Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Amoureux de la baby sitter

Témoignage
#
Profil

Druid75

le dimanche 23 mars 2014 à 22h13

Bonjour

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

ScottBuckley

le lundi 24 mars 2014 à 08h40

Bonjour,

Peut-être pourrais-tu commencer par lire cet article, que je trouve vraiment bien fait, et qui pose les bonnes questions & précautions à prendre, dans le cadre de nouvelles relations affectives :

/-dr-/Erreurs-courantes-en-polyamour/

Qu'en dis-tu ?

#
Profil

bodhicitta

le lundi 24 mars 2014 à 09h00

Je suis désolée je ne sais pas trop comment te conseiller mais je vais essayer
Déjà as tu parlé avec ta femme des différents types d'amour?
Ils sont simplement incomparables essayes d'aborder ces sujets:

" On parle beaucoup d’amour, on le cherche, on l’attend, on le désire, on le fuit. On espère pouvoir dire un jour "je t’aime" à celle ou celui dont on rêve, ou on le dit déjà à la compagne, au compagnon de sa vie. Mais sait-on ce que l’on dit quand on dit "je t’aime" ? Qui est ce "je" qui dit aimer ? Et de quel amour s’agit-il ?

" Nous parlons toujours de l’amour comme s’il s’agissait d’une entité unique que nous n’aurions pas à redéfinir. Comme si, une fois dit "je t’aime", tout était dit. Comme si nous avions besoin d’amour, sans avoir à préciser lequel. M’aime t-elle ? M’aime t-il ?
" Quels sont les critères qui nous permettent de penser que nous sommes ou non aimés ? Et quels sont ceux qui nous autorisent à croire nous-mêmes que nous aimons ? Que mettons-nous dans ce mot "aimer" ?
"N’ y a-il pas autant de façons d’aimer que d’être humains ? Et nous-mêmes n’aurions-nous qu’une seule façon d’aimer ?

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 24 mars 2014 à 11h48

Je rejoins ce qui a été précédemment dit.

J'ignore comment tu peux le retrouver mais j'ai pris conscience d'une chose en regardant une pièce de théâtre intitulée "la vérité" avec Pierre Arditi. Il y a ceux qui veulent savoir et ceux qui ne veulent pas (même s'ils savent quand même). Ta femme fait peut être partie de cette seconde catégorie.

Après la question est peut être, pour que l'on puisse t'aider, est-ce que ta femme te "flique" ? Est-ce qu'elle te pourri la vie ? Est-ce qu'elle ramène le moindre petit hic qui se produit à la maison à ton second amour "inopportun" ?

Les personnes qui ne veulent pas savoir, tout en sachant, prennent un certains recul vis-à-vis des évènements. C'est une autre manière de gérer ce qui arrive et d'une certaine manière "l'accepter". Je pense qu'il n'y a pas de meilleure solution et que chacun doit avoir la liberté de choisir la sienne. Perso, je dirais que si ta femme SAIT que toi et cette femme continuer votre relation et qu'elle ne réagit pas, c'est qu'elle préfère que tu sois adultère plutôt que polyamoureux. Après, il ne faudra pas qu'elle vienne te "reprocher" de lui avoir "cacher" une autre relation, ce serait mesquin.

#
Profil

Druid75

le lundi 24 mars 2014 à 12h11

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 24 mars 2014 à 12h18

Tiens, ca me rappelle ce quebecois, qui est venu ici passer une petite annonce matrimoniale pour chercher une autre femme "pour mieux repartir les taches menageres et l'education des enfants".

#
Profil

Siestacorta

le lundi 24 mars 2014 à 12h25

Druid75
J'ai besoin d'aide...
Merci d'avance pour les conseils que vous pourrez me donner...

Salut !

En général, l'aide qu'on nous demande ici et celle qu'on apporte ne se correspondent pas exactement. Et dans ton cas, ça risque d'être plus sensible.
Pour arriver à quoi demandes-tu de l'aide ?

Tu es dans une situation d'adultère, la baby-sitter est ta maîtresse.
Tu ne le vis pas comme ça, tu as la "bonne intention" de faire autrement, mais cette facette du réel existe, autant pour ton amante que pour ton épouse : tiens en compte, pour aborder les dialogues sans "déni".

Je ne te juge pas sur ton désir d'aimer quelqu'un d'autre, évidemment, ni sur ton espoir d'aimer plusieurs personnes en même temps. Mais je souhaite souligner que tu peux, d'après le peu que tu dis, être dans plusieurs situations différentes :
- tu as rencontré quelqu'un et tu essaies de gérer, mais auparavant et dans l'absolu, tu n'as pas réfléchi à ce qu'est "aimer plusieurs personnes"
- tu as toujours eu des questionnements sur l'exclusivité avant ta rencontre
- ta relation avec ton épouse n'est plus la même, mais ça n'a pas encore été exprimé entre vous, et cette histoire n'est qu'un révélateur.

Un des points qui te feraient réfléchir sur ce que tu attends, c'est : est-ce que tu laisserais à ton amante et à ton épouse la même liberté sentimentale que tu souhaites prendre ?

#
Profil

Druid75

le lundi 24 mars 2014 à 12h44

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

bouquetfleuri

le lundi 24 mars 2014 à 14h12

Ce n'est peut-être pas à toi de lui en parler.

Si tu lui as fait vivre les raccourcis que tu nous exposes, il y a des chances pour qu'elle n'entende pas bien ce que tu pourrais lui dire !
Je reprends ce qu'a dit Siestacorta avec d'autres mots : le polyamour n'est pas une béquille pour couples blessés, c'est un cheminement plus ou moins long qui commence avec l'examen de ce qu'on est capable d'offrir et l'examen de ce qu'on offre réellement, en terme d'amour. Par exemple, il y a une différence entre se croire capable de polyamour et être capable de parler à sa femme (voir ton expérience de 2007) ce qui constitue un élément capital du polyamour.
Le polyamour ne peut pas être une validation automatique d'un état instable des relations amoureuses.

Si je devais te donner un conseil, ce serait de commencer par ce travail pratique : vous interroger ensemble, toi et ta femme sur ce que tu vis et sur ce que cela signifie, non pour arriver à une ouverture à l'amour libre, ça c'est pour plus tard peut-être, mais pour arriver à une équivalence de paroles sur quelque chose dont apparemment l'une des deux souffre de manière inéquitable. Cela signifie que ce qu'elle peut dire sur ce que tu vis a autant d'importance et de valeur que ce que tu peux en dire. Et il faut articuler les deux paroles, en faire une parole de couple.

Après seulement, il sera temps d'envisager une modification de votre schéma amoureux, si votre dialogue s'installe dans cette voie.

Mais tu peux essayer de lui donner l'adresse du site au cours de cet examen commun. Des fois, ça fait des miracles, d'autres fois non.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 24 mars 2014 à 15h00

Pour reformuler Bouquet qui me reformule :-) , ce que tu désires faire dans ton couple, c'est un changement de contrat, de règles du jeu.

Au départ de votre relation, ta compagne ne s'est pas engagée en prenant la non-exclusivité comme possibilité.
Et du coup, si tu fais un changement motivé par quelqu'un dont elle était déjà jalouse, elle peut croire que tu fais le changement pour cette personne et pas parce que tu peux assurer un engagement en aimant plusieurs. De son point de vue, tu risques de faire des changements pour une étrangère précise (et sensiblement plus jeune, détail qui complique encore les choses), parce que tu es assez amoureux de la nouvelle pour t'éloigner de l'ancienne - pas parce qu'en général, tu veux construire une vie inclusive pour elle et pour l'autre.

Du coup, c'est difficile de te conseiller... Parce qu'il faudrait vous connaître et être très au fait de l'évolution de votre relation dans le temps, et aussi un peu professionnalisés dans la médiation conjugale.
D'un côté, mentir, disons "avoir pour projet de continuer à cacher", c'est pas le problème d'être moral ou non, c'est que plus le temps passe plus ça a de chances de vous retomber sur le coin de la figure.
D'un autre, dire la vérité et tenter de pousser ton épouse à changer quelque chose qu'elle n'a pas d'intérêt immédiat à changer, c'est entrer dans le conflit sans être sûr que tu as le matériel de construction et consolidation.

C'est pour ça que j'ai tendance à interroger ta motivation, ce que tu ressens à l'égard de ton couple actuel. Il ne s'agit pas d'un élément qui vient s'ajouter sans modifier le reste, mais d'un changement sur toute la structure de votre relation.

"Convertir" ton épouse au poly me parait... pas une bonne idée, si tu constates déjà plus de réticences que de compréhension.
C'est plus parler avec elle de qui tu es et de pourquoi toi tu peux aimer comme ça (sans parler de la baby-sitter. J'aimerai te dire d'en parler, mais d'expérience, c'est une vérité qui passera mal tant que tu n'auras pas réussi à lui faire comprendre ton évolution dans le temps).
Une façon de présenter les choses, c'est de dire que tu penses pouvoir être plus heureux, c'est à dire aussi avec elle, si touche à la liberté. Que si tu es épanoui ailleurs, c'est homme qui a plus à donner qui revient à la maison, et un homme encore plus attaché à son couple et à sa compagne, puisque la relation aura permis cette transformation.
Ca, c'est dans l'idéal, parce que ya plein de raisons pour que ça ne puisse pas aller vers ça. Mais autant avoir une idée du "bon possible", face à l'idée que ta compagne et la plumpart des mono vont projeter.

#
Profil

Druid75

le lundi 24 mars 2014 à 15h03

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 24 mars 2014 à 17h01

Je pense qu'il est difficile de parler d'un sujet qui aura irrémédiablement des répercussions. De plus, ne pouvant être en l'autre, on ne sait jamais qu'elle sera l'interprétation et aussi la réaction. Le dialogue est parfois en effet difficile, surtout si l'autre ne veut pas savoir. En plus, il y a ici pour Madame, cette notion de contrat bafoué et toute une société favorable à ces exigences.

Perso, cela me rongerait de l'intérieur de devoir vivre des relations, même affectives, en cachette.

#
Profil

Druid75

le lundi 24 mars 2014 à 19h39

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 24 mars 2014 à 19h59

Druid75
Mais jusqu'à présent, ma femme me dit clairement qu'il est hors de question pour elle de renégocier le contrat initial.

Elle préfère attendre que ce soit elle qui veuille "renégocier" le contrat à sa sauce ? Bon ok, cette remarque est limite méchante envers elle et ça ne me ressemble pas ce genre d'attitude mais c'est la première pensée qui m'est venue à l'esprit en te lisant. Oui, TOUS les couples auront des divergences et c'est comme pour le contrat, tout le monde le sait, tacitement, mais personne ne nous le dit avant que l'on ai souscrit le dit contrat (oups ! on pensait que pour vous ce serait différent blablabla blablabla).
En réalité, il y a énormément de chose dans notre société qui sont "tacites", que tout le monde sait mais dont il ne faut surtout pas parlé aux prochaines générations.

#
Profil

LuLutine

le lundi 24 mars 2014 à 20h08

gcd68
Oui, TOUS les couples auront des divergences et c'est comme pour le contrat, tout le monde le sait, tacitement, mais personne ne nous le dit avant que l'on ai souscrit le dit contrat (oups ! on pensait que pour vous ce serait différent blablabla blablabla).
En réalité, il y a énormément de chose dans notre société qui sont "tacites", que tout le monde sait mais dont il ne faut surtout pas parlé aux prochaines générations.

Ca me rappelle le mot qu'avec écrit une femme sur le livre d'or de mariage d'une amie. Je ne me rappelle pas les mots exacts mais la teneur en était justement qu'il faudrait toujours dialoguer, renégocier en permanence. Du moins c'est ce dont je me souviens.
Elle n'était pas jeune et elle devait savoir de quoi elle parlait. Ne la connaissant pas, je ne sais pas si son histoire à elle avait été heureuse ou malheureuse (est-ce qu'elle donnait ce conseil parce qu'il avait fait tenir son couple ou qu'au contraire, elle avait rencontré des difficultés à cause d'un manque de dialogue et de renégociation ?).

Bon, depuis les amis en question on divorcé, je ne les connais pas assez pour savoir s'ils ont suivi le conseil (on peut aussi décider de se séparer, ça peut être une évolution saine d'une relation suite à un dialogue, justement).

#

(compte clôturé)

le lundi 24 mars 2014 à 20h21

Perso j'élève mes enfants en leur disant tout d'abord de ne jamais se marier (oui je sais je suis mal placée pour donner se conseil) et aussi de ne pas avoir d'enfants (oups ! là aussi je suis mal placée). Je passe généralement pour un monstre, enfin pas aux yeux de mes garçons. Du moins pas pour les deux derniers qui savent et comprennent ce qui motive mes propos. Leur frère ainé de toute façon ne m'apprécie pas mais ma polyaffectivité n'est pas en cause (disons que s'en est une de plus mais elle est insignifiante tant la liste doit être longue).

Moi, les mariages, je n'y vais plus. Tout simplement. Je refuse aujourd'hui de "cautionner" cela. Il suffit de regarder autour de soi et de constater. C'est comme pour l'environnement, la surpopulation... il y a longtemps que l'on sait mais les mesures viendront évidemment trop tard.

Idem pour le suicide assisté. Quand je dis que je voudrais être Suisse rien que pour ne finir en légume dans une maison de retraite, je suis quelqu'un qui dit n'importe quoi...

#
Profil

bodhicitta

le lundi 24 mars 2014 à 20h31

Druid75
J'ai beaucoup lu et ma femme aussi, depuis quelques mois, pour avoir des miroirs qui nous permettent de nous renvoyer une image de mon évolution (et de celle possible de notre couple).

Mais rien sur le polyamour?
et pourquoi pas se faire la lecture?
l'un blotti contre l'autre en faisant des pauses de temps en temps pour parler de ce que vous lisez et comprenez.

#

(compte clôturé)

le lundi 24 mars 2014 à 21h05

Oui, je me suis faite la même réflexion. Il existe des livres sur ce thème et aussi de nombreux autres sur l'amour et le couple. Perso, je recommande ceux de Yves Alexandre Thalmann mais pas seulement. Ma liste est trop longue (une bonne cinquantaine) pour l'indiquer ici. Si Druid75 le désire, je peux la lui transmettre en fichier joint s'il me transmet en message privé son adresse mail perso.

Pour envoyer un message privé (mp), il suffit de cliquer sur le pseudo de la personne en question et de cliquer sur "envoyer un message". Ensuite, cocher la case "recevoir un double du message". Ainsi le message en question parviendra dans ma boite mail et une copie dans celle de l'expéditeur (attention ça arrive généralement dans les spams). A savoir que je ne peux transmettre de pièce jointe par le biais du site, donc dans le message privé m'indiquer le mail perso direct (sauf que dans ce cas, Madame risque d'aller y fourrer son nez).

Je suppose que l'épouse de Druid75 ne sait pas qu'il intervient ici...

#
Profil

LuLutine

le lundi 24 mars 2014 à 21h38

gcd68
A savoir que je ne peux transmettre de pièce jointe par le biais du site

Mais tu peux la mettre sur dl.free.fr ou sur dropbox...
Et donner le lien en mp.

Ainsi tu peux partager tes documents sans avoir à donner ton adresse.

#
Profil

gdf

le lundi 24 mars 2014 à 22h15

De façon générale, quand on se découvre potentiellement polyamoureux sur le tard, c'est parce qu'un cas pratique se présente (et même souvent après qu'il se soit présenté), et on décide alors d'aborder la théorie avec le conjoint.
Et de façon générale, quand on fait ça, ça se passe mal.

Idéalement, il ne faut rien faire avant d'avoir renégocié le contrat. Et ne mentir à aucun moment.

Si on n'a pas respecté le contrat et/ou qu'on a menti, c'est plus compliqué...mais ça se fait quand même.

Le mieux pour aborder ces sujets avec du recul, c'est la lecture. Pour ma part, mon préféré est le guide des amours plurielles, mais il y en a beaucoup d'autres.

Gdf

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion