Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Débuts de relation et polyamour

Témoignage
#

(compte clôturé)

le mercredi 12 février 2014 à 22h21

Bonsoir à tous,
Bien envie de partager avec vous mes expériences récentes de femme polyamoureuse.

Après de nombreuses années de réflexions et de lecture, j'ai intégré que le polyamour pouvait répondre à mon désir de rencontrer pleinement en toute liberté sans fusionner, sans posséder...

J'aime dire que j'ouvre une relation dont le contenu est à vivre sans attente,sans projection dans un accueil de l'Autre et de ce que la vie sait proposer quand on est relié à soi.
Et comme j'ai envie de vivre pleinement il y a de la place pour plusieurs..chaque relation étant différente, j'aime la richesse de la diversité;
Depuis que je suis en accord avec cela il me semble que mes idées sont bien accueillies par des personnes n'ayant pas encore entendu parlé du polyamour (je ne parle pas des convaincus avec qui c'est juste super génial, rien à expliquer).
Lorsque je rencontre une nouvelle personne, je parle tout de suite de "non exclusivité" et comme en général, il y a souvent une précédente relation qui n'est pas totalement terminée ou juste amicale ou en difficulté ou je ne sais quoi...ça passe très bien
Cependant, j'ai l'impression qu'ensuite la question du PA prend beaucoup de place et qu'on passe beaucoup de temps à parler du PA plutôt qu'à se laisser porter par les sentiments, que parfois y'a une espèce de méfiance qui s'installe;
Et surtout que l'Autre continue à rencontrer (sans scrupules, évidemment puisque c'est open) mais avec des réflexes mono...en gros, ben voyons si je ne trouve pas mieux.
Alors comme dans ce temps de la rencontre, je ne fais pas tout pour correspondre aux désirs de l'Autre (par ex si j'ai pas envie de me mettre à son activité sportive favorite rien que pour être avec lui) il continue à chercher des fois qu'une autre aurait ça en plus.
Et bien sûr, à l'arrivée j'ai l'impression que je me retrouve en roue de secours et qu'à n'importe quel moment il peut se donner le choix d'arrêter avec les arguments suivants: "le PA c'est pas pour moi "ou bien "elle ne veut pas partager" (mais bon si on peut se voir quand même de temps en temps parce que le sexe, c'était chouette avec toi) ou encore "ben oui mais on ne se voit pas assez souvent ou "j'ai eu un coup de foudre..."
Comment faire pour poser un cadre dès le début alors qu'on aurait juste envie de laisser faire pour apprécier la magie du début? et que l'Autre s'engage dans la relation avec l'envie de ne pas la perdre pour quelle dévoile toute sa magie?
J'ai l'impression qu'en devant expliquer le PA je me coupe d'une certaine spontanéité et d'un élan.
Merci pour vos points de vue et le partage de vos expériences.

#
Profil

KittyN

le jeudi 13 février 2014 à 06h40

bonjour
Etre polyamoureux, c'est un état d'esprit et/ou un mode de vie.
Mais quoiqu'il en soit, cela n'empêche pas d'exiger d'autrui certaines conditions relationnelles, sans nécessairement être en relation avec la liberté d'action et d'esprit.
Par exemple, les personnes qui me fréquentent savent qu'elles ne sont pas les seules dans ma vie, y compris chérie. Mais par contre, je leur fais toujours comprendre que c'est parce qu'elles sont comme elles sont que j'aime leur compagnie. Par exemple, moi j'adore Hello Kitty, mais jamais je ne leur imposerais d'aimer aussi et c'est pas parce qu'elles aiment pas que je vais voir ailleurs, lol.
Si tu sers de roue de secours, alors quitte cette personne, car elle ne t'aime pas vraiment.

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 13 février 2014 à 09h58

etresoi
Cependant, j'ai l'impression qu'ensuite la question du PA prend beaucoup de place et qu'on passe beaucoup de temps à parler du PA plutôt qu'à se laisser porter par les sentiments, que parfois y'a une espèce de méfiance qui s'installe

En effet, j'ai parfois l'impression de trop théoriser, quand je parle d'amour... Mais ma "théorie" polyamoureuse comprend que pour que cette façon de vivre les relations soit épanouissante et heureuse, qu'il est souhaité d'étre spontané, sans tabous. Que ça aide à etre en soi.
En étant moi-méme, spontané, franche, sensible à l’élan d'amour, la sensualité, ça aide l'autre à l'étre aussi...

etresoi
je ne fais pas tout pour correspondre aux désirs de l'Autre (par ex si j'ai pas envie de me mettre à son activité sportive favorite rien que pour être avec lui) il continue à chercher des fois qu'une autre aurait ça en plus.

plus on fait de choses pour correspondre à l'autre plus on s'éloigne de soi :-/

etresoi
Et bien sûr, à l'arrivée j'ai l'impression que je me retrouve en roue de secours et qu'à n'importe quel moment il peut se donner le choix d'arrêter avec les arguments suivants

Je ne pense pas le polyamour responsable du fait qu'on puisse se dire qu'on est une roue de secoure, ou plutot ça peut etre le cas en relation mono également... qu'on est choisi par défaut.
Il est vrai, qu'une de mes relations ou j'ai ce sentiment aussi, d'etre là par défaut de mieux, méme pire, "jusqu'à ce qu'une mono (fille normale quoi :-/ ) veuille vivre une relation avec moi"
Je me rend compte que je ne m’investis plus dans cette relation, elle s’essouffle, mais p t etre car je n'y mets vraiment pas du mien...

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 13 février 2014 à 10h24

@ etresoi : ce que tu as exprimé ci-dessus est très bien dit et expliqué. Faire un copier-coller de ton post et fait le lire à tes nouvelles (et tes rencontres en cours) rencontres. Pour la St Valentin, une remise à plat...

#

(compte clôturé)

le jeudi 13 février 2014 à 19h30

Merci pour vos réponses.

<Je ne pense pas le polyamour responsable du fait qu'on puisse se dire qu'on est une roue de secoure, ou plutot ça peut etre le cas en relation mono également... qu'on est choisi par défaut.
Il est vrai, qu'une de mes relations ou j'ai ce sentiment aussi, d'etre là par défaut de mieux, méme pire, "jusqu'à ce qu'une mono (fille normale quoi :-/ ) veuille vivre une relation avec moi" >bodhicitta8

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 13 février 2014 à 19h39

Je pense qu'un poly aura moins tendance à ouvrir une relation par défaut ou du moins il ne la refermera pas au premier coup de coeur pour une autre personne. Qu'en pensez-vous?
Par contre je pense que le fait d'être poly, donne une ouverture qui va encourager l'Autre à rester ouvert sans qu'il soit pour autant vigilant aux conséquences. non?

#
Profil

liloufleur

le jeudi 13 février 2014 à 20h15

Bonsoir !!
justement je me disais....
ouvrir, s'ouvrir, découvrir.... du nouveau,
les spectres, les horizons...
au sujet du polyamour mais à tous les niveaux...

et je crois que la plupart des problèmes relationnels se résoudront
car il y a des tas et des tas de choses qu'on aura pas besoin de se dire
parce qu'en termes de valeurs qui nous rassemblent on sera sur les mêmes longueurs d'ondes...
et si c'est pas le cas, on pourra se le dire simplement, sans faire mal

et ainsi les roues de secours on en aura plus besoin,
ou alors, on le dira!
mais on sera grand, et on sera se prendre en charge et pas joué à des jeu pas cool avec les sentiments des autres - parce que c'est ça un peu que tu exprime êtresoi?

utopie ??? pour ma part, beaucoup de boulot en perspective me dis-je !!
mais j'y crois, et je continus à y croire envers et contre tout

je trouve que gcd68 a raison, ton post êtresoi dit déjà ta réalité... du moins un bout
vivons nos intimités et parlons en !!

je trouve que le site ici permet ça,
et plus nous serons peut être à vivre nos différences sereinement,
et plus on aura de chance de rencontrer des gens pareils
ou sinon .... ou en plus .... la loi de l'attraction!!

comme dit kittyN, "c'est un mode de vie, un état d'esprit"
cultivons le!!

et en parlant de ça bodhicitta8, je n'ai pas répondu via l'autre post (polyvoyageur heureux)
mais je sens l'inspiration venir, ça peut être bien en effet... on se mp !!

bonne soirée à tous

#
Profil

coquelicot

le jeudi 13 février 2014 à 20h27

C est bien ca : un etat d esprit ,une ligne de vie !

Ceux qui ne restent pas ,sans doute , ne nous comprennent pas et ne cherchent pas a le faire;

On ne demande pas forcement a un amoureux de tout changer mais de ne pas essayer de nous changer!

Ca déja c est pas possible du moins il ne me semble pas possible de faire marche arriére;

Quand a faire "bouche trou " en attendant que , on peut aussi avoir cette sensation dans le monde poly , mais ce n est pas tout a fait pareil.

Boucher les trous d un mono qui attend sa monotte , et boucher les trous d un poly (ou d une ) qui attend d avoir un petit trou de planning pour te faire une petite place c est aproximativement pareil sur le plan emotionnel mais différent dans le sens ou tu est sur une liste d attente et que tout le monde est au courant .

Et que peut etre eventuellement , si ca te suffit tu peut etre satisfait de cette petite place ! qui reste quand meme une place ouverte , par rapport au mono ou la tu sait que tu est sur un vrai siege ejectable!

#
Profil

PolyEric

le jeudi 13 février 2014 à 21h45

etresoi
J'ai l'impression qu'en devant expliquer le PA je me coupe d'une certaine spontanéité et d'un élan.

Je vois que je ne suis pas le seul à me poser ce genre de questions en ce moment.

Ma conclusion à moi, sur cette question que je me suis déjà posée très précisément de façon identique, c'est qu'elle est bien trop mal posée pour trouver une réponse.

La vrai question est la suivante : suis je compatible avec un(e) mono, à qui j'expliquerais.....
Et la réponse est non, aussi dur pour le moral que cette réponse puisse être.

Mais si j'admet, cette réponse, alors il n'y a plus de problème.
Tu le dis toi-même, avec un poly, pas besoin d'expliquer.
Donc plus de question à se poser, donc plus de perte de spontanéité.

Dur, dur pour le moral quand on connait le nombre de polys, et que l'on sait qu'ils sont tous différents, donc qu'aucun poly ne peut nous convenir non plus !!!

Mais heureusement, il reste la solution de fricoter avec plusieurs polys
Ouf, il y a l'ombre d'une solution, pas besoin de se suicider. :-)

Il y a aussi la solution que je suis en train de finir de fignoler à savoir sortir avec une ancienne mono, a qui j'ai beaucoup expliqué au début, pour ne plus rien expliquer, et même ne plus m'imposer de dire ce que je sais qui me reviendra dans la gueule.
Autrement dit, présenter ça de la façon suivante : c'est ça ou rien.
Si tu veux savoir des choses, commence par me respecter et m'octroyer le droit de vivre comme je veux. Ensuite, je te dirai ce que tu veux savoir.
Comme ça, pas besoin de passer des heures d'explications à contre courant, et la spontanéité revient

Quand à se faire avoir par un mono qui te transforme en roue de secours, dis toi bien que tu n'es pas la seule à te faire avoir. hum.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 13 février 2014 à 22h48

Merci à tous,
c'est juste génial tout ce que vous me dites là...

je vais essayer le "c'est ça ou rien"...bon va falloir que je travaille le truc pour être suffisamment convaincante.

L'ouverture proposée par liloufleur est plus naturelle chez moi....

Pour l'anecdote dans mes bonnes résolutions de l 'année 2014, à la Grange, le sort m'a donné "convaincre mes nouvelles rencontres au polyamour" , je vais restée optimiste les rencontres évoquées dans mon post sont de 2013...bilan au réveilllon prochain !!!

Même ma voiture n'a plus de roue de secours ...pffff

Coeurdialement

#
Profil

LuLutine

le vendredi 14 février 2014 à 00h45

Bonsoir etresoi,

Pour ma part j'ai toujours une période "d'observation" maintenant au début d'une relation, lorsque je ne sais pas quel est le positionnement de la personne par rapport aux relations poly.
Lorsque je vois que je me trouve face à quelqu'un qui serait "plutôt mono", je sais que je fais en sorte de me protéger, je garde un peu de distance.
Il y a un peu plus d'un an, j'ai entamé une relation avec un "mono" en lui disant clairement que connaissant sa façon de voir, s'il rencontrait une autre personne avec qui il souhaitait être exclusif, je comprendrais, et que je serais d'accord pour que nous devenions alors "seulement amis".
En gros l'idée c'était : vivons cette relation de cette façon tant que cette façon nous convient à tous les deux...parce que je sentais que ça ne lui conviendrait peut-être pas éternellement.

Donc en gros, j'avais anticipé. Par contre avec quelqu'un que je sais "poly", je suis moins prudente, et la personne qui me dit "Oui" puis "Finalement non", c'est beaucoup plus difficile à vivre j'avoue...mais même quand on n'a pas anticipé, je crois que ça fait aussi un peu partie de la vie d'un(e) "poly" de prendre sur soi, de garder les bons moments en mémoire, de conserver ce qu'il y a de positif dans la relation, et pour le reste...on ne peut pas forcer une personne à partager avec nous quelque chose qu'elle ne veut plus partager avec nous.

En fait je dirais que si on peut être déçu de se sentir "roue de secours" pour un(e) "mono", il n'empêche qu'un(e) "poly" peut dans les faits faire exactement la même chose, et qu'au final le résultat est le même : vous avez vécu quelque chose, et c'est fini, d'une façon qui à toi, te paraît peut-être prématurée.

Et au fond, le résultat pour moi étant le même, je ne vois pas de réelle différence (oui ça peut sans doute en choquer certains, je sais). Toute relation ne dure pas forcément toute la vie, alors ?

Je dirais qu'à mon avis ce qu'il faut éviter peut-être par rapport à une personne sur laquelle tu as des doutes (impression d'être une "roue de secours" pour elle), c'est de faire avec elle des projets trop "engageants".

Parce que s'il y a une différence, c'est qu'à mon sens la plupart des poly (peut toujours y avoir des exceptions) ne te laisseront pas tomber s'ils ont un projet important avec toi ; alors qu'un "mono pur sucre" même s'il s'est engagé, ne se gênera peut-être pas pour venir te dire : "Non mais là tu comprends j'ai rencontré mon âââme soeuuur ! Donc je dois absolument tout laisser tomber pour elle ! Y compris les projets sur lesquels je m'étais engagé(e) avec toi, et qu'on avait entamés ensemble !"

Tant que tu ne te lances pas dans l'achat d'une maison avec crédit sur quinze ans, avec une personne sur qui tu as des doutes, je dirais que ça devrait pas trop mal se passer ?

#
Profil

Anarchamory

le vendredi 14 février 2014 à 07h50

LuLutine
Tant que tu ne te lances pas dans l'achat d'une maison avec crédit sur quinze ans, avec une personne sur qui tu as des doutes, je dirais que ça devrait pas trop mal se passer ?

*long soupir plaintif*

;)

#
Profil

bodhicitta

le vendredi 14 février 2014 à 09h24

Lulutine
Je dirais qu'à mon avis ce qu'il faut éviter peut-être par rapport à une personne sur laquelle tu as des doutes (impression d'être une "roue de secours" pour elle), c'est de faire avec elle des projets trop "engageants".

:-( c'est pas facile ça, moi j'ai du mal, enfin j'ai du mal à étre dans la retenue. A chaque fois que mes pensées, mes réveries se mettent à vagabonder à imaginer des trucs qu'on pourrait vivre dans cette relation, si mon coeur "gling-gling" sonne la sonnette d'alarme. "protection!" et là ça fait mal.
Etant donné que c'est une douleur intrinsèque à la relation, que cette douleur a seulement besoin de mes pensées et cette sonnette d'alarme pour etre animée.
pour éviter ça Eric explique bien:

PolyEric
Autrement dit, présenter ça de la façon suivante : "c'est ça ou rien.
Si tu veux savoir des choses, commence par me respecter et m'octroyer le droit de vivre comme je veux. Ensuite, je te dirai ce que tu veux savoir."
Comme ça, pas besoin de passer des heures d'explications à contre courant, et la spontanéité revient

etresoi
Je pense qu'un poly aura moins tendance à ouvrir une relation par défaut ou du moins il ne la refermera pas au premier coup de coeur pour une autre personne. Qu'en pensez-vous ?
Par contre je pense que le fait d'être poly, donne une ouverture qui va encourager l'Autre à rester ouvert sans qu'il soit pour autant vigilant aux conséquences. non ?

"refermera pas au premier coup de coeur pour une autre personne" oui je pense aussi. C'est méme pour ça que je me rends bien compte que je ne me sens pas bien dans une relation avec un mono (dans l’âme), j'ai pas confiance, je trouve la relation trop fragile, trop de conditions.
"poly, donne une ouverture qui va encourager l'Autre à rester ouvert sans qu'il soit pour autant vigilant aux conséquences"
vigilant? à quoi?
moi je pense que le poly encourage au contraire à etre plus attentif, à soi-méme (étre soi :-) <3 ) et à l'autre, les autres. Qu'il nous aide à avoir une pensée global.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 14 février 2014 à 12h58

Et Valentin , le saint, il en pense quoi?

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 14 février 2014 à 12h59

Le polyA, donne une ouverture qui va encourager l'Autre à rester ouvert sans qu'il soit pour autant vigilant aux conséquences"

Ma phrase n'est pas très explicite...
Je pense que lorsqu'un mono (disons quelqu'un qui ne sait pas encore que le polyamour existe) rencontre l'ouverture d'esprit d'un poly, il va comprendre que ça ne derrange pas si lui même continue de rencontrer mais la plupart du temps il ne va pas prendre le temps d'imaginer ce qui risque de se passer ensuite...un choix à faire ou bien intégrer le polyamour, dans tout les cas quelque chose de compliqué...inconfortable du moins... et dans l'élan , le besoin de vivre ce qui lui est offert et de retrouver du confort il va choisir la facilité....revenir au connu ...le chemin le moins fréquenté n'est pas attractif pour beaucoup... sinon il ne serait pas le moins fréquenté...:)))

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 14 février 2014 à 13h59

etresoi
dans l'élan , le besoin de vivre ce qui lui est offert et de retrouver du confort il va choisir la facilité....revenir au connu

Oui, et ce même après plusieurs années parfois.
Du coup, c'est pas évident. Même la longévité de la relation n'est pas une garantie avec quelqu'un qui a un fonctionnement "non-poly".

etresoi
...le chemin le moins fréquenté n'est pas attractif pour beaucoup... sinon il ne serait pas le moins fréquenté...:)))

Oui, sans doute. Je me rends souvent compte que j'ai choisi un chemin difficile (et pas que dans ma vie privée). Mais c'est souvent plus gratifiant et enthousiasmant que la facilité. Enfin, ça correspond à ce que je vis en tout cas.

#
Profil

bodhicitta

le vendredi 14 février 2014 à 17h53

les saints sont pas intéressés par les histoires de poly...

#

(compte clôturé)

le vendredi 14 février 2014 à 19h09

Mes projets j'ai plutôt envie de les faire en groupe qu'à 2....(je précise que mes enfants sont grands) A deux je ferais des petits projets, genre partir en vacances ou apprendre à danser la bachata.
et c'est vrai qu'avec un poly, s'il y a un projet, sa réalisation va dépendre principalement de l'énergie de la relation.
Avec un mono selon sa personnalité il tiendra l'engagement par principe ou se détournera si une mono rentre en scène.
J'ai connu cela et je dois dire qu'à deux ils se trouvent alors des bons arguments pour démonter les idées poly.oui à 2 on est plus forts...pfff
Je me demande s'il y a parmi vous des mono qui ont été convaincus par les idées poly lors d'une rencontre amoureuse et qui ont ensuite complètement intégré ces valeurs là?
Je ne peux me résoudre au constat que tu fais polyEric...laisses moi rêver.

merci...

#
Profil

LuLutine

le vendredi 14 février 2014 à 23h04

etresoi
Avec un mono selon sa personnalité il tiendra l'engagement par principe ou se détournera si une mono rentre en scène.

Exactement. Comme dirait l'autre "Nous n'avons pas les mêmes valeurs" :P
...ou principes !

etresoi
J'ai connu cela et je dois dire qu'à deux ils se trouvent alors des bons arguments pour démonter les idées poly.

A deux....ou avec "l'aide" de tout un groupe d'amis mono "bien-pensants" !!!

Il ne faut pas oublier que "la norme" est "de leur côté". Et c'est toi qui passes pour "la bizarre, la pas normale" (celle-là si je la mets entre guillemets c'est parce que l'expression n'est pas de moi). Je l'ai vécu aussi et c'est vrai qu'on a par moments tendance à oublier cet aspect-là...qu'on est des extraterrestres pour eux !
Alors une relation avec un(e) extraterrestre, ça va bien, mais s'illes rencontrent quelqu'un de "normal", le choix est vite fait ! Le choix de la facilité...(du moins, le plus facile des deux puisqu'on est soutenu par "la norme").

etresoi
Je ne peux me résoudre au constat que tu fais polyEric...laisses moi rêver.

Pour ma part je pense que rêver, ça va cinq minutes.
Mais cela n'engage que moi... ;)

#
Profil

Anarchamory

le samedi 15 février 2014 à 00h53

bodhicitta8
les saints sont pas intéressés par les histoires de poly...

Et pourtant, d'après la religion chrétienne, Dieu est un trouple ;)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion