Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

La douleur.

Témoignage
#

Kaya (invité)

le mardi 11 mars 2014 à 11h58

Où mettre sa douleur quand on ne peut pas la montrer? Où mettre sa tristesse quand on estime qu'on n'a pas le droit de l'être ? Où mettre sa colère quand les belles choses se terminent dans la laideur? Et le manque, où l'oublier? Comment ne pas se dire que tout ça ne sert à rien?
Vous comprendrez que ça ne va pas pas très très bien et que c'est juste un message de soulagement. (mais vous lire fera du bien certainement!)

#
Profil

bouquetfleuri

le mardi 11 mars 2014 à 12h40

C'est ici que tu peux écrire ta douleur, Kaya, ici que tu peux verbaliser ce qui ne ressemble pas à tes attentes. Le soulagement de ce poids commence souvent de cette manière.

Pour autant, personne ne pourra prendre en charge la moindre once de ta douleur et les conseils éclairés (ils se développent comme dans un bouillon de culture) ne seront que le reflet d'une expérience qui n'est pas la tienne.

J'espère que tu trouveras au fil des réactions quelques éléments qui te permettront d'avancer par toi-même, en te les appropriant ou en les reconnaissant pour ce qu'ils sont.

#

(compte clôturé)

le mardi 11 mars 2014 à 12h42

Moi, je place le mal être dans des larmes que je laisse couler. D'ailleurs, quand je suis hyper heureuse, je place aussi ce surplus d'émotions dans des larmes que je laisse couler. Pour moi, les larmes sont un moyen d'évacuer tous les surplus, tout ce qui ne peut rester enfermé. C'est une méthode comme une autre.
Je me libère aussi en écrivant, ce qui m'aide à réfléchir. Je me libère aussi en essayant de me comprendre, alors je lis beaucoup.
J'ai vu une émission sur des gens qui criaient, juste pour se lâcher, pour extérioriser...
Chacun sa méthode, aucune n'est meilleure, il faut trouver la sienne.

#

(compte clôturé)

le mardi 11 mars 2014 à 12h43

je plussoie Bouquetfleuri qui a posté en même temps que moi.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 11 mars 2014 à 13h31

Et raconte la nous, ton histoire.

Tu trouveras peu de lieux plus adaptés qu'ici où cette histoire avec du poly sera entendue sans être jugée comme "c'est la faute au polyamour, t'aurais dû rester sur la même route que tout le monde".

On va pas pouvoir compenser manque, colère, frustration, mais on peut les écouter, donc toi, en parler. Ce qui t'aidera à moins te bouffer toi-même de l'intérieur.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

bodhicitta

le mardi 11 mars 2014 à 14h53

Kaya
Où mettre sa douleur quand on ne peut pas la montrer ? Où mettre sa tristesse quand on estime qu'on n'a pas le droit de l'être ? Où mettre sa colère quand les belles choses se terminent dans la laideur ?

Une chose est certaine c'est qu'il ne faut pas la garder en toi, sinon ça fait cocote minute sans vanne de dépressurisation, ça explose à la gueule!

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Green-Man-Outside

le mardi 11 mars 2014 à 15h04

Kaya
Où mettre sa douleur quand on ne peut pas la montrer ?

Pourquoi ne pas la montrer ?


Où mettre sa tristesse quand on estime qu'on n'a pas le droit de l'être ?

Pourquoi estimer qu'on n'a pas le droit de l'être ?


Où mettre sa colère quand les belles choses se terminent dans la laideur ?

Pourquoi ne pas simplement la vivre ?


Et le manque, où l'oublier ?

Pourquoi l'oublier ?

#

Kaya (invité)

le mardi 11 mars 2014 à 15h48

Merci à tous pour vos réponses! ça fait du bien ( je le savais !!!)
Pour en venir à mon histoire, elle n'a rien de très originale (SiestaCorta, tu la connais un peu ;) S+C )
C'est une histoire qui se termine. Amoureuse depuis 1 an d'un homme en couple, amour partagé, il vient d'avouer à sa femme (c'était inévitable, nous le savions tous les 2) et l'histoire se fini là.
Son mail de fin se veut gentil et attentionné, mais il remet en question tout ce que nous avons partagé, il dit qu'il s'est trompé depuis le début, que sa femme est sa raison de vivre (je le conçoit tout à fait, je ne veux pas prendre sa place) il dit qu'elle est brisée, il dit que je ne suis pas la bonne personne, que nous n'aurions jamais du nous rencontrer de cette manière, il dit que s'il a permit tout cela, c'est qu'il était faible et que le dialogue dans son couple ne fonctionnait pas. Il dit que j'incarne tous ses problèmes (à le lire, j'ai déboulé chez lui et je l'ai violé dans le lit conjugal!) et, il dit qu'il ne m'aime plus (ce que je conçois aussi!)...
Ca me rend très malheureuse, je comprends qu'il veuille arrêter, mais le fait qu'il raye tout, comme ça, d'un mail, 1 an...il me dit de tout jeter et avancer. je n'accepte pas que tout ça n'ai pas existé...je trouve ça dégueulasse.
Si je parle de ne pas montrer ma souffrance, c'est que je vis en couple avec 2 enfants, mon chéri m'écoute, il est adorable. Si je parle de cacher ma tristesse c'est pour ces même raisons, j'estime que j'ai tout pour être heureuse. Je peux gérer le manque (on ne se voyait pas beaucoup, on s'écrivait surtout) mais peut être aurait il été plus simple si je lui manquait aussi? (hou pas bien ^^)
Je suis triste...ça va passer.
merci encore à tous en tous les cas!!!

#
Profil

KittyN

le mardi 11 mars 2014 à 15h57

halala, ce que certains hommes peuvent être mufles et pire, totalement dominés par bobonne, lol.

#

Kaya (invité)

le mardi 11 mars 2014 à 16h23

Hahaha! Alors ça, ça fait du bien par là où ça passe!!
Merci KittyN

#
Profil

Nagael

le mardi 11 mars 2014 à 17h09

KittyN
halala, ce que certains hommes peuvent être mufles et pire, totalement dominés par bobonne, lol.

Je tiens à préciser que ce genre de comportement n'est pas spécialement réservé aux hommes :-/

KayaCa me rend très malheureuse [...]

Si je parle de cacher ma tristesse c'est pour ces même raisons, j'estime que j'ai tout pour être heureuse.

Je rejoins GMO, il me semble qu'on a toujours le droit d'être triste. Parfois la tristesse vient sans raison, elle est quand même légitime. Mais je pense que là, tu as vécu un évènement désagréable, et tu as toutes les raisons d'être blessée.

Je peux comprendre ta culpabilité vis-à-vis de ta famille, parce que souvent quand on s'engage dans une vie polyamoureuse, on se dit que ça n'impactera pas le reste. On se dit aussi que le risque inhérent à toute relation, on l'a pris soi-même et il n'y a pas de raison que le reste de sa famille supporte ce risque. Et pourtant, s'il t'était arrivé autre chose (se casser une jambe, perdre un parent (on est bien d'accord, je te le souhaite pas hein !)), ça te semblerait naturel de t'appuyer sur ta famille pour surmonter ça. À mon avis, c'est bien souvent contre-productif de "faire semblant d'aller bien" pour les préserver, ça n'aide pas vraiment à avancer.

#

vin (invité)

le mardi 11 mars 2014 à 17h43

(tu m'as envoyé un mail avec ce lien, alors je me permets de répondre)...
(Tout d'abord je n'aime pas le communautarisme cependant je vois bien que cela rassemble et permet de se sentir moins seul , donc du positif, etc...Il y a plein de belle chose dans le communautarisme, je n'aime pas, c'est tout , ça n'engage que moi).
Oui je t'ai fait souffrir, oui je suis responsable, une rupture est toujours un passage dur et difficile.
Je t'en veux de m'avoir aimé, ça c'est dur comme réflexion ! Certes ! J'aime ce que tu es, tu es fascinante à pouvoir aimer comme tu le fais. La vérité c'est que je suis amoureux de ma femme, profondément amoureux de ma femme ( bobonne comme ce mot est laid aussi^^)(et "ma" femme aussi, il n'y a pas de possession, je ne souhaite pas dire son prénom). Tu le sais depuis le début.
Tu as fait ton parcours et tu sais maintenant qui tu es, c'est ton chemin et tu es heureuse de le revendiquer et de l'assumer, c'est respectable et je l'admire.
On s'est rencontré dans une période difficile pour moi (peut être aussi pour toi), je ne vais pas étaler ma vie, c'était génial de communiquer avec toi, de rire et moi de fuir... C'était génial de communiquer comme ça, car le problème avec mon couple était justement de ne pas communiquer...puis avec le temps, on s'est rapproché de plus en plus.Tu as été là pour moi, tu es devenue ma fuite...Moi j'aurais aimé qu'on soit ami, je me suis battu pour ça au début, puis j'ai laché prise...N'empêche que tout ça est arrivé à cause de ce putain de problème de communication dans mon couple.
C'est le risque de toute rencontre, ne pas avoir la même finalité, le but en commun. Ton cheminement n'est pas le mien et inversement...On a suffisamment parlé pour laisser entendre tout cela...
Je l'aime, je vais régler mon problème , je veux réussir à lui parler des choses importantes...Malheureusement régler mon problème, c'est me rendre compte que je t'ai aimé parce que j'ai fuis, tandis que toi tu m'as aimer pour tes raisons...
Tous les couples vivent des moments difficiles, si tu es honnête avec toi-même, tu l'avais détecté.
Nous ne sommes que des humains avec nos faiblesses, pardonne les miennes...
C'est cru comme constat, j'ai confiance en toi, tu vas aller mieux et faire de vraies belles rencontres !

#
Profil

coquelicot

le mardi 11 mars 2014 à 18h43

Felicitations pour ce témoignage !

fallait oser ,fallait aussi que ca sorte

Tout parait plus clair du moins pour ceux qui lisent !

#
Profil

KittyN

le mardi 11 mars 2014 à 18h43

passez moi le popcorn, ce film mélodramatique est finalement passionnant.
une fille tombant amoureuse d'un homme marié, une homme marié cherchant un bon plan q, mais qui finit par l'aimer, bobonne qui vient avec le rouleau à pâtisserie pour se venger d'être cocue ~~~~
mais c'est un vaudeville !!! hihihi

#

Kaya (invité)

le mardi 11 mars 2014 à 18h48

Le lien, c'etait une erreur...j'ai envoyé le mail avec mon iphone...ça s'est collé tout seul...
Je ne voulais pas de réponse.
Il fallait que tu viennes ecrire ici...

#
Profil

coquelicot

le mardi 11 mars 2014 à 18h59

Je pense au contraire qu il a bien fait d ecrire ici

C est interessant pour nous d avoir les deux sons de cloche

C est un acte de bravoure de s ouvrir comme ca a des inconnus

Et d un autre coté tu t est devoilee ici alors pourquoi n aurait il pas un "droit de réponse "

Bon maintenant il ne manque plus que le temoignage de sa "femme "

#

vin (invité)

le mardi 11 mars 2014 à 19h05

désolé alors... je te souhaite bon courage...

#
Profil

Siestacorta

le mardi 11 mars 2014 à 19h20

Kaya, si tu y tiens, on peut sans doute faire le ménage, si Vin est est d'accord pour laisser ton témoignage se dérouler sans lui ?

Cela dit, autant je comprend que dans l'instant, son feedback est pas bienvenu, autant ça donne aussi des occasions de répondre. SI vous êtes tous les deux d'accord, et si vin est d'accord que Kaya a pour l'instant plus besoin de notre écho que lui n'a besoin de s'en protéger, on peut continuer à répondre avec ce contexte.

#

Kaya (invité)

le mardi 11 mars 2014 à 19h22

Il n'y a pas 2 sons de cloche...J'ecrivais seulement pour me soulager.
L'histoire que j'ai ensuite raconté ne juge rien ni personne...je ne voulais pas savoir si j'etais le resultat d'un manque de communication dans un couple ou probleme de boulot...il aurait fallut simplement me dire merci pour ces moments, merci d'avoir partagé ça...je n'ai pas jamais remis en cause le fait que V. finisse cette histoire, je n'ai jamais reclamé...mais apres, ça doit être difficile d'assumer tout ça, pauvre V !

Un peu plus de legereté et d'amour aurait été pour moi plus facile pour dire adieu.
Chacun est comme il est.

Si je devais donner mon son de cloche, je vous assure, on rigolerait bien! (tu veux du pop corn KittyN? ^^)

Mais je ne veux pas rouler cette belle histoire dans la boue...

#

Kaya (invité)

le mardi 11 mars 2014 à 19h29

Merci beaucoup Siestacorta...mais apres je vais passer pour une pleurnicheuse hihi!

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion