Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment passer de l'Utopie à une Réalité qui dure ?

Communauté
#
Profil

Alakaluf

le mercredi 29 octobre 2014 à 15h37

Je viens de découvrir ce site très sympathique. Je crois au Polyamour mais à parcourir rapidement les différents messages, je me rends compte que les messages les plus récents font état de difficultés très grandes à durer sur le long terme ... quant aux messages les plus anciens, j'ai l'impression que leurs auteurs ne sont plus du tout actifs (sont-ils toujours polyamoureux ??). Quelles conclusions en tirer ? Quen pensez-vous ?

#
Profil

LuLutine

le mercredi 29 octobre 2014 à 16h01

Comme il a été cité en café poly hier soir, "Les gens heureux n'ont pas d'histoire".

Forcément qu'en venant ici tu vas surtout lire ce qui ne va pas : les problèmes, les difficultés...

Et quand le problème est résolu, les gens ne reviennent pas toujours le dire...ou bien, pas forcément sur le sujet en question.

Il y a tout de même des témoignages positifs sur le forum : ici par exemple, ou encore , et ...

;)

#
Profil

Alakaluf

le mercredi 29 octobre 2014 à 16h20

Tu as raison.
Passer Mono --> Poly n'est pas toujours facile, je le conçois très bien.
Merci LuLutine :))

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 29 octobre 2014 à 16h39

Alakaluf
Tu as raison.
Merci LuLutine :))

Hahaha mais j'ai tou-jours raison ! Je suis Dieu ! (Ah non ça pardon c'est MetaZet... ^_^ )

Plus sérieusement, comme on le dit souvent, être poly c'est pas magique, ça règle pas tous les problèmes en un claquement de doigts.
Choisir d'être "poly" plutôt que "mono", c'est surtout choisir quels problèmes on veut affronter...car dans les deux cas, il y en a toujours !

Rien n'est idéal. Ni dans le "poly", ni dans le "mono".

Ce qui n'empêche pas que cette "réalité qui dure" dont tu parles, elle existe bel et bien. Regarde par exemple Françoise Simpère et son mari. Ou encore Meta, Thomas, Aurélien et leur fille (filleule d'Aurélien) Aurore...

#
Profil

Alakaluf

le mercredi 29 octobre 2014 à 17h06

Françoise Simpère, c'est en effet une belle icône des amours plurielles.
Pour les autres, je ne les connais pas encore ...

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 29 octobre 2014 à 18h49

Alakaluf
Pour les autres, je ne les connais pas encore ...

www.inthemoodforlove.org :)

Et puis j'ai mis trois petits points, ce ne sont pas les seuls exemples... :)

#
Profil

Alakaluf

le mercredi 29 octobre 2014 à 19h18

Encore merci LuLutine.
La découverte continue ... :)

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 30 octobre 2014 à 14h01

Une histoire qui dure... tout est relatif...
Coté témoignage, je peux te dire par exemple que je vis 2 relations polyamoureuses qui dures depuis plus de 2ans, dont 1 ou l'on se voit plus facilement étant plus proche géographiquement, et c'est des relations qui seront là tout au long de ma vie je pense...
Mes autres histoires d'amours, 1an portant mal engagée car lui plutôt polyaccéptant mais une jolie petite "routine c'est installée" bon on se voit presque 1 fois par mois en gros.
Une autre d'encore moins ancienne, mais présentation aux enfants (14ans et bon... 1an :-D ) et maintenant "vie au village" quelques fois à mes cotés "amoureusement" assumée ainsi que sa vie de famille, sorties etc... Bref je pense que c'est bien partie pour durer. (+) :-) <3

je ne vois pas ce qui pourrait détruire ce lien, cet affection, cet amour...

Ce qui fait d'une utopie une utopie, c'est qu'il y a des gens qui n'y croient pas...

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 30 octobre 2014 à 14h27

La majorité des hommes que j'aime sont rstés dans ma vie plusieurs années, maximum 43 ans, minimum 4 ans. Cela dit, la durée n'est pas le seul critère. Je n'ai aucun mérite à durer: quand j'aime c'est pour la vie, y compris avec ceux qui, pour des raisons diverses, se sont estompés. En revanche, si je sais parfaitement aimer plusieurs personnes en même temps, je n'ai aucune envie de vivre avec toutes ces personnes dans le même lieu. Offrir à chacun un univers qui lui est propre, je préfère. Et eux aussi...

#
Profil

Alakaluf

le jeudi 30 octobre 2014 à 16h12

Merci les filles pour vos retours d'expérience.
J'ai bien compris que la Vie se construit et s'enrichit à partir de séquences de rencontres pas forcément simultanées.Après une première intimité appréciée et partagée, il y a pas de raisons (sauf exceptions) de ne pas continuer à garder le contact tout au long de chacunes de nos vies.
Tout cela me donne bien envie de poursuivre l'expérience, de réaliser ce qui nous rassemble tous ici ... et qui sait, peut-être de croiser nos chemins un jour prochain.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Norvita

le mercredi 02 septembre 2015 à 16h43

Bonjour je suis nouveau ici mais je sens que tout n'est pas joué d'avance, Einstein a dit qu'il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé.
Une ouverture sur l'amour plus large doit creuser son sillon et recevoir les affluents pour rejoindre la mer et mère de tous

#
Profil

Leolu

le mercredi 02 septembre 2015 à 18h13

"Une réalité qui dure" ?
L'envie et la pratique monoamoureuse peut durer toute une vie.
L'envie et la pratique polyamoureuse aussi.
Ce qui ne veut pas dire que chaque relation doivent obligatoirement durer longtemps.Surtout dans le polyamour où cette variété est justement l'une des composantes.
C'est d'ailleurs justement ça qui inquiète... ou qui attire.

#
Profil

bonheur

le mercredi 02 septembre 2015 à 20h09

Perso, je dirais que l'amour (je parle des émotions, des sentiments, des souvenirs...) est à distinguer de l'histoire.

J'ai des histoires qui n'ont pas "perdurer" et j'en ai une, en plus de ma relation principale, qui se prolonge dans le temps depuis maintenant... ben un bon bout de temps.

Il y a une volonté réciproque. D'ailleurs, il dit souvent "quand on veut, on peut" et là je suis d'accord. Notre relation a connu l'éloignement géographique (avec encore plus de bonheur de se retrouver) et aussi ne peut être reconnu publiquement à cause de son entourage (même quand on est célibataire, on a un tissu familial et social) dont j'ai eu l'opportunité de faire la connaissance.

Par contre, depuis 2007, j'ai vécu des amours intenses, sans entreprendre de relations. Egalement, j'ai mis fin à plusieurs autres relations, pour diverses raisons. Par contre, à la base, j'envisage toujours le début d'une histoire sur la durée... sauf que je n'ai pas de boule de cristal :-/

Evidemment, être "poly", enfin être comme je suis, ben ça ne simplifie rien. Voili, voilà !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion