Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le polyamour, un remède à la culture du viol ?

Médias
#
Profil

LuLutine

le lundi 02 juin 2014 à 00h52

Désolée, c'est en anglais (et j'ai pas encore lu), mais ça peut être intéressant je pense.

www.elephantjournal.com/2014/06/can-polyamory-help...

#

(compte clôturé)

le lundi 02 juin 2014 à 16h29

Le polyamour n'est pas peut-être une condition nécessaire pour développer une culture du consentement: il y a pas mal de relations polyamoureuses qui naissent toujours sur des non-dits et des jeux de séduction, et dans lesquelles la discussion intervient (souvent accompagnée de pas mal de souffrance) uniquement pour la suite.

Par contre, je trouve que le polyamour soit l'endroit idéal pour expérimenter des formes différentes d'histoires d'amour: des histoires d'amour sans séduction, sans coup de foudre...peut-être des histoires moins passionnelles, moins intéressantes à regarder au cinéma, mais beaucoup plus stables!

#
Profil

LuLutine

le lundi 02 juin 2014 à 20h39

Le-prince-charmant
Le polyamour n'est pas peut-être une condition nécessaire pour développer une culture du consentement :

Je suis d'accord, d'ailleurs c'est bien pour cela que j'ai mis un point d'interrogation (alors que l'article est affirmatif, il me semble).

Le-prince-charmant
Par contre, je trouve que le polyamour soit l'endroit idéal pour expérimenter des formes différentes d'histoires d'amour : des histoires d'amour sans séduction, sans coup de foudre...peut-être des histoires moins passionnelles, moins intéressantes à regarder au cinéma, mais beaucoup plus stables !

Ca ne me semble pas directement lié au sujet, mais je suis 100% d'accord. Non, en fait je suis 200% d'accord. ;)

#

(compte clôturé)

le lundi 02 juin 2014 à 21h11

Le-Prince-Charmant
il y a pas mal de relations polyamoureuses qui naissent toujours sur des non-dits et des jeux de séduction, et dans lesquelles la discussion intervient (souvent accompagnée de pas mal de souffrance) uniquement pour la suite.

Nous sommes des humains avant tout. Parfois, oui, l'implicite (les poly n'en sont pas exempt) qui semble une évidence pour l'un est une découverte, parfois soudaine et cruelle, pour l'autre (ou pour les autres). Je dirais que les polys se compliquent la vie, car ils doivent se concentrer non sur un équilibre mais sur des équilibres à maintenir. Par contre, les polys savent généralement mieux communiquer, même si c'est après, et même s'il y a souffrance.

Le-Prince-Charmant
Par contre, je trouve que le polyamour soit l'endroit idéal pour expérimenter des formes différentes d'histoires d'amour : des histoires d'amour sans séduction, sans coup de foudre...peut-être des histoires moins passionnelles, moins intéressantes à regarder au cinéma, mais beaucoup plus stables !

Chaque histoire est unique et les moins passionnées sont généralement (je parle d'après ma propre expérience, cela n'engage donc que moi) les plus gérables, les plus viables, les plus stables.

Le sujet initial, en anglais, donc inutile que je le visualise. J'y comprendrais certainement rien. Par contre, ce qui est dit ci-dessus me parle. A titre personnel, mes relations moins "palpitant à 500 km/h" sont plus valorisantes. Il faut dire qu'elles sont plus basées sur une lente et belle découverte réciproque de l'autre.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion