Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Les rôles s'inversent ?

Monogamie
#
Profil

Reinette

le lundi 12 mai 2014 à 11h07

Etrange.
Il y a quelques temps je m'inscrivais sur ce site pour lire (écrire un peu) parce que mon copain (A) m'annonçait qu'il était attiré par quelqu'un d'autre. J'avais mal et je ne voulais pas de cette situation. S'en est suivi beaucoup de discussions et de lettres où j'avançais et lui aussi, jusqu'à ce qu'il m'annonce que tout ça lui avait permis d'être un peu plus sûr de notre relation et d'avoir aujourd'hui envie "que ce soit simple entre nous". Et rapidement il a posé les choses avec cette fille, qui désormais devenue ("seulement") une très bonne amie.

Aujourd'hui je suis perdue car notre relation (avec A) va parfaitement bien, et pourtant hier soir disons que j'ai "flirté" avec quelqu'un (B). En général, quand je rencontre de nouvelles personnes, j'aime être attentive, agréable, me sentir appréciée etc, mais ça ne va pas plus loin sur l’ambiguïté, et commence alors une relation amicale. Hier c'était différent : des regards longs et appuyés, des discussions très proches l'un de l'autre, jusqu'à des mains qui se frôlent discrètement sous la table. Tout s'accélère quand il décide timidement de tenter de m'embrasser, et moi de fuir lui laissant comme seule explication un regard complice et désolée. La soirée avec les amis se termine "comme si de rien était" accompagnée de regards assumés et d'une longue bise en guise d'au revoir.

J'ai l'impression d'être en plein délire.
Ai-je joué avec B ? J'ai peur d'être allée trop loin en lui laissant penser que quelque était possible. J'ai peur de lui avoir fait du mal au final, et que notre relation (amicale ?) en soit changée.
J'aime profondément A (c'est en gros la personne avec qui je me voie vivre un bout de vie, au moins), et je ne me sens pas capable et je n'ai pas l'envie d'être "poly". Je me demande juste ce que cette attirance signifie. J'ai réellement adoré ma soirée d'hier (jusqu'au moment où j'ai réalisé où je m'aventurais !) et j'ai plutôt envie de revoir B.

Un peu lâchement, j'ai écris un petit mail à B en faisant "un pas en arrière" sans pour autant "fermer la porte".
J'ai aussi écris à A, car au vu de l’honnête dont il a fait preuve, je ne me voie pas lui cacher ça.

Ce petit témoignage (bien que preneur de conseils/idées) n'a pas réellement vocation à poser une questions, mais plus de poser ce qu'il y a dans tête, partant du principe que les pensées écrites font la place à de nouvelles idées.

#
Profil

Tagore

le lundi 12 mai 2014 à 11h41

Je trouve en effet que vous n'avez pas été très poly.

#
Profil

Tagore

le lundi 12 mai 2014 à 12h19

Je pense qu'il y a deux choses différentes :

La concurrence
Vous vous êtes sentis menacée par la présence d'une autre fille dans le cœur de votre petit ami. Sans lui dire clairement, vous lui avez fait part de votre souffrance, alors votre petit ami a rompu sa deuxième relation pour que vous ne soyez plus angoissée. Mais votre angoisse n'a pas tout à fait disparue.

Vous avez rencontré B que vous avez apprécié, mais vous vous êtes trouvée dans une situation contradictoire parce que vous avez encore peur que A vous abandonne. Vous avez testé A avec B, dans l'espoir qui vous demande au moins implicitement de rompre votre relation avec B. Cependant vous vous sentez coupable envers B, qui joue un très mauvais rôle dans cette histoire.

L'amour et la sexualité
«  A » aime ou est susceptible d'aimer d'autres femmes, même s'il est en couple avec vous. C'est en fait le cas de tous les garçons hétéro ou bisexuels. Mais vous-même êtes aussi susceptible d'aimer, ou aimez effectivement d'autres garçons, comme tout autre femme hétéro ou bisexuelle. Cependant, il n'existe pas de cadre social, culturel ni même psychologique pour le développement de cette polysexualité ou de ce polyamour. Par conséquent, vous restez bloquée au cadre socio-culturel dominant, qui a des inconvénients (absence de liberté sexuelle et affective, fiabilité imparfaite), mais qui offre des garanties (menace de rupture en cas d'infraction au principe d'exclusivité, mise en commun d'un patrimoine – typiquement une habitation commune – qui fixe le couple quelques temps au moins, présence d'enfants si vous en avez, etc.).

Conclusion

Je ne peux vous conseiller de rester mono ou de passer poly. J'espère simplement que mon analyse, peut-être fausse, vous aura aidé à y voir plus claire. Cependant j'espère aussi que vous ne laisserez pas «  B » dans cette situation d'indécision : il pourrait beaucoup en souffrir. L'idéal serait bien sûr qu'il n'y ait pas ce cadre culturel normatif qui empêche un choix parfaitement indépendant.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 12 mai 2014 à 12h54

Reinette

J'aime profondément A (c'est en gros la personne avec qui je me voie vivre un bout de vie, au moins), et je ne me sens pas capable et je n'ai pas l'envie d'être "poly".

- aimer B, C et d'autres n'est aucunement contradictoire avec le fait que tu aimes profondément A. Si ya bien un truc que nous apporte l'expérience poly, c'est bien cette idée que les sentiments amoureux ne sont pas plus en concurrence en nous que les autres sentiments et penchants entre eux. On peut aimer un deuxième enfant sans aimer moins profondément le premier, on peut se faire de nouveaux amis sans moins tenir aux plus anciens, on peut adorer les desserts sans vouloir rater le fromage. C'est des sentiments à vivre, pas des sous à compter.

- pas "capable" d'être poly, pas "envie" de l'être. Hm. Qu'est-ce qui est difficile dans l'idée que tu t'en fais ? (il y a des difficultés, hein, comme dans les autres relations, je ne suggère pas que c'est simple comme bonjour)

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Reinette

le lundi 12 mai 2014 à 14h37

Merci de votre lecture, vos réponses me font réfléchir un peu...

-Il y a juste la partie sur "La concurrence" où je ne me retrouve pas du tout : il n'y a pas d'histoire de "test" parce que je sais déjà ce que je représente pour A, et il n'est pas prêt de "m'abandonner" (en tous cas pas aujourd'hui) !

-En ce qui concerne le "cadre culturel" oui j'en suis pleinement consciente (d'où le "je ne me sens pas capable et je n'ai pas l'envie d'être "poly". ").
"Qu'est-ce qui est difficile ?" Eh bien en plus de "sortir du cadre", je dirai que ce qui me perturbe pas mal c'est le fait qu'il y a 2 mois je me sentais incapable d'accepter que A voit quelqu'un d'autre, et paradoxalement aujourd'hui "les rôles s'inversent" et l'idée m'a traversé l'esprit (avec B)...

#
Profil

lena

le lundi 12 mai 2014 à 15h10

Reinette

"Qu'est-ce qui est difficile ?" Eh bien en plus de "sortir du cadre", je dirai que ce qui me perturbe pas mal c'est le fait qu'il y a 2 mois je me sentais incapable d'accepter que A voit quelqu'un d'autre, et paradoxalement aujourd'hui "les rôles s'inversent" et l'idée m'a traversé l'esprit (avec B)...

Bonjour Reinette,

Peut-être as-tu, tout simplement, fait un bout de chemin sur ta façon de voir et de concevoir les choses, dans ta tête et cela sans même t'en rendre compte.
Ce qui te semblait inconcevable hier, t'attire peut-être aujourd'hui ? Et sachant que ton copain (A) peut être sur la même longueur d'onde que toi, finalement te permet d'envisager la possibilité de plusieurs relations possibles ? Peut-être es-tu plus prête à tenter l'aventure que tu ne veux bien te l'avouer ? Mais que cela te fait peur ?

La lecture des discutions de ce site t'a peut-être ouvert l'esprit sur une autre façon possible de vivre ta vie qui finalement te correspond peut-être plus ? Mais que tu n'as pas envie d'explorer pour pleins de raisons socio-culturelles, d'éducation ou autres ?

Bon courage. :)

#
Profil

Siestacorta

le lundi 12 mai 2014 à 16h49

Reinette
il n'y a pas d'histoire de "test" parce que je sais déjà ce que je représente pour A

Je ne comprend pas bien cette formule ?

Quand je parle de concurrence, c'est pour dire qu'elle n'existe pas, entre les sentiments... On peut la craindre quand on compare des personnes (A se comparant à B, ici), mais entre les sentiments, ça marche pas. Bref, le test qu'évoque Tagore nest pas lié à ce que je dis de la non-concurrence.

Reinette
je dirai que ce qui me perturbe pas mal c'est le fait qu'il y a 2 mois je me sentais incapable d'accepter que A voit quelqu'un d'autre, et paradoxalement aujourd'hui "les rôles s'inversent" et l'idée m'a traversé l'esprit (avec B)...

Au passage, quel âge avez-vous ?

En même temps, c'est humain de pas bien comprendre quelque chose avant d'y être confronté soi-même. On peut avoir compris intellectuellement, ne pas juger moralement ceux qui font différemment de nous, et refuser "personellement" de vivre quelque chose de semblable... jusqu'au jour où la vie nous fait vivre une expérience.
Là tu te poses la question sur un mode intellectuel, tu n'as pas concrétisé.

Ce qui te perturbe est
- un doute sur tes sentiments.
Pas sur leur profondeur pour A, mais parce qu'ils ne suivent plus la voie que tu prévoyais. Et... c'est ce que font les sentiments, assez souvent. Du coup, tu te retrouves en contradiction avec ce que tu as sans doute exprimé à A quand c'était lui qui en parlait. Quelque chose comme "moi quand je pense à toi c'est de tout mon être, je ne comprend donc pas que tu ressentes différemment".
A peu près..?

- l'impression d'être en porte-à-faux.
Aujourd'hui, ce que tu éprouves contredit ce côté "l'amour c'est tout d'un bloc".
A l'époque ou tu as exprimé tes peines et tes craintes à A, tu étais sincère sur cette façon de ressentir l'amour. Que tu ressentes d'autres choses maintenant ne fait pas de ce que tu disais hier une erreur à renier. Ce que tu as "interdit" te contraint toi, et tu trouves ça à la fois normal, parce que c'est comme ça que tu pensais jusqu'ici, à la fois problématique, parce si tu changes ton fusil d'épaule tu ne sais pas où ça va et tu paraîtras "injuste" envers A.

Tu peux accepter ça, que les sentiments c'est fluide, changeant, et que tu fais au mieux pour suivre. Reparler poly avec A, continuer le flirt et parler poly avec B (faut encore voir si lui serait à l'aise).
Si tu considères que ton histoire avec A te "comblera" de toute façon assez, tu peux aussi laisser passer du temps, rester en mode mono. Tu as ressenti quelque chose, selon toi, ça n'est pas le signe d'un changement de tes sentiments pour A, du coup votre histoire peut continuer telle quelle.
C'est pas sympa pour B, mais c'est pas grave non plus, tu t'excuses, tu guetteras de futures occasions d'être amis quand tu seras toi-même sortie de la période de "béguin", où tu seras moins sensible, ou que tu auras moins de disponibilité pour te laisser ressentir l'hésitation.
C'est moins polyromantique, moins freeloveandspirit with wild horses dans les champs au printemps, mais si la richesse affective d'une vie poly te convient moins bien que celle d'une vie mono, avoir confiance en ton choix sera mieux pour A et B que faire du tango ouinonpeut-être...

Maintenant, si tu sens que cette polysituation te trouble profondément, tu as une "chance", c'est que A. est prêt à en parler, quitte à être désorienté par ton refus antérieur. Ce qui est inquiétant, pas "simple entre toi et lui", c'est de considérer que la relation et les sentiments sont évolutifs. Le côté tentant de la monogamie, c'est cette promesse d'un cadre défini, bien tracé. Bon, les promesses engagent surtout ceux qui les croient... Et celle de "simplicité" et de continuité en amour est souvent faite en méconnaissance de cause.
Pour beaucoup de gens, penser que les sentiments ne sont vraiment pas invulnérables, qu'ils peuvent s'agiter en dehors de ce qu'on attend, c'est troublant, inquiétant.
Pour moi, ce serait refuser de vouloir vivre cette complexité qui me semblerait dangereux, qui ferait que je n'aurai pas confiance dans les promesses qu'on peut me faire.

A toi de voir ce qui toi te met en confiance toi.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Reinette

le mardi 13 mai 2014 à 10h51

Beaucoup de choses.
Oui, j'ai du faire "un bout de chemin" ces derniers temps...
Mais c'est vrai que j'aime bien aussi ton idée Siestacorta, de "laisser passer du temps". Ce que j'ai pu ressentir l'autre soir, c'était peut-être juste un "message" que les choses avancent/évoluent, mais ça ne signifie pas que je dois tout changer/me précipiter aujourd'hui.

Siestacorta

Reinette
il n'y a pas d'histoire de "test" parce que je sais déjà ce que je représente pour A

Je ne comprend pas bien cette formule ?

Je voulais juste dire que je ne "testais" absolument pas A, et il n'y a pas de comparaison possible : d'un côté l'homme que j'aime, de l'autre un "béguin" comme tu disais (échanges de regards électriques et coeur qui bat à la réception d'un message...).

Bon je vais méditer tout ça et de toutes façons en discuter avec A ce week-end.

(Ah oui, j'ai 23 ans.)

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le mercredi 14 mai 2014 à 18h01

Sur un aspect :

Reinette
Ai-je joué avec B ? J'ai peur d'être allée trop loin en lui laissant penser que quelque était possible. J'ai peur de lui avoir fait du mal au final, et que notre relation (amicale ?) en soit changée.
(...)
Un peu lâchement, j'ai écris un petit mail à B en faisant "un pas en arrière" sans pour autant "fermer la porte".

Si tu as "joué" comme tu dis, ce n'est de toutes façons pas bien grave. Tu as juste flirté pendant une soirée, tu ne lui as pas promis le mariage, il n'a pas déménagé pour toi, bref, si tu recules finalement, ça n'a rien d'un revirement brutal, c'est juste une hésitation comme on a parfaitement le droit d'en avoir de temps en temps.

Je plussoie sur le conseil de prendre son temps : trop souvent en amour on agit sous le coup de l'impulsion, et ça donne parfois des choses irréversibles. Mieux vaut tourner sept fois sa souris dans sa main avant de cliquer sur "envoyer". Ça ne veut pas dire non plus réprimer ses sentiments : simplement attendre quelques jours pour voir si on ressent toujours ce qu'on ressent, parce que sinon c'est pas trop la peine.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion