Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Recherche conseils et témoignages

Témoignage
#
Profil

bisounours67

le dimanche 02 février 2014 à 03h46

Bonsoir à toute, bonsoir à tous.

Nous sommes un couple marié de Strasbourg, unis et très heureux. Je vous demanderais d’être tolérant car cette discussion va nous servir en même temps de thérapie puisqu’il est bien évidemment impossible d’en parler à nos proches, à nos amis et c’est donc la première fois que nous allons en discuter.…

Ce qui était à la base un simple fantasme commun est devenu au fur et à mesure du temps une réelle volonté pour tous les 2, celui d’intégrer une femme à notre couple sur du long terme… Pourtant je peux vous assurer que tout va très bien dans notre couple. Certains diront qu’il doit forcément y avoir un problème quelque part pour avoir cette volonté, d’autres que c’est la lassitude, la routine, etc… Et bien je peux vous garantir que non. J’ai toujours eu ce désir et pour ma femme c’est venu au fur et à mesure.

Ce qui nous a poussé à chercher si des forums y étaient consacrés c’est certains article sur lesquels nous sommes tombés et qui parlaient de l’augmentation des ménages à 3 en France. Que ce n’était pas une mode mais vraiment une tendance. Ça nous a fait vraiment plaisir de nous dire qu’on n’était finalement pas si « anormal » que ça….

Nous ne nous considérons absolument pas comme des libertins. C’est pour cela que nous nous refusons à chercher cette perle rare dans ce milieu qui nous fait peur et qui ne nous intéresse absolument pas. Nous ne cherchons pas des femmes occasionnelles mais 1 seule que nous serions prêt à intégrer à notre couple en cas d’affinité.

Nous aimerions savoir si d’autres personnes étaient dans la même situation que nous, avaient connus ce genre de situation. Donc si vous pouviez nous conseiller et nous donner des infos sur où et comment chercher (site internet ???) et si possible dans les environs de Strasbourg. Nous serons ravis de pouvoir vous lire que ce soit ici ou par mail.

Bisounours

#
Profil

LuLutine

le dimanche 02 février 2014 à 05h11

Bonjour,

C'est drôle car OctoberRed a posé exactement le même genre de question il y a trois jours. Je pense que vous trouverez des (débuts de) réponses intéressant(e)s sur le fil concerné :
/discussion/-Oa-/Peur-de-se-lancer/

#
Profil

KittyN

le dimanche 02 février 2014 à 10h27

hihihi, je sais il y a effectivement des femmes qui recherchent ça.
tu as posé ta recherche sur le site de bisexualité.info ? Il y a des gens sur Strass.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 02 février 2014 à 11h37

Pour ce qui est de trouver la personne en particulier (qui est donc, quelqu'un que vous pourriez aimer, qui devrait pouvoir aimer deux personnes, qui serait seulement une femme, surtout pas un homme, ET enfin une femme qui serait exclusivement pour votre couple, pas une femme que aurait la possibilité d'être poly à sa manière), on ne peut sans doute pas vous aider beaucoup.

D'abord parce que le site ne sert pas à cela, ensuite parce que vous êtes ce qui s'appelle des chasseurs de licorne.
Ca ne signifie pas que vous avez de mauvaises intentions, mais ça semble important que vous en connaissiez les problématiques. Si vous lisez un peu l'anglais, je vous propose de lire ce morceau. (un de ces 4 faudra se pencher sur la trad).

Pour ce qui est de parler avec des polyamoureux et vous rassurer, en dehors de venir dialoguer ici, je vous conseille de vous mettre en contact avec d'autres poly, pour poser des questions, parler des expériences...
Sur l'annuaire des membres, je vous conseille de tenter de parler avec Junon, KittYN (sur ce même fil) et MetaZet, ils sont de votre coin, et je crois qu'ils seront au courant s'il y a des cafés poly à venir.
Si vous êtes sur FB, écrivez moi un MP, je vous enverrai sur la page du dernier évènement à strasbourg, pour que vous preniez contact.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 02 février 2014 à 12h53

bisounours67
Nous ne nous considérons absolument pas comme des libertins. C’est pour cela que nous nous refusons à chercher cette perle rare dans ce milieu qui nous fait peur et qui ne nous intéresse absolument pas. Nous ne cherchons pas des femmes occasionnelles mais 1 seule que nous serions prêt à intégrer à notre couple en cas d’affinité.

Par contre, vous risquez de trouver votre perle rare plus facilement dans le milieu libertin que ici. Le milieu libertin fonctionne principalement par couples (je n'ai jamais entendu aussi souvent le mot "couple" que dans le milieu libertin!), tandis que le milieu polyamoureux fonctionne plutôt par individus (certains parlaient même de "couple blindness", c'est-à-dire la tendance à voir les individus en tant que tels, même quand ils sont dans un couple fusionnel).

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 02 février 2014 à 17h44

Je sais que c'est une vision des relations humaines affectives qui m'est propre, mais je crois que dans ce domaine, l'expression "je recherche" me dérange énormément. J'y vois d'une part une volonté d'empressement et cela me dérange. J'y vois aussi une volonté d'imaginer l'autre alors que dans la réalité, cette personne n'existe pas. Cela pousse à se rapprocher d'untel, alors que si ça se trouve une autre personne est là, juste sous nos yeux et que l'on ne la regarde même pas. Je trouve cela malsain.

Je pense qu'il y a une différence entre se dire, j'ai l'opportunité et le désire de m'ouvrir à une relation importante nouvelle (et d'ailleurs, pourquoi une seule ?) et laisser autrui venir à nous, apprendre à connaitre différentes personnes et bingo s'il y a quelque chose. D'autre part, je pense que nous sommes nombreux ici à avoir compris que l'urgence, l'empressement était l'ennemi d'un lien pérenne, quel qu'en soit la nature.

Evidemment, je peux me tromper, c'est ma vision individuelle... mais j'ai dans l'idée qu'en amour, plus on cherche, moins on trouve. En tout cas pas d'une belle façon. Perso, je privilégie avant tout l'ouverture et le lien qui se tisse sur la longévité.

#

(compte clôturé)

le dimanche 02 février 2014 à 17h49

Le-prince-charmant peux tu développer ton explication sur le couple blindness (éventuellement en mp mais cela n'intéresse peut être pas que moi). Je ne me rappelle pas avoir lu cela quelque part.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 02 février 2014 à 18h54

gcd68
Je sais que c'est une vision des relations humaines affectives qui m'est propre, mais je crois que dans ce domaine, l'expression "je recherche" me dérange énormément. J'y vois d'une part une volonté d'empressement et cela me dérange. J'y vois aussi une volonté d'imaginer l'autre alors que dans la réalité, cette personne n'existe pas. Cela pousse à se rapprocher d'untel, alors que si ça se trouve une autre personne est là, juste sous nos yeux et que l'on ne la regarde même pas. Je trouve cela malsain.

Je pense qu'il y a une différence entre se dire, j'ai l'opportunité et le désire de m'ouvrir à une relation importante nouvelle (et d'ailleurs, pourquoi une seule ?) et laisser autrui venir à nous, apprendre à connaitre différentes personnes et bingo s'il y a quelque chose. D'autre part, je pense que nous sommes nombreux ici à avoir compris que l'urgence, l'empressement était l'ennemi d'un lien pérenne, quel qu'en soit la nature.

Evidemment, je peux me tromper, c'est ma vision individuelle... mais j'ai dans l'idée qu'en amour, plus on cherche, moins on trouve. En tout cas pas d'une belle façon. Perso, je privilégie avant tout l'ouverture et le lien qui se tisse sur la longévité.

Cette vision t'est peut-être propre, mais je la partage gcd68 ! :)

#

(compte clôturé)

le dimanche 02 février 2014 à 23h05

gcd68
Le-prince-charmant peux tu développer ton explication sur le couple blindness (éventuellement en mp mais cela n'intéresse peut être pas que moi). Je ne me rappelle pas avoir lu cela quelque part.

C'était quelque chose que j'avais trouvé dans le groupe italophone (et dans laquelle je me retrouve assez bien):


"Même avec tous ses efforts, le couple le plus fusionnel ne pourra jamais apparaitre à mes yeux comme une seule unité: mes neurones vous perçoivent, et vous percevront toujours, comme deux entités séparées"

#

(compte clôturé)

le lundi 03 février 2014 à 10h25

Belle définition. Oui, tenir plus que tout à l'autre est un sentiment intérieur, il est ressenti en qualité d'entité propre. Mon couple, bien que pouvant être qualifié de fusionnel, ne signifie pas que je sois dépendante ou responsable de l'autre. Mon mari est une entité séparée et nous cheminons ensemble parce que nous y trouvons du bonheur -en ce qui me concerne en tout cas- Ceci pour expliquer mon désaccord sur un autre fil de discussion.
Merci Le-prince-charmant pour cette phrase qui sonne tellement juste à mes oreilles.

#
Profil

wolfram

le lundi 03 février 2014 à 10h51

Message modéré pour la raison suivante : Lien externe auto-promotion.

#

(compte clôturé)

le lundi 03 février 2014 à 11h54

wolfram
"couple célibataire"

<3 <3 <3

(je l'ajoute volontiers à mon vocabulaire)

#
Profil

KittyN

le lundi 03 février 2014 à 12h35

hihihi, COUPLE CELIBATAIRE, ouuuiii, c'est mon cas avec chérie ~~~~

#
Profil

LuLutine

le mardi 04 février 2014 à 02h19

wolfram
Chez les polyamoureux, il y a deux visions, l'individualiste et la communautaire.

Mouais, c'est un peu simpliste de dire ça non ?

#

(compte clôturé)

le mardi 04 février 2014 à 09h10

C'est sans doute simpliste de résumé la vie en ces deux visions : individualisme et communautaire. Je sais que moi, et là je parle bien de moi, afin d'éviter toute polémique. Je serai plutôt individualiste. Pas au point de vivre seul, même si je le pourrai certainement. Pas au point de ne pas aimer être entourée : j'avais réuni pour mon anniversaire (sur deux journées différentes suivant les disponibilités) les personnes qui comptaient vraiment pour moi et aussi des amis qui m'acceptent telle que je suis et j'y ai pris beaucoup de plaisir. Par contre, retrouver mon chez moi avec sa part de solitude, de vie de couple qui m'est extrêmement chère, mon quotidien a également été agréable. J'en ai donc déduit que pour moi, avoir beaucoup de personnes bienveillantes à la maison m'a apporté sans commune mesure, mais justement, la magie de l'instant est que cela reste exceptionnelle. Au quotidien, je crois que la magie n'opérerait plus pour moi.
L'idée de couple célibataire est séduisante, évidemment. Par contre, pour moi, là aussi, ça doit être du ponctuel. J'aime trop ma vie de couple.

#
Profil

LuLutine

le mardi 04 février 2014 à 18h40

gcd68J'aime trop ma vie de couple.

...moi j'aime la vie tout court :) et je m'adapte à ce qui se présente !

Individualiste, communautaire, aucune raison de me "ranger" d'un côté, l'un ou l'autre peut marcher !

Je ne fais pas partie des gens "individualistes à tout prix" ou "communautaires à tout prix". Si je rencontre des gens (un, deux, trois, quinze, peu m'importe) avec qui le courant passe et avec qui une communauté se dessine, je ne vois pas pourquoi je refuserais cette éventualité, sous prétexte que je vis très bien seule !

Mais au contraire, je ne vois pas non plus pourquoi je chercherais à tout prix à vivre de façon communautaire si je vis seule, que ça se passe bien et que je ne vois pas dans mon entourage de personnes avec qui cela peut fonctionner...

Je dirais que je suis ouverte, j'explore toutes les opportunités. Je n'ai pas une vision arrêtée, et ça me permet de m'adapter à plein de situations. :)

Finalement pour revenir au sujet initial, l'ouverture, c'est peut-être le principal ? Ne pas avoir de vision préconçue...

#

(compte clôturé)

le mercredi 05 février 2014 à 10h48

Finalement la vie de couple est peut être un "intermédiaire" entre vie de célibataires (qui convient très bien à beaucoup, c'est un choix de vie comme un autre) et vie en communauté.

#
Profil

wolfram

le mercredi 05 février 2014 à 14h39

Attention, la différence entre individualisme et communautarisme n'est pas de moi mais date de l'opposition entre Durkheim et Weber.
Vivre en couple peut être totalement individualiste si c'est dans le sens de l'apôtre Matthieu qui voit le couple comme un seul individu.
Vivre seul peut être communautaire s'il s'agit de se donner aux autres pour le bien de l'ensemble.
Ce n'est pas le fait d'être entouré ou non qui fait le communautaire ou l'individuel mais le but poursuivi dans ses actions.
En ce sens, le trouple devient communautaire dès lors qu'il entre dans un projet de vie avec communauté de pratiques et auto-arrangements.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 05 février 2014 à 15h10

wolfram
Vivre seul peut être communautaire [...]
Ce n'est pas le fait d'être entouré ou non qui fait le communautaire ou l'individuel mais le but poursuivi dans ses actions.

Ah, j'aime bien cette vision ! :)

Je suis p'tet plus communautaire que je ne le pensais, alors...(même si j'ai besoin de ma ptite bulle pour me reposer de temps en temps...)

#

(compte clôturé)

le jeudi 06 février 2014 à 10h49

Moi aussi j'aime bien cette vision de Wolfram.

Lulutine, nous avons tous besoin d'une petite bulle, pour réfléchir, se reposer, etc... Je crois qu'elle est indispensable à chacun.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion