Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin de conseils / SVP

Monogamie
#

Lifeguard (invité)

le jeudi 10 juillet 2014 à 10h30

Bonjour à vous,

Je ne suis pas adepte du polyamour mais une problématique se pose à moi. Ma copine (9 mois de relation moi 31 ans, elle 25 ans) ressent l'envie de coucher avec un autre homme, le besoin meme pour trouver ses réponses.

Elle ne vise pas un homme en particulier, elle veut juste faire l'amour avec un autre homme que moi sans sentiments, juste pour l'acte. Elle me dit que cela lui apportera des réponses (est-ce qu'elle veut construire quelque chose avec moi? s'amuser et vivre ses expériences etc...).

De mon coté, elle m'autoriserait à le faire également mais je n'en ai pas la moindre envie. Nous nous aimons mais à l'intérieur de moi c'est une véritable tempête. Je suis plutot possessif et je ne pensais pas que cette problématique se poserait. Je me sens trompé, j'imagine l'acte etc...

Est-ce que quelqu'un a deja vecu cela? ou auriez-vous des conseils?

Merci à vous

R

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 10 juillet 2014 à 14h27

Salut ! C'est vrai que, comme le suggère la rubrique "monogamie" que tu as choisi pour poster, cette situation est à la frontière du polyamour.
Pour l'instant, il s'agit pas vraiment de ça.

A priori, ce qui est effrayant pour toi, c'est que cette expérience est présentée comme un questionnement de votre relation. Et, par ailleurs, sur le domaine de la sexualité, c'est rarement sécurisant : la question, à la fois stupide et inévitable dans cette situation, c'est "mais qu'est-ce que je fais mal au lit pour qu'elle aille ailleurs? ".

Que sais-tu de cette remise en cause, affective et ou sexuelle, en dehors de son projet de "découcher" ? Qu'est-ce qui, dans sa propre histoire et/ou dans votre relation, peut la faire douter ?
Je pense que c'est important que tu puisse connaître ce qui se passe dans ses sentiments envers toi, dans ses sentiments en général.
Si ce projet a été décrit sans passer par cette explication, c'est un peu brutal, on te met devant le fait accompli.

D'un autre côté, c'est plutôt sain de sa part, à mon avis, de se confronter à l'expérience plutôt que de se poser des questions dans le vide et de mal vivre sans oser faire d'essais. Elle se donne des chances de mieux se connaître, et d'être sûre de ce qu'elle fait avec toi. Je pense que dans ce que tu éprouves pour elle, tu apprécies son pragmatisme, son honnêteté ? Pour contrebalancer la jalousie et approfondir le dialogue nécessaire, c'est cette confiance en ses qualités vous pouvez valoriser.

Tu te sens trompé... pas parce qu'elle ment ni parce qu'elle agit, mais :
- comme je te disais, sans doute parce que tu ne connais pas les ressorts de cette décision. Elle peut effectivement t'éclairer un peu plus dessus... Mais, par ailleurs, en 9 mois, il me parait aussi plausible que vous ayez pu passer à côté de certaines choses, que tu n'aies pas distingué l'importance de certains aspects de son caractère ou de son passé. Il y a des couples qui atterrissent sur des choses pourtant essentielles après plusieurs années d'union et un mariage. Dans un sens, ce qui t'arrive est une mauvaise surprise, mais tu peux au moins comprendre que c'est pas contre toi, les gens ne sont pas d'un seul coup transparents ! (voir jamais, mais c'est autre chose), et là, dans une situation critique, tu as l'occasion de mieux la connaître. En 9 mois, tu as des craintes de "couple installé". C'est compréhensible que la question de l'engagement se pose, ça arrive à beaucoup de couples à ce moment-là, et ça n'est pas parce que l'un ne serait pas à la hauteur, l'autre fautif de quelque chose... Tu es peut-être un peu trop partie-prenante d'un escalator relationnel (la relation amoureuse ne peut qu'aller vers des étapes de plus d'engagement, sinon on a l'impression d'échouer).
- parce que ce qu'elle projette ne correspond pas à la perspective que tu as quand tu aimes quelqu'un. Tu es peut-être supris/trahi par rapport à tes propres attentes. Peut-être as-tu un fond très romantique... Peut-être aussi que tu te donnes mentalement le rôle d'un protecteur (le "lifeguard", "moi j'ai pas envie de vivre autre chose", votre différence d'âge, et la maturité dont tu fais preuve en posant des questions écrites et articulées - sans rire, beaucoup de gens en sont incapables), et que tu es étonné que votre histoire puisse se construire avec des initiatives où c'est elle qui se sent prête aux épreuves. Imagine quand même que si tu as la force de lui donner cette liberté sans céder à ta propre angoisse, tu seras effectivement un pilier solide pour elle, qui fera qu'elle vivra ses expériences parce qu'elle peut compter sur toi.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

lifeguard (invité)

le jeudi 10 juillet 2014 à 14h59

merci SiestaCorta, je crois que tu as tout saisi, et je suis assez stupéfait :-)

J'ai un mélange de jalousie, de sentiment de tromperie mais je reconnais que ce qu'elle a fait est compliqué, difficile et que c'est une preuve d'amour. La relation basée sur l'honneteté, la confiance et la transparence me convient parfaitement.

Je manque de confiance en moi et "être trompé " constitue une vrai phobie chez moi '(j'en rêve etc...) est-ce que je dois me confronter à mes démons?

Je suis idéaliste, romantique dans mon idéal mais je conçois ses envies. Ce qui l'intéresse pour le moment c'est de connaître de la folie, de la nouveauté et ce qu'elle veut savoir c'est : est-ce que j'ai assez profité?

Sexuellement, nous nous entendons plus que bien, c'est top, elle me le dit elle même ça n'a rien à voir avec ça, mais comme tu le dis si bien, mes questions sont :
- Qu'est ce que j'ai fait pour qu'elle veuille aller voir ailleurs
- Est-ce que je suis capable d'accepter ça
- Si elle le fait, cela veut dire qu'elle n'a pas pensé à moi, au mal que ca va me faire
- J'ai peur de la rejeter, de penser, d'imaginer ce qu'elle fait ou aurait pu faire.
- Si ça lui plait, que deviendra notre relation
- l'autre sera-t-il plus beau, meilleur que moi, lui donnera plus de plaisir?

Son corps lui appartient, elle n'est pas prisonnière et je ne suis pas là pour la juger ou l'empêcher de mieux se connaître.

Elle m'a dit que je pouvais faire de même si ça pouvait m'aider mais je n'en ai aucune envie.

Peut-être que je veux la protéger car elle est plus jeune mais pourtant très mature. Je pense malgré tout que par mes expériences je connais beaucoup mieux ce que je veux je pense et je sais où je veux aller (envie de construire ma famille etc.)

Comme nous sommes a distance (250 km) c'est encore plus compliqué à gérer car l'autre sera à proximité et elle pourra le voir quand elle le souhaite et quel sera l'impact sur moi sur mes peurs, sur ma confiance en moi, sur ma souffrance?

En tout cas merci enormement ton message m'a appaisé.

Au niveau du polyamour, elle le rejette pour le moment, elle ne veut pas de sentiments avec l'autre personne mais je pense qu'au fond d'elle même elle se pose la question malgré tout pour en avoir discuté.

#
Profil

Juliejonquille

le vendredi 11 juillet 2014 à 14h24

Bonjour,

Je trouve ton témoignage très touchant. Je suis un peu dans la situation de ton amie. C'est surtout elle qui devrait te rassurer, est-ce que tu lui formules tes angoisses ? C'est parfois difficile quand on est l'homme et le plus âgé de demander à l'autre de la réassurance.

J'ai trouvé beaucoup de réponses dans ce blog : lesfessesdelacremiere.wordpress.com/2014/05/13/cou...
Ce blog est une vraie bouée de sauvetage pour ceux qui font leurs premiers pas ou hésitent. Il y a beaucoup d'articles sur la jalousie, le couple libre. L'auteur a été dans la même situation que toi.

Sinon, tu peux aussi t'appuyer sur des livres comme "Vertus du Polyamour", "Guide des amours plurielles" de Simpère, La Salope éthique...

Je suis aussi au tout début de mon parcours et avec du dialogue, je nous sens plus proches qu'avant.

#
Profil

bodhicitta

le vendredi 11 juillet 2014 à 16h45

lifeguard
Elle me dit que cela lui apportera des réponses (est-ce qu'elle veut construire quelque chose avec moi ? s'amuser et vivre ses expériences etc...).

je pense qu'elle veut construire quelque chose avec toi et s'amuser, vivre ses expériences. Sinon pourquoi aurait elle prit l peine de t'en parler?

lifeguard
"être trompé " constitue une vrai phobie chez moi '(j'en rêve etc...) est-ce que je dois me confronter à mes démons ?

Il ne sagit pas de tromperie dans ce qu'elle te propose...
le mensonge me fait horreur! c'est pourquoi je me sens mieux dans des relations amoureuses libres (ou "il n'y a plus de raisons de mentir")

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 11 juillet 2014 à 17h25

lifeguard
Je manque de confiance en moi et "être trompé " constitue une vrai phobie chez moi '(j'en rêve etc...) est-ce que je dois me confronter à mes démons ?

Je ne sais rien de ces démons, mais d'une manière générale, je dirais oui, même dans un autre cadre que ta situation présente. Pour faire du bien à la relation et à l'autre, il faut bien s'être occupé de soi ! Parce qu'à chaque incident, tu te retrouves avec des plaies sensibles et tu réagis avec, au lieu de réagir à la situation... et parfois on s'en rend même pas compte. On peut même se retrouver à se surprotéger contre certaines choses, et du coup créer dans notre façon de vivre les évènements qui vont nous aggresser ensuite.

Pour la peur d'être trompé, surtout si c'est présent en rêve, ça donne une bonne matière de travail sur soi.

lifeguard
Je suis idéaliste, romantique dans mon idéal mais je conçois ses envies. Ce qui l'intéresse pour le moment c'est de connaître de la folie, de la nouveauté et ce qu'elle veut savoir c'est : est-ce que j'ai assez profité ?


C'est une bonne question, quand même, non ? Surtout si toi tu lui as déjà parlé d'engagement assez fort, de construire une famille, elle essaie de voir si elle peut oui ou pas répondre à tes attentes.
C'est stressant, parce que derrière il y a "peut-on continuer ensemble ou pas" (enfin, du point de vue monogame... Bien que je ne sois pas prosélyte, je profite juste de l'occasion pour rappeler que l'exclusivité est peut-être pas la seule manière de se sentir en sécurité affectivement).
Mais c'est aussi un moment où vous pouvez avancer et approfondir votre relation. En parlant beaucoup de comment vous vous sentez, en ne vous jugeant pas...

Et je crois qu'au delà de cette question de "profiter", il faut que vous dialoguiez beaucoup. Toi en essayant de lui dire ce que tu crains dans cet essai, et elle en essayant de bien exprimer ses sentiments pour toi et ses autres attentes. Vraiment, il s'agit pas seulement de dire "oui ou non on va faire comme ça", mais de vous parler de ce que vous ressentez.

J'insiste un peu sur l'escalator relationnel que j'évoquais.
Tout le monde se fait une idée de ce qu'est une histoire d'amour qui avance. On se rencontre, on sort un peu ensemble, on va souvent l'un chez l'autre, on passe la majeure partie du temps ensemble, on habite ensemble, on se marie, on prend des crédits, on fait des enfants... Chaque fois, ce qui "prouve" que ça va bien, c'est qu'on passe à l'étape suivante, et essayer de rester à une étape ou de revenir un peu en arrière est vécu comme un échec. Comme tenter de rebrousser chemin ou de rester sur place quand on est sur un escalator... Alors que nos choix de vie sont sensés être moins déterminés que ça !
On peut s'engager et avoir confiance en l'autre sans repérer à ces étapes, on peut être bien dans la relation et pas craindre que ça aille pas dans la direction prévue.
Or, quand tu parles de construire une famille, ça signifie que pour toi ce type d'engagement sera important. C'est pas grave en soi, mais si tu prends pas de recul sur ce mécanisme, tu vas "forcer" pour aller dans ce sens, et t'inquiéter quand tu n'y es pas... Alors que peut-être qu'être bien avec ta partenaire, ça dépend pas de ça.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

MagentadeMars

le vendredi 11 juillet 2014 à 18h59

lifeguard

J'ai un mélange de jalousie, de sentiment de tromperie mais je reconnais que ce qu'elle a fait est compliqué, difficile et que c'est une preuve d'amour. La relation basée sur l'honneteté, la confiance et la transparence me convient parfaitement.

Je manque de confiance en moi et "être trompé " constitue une vrai phobie chez moi '(j'en rêve etc...) est-ce que je dois me confronter à mes démons ?

Qu'il s'agisse de démons ou non, c'est peut-être intéressant d'essayer de comprendre certaines de ces émotions : c'est un peu trop tentant de se dire "ah ! je la reconnais, c'est de la jalousie" (ou autre) et supposer que l'on en comprenne tout.

D'abord, comme elle t'en parle, ce ne serait pas une tromperie. Alors, est-il possible que ce n'est pas ses relations éventuelles qui te fassent peur, mais la réaction imaginée de vos autres amis ? Car c'est très, très important dans le mythe de la masculinité, de garder "sa" femme à soi. Qu'elle aille ailleurs, on est éduqué à ce voir comme signe de faiblesse, que tu ne sois pas "assez homme" à chasser toute pensée d'un autre de sa tête. Une folie...

Qu'est-ce qui se passe dans ces rêves, alors ? (c'est pour toi d'y réfléchir, non de les raconter ici :-) )
Elle te trompe, ou on voit qu'elle te trompe ?

Tu as parlé aussi de l'idée de la protéger. Là aussi c'est un mot à double tranchant... on peut protéger quelqu'une de souffrir, mais on protège aussi ses biens d'être volés, non ?

#
Profil

LuLutine

le samedi 12 juillet 2014 à 23h30

lifeguard
merci SiestaCorta, je crois que tu as tout saisi, et je suis assez stupéfait :-)

Héhé, Siesta est omniscient. En fait Siesta c'est Dieu. Mais comme il a décidé de passer incognito, MetaZet lui a piqué le pseudo.... ;)

Pour ce dont ta copine t'a parlé, je trouve que c'est assez proche du libertinage. Peut-être que d'en discuter avec des libertins t'aiderait aussi ?

Dans ce genre de cadre, si ce qu'elle veut c'est juste "des expériences", il est peut-être possible de vous mettre d'accord sur des limites qui te rassureraient.
Par exemple, qu'elle ne le fasse qu'en club libertin (si ça la tente) ? Uniquement avec toi (présent, pas forcément participant), ou au contraire absolument en ton absence ? Qu'elle ne revoie pas quelqu'un plus d'un certain nombre de fois, ou pas plus d'une fois par x (x = mois, semaine, quinzaine...à vous de voir) ?

Bref, si tu mets le doigt précisément sur un élément qui peut te rassurer, peut-être qu'elle sera d'accord avec une limite relative à cet élément ?

Il y a aussi les choses qu'elle peut faire vis-à-vis de toi pour te rassurer : te passer un coup de fil quand elle rentre chez elle après sa soirée ? Te dire régulièrement, à l'occasion, ce qu'elle apprécie chez toi ? Revenir toute joyeuse d'une rencontre avec un autre et te sauter au cou ? (Ben oui, elle ne peut qu'être d'autant plus joyeuse que tu lui permets de vivre cela sans essayer de la culpabiliser ou de la contrôler...!)

#

lifeguard (invité)

le jeudi 07 août 2014 à 09h31

Bonjour à vous tous,

De retour après un mois suite à cette discussion. Les choses n'ont pas vraiment avancé pour le moment. J'ai décidé de lui dire oui et de lui laisser vivre son envie (ou du moins la tester en situation réelle) car cela fait un mois, elle y pense moins mais y pense toujours. De son coté je pense qu'elle refoule cette envie par peur de tout briser, de l'image que cela va donner d'elle notamment pour mois etc... et moi de mon coté et bien ça m'empêche d'avancer dans mon couple, je suis en stand by car je me demande très souvent où elle en est.

De ce fait, hier j'ai accepté qu'elle teste avec 1 autre homme durant une durée déterminée (quelques semaines à 2 mois) tout en sachant que si je dis stop ce sera stop. Ma problématique est que je pense qu'elle va se diriger vers un collegue de travail marié qu'elle voit tous les jours (ce qui n'est pas mon cas car je suis à 250 km) et que l'on se voit que le week end.

De ce fait cette nouveauté va être beaucoup plus présente dans son esprit que moi qui ne suis là que le week end alors que la nouveauté sera devant elle tous les jours. Evidemment je me suis poser la question : y-a-t-il quelque chose de spécial entre eux? non mais cette personne lui plait mentalement pas spécialement physiquement, est marié, insatisfait sexuellement donc cela la rassure car ce dernier ayant 2 enfants il ne va pas tout larguer du jour au lendemain pour essayer de la convaincre de créer une histoire avec lui. De ce fait, le coté purement sexuel serait respecté selon elle.

De mon coté, ma problématique est que très souvent je projette les moments que l'on passe ensemble (sexuels) à ce qui va se passer avec l'autre et je peur de bloquer un coup que cela sera fait.

Et quand elle passera à l'acte, est-ce qu'elle aura au moins une pensée pour moi ou pas? qu'est ce que je serai à ce moment là? si cela dure dans le temps et qu'elle adore cela comment vais-je pouvoir accepter cela?

Je pense que cette expérience est vraiment dangereuse pour mon couple, sachant que comme je l'ai dit de mon coté je n'ai aucune envie. Est-ce que cela va altérer l'image que j'ai de moi, ma confiance en moi (me sentir pas au niveau sexuellement, inférieur à l'autre).

En tout cas, merci de votre aide, j'ai vraiment apprécié vos réponses et vos conseils votre recul et votre ouverture d'esprit sont vraiment très appréciables :-)

#

lifeguard (invité)

le jeudi 07 août 2014 à 09h34

désolé pour mes petites fautes du matin (pas réveillé) et je ne peux pas éditer mon message :-)

Je voulais juste préciser que je n'ai aucune envie de mon coté d'aller voir ailleurs de mon coté. Le but est d'apporte une réponse au sentiment qu'elle ressent (envie de s'éclater ou construire)

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 07 août 2014 à 11h27

lifegard
Est-ce que cela va altérer l'image que j'ai de moi, ma confiance en moi (me sentir pas au niveau sexuellement, inférieur à l'autre).

Je pense pas qu'elle va comparer, de toutes façons c'est impossible, chaque relations sont unique!

lifegard
Le but est d'apporte une réponse au sentiment qu'elle ressent (envie de s'éclater ou construire)

Pourquoi choisir entre s'éclater et construire?
L'un n’empêche pas l'autre...

#
Profil

Juliejonquille

le jeudi 07 août 2014 à 12h13

Lifegard
Et quand elle passera à l'acte, est-ce qu'elle aura au moins une pensée pour moi ou pas ? qu'est ce que je serai à ce moment là ? si cela dure dans le temps et qu'elle adore cela comment vais-je pouvoir accepter cela ?

Pourquoi faudrait-il qu'elle ait une pensée pour toi à ce moment ?
Si je passe la soirée avec ma mère, une amie ou mon amant, je ne pense pas constamment à mon mari, je vis l'instant présent.
Ca ne m'empêche pas de penser à mon mari, de vouloir le retrouver, de l'aimer.
C'est un peu comme si tu disais : "elle va aller à la piscine, pensera-t-elle à moi en plongeant dans l'eau ?" "Pensera-t-elle à moi en enlevant son maillot ?" Elle est une femme libre dans sa tête et son corps et elle revient à toi librement. C'est cela qui devrait te réjouir, elle essaie de trouver un compromis qui te convienne, elle a l'air de tenir à toi. <3

En mettant des conditions, quelque part, c'est comme un manque de confiance et aussi de respect de sa liberté. "juste du sexe", "en pensant à moi", "à durée déterminé" etc...

Essaie de lire des livres ou des articles sur la non-exclusivité comme celui-là : "Peur que tu rencontres quelqu'un de mieux"

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

MagentadeMars

le jeudi 07 août 2014 à 13h40

lifeguard
De ce fait, hier j'ai accepté qu'elle teste avec 1 autre homme durant une durée déterminée

Et si dans l’occurrence elle désire que ça dure plus ? Tu as le droit de lui imposer des limites ?

Je pense au monarque absolu dans le Petit Prince... qui avait bien compris que pour se faire obéir, il faut donner des ordres que l'on veuille suivre :-)

#

lifeguard (invité)

le jeudi 07 août 2014 à 14h31

Merci Julie, j'ai lu cet article ce matin justement :-)

Pourquoi ai je besoin de limites? parce que j'ai besoin d'être écouté et respecté, j'accepte qu'elle vive cette expérience par amour mais ne suis pas en phase pour le moment avec ce fonctionnement. Si cela devait perdurer et s'établir comme un fonctionnement souhaité, je pense simplement que je ne pourrais pas continuer meme si je l'aime.

Ces limites me protègent également, je pense à elle mais je pense aussi à moi, je vais très certainement souffrir meme si je ne connais pas ma réaction, comment vais-je réagir, comment va-t-elle réagir? Mon ouverture d'esprit et la tolérance sont présents mais je ne veux pas me renier et accepter des choses avec laquelle je ne suis pas d'accord.

Le but n'est pas non plus de me faire souffrir de me détruire... il est important que je m'écoute également

#

lifeguard (invité)

le jeudi 07 août 2014 à 14h34

et j'ai oublié de préciser que les limites ont été proposées par ma copine qui veut simplement savoir en couchant avec un autre homme durant un certain temps si elle a envie de profiter encore de la vie et vivre sa jeunesse ou de s'engager (car sa vision idéale du couple est mono-exclusive et elle ne souhaite absolument pas rentrer dans ce fonctionnement)

#
Profil

LuLutine

le vendredi 29 août 2014 à 02h10

lifeguard
et j'ai oublié de préciser que les limites ont été proposées par ma copine qui veut simplement savoir en couchant avec un autre homme durant un certain temps si elle a envie de profiter encore de la vie et vivre sa jeunesse ou de s'engager (car sa vision idéale du couple est mono-exclusive et elle ne souhaite absolument pas rentrer dans ce fonctionnement)

Hmmm, oui donc pas une vision très "poly";
Quand je disais plus haut que ça me faisait penser au libertinage.

Cela dit, peut-être qu'à terme vous "construirez" mais qu'elle continuera dans une optique libertine, à faire quelques rencontres ? Ca peut aussi arriver...

#
Profil

Clown_Triste

le vendredi 29 août 2014 à 16h01

lifeguard
et j'ai oublié de préciser que les limites ont été proposées par ma copine qui veut simplement savoir en couchant avec un autre homme durant un certain temps si elle a envie de profiter encore de la vie et vivre sa jeunesse ou de s'engager (car sa vision idéale du couple est mono-exclusive et elle ne souhaite absolument pas rentrer dans ce fonctionnement)

Bon, j'ai bien compris que c'est toi et non ta copine qui viens solliciter écoute et avis... mais je ne peux m'empêcher de rebondir sur ce message.
N'est-ce pas "dingue" quand on y pense qu'on parle de "profiter de la vie" ou "vivre sa jeunesse" quand il s'agit de coucher avec quelqu'un d'autre.
Est-ce à dire qu'ensuite la vie est finie, morne, qu'on ne peut plus "en profiter" ?
Est-ce à dire que seules les personnes jeunes peuvent désirer, faire des expériences, connaître plusieurs partenaires ?

Enfin, je suis frappé par le fait que - telle que tu la décris - ton amie continue à viser un idéal monogame exclusif et "ne veux absolument pas" vivre... ce qu'elle souhaite vivre actuellement (!).

Je me dis que cette confrontation entre le réel et un idéal peut être une bonne occasion pour elle, pour vous, de s'interroger sur le sens de ces expressions toutes faites (et insidieuses, à mon avis), sur la réalité de vos aspirations.
Veut-on le couple "exclusif monogame" parce que ça nous correspond profondément ou seulement parce que c'est le modèle qu'on nous a présenté comme idéal depuis l'enfance ?
Pourquoi faudrait-il être jeune pour "profiter de la vie" ?
Et donc, quand elle aura fini de "profiter", quel genre de vie s'attend-elle à vivre ?

Je le dis sans acrimonie, cette façon de penser me paraît très formatée, j'ai l'impression qu'elle ne lui est pas personnelle. (Je ne lui jette pas le pierre, je pense que c'est le cas de la majorité d'entre nous). Mais peut-être ces événements, même difficiles, vous permettront-ils justement de prendre conscience du carcan que vous ne voyiez pas, des idées que vous défendiez ou acceptiez sans qu'elles soient les vôtres.

Je vous souhaite en tout cas que cette expérience vous aide tous les deux sur votre trajectoire personnelle.

C.T.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion