Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Vivre à trois sous le même toit.

Témoignage
#
Profil

lex

le vendredi 16 mai 2014 à 19h25

Bonjour à tous,

Je vous explique ma situation, je suis un homme qui vit en couple avec ma femme depuis 5ans, depuis peu Madame à revu un de ses meilleurs ami d'enfance et plusieurs rendez vous, elle a créé de l'attirance pour lui.
elle est très franche avec moi et ne me cache rien. Elle m'a demandé si elle pouvais aller plus loin avec, je lui ai dis oui pour lui faire plaisir même si la situation est un peu difficile pour moi.

maintenant, elle aimerai vivre un couple de trois sous le même toit, l'idée ne me dérange pas forcement mais je le vit assez mal car j'ai peur de la perdre, peur quelle s'éloigne de moi, mais en même temps je veix pas gâcher une experience unique.

avez vous des conseils à me donner.

#
Profil

Hedus

le vendredi 16 mai 2014 à 20h07

Bonsoir Lex,

:-) Enchantée de faire votre connaissance.

Je me permets de venir à vous car nous avons vécu cette " situation " et nous en vivons une autre en ce moment quelque peu différente.

:-) Je ne vais pas vous faire le coup du grand discours mais plutôt je vous invite à vous rentre sur le site Tryades.net; dans la rubrique, Témoignages; où vous découvrirez notre histoire à tous les trois ( Fra+Nat+Lae devenu Fra+-Nat+?)

Bien entendu, nous restons à votre disposition pour plus de renseignements.

En espérant que cela pourra vraiment vous aider à y voir plus clair, nous vous souhaitons, mon époux Hédus' ici nommé, ainsi que moi-même, un très bon week-end.

Polyamoureusement vôtre,

NAT (+ FRA)

lex
Bonjour à tous,

Je vous explique ma situation, je suis un homme qui vit en couple avec ma femme depuis 5ans, depuis peu Madame à revu un de ses meilleurs ami d'enfance et plusieurs rendez vous, elle a créé de l'attirance pour lui.

elle est très franche avec moi et ne me cache rien. Elle m'a demandé si elle pouvais aller plus loin avec, je lui ai dis oui pour lui faire plaisir même si la situation est un peu difficile pour moi.

maintenant, elle aimerai vivre un couple de trois sous le même toit, l'idée ne me dérange pas forcement mais je le vit assez mal car j'ai peur de la perdre, peur quelle s'éloigne de moi, mais en même temps je veix pas gâcher une experience unique.

avez vous des conseils à me donner.

#
Profil

LuLutine

le samedi 17 mai 2014 à 00h54

Bonjour lex,

Si j'ai bien compris il y a peu ta femme et toi vous étiez exclusifs...aujourd'hui, vous ne l'êtes plus et en plus elle veut vivre à trois !

J'ai l'impression que ça va un peu vite pour toi, non ?

Peut-être que dans un premier temps, vous pouvez tous les trois attendre de voir comment évoluent l'ensemble de vos relations (ta femme et toi, elle et lui, lui et toi).

Donnez-vous du temps, ne précipitez rien. Ce serait mon conseil.

#

lex. (invité)

le samedi 17 mai 2014 à 01h25

Oui effectivement pour moi ça va très vite. Ce qui me fait extrêmement peur, car je me dis que ça ce trouve je ne pourrai jamais plus être seulement avec, et je veux bien la partager mais pas en permanence non plus. J'aimerai bien savoir ce quelle pense exactement et ce quelle peut ressentir d'avoir deux hommes.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 18 mai 2014 à 09h49

lex.
Oui effectivement pour moi ça va très vite. Ce qui me fait extrêmement peur, car je me dis que ça ce trouve je ne pourrai jamais plus être seulement avec, et je veux bien la partager mais pas en permanence non plus. J'aimerai bien savoir ce quelle pense exactement et ce quelle peut ressentir d'avoir deux hommes.

Tu lui as dit tout ça ???

#
Profil

lex

le dimanche 18 mai 2014 à 10h17

Oui, je lui en ai parlé, mais elle a eu une véritable attirance pour lui quelle arrive pas contrôler je pense, de plus depuis quelle a perdu un de ses proches elle ne veux plus ce priver de rien.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 18 mai 2014 à 10h30

lex
Oui, je lui en ai parlé, mais elle a eu une véritable attirance pour lui quelle arrive pas contrôler je pense, de plus depuis quelle a perdu un de ses proches elle ne veux plus ce priver de rien.

Oui enfin, entre continuer de le fréquenter et vouloir vivre à trois, il y a un léger....fossé non ?
Dans le premier cas ça la regarde, dans le second tu es trop impliqué pour ne pas avoir ton mot à dire.

#
Profil

lex

le dimanche 18 mai 2014 à 10h57

Oui effectivement, apres je suis persuadé que cette histoire ne durera pas des années, car pour moi le mec n'a pas toute les clefs en mains pour la rendre au quotidien heureuse. Alors que faire la laisser sans dégoûter avec le temps ou tout arrêter au risque de la perdre aussi.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 18 mai 2014 à 13h44

lex
je suis persuadé que cette histoire ne durera pas des années,

Je dirais qu'il est hasardeux de prédire l'avenir ainsi...

lex
car pour moi le mec n'a pas toute les clefs en mains pour la rendre au quotidien heureuse.


Cette phrase me gêne.
J'y perçois comme une rivalité (entre ce mec et toi, de ton côté en tout cas). J'ai tort ?

C'est comme s'il y avait un sous-entendu : "Lui ne peut pas la rendre heureuse, moi si".

Je ne crois pas qu'il soit constructif d'être dans cet état d'esprit... Lui et toi êtes différents et vous lui apportez des choses différentes.

Une seconde chose me gêne dans ta phrase, c'est l'expression "la rendre [...] heureuse".
Un peu comme s'il fallait quelqu'un d'autre pour qu'une personne soit heureuse.
Je pense qu'on est avant tout heureux par soi-même, et que ce n'est pas quelqu'un d'autre (ou même plusieurs personnes) qui nous rendrait heureux(se).
Pour moi c'est important que le bonheur des autres, en particulier des gens que j'aime, ne dépende pas de moi...

Bien entendu, il est indéniable que si on entretient une relation, c'est parce qu'elle nous apporte quelque chose, qu'elle ajoute à notre bonheur. Mais pour moi, ce n'est pas une relation (ou une nouvelle voiture, ou un nouveau boulot ou...etc) qui crée notre bonheur.

Il faut écouter les Spice Girls parfois :P

Spice Girls
Happiness is a state of mind

lex
Alors que faire la laisser sans dégoûter avec le temps ou tout arrêter au risque de la perdre aussi.

Alors, déjà t'as aucun moyen d'être sûr qu'elle sera "dégoutée avec le temps" de vivre avec cet homme.
Si ça se trouve, elle peut s'en sentir très bien. Ce qui augmentera ton malaise si toi tu le vis mal...

Par contre, là où tu tombes juste, c'est que le temps me semble une donnée primordiale.

On l'a déjà dit, ça va trop vite pour toi, ça ne fait pas très longtemps qu'elle est avec lui...
Avant de prendre une décision comme "vivre ensemble", je pense qu'attendre six mois au moins, et profiter de ce temps pour faire des "tests" (week-ends ou vacances ensemble par exemple ?) peut être une bonne chose !

Maintenant, ce n'est que mon opinion...

Qu'en pense-t-elle de son côté ? Comprend-elle que ça va trop vite pour toi ? Est-elle prête à attendre six mois, et à ne faire que quelques "tests" pendant ce temps ? L'autre homme pourrait peut-être passer de temps en temps quelques jours chez vous (même si ce n'est pas pour les vacances d'ailleurs) ?

Serait-elle d'accord avec ça, ou bien veut-elle coûte que coûte réaliser son projet maintenant, au risque de mettre en danger peut-être votre relation ?

#
Profil

lex

le dimanche 18 mai 2014 à 14h46

Merci pour cette belle réponse bien complète, je ne suis pas en concurrence mais je me sens un peu diminué que ma femme est besoin d'un autre homme, apres je pense que cette façon de penser et parce que je suis un mec.

concernant les tests ma femme souhaite faire des week ends, ou des vacances avec lui, je suis curieux de voir comment cela ce passera et surtout voir comment je vais reagir car ce nest pas facile de partager sa femme.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 18 mai 2014 à 15h09

lex
je me sens un peu diminué que ma femme est besoin d'un autre homme

Et tu te sens diminué que tes amis voient d'autres amis ?
En quoi ça te diminuerait ?
Penser pouvoir "être tout" pour quelqu'un me semble un fantasme irréalisable.

lex
apres je pense que cette façon de penser et parce que je suis un mec.


C'est surtout un conditionnement social...amha

lex
concernant les tests ma femme souhaite faire des week ends, ou des vacances avec lui, je suis curieux de voir comment cela ce passera et surtout voir comment je vais reagir

Et bien oui, faire le test sur de courtes durées, ça me semble pas mal.
Essayez de ne pas commencer trop fort quand même...par une simple sortie ensemble par exemple ? (Une après-midi, une soirée, un déjeuner etc.)

#
Profil

aviatha

le dimanche 18 mai 2014 à 18h06

LuLutine
Et tu te sens diminué que tes amis voient d'autres amis ?

Sans rire, est-ce qu'on pourrait pas arrêter avec cette comparaison ? Franchement, même des poly du forum (je pense à Cendre notamment) considèrent que amitié et amour ce n'est pas la même chose, que ce ne sont pas des relations de même nature, que ça ne marche pas selon le même fonctionnement, donc balancer toujours la même comparaison à chaque fois en disant que un amoureux et un ami c'est pareil, ça me gêne, genre vraiment.
Et puis on peut tourner ça dans l'autre sens aussi : une autre comparaison courante sur le forum, c'est celle entre les amours et les enfants ("c'est pas parce qu'on en a une deuxième qu'on aime moins le premier"), on pourrait tourner ça comme ça aussi : tu as une fille qui d'un coup te dit qu'elle considère la voisine qui s'occupe d'elle après l'école et lui fait des super gâteaux comme son autre maman, tu te sentirai pas un peu diminuée dans ton rôle de mère ?
Alors, on pourra dire que c'est absurde comme comparaison, certes, mais à mon sens elle est même moins absurde que celle sur les amis.

#

(compte clôturé)

le dimanche 18 mai 2014 à 20h47

Il est vrai que confondre amour parental, amour amical et amour n'est pas non plus à mes yeux identique.

Je suis mère, et aussi fille. Pourtant, ce sont des liens que je ne désire pas conserver à tout prix. Le lien du sang n'a pas valeur à mes yeux si mes parents ou mes enfants ne m'acceptent pas en tant que personne à part entière, en tant qu'individu propre, avec son évolution et ses particularités. Ainsi, je ne me sens pas "obligée" d'aimer mes parents ou mes enfants. Je vois plus la notion d'attachement créé par la vie commune. D'ailleurs, je considère qu'aucun de mes enfants ne m'appartient. Je les ai mis au monde dans un soucis d'assouvir un besoin de reproduction mais maintenant qu'ils sont grands, qu'ils deviennent autonomes, ils ne m'appartiennent plus. Je dirais même qu'ils ne m'ont jamais "appartenu" réellement, au sens propre du terme.

D'ailleurs, dès petits, ils ont eu une nourrice puis des instituteurs, puis diverses personnes qui ont contribué à leur épanouissement sans que cela ne me dépossède. J'ai plus vu cela comme une collaboration, notamment avec leur nourrice. Un réel lien s'est créé, qui a fait que lorsque nous avons déménagés au bout de 3 ans, nous sommes restés en contact proche. Aux petites vacances, encore aujourd'hui (alors que les "enfants" ont 16,5 et 18 ans) il vont chez eux et aussi, ils les emmènent aux grandes vacances avec eux durant leur trois semaines de congés, comme si c'était "les leurs" (la nourrice et son époux qui n'ont pas eu l'opportunité d'avoir des enfants, à leur grand regret). Ainsi, les garçons découvrent autre chose et connaissent un autre univers que celui de la maison. Je ne suis jamais sentie diminuée dans mon rôle de mère car une nounou est un peu comme une seconde maman. Par contre, avec mon mari, nous avons dès le départ eu un bon dialogue, puis un certain lien, avec la nounou et son mari (garde au domicile de la nounou). Il y a eu plus un esprit de collaboration. Les garçons ont plus de lien avec ce couple qu'avec leurs oncles et tantes...

Perso, je ne met pas de frontière nette entre amour et amitié puisque je conçois l'amitié amoureuse ou l'amouritié. Toutefois, lorsqu'une amitié devient amoureuse, ce n'est évidemment plus pareil, sauf que l'évolution se fait souvent lentement.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 18 mai 2014 à 21h57

Salut aviatha,

Oui je ressens différemment toutes les façons d'aimer, de désirer, de créer des liens...

Cela dit, je ne vois toujours pas pourquoi certaines façons de ressentir ces liens supposeraient qu'on se sente diminué(e) si la personne entretient d'autres liens de même "nature".

Pour simplifier : oui, amour et amitié, c'est différent.
Mais ça ne justifie toujours pas à mes yeux qu'on se sente diminué(e) lorsqu'il y a un(e) autre amoureux(se), et pas lorsqu'il y a un(e) autre ami(e).
(D'ailleurs il existe des gens jaloux en amitié, qui se sentent justement diminués que tel(le) ami(e) ait fait ceci ou cela avec quelqu'un d'autre par exemple.)

aviatha
on pourrait tourner ça comme ça aussi : tu as une fille qui d'un coup te dit qu'elle considère la voisine qui s'occupe d'elle après l'école et lui fait des super gâteaux comme son autre maman, tu te sentirai pas un peu diminuée dans ton rôle de mère ?

Je ne pense pas, non. Mais je te reconfirmerai ça quand j'aurai des enfants, si tu veux bien patienter quelques années. ;)

aviatha
Alors, on pourra dire que c'est absurde comme comparaison, certes, mais à mon sens elle est même moins absurde que celle sur les amis.

Je suis quasiment d'accord avec toi. Elle a autant de sens que la comparaison avec l'amitié (qui a du sens pour moi et n'est pas absurde). Car c'est aussi une forme d'amour ! :)

EDIT : ah oui et je voulais préciser qu'au fond, si je pose cette question à lex ("en quoi ça te diminue plus que dans le cas des amis ?"), ce n'est pas pour le convaincre à tout prix qu'il "ne devrait pas" le ressentir comme ça (ou autre idée du genre que tu as l'air de supposer...!). Chacun vit les choses différemment et tu as suffisamment échangé avec moi aviatha, pour savoir que je respecte le ressenti des autres (par exemple le tien, qui est que tu ne peux vivre qu'une relation exclusive).
Je ne cherche pas à le convaincre que "c'est pareil pour tout le monde" (même si pour moi ça l'est car je le vis de la même façon dans tous les cas), je cherche surtout à savoir pourquoi pour lui "c'est pas pareil", qu'est-ce qui fait mal en particulier...parce que c'est comme ça qu'on pourra l'aider, en creusant, pas en s'arrêtant à "Bon ben oui tu te sens diminué mon pauvre c'est normal ben continues à te sentir diminué, y a pas de solution".
Souvent (pas tout le temps mais souvent, du moins dans mon expérience), bien que le fait de "se sentir diminué" n'intervienne pas avec les relations amicales et intervienne avec les relations amoureuses, il y a des raisons à ça, des éléments concrets sur lesquels on peut agir pour améliorer les choses.

Juste un exemple : si je me sens diminuée parce qu'un amoureux ne me contacte pas lorsqu'il est avec une autre relation intime, parce que je me dis que du coup il ne pense plus à moi pendant ce temps, et que ça me fait mal ? Ben je peux peut-être convenir avec lui qu'il m'enverra un petit message pour me dire qu'il pense à moi, et peut-être que ça me rassurera et règlera en grande partie le problème.
(Le "je" ici ne désigne pas "moi", c'est un "on", mais j'essaye de me mettre dans la peau du personnage, d'où l'usage de la première personne.)

#

(compte clôturé)

le dimanche 18 mai 2014 à 22h41

Pour reprendre ce que vient de dire Lulutine, j'ai toujours pensé que tout le monde ne pourrais être poly, tout comme moi, je n'ai jamais pu être exclusive.

Inutile de chercher à prêcher ou à vouloir convaincre, l'important c'est que chacun soit bien dans sa vie. Je vis avec un homme qui ne peut aimer qu'une seule personne alors que moi, j'ai des sentiments amoureux forts pour 6 autres personnes que lui (liens concrets avec 4, aucun lien n'étant de même nature ; les 2 autres sont dans mon coeur et enrichissent mon tiroir aux beaux souvenirs). Je ne ferme tout simplement pas les yeux, et encore moins mon coeur... il y aura toujours à découvrir... et je ne rejetterais jamais un amour, parce que j'aime déjà.

#
Profil

aviatha

le dimanche 18 mai 2014 à 23h11

Quand je débat du "pourquoi" de certaines choses, j'ai parfois l'impression de débattre de lois de physique. Pourquoi les pommes tombent sur la tête de Newton ? Parce que la loi de la gravité. Pourquoi un amour qui aime quelqu'un d'autre diminue certaines personnes et pas quand c'est un ami ? Parce que ce sont des relations de nature différente. Pourquoi la loi de la gravité existe ? Parce que, elle est là c'est tout, on peut l'analyser, chercher ses exceptions et lister ses théorèmes, mais elle est juste là et on doit faire avec. Pourquoi chez certaines personnes cette nature de relation ne supporte pas de tiers ? Parce que, c'est comme ça, on peut l'analyser, chercher si on peut y trouver des compromis, comment et pourquoi éventuellement, mais ce fonctionnement est juste là et on doit faire avec.
La gravité, c'est bien pratique pour prendre sa douche, ça l'est moins si on tombe d'un tabouret.
L'exclusivité amoureuse chez certain, c'est bien quand celui en face est pareil, ça l'est moins quand il ne l'est pas.
Pourquoi pour certains c'est pas pareil revient pour moi à se demander pourquoi la gravité sur la Terre n'est pas celle de la Lune : parce que ce sont deux êtres humains/corps célestes différents. Je suis pas sûre qu'il y ai grand chose à comprendre sur le "pourquoi", en fait.

#

lola (invité)

le lundi 19 mai 2014 à 00h20

Bonjour,

Lex, avez vous l'un ou l'autre déjà eu d'autres relations en parallèle de la votre ou est ce la première fois ?

#
Profil

Siestacorta

le lundi 19 mai 2014 à 00h57

Aviatha, je peux comprendre que tu juges pas pertinentes les comparaisons entre différentes formes d'attachement (amicaux, filiaux, amoureux) : ça n'est pas à toute épreuve. Même si faire de l'unicité la caractéristique spécifique à l'amour amoureux était déjà contredit par l'adultère et les amours sérielles avant qu'on cause poly.

Mais la comparaison entre le pourquoi de sentiments et le comment de lois physiques, ça tient pas beaucoup-beaucoup debout. Ou alors, les gens qui trompent, en fait, c'est pas leur faute, ils pouvaient pas faire autrement que promettre et tromper, c'est comme ça, le pourquoi est pas important.
Je sais pas si ça te sonne juste...

#

(compte clôturé)

le lundi 19 mai 2014 à 10h30

Est-ce un hasard ? J'ai commencé à lire "L'intelligence du coeur" de Isabelle Filliozat et je pense qu'Aviatha y trouverait des réponses.

#
Profil

aviatha

le lundi 19 mai 2014 à 13h47

Ah mais on parle de deux choses très différentes là : un ressenti et un comportement. Les gens qui trompent (ou pas d'ailleurs), c'est un comportement et un acte, et il y a un-des-pleins de pourquoi (dont souvent un-des-pleins de ressentis). Les gens qui aiment ou pas, est-ce qu'il y a un pourquoi ? Est-ce qu'il y a vraiment une raison à pourquoi je tombe amoureux ou pas ? Moi, je n'en suis pas sûre du tout, et ça me parait une question un peu creuse.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion