cela fait du bruit, on ne sait pas ce que sera l'avenir.Le présent est envahissant d'émotion, de discussions, de remise en question.C'est cette forme que cela prend dans notre histoire de vie.De toute façon, il fallait que çà bouge: de ce côté on est secoué.
Bon courage

#

(compte clôturé)

le vendredi 26 décembre 2014 à 17h16

J'ai réellement l'impression d'être au cœur d'une explosion volcanique en ce moment comme tu l'évoques Maximum. Je n'arrête pas de ressentir des sentiments contradictoires, du désespoir le plus complet, à l'euphorie de la communion sensuelle et spirituelle avec elle. Nous discutons beaucoup, souvent à mon initiative. Elle est un peu sur la réserve, comme si elle se méfiait de ce que je vais lui proposer.
Aujourd'hui elle m'a dit qu'il y a 9 jours, les choses étaient claires, nous nous étions disputés, elle allait prendre un appartement et vivre la vie de célibataire, libre, qu'elle n'a jamais osé vivre jusqu'à présent, mais mon attitude a tout fait changé, j'ai été plus doux, compréhensif et j'ai selon elle semé le doute lorsque j'ai parlé d'amour ouvert entre nous.
Elle m'en veut de lui offrir cette solution intermédiaire entre deux alternatives radicales, la rupture ou l'oubli. Elle m'a dit qu'elle se sentait presque prise au piège alors qu'elle était toute proche de la liberté.
Je ne sais plus quoi penser. Peut-être a-t-elle raison, peut-être suis-je en train de la manipuler ? Je me sens pourtant sincère lorsque je parle de nous retrouver l'un et l'autre dans une relation équilibrée et ouverte sur les autres, les amitiés et les autres amours qui passent.
Nous pourrions continuer à vivre, sereinement.

J'ai effectivement besoin de conseils, et d'idées Katouchka, organiser un "café poly confidentiel" me plairait beaucoup , mais je ne sais pas trop comment procéder... Nous ne sommes pas très nombreux sur Angers d'après ce que j'ai vu sur l'annuaire des membres et je ne suis pas du tout certain que mes questions intéressent mes voisins ! Il y a tout de même quelques personnes dans les villes autour. Comment me conseilles tu de faire ?

Merci à vous deux pour vos réponses, cela me donne à penser et me permet de ne pas rester seul avec mes états d'âme et mes doutes.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

poly de passage (invité)

le vendredi 26 décembre 2014 à 17h31

Bonjour.

Le poly n'est pas une recette miracle pour qu'un couple perdure, j'ai pourtant l'impression que tu désires accepter cela pour ne pas la perdre et non par conviction personnelle.
Si tel est le cas, tu cacheras ton volcan jusqu'à une prochaine explosion.

Avant de penser au poly, ne serait-il pas judicieux de résoudre votre problème de couple avant?

#
Profil

maximum

le vendredi 26 décembre 2014 à 17h32

alkekenge, je lis à l'instant ton texte.
Le café poly est peut-être une idée.Je suis nouveau ici; quel en est le principe.Je ne suis pas très loin d'Angers.
C'est tout à fait les montagnes Russes pour moi (nous ) aussi.
Mon désir en ce moment serait aussi de penser à autre chose, de faire autre chose, laisser du temps.
Il y a là un envahissement bien compliqué à gérer; j'ai moi, besoin dans parler tout le temps et je sais qu'il nous faut des respirations.
La vie continue en dehors de notre "volcanisme" du moment , il faut s'y raccrocher.
Discuter, faire des pauses(pas facile),laisser mûrir les idées laisser venir les bons mots pour se parler, dans un moment émotionnel comme cela ce n'est pas simple.
On est tout de même moins seul quand on lit les témoignages des autres.
Alors merci d'être là et de partager.

#

(compte clôturé)

le vendredi 26 décembre 2014 à 18h05

Bonjour Alkekenge,

Bienvenue à vous toi sur ce forum (et aussi à Maximum, arrivé en cours de route), j'espère que tu y trouvera une partie des réponses aux questions que tu te poses.
Je suis, comme toujours dans ce cas, admirative de ta démarche car tu traverses une période compliquée et c'est très courageux de ta part de tenter de comprendre ta compagne afin de poursuivre la route ensemble plutôt que de tout envoyer valser et mettre fin à la relation. Chapeau bas pour ça.

Pour vous aider, Maximum et toi, à vous orienter vous pourriez, dans un premier temps, lire avec profit les posts créés par Katouchka il y a quelques années et Jezebel plus récemment. Elles ont vécu un peu la même chose que vous (comme Katouchka l'a indiqué plus haut) et leurs témoignages pourront vous éclairer sur ce que vous êtes en train de vivre et vous donner de l'espoir quant à la suite des événements.
Pour accéder à leurs posts, il faut aller tout en bas d'une page (n'importe laquelle a priori), et cliquer sur "Annuaire des membres". Ensuite, saisir le pseudo de la personne recherchée dans le champs "Pseudo, cliquer sur le nom de la personne qui apparaîtra alors, puis sur la droite de la page, cliquer sur "Discussions - Toutes les participations".

Ensuite, vous trouverez dans la discussion suivante, des informations sur ce qu'est un café poly confidentiel. Un des intérêts du truc, c'est de faire se rencontrer des polyamoureux ayant du vécu et des personnes plus néophytes pour permettre aux secondes de trouver auprès premières des aides à la réflexion et, pourquoi pas, des réponses à certaines questions. Ca ne sera peut-être pas évident d'en organiser près de chez vous (Angers) mais si vous pouvez venir à Paris un jour, il sera possible de monter ça pour l'un d'entre vous ou les deux si vous le souhaitez.

Pour finir Alkekenge, on dirait que ta compagne est perturbée par ta réaction ouverte et ta volonté d'avancer ensemble. Je ne pense pas que cela veuille dire que tu la manipules, juste que tu essaies de trouver des solutions avec elle pour poursuivre votre relation.
Peut-être a-t'elle du mal à concevoir que tu puisses accepter la situation, peut-être s'était-elle dit qu'il lui faudrait forcément choisir entre la relation avec toi et sa nouvelle relation et ton ouverture d'esprit l'oblige à envisager un autre point de vue, ce qui peut être perturbant pour elle. Elle a peut-être besoin de temps pour envisager elle aussi cette "troisième voie".

Bon courage à toi (à vous avec Maximum) pour gérer la suite des événements et n'hésite pas à continuer à poser des questions ici si tu penses que nous pouvons t'être utile.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 27 décembre 2014 à 11h27

Bonjour à tous, bonjour Shamal,
Oui, ma compagne a du mal à envisager que j'accepte la situation, je me demande dans quelle mesure elle cherche à me faire réagie. Hier elle m'a dit qu'elle n'était pas sure d'avoir un jour ressenti de l'amour pour moi alors que nous vivons ensemble depuis 15 ans... Elle est partagée entre l'histoire qu'elle débute avec un autre et les liens qui nous lient ensemble. Elle a le sentiment que ces liens l'empêchent de vivre pleinement. Elle croit qu'elle sera toujours seule, incapable d'aimer alors que justement, je la crois capable de vivre plusieurs amours...

Je ne suis même pas certain qu'elle soit en ce moment en capacité de se rendre compte des tensions auxquelles elles nous expose. Je ne lui en veux pas. Je m'aperçois que sans avoir vraiment mis de mot dessus, j'ai décidé il y a longtemps d'ouvrir notre relation de couple, d'envisager même qu'elle s'attache à d'autres. J'ai accepté depuis des années qu'elle puisse passer des moments agréables en dehors de ma présence, je l'ai encouragée à sortir, à voir du monde pendant que dans le même temps je me refermais de plus en plus. Aujourd'hui mon véritable problème, c'est de réussir à m'épanouir de nouveau, je dois reprendre confiance en moi, en ma capacité à aller vers les autres. Je veux partager des moments forts avec elle mais aussi avec d'autres. Retrouver une équilibre.

Sur les conseils de Shamal, je suis allé lire plusieurs de tes anciens posts Katouchka... Je suis impressionné par la manière dont tu as traversé tes tempêtes... J'espère que je saurai aussi bien mener mon embarcation sur ces eaux incertaines que toi.

Vous lire et écrire ici me fait vraiment du bien, merci !

#

(compte clôturé)

le samedi 27 décembre 2014 à 12h17

Quand on commence une nouvelle relation, on est souvent sous l'emprise des hormones, de l'excitation du moment / de la nouveauté, on se sent plus vivant, etc. et de ce fait on peut avoir tendance à voir son autre (ses autres) relation(s) d'un oeil très critique.

Ta compagne vit probablement cela actuellement et de ce fait, elle a peut-être tendance à voir votre histoire comme quelque chose d'aliénant. Le fait qu'elle se demande si elle a jamais ressenti de l'amour pour toi pourrait aussi s'expliquer de cette manière : si elle est en plein shoot hormonal dans le cadre de sa nouvelle relation, elle pourrait se dire qu'elle n'a pas ressenti cela pour toi et en tirer la conclusion hâtive qu'elle ne t'a pas vraiment aimé.

Le tout ce serait qu'elle arrive à ne pas prendre de décision définitive vous concernant durant cette phase, puisque par définition, dans ces moments-là on n'est pas dans son état normal.

Sinon ta volonté de reprendre confiance en toi, t'ouvrir aux autres, me semble très positive. Si je peux me permettre un avis, continue dans cette voie ! :)

#

(compte clôturé)

le samedi 27 décembre 2014 à 18h29

Nous venons d'avoir une nouvelle discussion. C'est parti d'un quiproquo avec ses parents qui ne comprennent pas que nous n'ayons pas eu la tête à passer les fêtes avec eux et ça s'est poursuivi sur la question de savoir si elle avait été heureuse de passer le réveillon du 24 en ma compagnie. Elle m'a répondu 2 choses contradictoires puis s'est mise à pleurer. Ensuite elle m'a avoué qu'elle pensait "le" revoir bientôt, qu'elle en avait besoin même si lui hésite.

Je m'aperçois que je n'ai rien dit ou presque au sujet de son autre histoire... Elle n'a pu revoir Vincent (appelons le comme ça) qu'une fois, en soirée avec des collègues et amis depuis leur soirée qu'ils ont partagé. D'après ce qu'elle m'a dit, il a été distant avec elle et elle en souffre. Je l'ai encouragée à aller lui parler pour mettre les choses au clair, je ne sais pas si c'est réellement dans mon intérêt... Mais elle est complètement perdue, elle se sent jugée, elle culpabilise. Pourtant je fais tout pour ne pas la bloquer ou lui donner des remords. J'ai envie qu'elle soit bien épanouie et qu'elle profite de la vie, je n'en peux plus de la voir neurasthénique, les yeux dans le vide. Elle communique avec lui par SMS, j'essaie de ne pas l'espionner, même si ça me démange. Ils se verront probablement dimanche dans une semaine, quand il sera de retour dans la région.
En fait Shamal, je ne suis pas certain qu'elle soit excitée par cette histoire pour le moment, j'aimerais presque que ce soit le cas. J'en viens à vivre son histoire par procuration et à espérer (parfois et parfois non) que ça marche pour elle. Je lui demande seulement de rester la plus honnête possible sur ses sentiments pour moi. Je suis le plus sincère possible, je lui dis ce que je ressens. Elle ne me dit pas grand chose, elle reste sur la réserve. C'est dur à vivre. Elle a toujours été dans le doute et dans le questionnement, mais là c'est vraiment pénible à vivre.
J'essaie de me centrer sur moi, sur mes envies, mais c'est compliqué quand on subit de tels bouleversements.
Je me livre ici car les messages que vous m'envoyez me font du bien. C'est rassurant de pouvoir se confier et de vous lire.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 27 décembre 2014 à 18h44

C'est sûr que ça fait beaucoup de choses à gérer en même temps : ton propre cheminement et les questionnements actuels de ton épouse.

Je continue mes conseils : quant au fait de discuter avec elle de son autre histoire, on peut être tenté en effet d'épauler l'autre, de lui apporter un éclairage sur sa situation, comme on le ferait pour un ami. C'est utile mais il faut rester vigilant car justement on est son conjoint, à l'autre, pas son ami. Et, pour l'avoir vécu, il ne faut pas perdre de vue que c'est sa vie (à l'autre) et ne pas être tenté d'occuper une place qu'on ne devrait pas dans cette autre histoire.
Et puis il faut aussi que tu te préserves et que tu ne te retrouves pas à gérer l'autre histoire de ta compagne et la vôtre.

#

(compte clôturé)

le samedi 27 décembre 2014 à 18h51

Shamal
C'est sûr que ça fait beaucoup de choses à gérer en même temps : ton propre cheminement et les questionnements actuels de ton épouse.

Je continue mes conseils : quant au fait de discuter avec elle de son autre histoire, on peut être tenté en effet d'épauler l'autre, de lui apporter un éclairage sur sa situation, comme on le ferait pour un ami. C'est utile mais il faut rester vigilant car justement on est son conjoint, à l'autre, pas son ami. Et, pour l'avoir vécu, il ne faut pas perdre de vue que c'est sa vie (à l'autre) et ne pas être tenté d'occuper une place qu'on ne devrait pas dans cette autre histoire.
Et puis il faut aussi que tu te préserves et que tu ne te retrouves pas à gérer l'autre histoire de ta compagne et la vôtre.

C'est délicat pour moi, je la vois se rabougrir dans son coin et ça me tue de la laisser comme ça et d'en subir les contrechocs... Je viens juste de lui demander pourquoi elle ne l'appelait pas directement. Elle m'a dit qu'elle avait envie de le voir... Ma jalousie a pris cette banderille de plein fouet, mais je n'ai rien dit, je l'avais bien cherché...
Merci pour tes conseils Shamal, tu as raison, j'ai bien assez de notre propre histoire à gérer et à vivre (un peu trop âprement ce soir)

#

Ben tiens (invité)

le samedi 27 décembre 2014 à 21h57

T'est juste cocu, on voudrait te faire passer le tout avec de la vaseline, lourde là simplmeent mais non, tu a trop peur de perdre ta "situation" mais, réfléchi, c'est déja fait ça !

#
Profil

Siestacorta

le samedi 27 décembre 2014 à 22h03

Ben tiens
T'est juste cocu, on voudrait te faire passer le tout avec de la vaseline, lourde là simplmeent mais non, tu a trop peur de perdre ta "situation" mais, réfléchi, c'est déja fait ça !

T'es juste un con, t'essaies de faire passer le tout avec de la grande gueule, casse-toi simplement mais non, tu as trop peur de perdre tes "convictions" mais, réfléchis, elles valent déjà plus rien.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 27 décembre 2014 à 22h05

(et à part ça, un cocu, on lui ment.)

#

(compte clôturé)

le samedi 27 décembre 2014 à 22h31

Et bien Sestacorta, ça c'est de la réaction !
Je remercie ce charmant invité pour m'avoir "aidé" à ouvrir les yeux. C'est vrai que sans lui, je n'aurais jamais compris ma situation, c'est beaucoup plus simple avec ce type de schémas. Il n'y a plus qu'à commettre un crime passionnel ça complètera le tableau !

Plus sérieusement, je vais me concentrer sur les choses importantes pour moi. Je vais la rejoindre.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 28 décembre 2014 à 01h46

Alkekenge
Et bien Siestacorta, ça c'est de la réaction !

:-)

Pas ma meilleure, mais on a de temps en temps des messages de ce genre.
Soit d'un troll de passage, soit de quelqu'un qui cherchait aussi de l'écho mais justement plutôt des encouragement à réagir avec colère (pas mal non plus le "crime passionnel"), ou, ça m'est arrivé de l'imaginer, quelqu'un qui a tenté le poly pour de mauvaises raisons, sans désirer finalement autre chose que de revenir à ce qu'il connaissait déjà - et comme ça n'aurait pas marché, il en voudrait à ceux qui en parlent encore.

C'est humain, tout ça, je devrais pas m'égnerver.
Mais c'est aussi méprisable de faire sortir son fiel sur des gens comme toi, qui viennent chercher une écoute, tenter de parler.
On peut répondre ce qu'on veut, être en désaccord avec tes choix, et même risquer d'être désagréable. Le tout c'est de marquer en même temps sa bienveillance, l'envie que l'autre se sente, au minimum, pas plus mal après l'échange. On peut secouer les puces de quelqu'un quand on donne de l'appui en même temps.
Autrement, c'est de la franchise de merde, un truc qu'a pas besoin de bonne foi pour être dit.
Voilà, merci, désolé pour le squatt.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

maximum

le dimanche 28 décembre 2014 à 09h24

Alkekenge bonjour

je reprends le fil rapidement ce matin.
Vraiment , il y a des similitudes de situation entre ton histoire et la mienne: au moins dans le timing de la relation de nos conjointe et dans les effets sur le couple.
De mon côté, je dirais qu'il y a plusieurs couches ( imbriquées bien sûr) de réflexions et de ressentis, tout cela au pluriel et dans un désordre foutraquissime !
Ce que je sais c'est que cette situation nous fait aller au plus profond de nos personnalités, de nos psychismes et on sait que là dedans ce n'est pas simple.Puis, il y a des couches peut-être plus émotives, plus spontanées qui nous bouffent le quotidien: la jalousie de base, le fantasmé de ce que fait l'autre, de ce qu'il dit, de ce qui va ce passer demain ou dans 6 mois...
Voilà quelques réflexions pour ce matin.
Je précise pour situer un peu mon histoire que nous sommes un couple de 50 ans ( âge ) 30 ans de vie commune, 3 grands enfants ( déjà adultes) et c'est maintenant que cela se passe.Nous avons eu des périodes très creuses (et longues) au niveau intimité mais mais avons tenu la barre de notre "entreprise" couple-famille-contraensemble: Ce sont d'ailleurs toutes ces notions qui sont en discussion en ce moment.

A bientôt bon courage à vous.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion