Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réflexion jalousie et durabilité

Jalousie
#
Profil

marsou

le jeudi 02 octobre 2014 à 20h58

Bonsoir à tous,

Je viens ici vous comptez mes soucis si je peux appeler ça ainsi.
En effet l'histoire serait longue à raconter en détail, mais je suis ouvert à vous la comptez plus en détail si vous le désirez.
Je vais faire bref et simple.
Voilà j'aime une femme et ce plus que tout. J'ai des enfants d'un précédent mariage, 2 pour être exact. Mon histoire avec ma nouvelle chérie est compliqué du fait de mon précédent mariage, mais aussi de ma vie d'enfant traumatisé par pas mal d'événements ( pour faire court, rejeter par la mère durant des années, un père alcoolique qui la élevé mais ne m'a jamais désiré et j en passe)
Bref, ma nouvelle chérie connaît min passe et mon histoire mais on a eu énormément de conflit qui font qu'aujourd'hui nous ne sommes plus vraiment ensemble.
Elle est très ouverte sur tout, cultivé, compréhensive et j'en passe. Je l ai connu il y a 9 ans, elle était jeune mais déjà très ouverte et très mâture, nous nous sommes rencontrés et avons eu une relation extra conjugale. Elle avait son copain l aimait et moia copine. Elle a décidé de mettre un terme à notre relation car elle a perçu à juste titre des sentiments de mon côté. Tout en refusant les siens et en les niants à mon égard.
Nous avons toujours garder contact alors qu elle était avec son chérie et moi marie depuis.

Bref on a décidé bien longtemps après de nous revoir et nous sommes tomber dans les bras l un de l autre comme au premier jour.
Nous avons eu une relation extra conjugal pendant plus de deux ans et j ai quitte ma femme et mes enfants pour être avec elle.
Mais la vie avec elle fut compliqué très compliqué.
Pour des raison diverses et varié dont je suis en partie responsable.
Aujourd'hui je l aime et je sais qu elle aussi. Mais alors qu elle n à jamais penser au polyamour, elle me dit que c'est la seule conception du couple qu'elle envisage aujourd'hui avec moi.
Et bien que libertin, et elle aussi, j'ai du mal à accepter ça.
En effet je n ai aucun mal à concevoir qu elle peut éprouver une attirance physique pour quelqu'un d'autre que moi.je suis conscient que je ne peux pas tout lui apporter. Mais ça reste physique pas sentimentale. Et du coup j'ai du mal à concevoir la chose. J'ai rejeté son idée sans même en discuter avec elle.et lui ai dit que ce n'etait pasnpossible pour moi et que donc je ne voulais plus la voir. Mais je suis pas bien rien qu a l idée de ne pas avoir de nouvelle d elle. Et de ne pas lui parler pendant une journée. Je sais que je suis jaloux et après des recherches sur le poly, j en ai compris que je ne devrait pas être jaloux.
Le problème qui se pose à moi, c'est que j'ai une pure viscérale de la perdre, pour un de ces poly, je sais qu elle M'aime, mais j 'ai peur qu elle trouve mieux ailleurs.
Nous sommes libertin à la base, et lors de nos échanges, nous avions établis des règles, règles qu elle a constamment enfreint. En me disant qu elle ne voyait pas lez choses sur le moment.
Lors de notre période compliqué nous nous sommes séparé plusieurs fois, et lors de nos séparation la ou moi je restai sage, elle avait des relation, notamment avec un homme que nous avions connu lors d'une soirée.libertine, quand elle M a annoncé qu elle l avait revu (pour récupérer un bracelet qu elle avait oublier) je lui ai demander si elle avait coucher avec lors de notre séparation, elle me dit que non, mais j avais des doutes, je la connais. Elle M a avouer bien plus tard qu elle avait effectivement coucher avec, et plus que l acte en lui même ce fut le mensonge que j ai eu du mal à accepter.
Du coup j'ai énormément de mal à avoir.confiance en elle, et je suis du coup extrement jaloux. A cause de ça. Parce qu elle me cache les choses soit disant pour me protéger. Alors qu au final je souffre plus.
Je me dis que je suis prêt à accepter le polyamour avec elle, même si je sais qu elle aura plus de partenaires que moi, vu qu avec elle moi je n ai pas envie d'une autre ou je ne pense pas pouvoir aimer une autre.
Alors avec sa proposition, quand je couple tout ça à nos expériences passe, je me dis qu elle ne me dira pas tour, et me mentir tout le temps. Et j ai peur qu elle trouve effectivement quelques-un de mieux.
Est ce vraiment rationnel de ma part, ou est ce que j'ai raison de me dire qu elle mentira et outre-passera les règles qu'on s'impose réellement?
Ou est ce de la jalousie pur et dur que je dois travailler.

Merci de me guider car pour moi c'est vraiment une femme merveilleuse avec qui j aimerai reconstruire ma famille, mais y ajoute d'autre enfants.

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 02 octobre 2014 à 23h20

marsou
Alors avec sa proposition, quand je couple tout ça à nos expériences passe, je me dis qu elle ne me dira pas tour, et me mentir tout le temps. Et j ai peur qu elle trouve effectivement quelques-un de mieux.
Est ce vraiment rationnel de ma part, ou est ce que j'ai raison de me dire qu elle mentira et outre-passera les règles qu'on s'impose réellement ?

désolée je vais te répondre p t etre de façon trop rapide, mais je pense que si elle t'a parlé de polyamour c'est surement car elle en a marre de te mentir et qu'elle veut pouvoir te parler de tout ce qui fait partie de sa vie sans gènes, et que vos expériences du passé ne puissent plus avoir le place dans le future (vu que tout deviendrait entendable plus de raisons de cacher quoi que ce soit)
Tu apprendras probablement qu'aucune relation n'est comparable, elles sont vraiment incomparables.
Je suis fatiguée et désolée de ne pas trouver les mots pour t'aider à le comprendre car c'est vraiment super important!

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Juliejonquille

le vendredi 03 octobre 2014 à 01h12

Je te remercie déjà d'avoir le courage de venir ici pour te confier sur le forum, il y a des gens de très bon conseil. J'espère qu'ils t'aideront à y voir plus clair.
Je suis un peu dans la situation de ta femme, en train d'essayer de convaincre mon mari et je risque de voir éclater ma famille, perdre l'homme que j'aime par désir de transparence.

BodhicittaTu apprendras probablement qu'aucune relation n'est comparable, elles sont vraiment incomparables.

Je plussoie.
Si ta chérie te parle de polyamour c'est sûrement qu'elle tient à toi. Elle ne compare pas, elle te veut toi (ça c'est cool !) mais aussi vivre d'autres relations sans avoir à te mentir.

Concernant la peur qu'elle trouve quelqu'un de mieux, je te dirige vers ce très bel article : lesfessesdelacremiere.wordpress.com/2014/05/13/cou...
Tu peux parcourir ce blog il est passionnant sur la jalousie, le couple libre, l'infidélité...

J'ai l'impression que tu es en souffrance aussi par rapport au contexte. Tu as divorcé d'un couple avec enfants pour vivre avec elle et finalement, elle te propose autre chose que ce que tu avais prévu. Je me trompe peut-être, ce n'est qu'un ressenti... et je ne suis pas une spécialiste du polyamour même si j'ai beaucoup lu sur le sujet.
Tu te sens un peu trahi dans tes espoirs ?

Tu parles aussi de règles qu'elle a bafouées, lesquelles ?

Marsou
Alors avec sa proposition, quand je couple tout ça à nos expériences passe, je me dis qu elle ne me dira pas tour, et me mentir tout le temps. Et j ai peur qu elle trouve effectivement quelques-un de mieux.
Est ce vraiment rationnel de ma part, ou est ce que j'ai raison de me dire qu elle mentira et outre-passera les règles qu'on s'impose réellement ?
Ou est ce de la jalousie pur et dur que je dois travailler.

Pourquoi serait-ce pire en polyamour ?
A la limite, s'il y a moins de règles, moins de raisons de mentir, non ?

Ensuite, elle n'est pas obligée de tout te dire non plus. Vous pouvez même définir des règles où vous ne vous dites que l'essentiel. Ce qui compte, c'est votre vie de couple, les moments où vous êtes ensemble, ses engagements dans votre vie, non ? Elle n'est pas obligée de te dire le menu de tous ses repas...

Marsou
En effet je n ai aucun mal à concevoir qu elle peut éprouver une attirance physique pour quelqu'un d'autre que moi.je suis conscient que je ne peux pas tout lui apporter. Mais ça reste physique pas sentimentale. Et du coup j'ai du mal à concevoir la chose. J'ai rejeté son idée sans même en discuter avec elle.et lui ai dit que ce n'etait pasnpossible pour moi et que donc je ne voulais plus la voir. Mais je suis pas bien rien qu a l idée de ne pas avoir de nouvelle d elle. Et de ne pas lui parler pendant une journée.

Tu es dépendant d'elle à te lire. On peut aimer sans être dépendant, c'est peut-être ce que ta chérie cherche à faire ? Mettre un peu de tiers, de distance dans votre couple très fusionnel et passionnel à la base ?
Plus tu seras dépendant et en demande, plus elle aura besoin d'espace ?

Autre chose, tu n'es pas obligé de devenir polyamoureux ou polyacceptant juste pour elle, par amour. Si tu es profondément monogame, ne te renie pas.
Se renier n'est vraiment pas une bonne idée. Tu peux te documenter, essayer de comprendre et peut-être même adhérer sincèrement un jour.

Je parle dans le vide, juste avec les éléments que je perçois. N'hésite pas à préciser.

Marsou
Je sais que je suis jaloux et après des recherches sur le poly, j en ai compris que je ne devrait pas être jaloux.

Attention, la jalousie est un sentiment naturel, humain, même les poly confirmés peuvent la ressentir. Ce n'est pas un mal en soi.
Par contre, on peut travailler sur soi pour mieux la gérer, l'accueillir, comprendre d'où elle vient, ne pas se laisser guider par elle.

Pardonne-moi si je suis à côté de la plaque, je ne suis pas une psy, ni encore une vraie polyamoureuse, ni SiestaCorta....

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

bodhicitta

le vendredi 03 octobre 2014 à 10h22

Julijonquille
Pourquoi serait-ce pire en polyamour ?
A la limite, s'il y a moins de règles, moins de raisons de mentir, non ?
Ensuite, elle n'est pas obligée de tout te dire non plus. Vous pouvez même définir des règles où vous ne vous dites que l'essentiel.

Si il n'y a pas de régles, c'est à voir... du moins tu as raison, pas de normes, pas de régles préprogrammées.
Tout est possible, dans l'ouverture des possibles, la seule limite c'est notre imagination.
C'est à nous d'imaginer, de créer la relation dans laquelle on peut vivre joyeusement.
Tout dépend des limites de chacuns de vous parlez en testez les si il faiut, sans oublier que tout est négociable rien n'est immuable, perpétuel évolution (ne serait ce que le temps qui passe est fait vieillir nos cellules)
Dans mes relations j'ai besoin que mon chéri me dise la vérité, pas de mensonge, de non-dit, pour moi et tous ceux impliqués dans la relation.
:-/
Je me suis méme rendue compte que j'ai assez mal vécu le fait que la "femme" mére des enfants d'un de mes chéris, dise à mon chéri "je veut pas en savoir plus" quand il lui a dit ou il allait dormir. C'était p t etre un abus de ma pare mais je me suis rendue compte que je voulait qu'elle en sache plus> mon état d'esprit, que je suis et ne serait la maitresse de personne, que je veux pas lui prendre sa place, une fille chouette :-D hiii etc...

Il faut se mettre d'accord, la même longueur d'onde

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

marsou

le vendredi 03 octobre 2014 à 11h13

Vous me dite de discuter et de communiquer. Mais un de vos crédaux préfère est "je veux qu'on soit poly, et si tu n'es pas d'accord tu es libre de partir"
Ceci n'est il pas une forme d'obligation, ou est la discussion. Vous dite à vos partenaires que peu importe leur choix vous le ferez. Et si il refuse et n'ezt pas d'accord, il est libre de partir, ou de rester et souffrir de vous savoir avec vos poly. Ou est le respect et la communication la dedans?
Vous dite aimez vos conjoints mais vous le faite souffrir en ayant des polys. En faisant ça vous faite passez vos envies avant votre couple c'est que votre couple n'est pas prioritaire pour vous.

Je ne juge pas, je suis la pour comprendre, car j'aime ma douce et j'essaie de dédramatiser la chose pour la comprendre et voir si je peux l'accepter. Et au passage, me libérer de la dépendance que j'ai d'elle effectivement même si cette dépendance et cette relation fusionnel que j'ai pour elle me plaît.

#
Profil

Juliejonquille

le vendredi 03 octobre 2014 à 12h40

Marsou
Ceci n'est il pas une forme d'obligation, ou est la discussion. Vous dite à vos partenaires que peu importe leur choix vous le ferez. Et si il refuse et n'ezt pas d'accord, il est libre de partir, ou de rester et souffrir de vous savoir avec vos poly. Ou est le respect et la communication la dedans ?

Malheureusement, la situation Mono/poly est terrible pour les deux, parce que l'un ou l'autre est obligé de se renier. Il y a une incompatibilité.
Soit je souffre et je gâche ma vie, soit il souffre et gâche la sienne, c'est un drame insoluble sauf si l'un ou l'autre arrive à s'adapter ou si l'on se sépare.
Mais c'est une situation extrême où chacun campe sur ses positions, on peut communiquer, se rassurer et trouver des compromis parfois... ou pas...

Tu sais, avant d'envisager le poly, j'ai tenu 15 ans en couple monogame fidèle dans un désespoir grandissant. J'ai tenu jusqu'à la limite de mes forces, jusqu'à même envisager le suicide. Je me suis isolée, j'ai évité les hommes, j'ai porté des oeillères, j'ai rogné mes ailes, mais je n'aurais pas pu tenir toute une vie comme ça en bonne santé physique et mentale.
C'est pour ça que la séparation n'est peut-être pas la pire des solutions plutôt que de se rendre malheureux. Ce n'est pas de l'égoïsme ou juste des envies passagères.

C'est un soucis pour le couple car c'est une différence de vision de l'amour et de la vie. Le couple doit-il être maintenu au détriment des individus qui le compose ? Moi, je crois qu'on doit s'y sentir bien et s'y épanouir. Sinon, on finit par être plein de ressentiment, comme un chien enchaîné.

Tu vois souvent des couples qui ont tenu toute une vie ensemble mais ne sont pas heureux et finissent par se détester sans pouvoir se quitter.
Je ne voudrais pas que cela nous arrive à mon mari et à moi. Je veux qu'on soit heureux et vrais tous les deux. C'est un long chemin et je suis heureuse que pour l'instant on avance ensemble.

Mais chaque situation est différente, je te parle de la mienne juste pour que tu voies les choses sous un angle différent.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

bodhicitta

le vendredi 03 octobre 2014 à 12h53

1er > si credo il y a, c'est le notre, notre façon de voir.
définition de credo, ds "le Robert": (...) principes sur lesquels on fonde son opinion, sa conduite.
Je suis polyamoureuse, l'autre peut trés bien ne pas l'étre.

Si il y a soufrance d'un chéri par moi je cherche forcément à apaiser la souffrance, souvent le fait d'en parler aide déjà, puis on cherche ensemble les raisons profondes de cette souffrance, et comment la réduire.
Si par exemple tu es jaloux car ça te fait mal de ne pas etre "le spécial" le "n°1" etc, vous pouvez p t etre trouvé un moyen de te conforter dans l'idée que tu, et votre couple est unique, (pour elle aussi).
<3
Des arrangements, négociations , qui peuvent soulager sont possible si on parle le coeurs ouverts.
L'équilibre, le respect, et la paix, et l'énergie de mes couples et la chose dont j'ai le plus envie!
<3
La priorité je ne la mets pas directement dans "le couple" ok, mais je donne priorité à chacun des membres de mes couples.
Avec la femme à mon chéri plus haut c'est surtout parce que je pense que ça peut les aider à se rapprocher de nouveau à retrouver une complicité que je veux qu'il parle de moi et des idées poly etc
<3
J'ai aussi envie que mes chéris fassent passer leurs envies avant "notre couple" et ainsi savoir, étre sure que chaque instants passés ensemble sont pures envies de partages, d'échanges.
Avec un peu de chance, nos envies se rejoignent, (généralement c'est un peu communicatif les envies je pense aussi)

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

marsou

le vendredi 03 octobre 2014 à 14h58

Je ne saisi vraiment pas certain point.
Vous vivez et habitez tous pratiquement avec quelqu'un.
A quel moment et comment vous priorisez votre couple que je qualifierai de "principal"?
J'en discute avec ma cherie et elle ne m'y apporte aucune réponse pouvant me certifier, que notre vie de couple sera prioritaire.
J'ai du mal à concevoir qu'elle me dise par exemple qu'elle préfère aller au cinéma avec son poly plutôt qu'avec moi par exemple.
Pour moi elle fait passer sa relation poly avant la notre.
Si elle veut se faire un cinéma sans moi, elle peut faire avec ses amis. Elle est dans son droit.

L'un d entre vous m'a posez certaine question que je vais essayer de répondre.
Pourquoi je suis jaloux avec elle je le sais, bien avant qu'elle me parle de couple libre nous étions libertin, et le principe de faire de l'echangisme dans des chambres séparé était impossible pour elle comme pour moi.
Et nous avions donc posé des règles dans nos rapport libertin. Comme un truc tout faible, pas de câlins affectueux avec nos partenaire respectif après les rapports. Plusieurs fois elle l'a fait. Me justifiant après, que pour elle ça n avait rien avoir dans le côté affectif, mais purement sexuel, et quand je lui disait que pour moi je le voyais pas comme tel et que ça me dérangeait, elle ne respectait quand même pas les fois d'après de le refaire.
Elle ne respectait pas les règles que nous nous étions fixé, alors j'ai du mal à croire que dans le poly si je lui demande de respectez certaine chose, elle fasse pareil, qu elle ne respecte pas et du coup me mente. Au final, elle mentira et c'est contraire aux principes fondamentale du monde du poly non?
On devrait faire des concessions pour priorise son couple principal non? Et respectez son partenaire "principal" et écoutez ses demande?
J'ai tout un tas d'exemple comme ça.

Et comment accepter le faite que son partenaire préfère partir en week end avec son poly plutôt que son partenaire "principal" au final je me demande si la construction du couple est possible. Et pourquoi habitez en couple si on ne priorise pas son couple. De ce que je lis, et ce que ma chérie me dit, vous cherchez la liberté de pouvoir faire ce que vous voulez, mais dans ce cas là, pourquoi ne pas vivre seule et ne rendre compte à personne. C'est quand même très égoïste je trouve comme concept. On veut les avantage du couple (dépense moindre etc...) sans les inconvénients (liberté, aucun compte à rendre etc....)

Alors je ne pense pas être mono, vu que je suis d'accord pour que ma chérie aille voir ailleurs sur le plan sexuel.
Mais partager un moment intime, comme un cinéma ou autre j'ai du mal à imaginer ça et à expliquer ce que cela représente pour moi.

#
Profil

Strega

le vendredi 03 octobre 2014 à 15h59

Attention Marsou : il n'y a pas une seule manière d'être poly.
De très nombreux polys choisissent au contraire de hiérarchiser leurs relations en donnant la priorité à celle qui est la plus ancienne ou qui comporte le plus d'engagements.

Ce que ta femme et toi avez à construire c'est votre manière d'être poly. Et pour cela, il faut que vous soyez à l'écoute de vos besoins respectifs. Et effectivement si vous définissez des règles, il serait bon de les respecter pour que la confiance puisse s'installer durablement. Mais ces règles ne sont pas pour autant immuables et si elles sont transgressées (après tout nul n'est parfait), c'est peut-être qu'elles ne conviennent pas ou plus et qu'il faut rouvrir le dialogue.

De ce que tu décris de ta situation, ta femme semble ne pas accorder suffisamment d'importance à tes besoins/insécurités, préférant vivre sa liberté pleinement, sans exercer de responsabilité quant à votre relation/tes sentiments. Et toi, tu sembles en déficit de confiance et de sécurité. L'un entraînant peut-être l'autre et vice-versa.
J'ignore si vous connaissez la communication non violente (CNV) mais c'est un bon outil pour faire le tri et déterminer ses besoins et faire les demandes adéquates (en acceptant aussi que son besoin puisse être comblé autrement que par la satisfaction de sa demande). Il y a des fils sur ce forum qui évoquent la CNV et des ressources si je me souviens bien.
Peut-être aussi que ta femme est en pleine NRE (new relationship energy), cette phase un peu euphorique des premiers temps d'une nouvelle relation qui peut conduire à négliger ses autres relations. La bonne nouvelle c'est que ça passe (et que si elle met des mots dessus ce sera aussi plus facile pour elle de ne pas se faire "piéger").

Bon courage, je ne peux que t'encourager à continuer à prendre de la distance avec ce que tu vis (par la lecture de ce forum par exemple) et à continuer à dialoguer avec ta femme sur vos besoins, désirs et responsabilités respectives.

#
Profil

Juliejonquille

le vendredi 03 octobre 2014 à 16h01

Marsou
Et comment accepter le faite que son partenaire préfère partir en week end avec son poly plutôt que son partenaire "principal" au final je me demande si la construction du couple est possible. Et pourquoi habitez en couple si on ne priorise pas son couple. De ce que je lis, et ce que ma chérie me dit, vous cherchez la liberté de pouvoir faire ce que vous voulez, mais dans ce cas là, pourquoi ne pas vivre seule et ne rendre compte à personne. C'est quand même très égoïste je trouve comme concept. On veut les avantage du couple (dépense moindre etc...) sans les inconvénients (liberté, aucun compte à rendre etc....)

Il y a des couples qui priorisent : partenaire primaire, partenaire(s) secondaire(s)
C'est à chacun de créer son modèle, son contrat, tout ne va pas à tout le monde. C'est du cas par cas, du sur-mesure, à vous de négocier. Pour les week-ends aussi, on peut adorer passer son week-end avec son compagnon et apprécier une escapade de temps en temps, c'est à chacun d'établir ses limites.

Personnellement, je reste en couple car j'AIME mon conjoint et que c'est réciproque, qu'on a un enfant et des projets. Désolée, la famille recomposée ne me fait pas rêver, je n'ai pas envie d'habiter avec un autre pour l'instant. Ce n'est pas une question d'argent... Et je n'ai pas encore d'amoureux poly...

Qu'y a-t-il de si intime à aller au cinéma avec quelqu'un ? Pourquoi cela te fait-il peur ?

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

bodhicitta

le vendredi 03 octobre 2014 à 18h02

Marsou
Vous vivez et habitez tous pratiquement avec quelqu'un.
A quel moment et comment vous priorisez votre couple que je qualifierai de "principal" ?

à vu de nez je pense plutôt qu'on est + à vivre seul... :-/
En tous cas c'est mon cas, mais je suis là, mes déplacements étant compliqués (des animaux et "perdu à la campagne" et voiture sans permis) au minimum si je peux pas venir ma porte est tjs ouverte pour n'importe quelle raison si un chéri veut me voir ou a besoin de ma maison.

marsou
C'est quand même très égoïste je trouve comme concept. On veut les avantage du couple (dépense moindre etc...) sans les inconvénients (liberté, aucun compte à rendre etc....)

Pour les dépenses je compte sur personne, pourtant je suis là pour tous mes chéris, si il on besoin, coté finance non c'est juste pas possible, mais j'ai des murs (en ville aussi) un toit, et quand il y a à manger pour 1 il y en a pour 2; 3 etc
Je rends des comptes aussi, suivant les engagement pris, limites de mon chéris (limites bien exprimées) . C'est répondre aux questions que l'autre se pose en d'autres termes.

marsou
A quel moment et comment vous priorisez votre couple que je qualifierai de "principal" ?

Perso je ne suis pas pour les hiérarchies des relations, je les vies selon ce que la vie me propose et les besoins de mes chéris pour prioriser si besoin tel ou tel relation.
Comment je les priorise? par les pensées, intentions, et mon attention.
Je suis pas pour mais par exemple, mon chéri avec femme enfants il est évident qu'cette relation est la priorité, et je ne voudrai pas qu'il en soit autrement.

marsou
accord pour que ma chérie aille voir ailleurs sur le plan sexuel.
Mais partager un moment intime, comme un cinéma ou autre

C'est vrai que là je sens un déséquilibre... T'es là que pour partager les factures? c'est pas parce que elle vie des bons moments avec ses chéris que vous ne pouvez pas en vivre touts les 2 ça me semble important d'ailleur, ce qui cimente les relations.
Pourquoi ne pas vous planifier un moment agréable pour vous?

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

marsou

le vendredi 03 octobre 2014 à 19h39

bodhicitta

C'est vrai que là je sens un déséquilibre... T'es là que pour partager les factures ? c'est pas parce que elle vie des bons moments avec ses chéris que vous ne pouvez pas en vivre touts les 2 ça me semble important d'ailleur, ce qui cimente les relations.

Pourquoi ne pas vous planifier un moment agréable pour vous ?


Message modifié par son auteur il y a une heure.

Lol, il ne faut pas prendre tout au pied de la lettre tout ce que je dis.
Mon exemple du partage des factures était sincèrement provocateur :)
Mais c'était un exemple comme ça.

Justement c'est la question qui le chagrine, comment elle va gérer ça de pouvoir prendre du temps pour nous.
Dans la situation actuel, et mon passé, je suis pris tous les lundi et mercredi, ou je passe la soirée avec mes enfants.
Le mardi et le jeudi elle à ses activités bien à elle qui sont super importante et que je comprends.

Donc au final, nous ne pouvons passer de soirée en semaine jamais. Donc elle ira voir ses poly les jours ou je suis avec mes enfants ce qui me semblerait déjà logique.
nous reste du coup le vendredi soir, quand j'ai pas mes enfants, et les week end. J'imagine qu'elle voudra également passer des week end complet avec ses poly. Du coup elle choisira également de préférence les week end ou je suis avec mes loulous.

Au final sur deux semaines complètes, si je compte le nombre de jours ou nous sommes ensemble. Bah à tout casser 3 jours complets. Et à ça je n'ajoute pas si moi j'ai des poly... Bef, ou est dans ce schéma la, notre couple et le temps passé ensemble? Je respecte ses libertés et tout j'accepte tout. Mais elle devra un moment donné devoir faire des concessions pour pouvoir fonder notre famille comme elle le veut (c'est elle qui me dit vouloir fonder une famille ensemble et construire notre couple et nos projets de vie commune).

Strega
Attention Marsou : il n'y a pas une seule manière d'être poly.

De très nombreux polys choisissent au contraire de hiérarchiser leurs relations en donnant la priorité à celle qui est la plus ancienne ou qui comporte le plus d'engagements.

Ce que ta femme et toi avez à construire c'est votre manière d'être poly. Et pour cela, il faut que vous soyez à l'écoute de vos besoins respectifs. Et effectivement si vous définissez des règles, il serait bon de les respecter pour que la confiance puisse s'installer durablement. Mais ces règles ne sont pas pour autant immuables et si elles sont transgressées (après tout nul n'est parfait), c'est peut-être qu'elles ne conviennent pas ou plus et qu'il faut rouvrir le dialogue.

De ce que tu décris de ta situation, ta femme semble ne pas accorder suffisamment d'importance à tes besoins/insécurités, préférant vivre sa liberté pleinement, sans exercer de responsabilité quant à votre relation/tes sentiments. Et toi, tu sembles en déficit de confiance et de sécurité. L'un entraînant peut-être l'autre et vice-versa.

J'ignore si vous connaissez la communication non violente (CNV) mais c'est un bon outil pour faire le tri et déterminer ses besoins et faire les demandes adéquates (en acceptant aussi que son besoin puisse être comblé autrement que par la satisfaction de sa demande). Il y a des fils sur ce forum qui évoquent la CNV et des ressources si je me souviens bien.

Peut-être aussi que ta femme est en pleine NRE (new relationship energy), cette phase un peu euphorique des premiers temps d'une nouvelle relation qui peut conduire à négliger ses autres relations. La bonne nouvelle c'est que ça passe (et que si elle met des mots dessus ce sera aussi plus facile pour elle de ne pas se faire "piéger").

Bon courage, je ne peux que t'encourager à continuer à prendre de la distance avec ce que tu vis (par la lecture de ce forum par exemple) et à continuer à dialoguer avec ta femme sur vos besoins, désirs et responsabilités respectives.

Ce que tu dit m'intéresse beaucoup, car même si je suis loin d'être intelligent, je réfléchit énormément et longtemps (au point que depuis 6 jours je ne dors que 2h par nuit)
Bef en gros je vais essayer de t'expliquer la situation. et j'aimerai avoir vos avis

il faut commencer par un évènement que j'ai du mal à oublier. Comme je l'ai dit nous étions libertins, nous avions croisé un couple chez qui elle avait oublié son bracelet, nous nous sommes séparé, et durant notre période de séparations, elle à recontacter l'homme du couple, pour récupérer son bracelet. Et du coup ils se sont revus et ont été au restaurant tous les deux.
Quand nous nous somme remis ensemble, j'ai constaté le retour de son bracelet. Et elle m'a dit qu'effectivement ils s'étaient revus, dîner au restaurant, mais que rien ne s'était passé. Je connais ma chérie par coeur, je sais comment elle est. Et j'y ai pas crus le moins du monde.
Elle ma certifié le blanc dans les yeux que si elle me disait la vérité. J'ai appris quelque mois plus tard, qu'en faite elle avait effectivement couché avec lui, et plusieurs fois même.
Je me suis sentie trahi par ce mensonge. Pas par l'acte vu que nous n'étions plus ensemble.
Bref, ces derniers temps je sens un changement avec un virage a 180 degrés dans son comportement, et je lui fait remarqué. Elle me dit que non, je me fait des films etc. Je doute, et m'interroge. Je ne sens plus du tout la moindre complicité en nous même durant nos rapports.
Et samedi dernier suite à une énième discussion elle me dit qu'elle ne conçoit notre couple que dans le polyamour. Je lui ai demandé des explication. Et elle m'as annoncé qu'elle avait fait connaissance avec deux personnes (quand je ne sais pas elle ne me donne pas de date précise quand je lui demande), et que l'un d'entre eux était polyamoureux et lui avait expliquer le concept. Je lui ai demandé d'aller plus loin dans son explication, et elle m'annonce que les deux sont intéréssant. Et la j'ai craquer j'ai tout envoyé chier. les reproches ont comencé bref je passe les détails.
on a continuer a discuté, et la elle m’avoue les avoir déjà rencontré tous les deux mais que rien ne s'était passé.
Et je suis persuader qu'elle me ment. par notre expérience passé avec son "amant" lors de notre séparation, je sais qu'elle ment. mais ne veux pas le reconnaître.
c'est pourquoi ton explication de NRE me conforte dans mon analyse. Mais elle ne veut pas le reconnaitre, je ne sais pas pourquoi, alors que je préférerai 100 milles fois le savoir ça m'aiderait à comprendre beaucoup plus les choses. Et effectivement peut être plus facilement à accepter la chose.

Bref merci à vous tous en tout cas.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Kaya

le samedi 04 octobre 2014 à 02h01

Bonsoir Marsou,

Etant celle qui a amené la question du polyamour dans mon couple, je te réponds tranquillement, car n'y etant pas pour le moment confrontée concretement.
Je dis comme beaucoup ici, (comme si c'etait tout doux tout simple), j'aime mon chéri de tout mon coeur, avec qui je vis depuis 13 ans et avec lequel j'ai 2 enfants, ma vie avec lui, mon avenir est pour moi la plus belle chose ET je sais que j'accepte de ressentir pour d'autres, c'est en moi, c'est naturel et beau et different et que je ne sais pas pourquoi, je ressens ça, et surtout, je ne comprends pas pourquoi je devrais m'empecher de ressentir ça.
Ca n'a rien a voir avec le fait que j'aime mon amour, et que personne ne sera JAMAIS lui, comme d'autre pour lui ne seront jamais moi.
C'est finalement impossible de l'expliquer...il faut le ressentir. Et quand bien meme...c'est d'un compliqué, tant que beaucoup se resignent et se replient derriere la norme.
Finalement, je prends tout ça comme une belle occasion de se connaitre soit même de prendre confiance en soit et d'etre fort pour celui/celle/ceux qu'on aime profondement.
La suite de l'histoire...on verra!
Ecoute l'amour qu'elle te donne, celui que toi tu es pret à lui offrir...écoute ce qui te rends heureux, en vrai.

#
Profil

Lagentda

le lundi 06 octobre 2014 à 01h06

Merci pour ce témoignage, Marsou, en tout cas, qui rappelle combien le choix ou l'acceptation du polyamour peut être délicat.
Polyamour ou pas polyamour, ce qui compte pour l'instant, c'est effectivement de faire le point sur ta relation de couple comme tu le fais, et comme vous le faites avec ta copine. Tant que vous n'aurez pas trouver des régles de vie qui vous conviennent à tous les deux, effectivement, ton couple sera sur une pente instable, prêt à rompre à tout moment.
Cela dit, il y a un point positif : comme tu l'as dit plus haut, "tu réfléchis" (et j'espère que ton compagne aussi et avec toi).
Ce qui m'a frappé dans ton récit de certains des mauvais moments de ton couple, c'est un peu l'opposition qu'il semble y avoir entre vos deux caractères, notamment lorsque tu poses des questions, et que ta compagne y répond de façon trop évasive, ce qui altère la confiance mutuelle. Il faudrait que vous répondiez ensemble à ces questions :
-es-tu trop inquisiteur ? Pourquoi ?
-est-elle trop fuyante ? Pourquoi ? (peur de te faire souffrir, envie de te préserver, solution de facilité du mensonge ?)
Pour sortir du cercle vicieux que peuvent constituer les demi-mensonges et le manque de confiance, il faut restaurer un dialogue (incluant des questions/réponses, mais pas seulement) sain.

Je n'ai pas la prétention d'avoir autant d'expérience du polyamour que d'autres intervenants (à vrai dire, je suis plutôt dans l'interrogation polyamoureuse que dans l'expérience de vie polyamoureuse). Mais, en tout cas, c'est intéressant que tu exprimes certains de tes blocages vis-à-vis du polyamour.
Tout d'abord, tu évoquais dans un message auparavant la frustration que tu aurais de finalement ne voir ta compagne que trois jours par semaine. Ca ne te semble pas faire une vie de couple convenable (moins en tout cas que les cinq jours que tu pouvais avoir avant le polyamour). Néanmoins, je pense qu'il faut juger de la réalité du couple dans le polyamour sur le temps long...D'une certaine manière, pour parler en chiffres et donc de façon schématique, vaut-t-il mieux qu'un couple se voie six jours par semaine, et rompe au bout de six mois, car apparaît une contrariété de type tierce personne, ou qu'un couple se voie trois jours par semaine, mais tienne deux ans et plus, car l'apparition d'une tierce personne est gérée en intelligence ? Chacun a ses réponses et chacun a sa vision du couple amoureux, plus ou moins fusionnelle.
Ensuite, tu dis que, dans ton esprit, tu acceptes que ta femme ait un rapport sexuel avec un autre homme, tu acceptes qu'elle aille au cinéma avec un ou des amis du moment que ce n'est qu'amical, mais pas qu'elle aille au cinéma avec un amant. Tu es loin d'être le seul à avoir cette vision compartimentée des relations. Je le comprends comme le fait que tu veux être le seul à bénéficier du "tout" (sexe+sentiments+partenariat amical) de ta compagne. Si un autre en bénéficie aussi, il te semble qu'il y a quelqu'un de trop. Et, ta jalousie traduit alors une peur de l'abandon. Ce n'est pas une question facile, et vous ne pourrez vous engager dans le polyamour ou la polyacceptation, que quand vous (toi, elle et tous les deux) traité cette peur de l'abandon, en trouvant des règles (qui peuvent être adaptables en suite) rassurantes.

Pour conclure, je dirais que, de toute façon, il ne faut pas être béni oui-oui sur le polyamour. Il ne faut pas oublier que ce n'est pas parce qu'on est poyamoureux qu'on est forcément préservé de la jalousie, de la peur de l'abandon, et des moments de solitude...Aucun choix n'est facile, mais le dialogue permet de poser plus de cartes sur la table, et de donner des atouts à son couple...

#
Profil

MagentadeMars

le lundi 06 octobre 2014 à 11h17

marsou
"je veux qu'on soit poly, et si tu n'es pas d'accord tu es libre de partir"

C'est bien de discuter, c'est bon de trouver un accord. Mais des fois, on arrive à un constat : ce qui se passe actuellement me fait mal.

Alors, quoi que disent les adeptes de manipulation émotionnelle, sa première responsabilité est à soi. Même Air France le dit : "mettez d'abord votre masque d'oxygène, avant d'aider vos proches" (car si tu crèves par terre, tu ne serras pas trop utile aux autres).

Il est donc envisageable qu'on arrive à un point où il faut choisir :
-tu restes, mais tu me permets la liberté dont j'ai besoin ; ou
-tu pars.

Je pourrais ajouter que c'est assez pervers d'avoir à demander la liberté d'une personne supposée à nous aimer, mais soit. Avec une certaine distance, cela semble aussi évident que "tu arrêtes de me frapper, ou j’appelle la police"... personne n'y dit "mais où est la discussion, ça fait des années que je te tape dessus, et tu veux que cela s’arrête comme ça alors que j'ai envie que cela continue..."
C'est violent comme métaphore, mais des fois l'habitude nous empêche des voir au quel point nos pratiques sont violents.

#
Profil

marsou

le lundi 06 octobre 2014 à 15h07

MagentadeMars
C'est bien de discuter, c'est bon de trouver un accord. Mais des fois, on arrive à un constat : ce qui se passe actuellement me fait mal.

Alors, quoi que disent les adeptes de manipulation émotionnelle, sa première responsabilité est à soi. Même Air France le dit : "mettez d'abord votre masque d'oxygène, avant d'aider vos proches" (car si tu crèves par terre, tu ne serras pas trop utile aux autres).

Il est donc envisageable qu'on arrive à un point où il faut choisir :

-tu restes, mais tu me permets la liberté dont j'ai besoin ; ou

-tu pars.

Je pourrais ajouter que c'est assez pervers d'avoir à demander la liberté d'une personne supposée à nous aimer, mais soit. Avec une certaine distance, cela semble aussi évident que "tu arrêtes de me frapper, ou j’appelle la police"... personne n'y dit "mais où est la discussion, ça fait des années que je te tape dessus, et tu veux que cela s’arrête comme ça alors que j'ai envie que cela continue..."

C'est violent comme métaphore, mais des fois l'habitude nous empêche des voir au quel point nos pratiques sont violents.

Je suis d'accord sur un point.
Si dans le couple l'une de deux personnes ne se sent pas bien, elle doit agir. Mais de là à imposer un style de vie ou un mode de vie non.
Si la personne ne sent pas bien, elle a le droit aussi de reconnaître qu elle ne va pas bien dans cette situation et que par conséquent elle doit s'en aller elle même. Et pas dire "tu es pas d'accord casse toi"

C'est mon point de vue personnel et ça m'engage que moi, mais je n'imposerait jamais à la personne que j'aime quelque chose, et encore moins lui dire de se barrer. Si je l aime vraiment je lui dirai qu'on peut trouver un arrangement et faire des concession chacun. Hors la dans votre discourt c'est très brutale, et vous ne proposez aucun arrangement juste votre point de vue à vous sans écouter celui de l'autre. Je trouve ça quand même irrespectueux envers la personne que vous dite aimez.

#
Profil

bodhicitta

le lundi 06 octobre 2014 à 15h37

marsou
Si la personne ne sent pas bien, elle a le droit aussi de reconnaître qu elle ne va pas bien dans cette situation et que par conséquent elle doit s'en aller elle même. Et "tu es pas d'accord casse toi"

Pour toi c'est pas la méme chose de dire "je me casse!" et " casses toi"?

marsou
Hors la dans votre discourt c'est très brutale, et vous ne proposez aucun arrangement juste votre point de vue à vous sans écouter celui de l'autre.

Tu ferais mieux de relire!! :-( :-( et tu parles de qui là?

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

marsou

le lundi 06 octobre 2014 à 22h38

bodhicitta
Pour toi c'est pas la méme chose de dire "je me casse!" et " casses toi" ?


marsou

Hors la dans votre discourt c'est très brutale, et vous ne proposez aucun arrangement juste votre point de vue à vous sans écouter celui de l'autre.



Tu ferais mieux de relire! ! :-( :-( et tu parles de qui là ?


Message modifié par son auteur il y a 5 heures.

Non pour moi c'est pas la même chose du tout. Mais c'est une question de point de vue.

J'ai beau relire, je ne vois pas ce que tu ne comprends pas. En amour il faut faire des concessions pour moi des deux côtés d'un couple. Hors j'ai plus souvent l'impression que la, c'est uniquement celui qui ne veut pas qui doit accepter la chose. Pour moi, et la je parle dans ma situation personnel et pour ceux qui vive la même chose que moi, si vous aimez vraiment votre conjoint, pourquoi c'est obligatoirement à lui de se "plier" à votre mode de vie? Pourquoi lui devrait faire l effort par amour pour vous, et pourquoi vous (et en l occurrence ma chérie) ne devriez vous pas accepter le faite qu'il ne veut pas et vous contenter de lui? Pourquoi c'est celui qui doit souffrir le plus qui doit accepter.
Attention j'y met un bémol, je ne dis pas que le fait de ne pas pouvoir vivre comme bon vous semble ne va pas vous faire souffrir.


MagentadeMars

Je pourrais ajouter que c'est assez pervers d'avoir à demander la liberté d'une personne supposée à nous aimer, mais soit. Avec une certaine distance, cela semble aussi évident que "tu arrêtes de me frapper, ou j’appelle la police"... personne n'y dit "mais où est la discussion, ça fait des années que je te tape dessus, et tu veux que cela s’arrête comme ça alors que j'ai envie que cela continue..."

C'est violent comme métaphore, mais des fois l'habitude nous empêche des voir au quel point nos pratiques sont violents.

Quant à cette métaphore, dans ce cas là, la personne que vous quittez par envie de vivre votre polyamour au détriment de votre couple, alors dans ce cas là si il vous dit qu il va se suicider, vous ne faite donc rien pour l en empêcher, puisque c'est son corps et qu'il n'appartient qu'à elle? C'est tout à fait le même genre de métaphore qui ne vaut pas la comparaison je trouve. C'est vraiment absurde de comparer le polyamour et les femmes ou hommes battus. C'est déplacé

#
Profil

MagentadeMars

le lundi 06 octobre 2014 à 23h46

Un couple n'est pas une personne, c'est une entité abstraite. Il n'y a pas de sens de parler de détriment du couple : c'est les personnes comprenant le couple qui comptent.

D'ailleurs, la situation n'est pas symétrique : une de ces personnes demande de la liberté, l'autre une restriction de cette liberté. On dit que la liberté est un droit inaliénable, ce qui veut dire qu'il n'est pas susceptible à contraint de contrat. Alors l'existence d'un couple, même si on la voit comme une forme d'accord ou de contrat, ne prévaut pas sur le droit universel de liberté.

Puis je ne comparais pas "le polyamour est les femmes ou hommes battus". Je comparais le refus de liberté à l'action de battre. Un autre métaphore, alors : un jour une personne se rend compte qu'elle est dans une situation d'esclavage. Elle va annoncer à son propriétaire qu'elle ne trouve plus tolérable cet état, mais en revanche le boulot qu'elle y fait n'est pas si désagréable. Elle est alors ouverte à la possibilité de continuer, mais dans une situation d'employée. Par contre, si cela n'est pas acceptable, bien sûr qu'elle part, il n'y a pas question qu'elle reste esclave.

Et son propriétaire se plaint que son esclave veut vivre en liberté au détriment de leur relation de maître et esclave établie depuis longue date... car bordel, là où on vit, ces normal...

#
Profil

Juliejonquille

le mardi 07 octobre 2014 à 00h11

J'ai trouvé ce sujet : /discussion/-JL-/Polyamoureuse-en-devenir-monogame...
C'est parfois plus facile en lisant le cas posé par une autre personne, on a plus de distance. Peut-être que des éléments résonneront avec ton histoire.

Je trouve que tu cherches trop un coupable alors que c'est le problème qu'il faudrait regarder en face :

Par exemple, prenons un couple qui vit à Clermont-Ferrand. La femme du couple ne supporte plus le climat et veut aller vivre à Marseille ou dans le Sud. Son mari l'accuse d'être égoïste et de lui imposer de déménager, la femme peut lui reprocher aussi d'être égoïste et de ne pas prendre en considération le risque qu'elle fasse une dépression.
Qui a tord, qui a raison ? (personne à mon avis) Y a-t-il une solution ?
Est-ce que c'est la faute de Marseille ou de Clermont-Ferrand ?

Je te sens très en colère depuis le premier message, nous ne sommes pour rien dans le comportement de ta compagne. On est poly, comme on peut être homosexuel, intellectuel, libertin, extraverti/introverti, bibliophile... On ne l'a pas choisi, on ne s'est pas réveillé un matin en se disant "je vais être poly pour emmerder le monde".

- L'aimes-tu encore ?
- As-tu encore du respect et confiance en elle ?
- Quelles joies t'apporte votre relation ?

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion