Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.


Cette page est étiquetée ICRA pour la protection des enfants.

Turn on & excitations plurielles

Sexualités
#
Profil

ScottBuckley

le jeudi 27 février 2014 à 09h38

Bonjour,

On vient de me parler de ceci, autour de la notion de ' turn on ' , proche me semble-t-il du tantra, et des plaisirs, des désirs & excitations multiples, plus fortes que les peurs....

Cela peut-il vous intéresser ?
Si oui il y a des ateliers en 2014 à Toulouse, Paris, Rennes...
( www.meditationorgasmique.com/turnon.html )

Et je serai ravi de savoir ce que vous en pensez, ou de ce que cela pourrait évoquer en vous, comme idées de prochains ateliers à mettre en place ensemble, en France, qui sait ?
... sur des sujets & pratiques plus ou moins proches directement, mais s'en inspirant librement .

Pour cela, n'hésitez pas à réagir à ce message, et-ou à me contacter par message perso, pour en savoir +, merci .

Au plaisir !

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 27 février 2014 à 10h12

:-) Je vois tout à fait le lien entre le polyamour et le tantra, qui en effet est une forme de méditation, et c'est vrai que dans ton lien j'y vois une façon trés intéressante de présenter les choses.
être capable d’être en soit, et de s'écouter, est indispensable me semble t il pour être un(e) polyamoureux(se) heureux(se)

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 27 février 2014 à 12h41

Je crois qu'ici l'honnêteté, la vérité, la sincérité, on connait, même si l'on peut toujours s'améliorer.
Il existe de nombreux livres : "cessez d'être gentil, soyez vrai" de Thomas d'Ansembourg ; "osez être vrai" de Marc Pistorio n'en sont que deux exemples. Cette notion est retrouvée dans beaucoup d'ouvrages dont ce n'est pas le thème principal.

Pour ce qui est de la méditation orgasmique, je pense que c'est possible. Elle se fait parfois spontanément, d'une manière impromptue. Elle s'opère parfois à travers les rêves donc par le biais de l'inconscient. Après, susciter la venue d'un orgasme par la méditation, pourquoi ? Pour apprendre quoi ? Je suis désolée GreenPixie, je ne comprend pas l'intérêt de cette démarche :-/

#
Profil

LuLutine

le jeudi 27 février 2014 à 13h10

Dans un rêve...oui ça m'arrive parfois ! ^^

#

(compte clôturé)

le jeudi 27 février 2014 à 13h14

L'effet est inattendu, le réveil perturbant mais (+)

#
Profil

LuLutine

le jeudi 27 février 2014 à 13h52

Ah non moi ça ne m'a jamais perturbée :P

#

(compte clôturé)

le jeudi 27 février 2014 à 13h54

Encore plus génial !

Bon nous sommes presque hors propos ; je sors (de toute façon faut que j'aille bosser, plus que deux apm à tenir pour cet employeur de m--- bip, censuré !)

#
Profil

Lili-Lutine

le lundi 03 mars 2014 à 12h03

Vidéo très intéressante pour comprendre un peu mieux ce sujet (+)

https://www.youtube.com/watch?v=aeQdKBmTavE&list=P...

En rappelant que le tantrisme fait une distinction essentielle entre l'orgasme et la jouissance physique...

« L'orgasme vous amène naturellement à l'état de méditation, le temps s'arrête, la pensée disparait, l'ego n'est plus. Vous êtes énergie pure. Pour la première fois, vous comprenez que vous n'êtes pas le corps et que vous n'êtes pas le mental, vous êtes quelque chose qui transcende les deux, une énergie consciente. »
~ Osho

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le lundi 03 mars 2014 à 19h13

Je suis allé voir une présentation de ce truc, et c'était assez sympa comme soirée, mais ça faisait aussi très marketing/secte (le distinguo est parfois ténu) : on nous a rien expliqué sur la méditation orgasmique sauf que c'était vachement bien, et il y avait tout un processus de valorisation des participant-es en fin de compte assez manipulateur quand il s'est avéré que pour en savoir plus il fallait payer une somme rondelette.
Je ne dis pas qu'il n'y a pas des trucs de valeur dans les techniques proposées, mais je n'ai pas apprécié pas la façon dont c'était présenté, et je préfère explorer la question de façon moins coûteuse :-)

#
Profil

Lili-Lutine

le lundi 03 mars 2014 à 19h56

Il y a un effet important de mode en ce moment pour le tantra et le tao , des possibilités multiples sont proposés à tout va , évidemment il me paraît très important de bien savoir où aller pour bien choisir (+) Le mieux reste le bouche à oreille , l'expérience des uns peut servir au début pour s'y retrouver parmi toutes les offres alléchantes et les arnaques en série . Cela peut être une belle expérience comme son contraire . Je vais rencontrer fin mars, à Montpellier, Aurélie, la jeune femme qui présente sa formation sur la vidéo que j'ai postée plus haut , je vous ferai un petit compte rendu bientôt :-)

voici son site :

turn-on.fr/la-meditation-orgasmique-cest/

et ce lien en anglais très explicite :

www.youtube.com/watch?v=pYohBt5AVmA#t=115

et là un témoignage d'homme

https://www.youtube.com/watch?v=3KeTWXSzwQQ&featur...

Plus d'infos :

turn-on.fr
www.meditationorgasmique.com/i...
onetaste.us
https://www.facebook.com/OMFrance

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

bouquetfleuri

le mardi 04 mars 2014 à 09h50

Le polyamour est un cheminement, on ne le répètera jamais assez. C'est un cheminement qui passe par la connaissance de soi, la déconstruction de schémas mal appropriés à notre épanouissement, la remise en question de la morale et son remplacement par une éthique personnelle etc.

Un des points cruciaux (il y en a mille) est la mise en abîme du Verbe, du discours qui encadre notre intime et qui brille en général par son insuffisance, mais qui charrie à la fois notre coercition intégrée et, partant, la culpabilité qui se rattache à l'exploration, naturelle et obligatoire, de nos pratiques sexuelles.
Sur ce point clé de notre lien à notre histoire, la psychanalyse offre de précieux outils. Lire Freud, Jung, Reich ou Fromm permet bien souvent de poser d'autres mots et de nous découvrir comme on aime le faire.

Il peut y avoir une autre forme de dialogue, c'est ce que propose le tao ou le tantra, plus éloigné du verbe et plus proche de la réalité physique. Mais le travail de connaissance est le même et reste à faire par chacun, sans procuration possible.
Les psychanalystes conduisent le travail à travers des mots, les praticiens du tantra conduisent le travail à travers des pratiques physiques, mais l'appropriation du rapport à soi ne peut être faite que par le sujet.

Certaines personnes n'auront besoin ni des psychanalystes, ni des praticiens de tantra parce qu'elles ouvrent leur vie à la réflexion permanente, à la critique, à l'analyse qu'elles s'imposent et gèrent en autonomie, d'autres préfèrent un accompagnement pour le confort que cela représente, le lien, l'efficacité aussi, sensible dans les résultats plus ou moins conformes à des attentes qui ne seraient pas un objectif mais un idéal.

Il n'y a pas de recettes pour arriver quelque part, mais mille et une manières d'avancer. Chacun choisit la sienne, chacun choisit son travail. Un travail, cela coûte des efforts, de l'investissement, parfois c'est de l'argent, parfois c'est du temps, parfois ce sont des souffrances mentales et parfois, c'est une combinaison de tout cela.

L'essentiel est de cheminer. Il n'y a que quand on se croit arrivé qu'on peut être sûr de s'être trompé de chemin.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Plusssdamour

le mardi 04 mars 2014 à 10h19

L'essentiel est de cheminer. Il n'y a que quand on se croit arrivé qu'on peut être sûr de s'être trompé de chemin.

(+) :-)

C'est ce que je pense aussi, on n'a jamais fini de cheminer et dans le polyamour et dans la vie...
On avance ... <3

#
Profil

ScottBuckley

le mardi 04 mars 2014 à 10h35

gcd68

Pour ce qui est de la méditation orgasmique, je pense que c'est possible. Elle se fait parfois spontanément, d'une manière impromptue. Elle s'opère parfois à travers les rêves donc par le biais de l'inconscient. Après, susciter la venue d'un orgasme par la méditation, pourquoi ? Pour apprendre quoi ? Je suis désolée GreenPixie, je ne comprend pas l'intérêt de cette démarche :-/

@ gcd68 :
Hum, eh bien en fait dans la vie il y a beaucoup de choses qui sont à sentir, juste sentir , en soi, intérieurement, à l'instant, de façon instinctive, intuitive, naturelle, sans le filtre censeur du cerveau/intellect, sans livre-qui-dit-quoi-penser, donc il n'y a pas forcément à "comprendre l'intérêt de cette démarche", juste à prendre, à apprendre, à savoir qu'elle existe, notamment dans le tantra, et que des personnes comme Nicole Daedone ouvrent un & des champs de possibles avec d'autres notions, comme celle de ' flow ' , et de ' slow sex ' .

Pour explorer les voies de la fluidité des rapports humains, et non pas les jeter dans des cases.

Ce qui va du coup à l'encontre de cette société de surconsommation, de surcommunication, du jetable, du low cost discount, du speed & de la (né)fast food . Et tant mieux, ça fait du bien !

Oublions les livres, pour un instant ou un moment plus ou moins long, et retrouvons le goût & les plaisirs de se re*connecter à son corps, et*ou au corps d'une autre, avec respect et bienveillance. Juste cela .

@ Tchelo :
Oui, je comprends ce que tu veux dire ; en fait j'ai participé à une soirée de présentation + à un turn on, en mettant de côté mes préjugés éventuels, et j'ai précisé avant d'accepter de venir que pour l'instant , mon budget ne me permettait pas de participer, et puis parfois on trouve un arrangement, on crée de la souplesse, en cherchant d'autres pistes de découvertes, d'autres formes de participation... Ce qui fut le cas.

Car il y a des personnes ouvertes à cela, l'essentiel étant de ne pas trop faire de suppositions (sur le prix que coûterait une activité...) , et d'oser questionner l'organisation, en demandant si d'autres tarifs sont possibles, pour d'autres soirées ou moments de découvertes.

N'oublions pas que nous sommes là avec des personnes praticiennes qui innovent, ouvrent d'autres portes ( l'orgasme et les pratiques sexuelles sont souvent un sujet tabou en société, même entre ami-es ! ) , et ne sont pas du tout soutenues par la "Sécurité sociale" / "Carte Vitale", ni par l'industrie pharmaceutique (médocs, antibios...) ni par les médecines officielles des "médecins (mal)traitants" ou par les psys classiques.

Elles doivent donc trouver des financements, individuels, non étatiques. C'est courageux de leur part, je trouve, sachant que la société actuelle de surconsommation ne va pas leur assurer de "débouchés" garantis après leurs études .

Le choix de ces pratiques nouvelles ' hors cases ' doit pouvoir être fait en conscience et en confiance, malgré tout . D'où l'intérêt en effet du bouche à oreille, pour s'en rapprocher, avec une plus grande aisance et connaissance de ce vers quoi nous nous tournons .

Ceci n'est que mon humble avis, et n'engage que moi, bien sûr .

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

bodhicitta

le mardi 04 mars 2014 à 12h14

GreenPixies
beaucoup de choses qui sont à sentir, juste sentir , en soi, intérieurement, à l'instant, de façon instinctive, intuitive, naturelle, sans le filtre censeur du cerveau/intellect,

donc sans filtres censeurs des normes également.
c'est à ces instants qu'on est forcément <3 poly <3 à mon sens.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Yoni

le mardi 04 mars 2014 à 12h25

bouquetfleuri
Le polyamour est un cheminement, on ne le répètera jamais assez. C'est un cheminement qui passe par la connaissance de soi, la déconstruction de schémas mal appropriés à notre épanouissement, la remise en question de la morale et son remplacement par une éthique personnelle etc.

Un des points cruciaux (il y en a mille) est la mise en abîme du Verbe, du discours qui encadre notre intime et qui brille en général par son insuffisance, mais qui charrie à la fois notre coercition intégrée et, partant, la culpabilité qui se rattache à l'exploration, naturelle et obligatoire, de nos pratiques sexuelles.
Sur ce point clé de notre lien à notre histoire, la psychanalyse offre de précieux outils. Lire Freud, Jung, Reich ou Fromm permet bien souvent de poser d'autres mots et de nous découvrir comme on aime le faire.

Il peut y avoir une autre forme de dialogue, c'est ce que propose le tao ou le tantra, plus éloigné du verbe et plus proche de la réalité physique. Mais le travail de connaissance est le même et reste à faire par chacun, sans procuration possible.
Les psychanalystes conduisent le travail à travers des mots, les praticiens du tantra conduisent le travail à travers des pratiques physiques, mais l'appropriation du rapport à soi ne peut être faite que par le sujet.

Certaines personnes n'auront besoin ni des psychanalystes, ni des praticiens de tantra parce qu'elles ouvrent leur vie à la réflexion permanente, à la critique, à l'analyse qu'elles s'imposent et gèrent en autonomie, d'autres préfèrent un accompagnement pour le confort que cela représente, le lien, l'efficacité aussi, sensible dans les résultats plus ou moins conformes à des attentes qui ne seraient pas un objectif mais un idéal.

Il n'y a pas de recettes pour arriver quelque part, mais mille et une manières d'avancer. Chacun choisit la sienne, chacun choisit son travail. Un travail, cela coûte des efforts, de l'investissement, parfois c'est de l'argent, parfois c'est du temps, parfois ce sont des souffrances mentales et parfois, c'est une combinaison de tout cela.

L'essentiel est de cheminer. Il n'y a que quand on se croit arrivé qu'on peut être sûr de s'être trompé de chemin.


Message modifié par son auteur il y a 2 heures.

Merci pour ce message qui résume selon moi de façon limpide la réponse à toutes les questions qu'on peut se poser.

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 20 mars 2014 à 12h25

GreenPixie
Pour explorer les voies de la fluidité des rapports humains, et non pas les jeter dans des cases.

Ce qui va du coup à l'encontre de cette société de surconsommation, de surcommunication, du jetable, du low cost discount, du speed & de la (né)fast food . Et tant mieux, ça fait du bien !

Oublions les livres, pour un instant ou un moment plus ou moins long, et retrouvons le goût & les plaisirs de se re*connecter à son corps, et*ou au corps d'une autre, avec respect et bienveillance. Juste cela .

GreenPixie
Et je serai ravi de savoir ce que vous en pensez, ou de ce que cela pourrait évoquer en vous, comme idées de prochains ateliers à mettre en place ensemble, en France, qui sait ?

ça motiverait du monde?

#
Profil

ScottBuckley

le jeudi 20 mars 2014 à 13h12

bodhicitta8
ça motiverait du monde ?

Eh bien moi oui, et si je peux aider, participer, ce sera avec plaisir !

Par contre il faudrait vraiment que cela soit fait et mis en place à plusieurs, car organiser un atelier, cela prends du temps : choix de la ou des invité-es/intervenant-es, choix d'un lieu zen & approprié... il faut être au moins 2 ou 3 pour cela .

> Si cela vous intéresse, et si vous êtes par exemple dans le sud-ouest, contactez-moi par mess@ge perso, merci !

#
Profil

bouquetfleuri

le jeudi 20 mars 2014 à 17h53

greenPixie
comme idées de prochains ateliers à mettre en place ensemble, en France, qui sait ?

Pourquoi seulement en France ?

Hihihi, ne réponds pas, je te taquine

#
Profil

ScottBuckley

le jeudi 20 mars 2014 à 22h03

bouquetfleuri
Pourquoi seulement en France ?

Hihihi, ne réponds pas, je te taquine

Hey, mais j'aime bien moi quand tu me taquines, mon cher Bouquetfleuri ;) !

à dire vrai sur le forum belge ( polyamour.be ) j'aurais dit "en belgique", idem pour le québec/canada... et là comme le site & notre forum sont surtout français, j'ai dit "en france" car beaucoup de contacts & réseaux, notamment avec le tantra, fonctionnent ou sont classés par pays, ou par régions.

Pour ma part, je me renseigne surtout (comme indiqué ci-dessus) sur le sud-ouest (midi-pyrénées, aquitaine...), mais les ressources que je reçois par messages persos sont parfois situées ailleurs en france, et donc tôt ou tard, on se fera suivre les infos que l'on a, quelque soit les pays ou régions limitrophes de la france (espagne, italie, allemagne...) , pour que chacun-e s'y retrouve en fonction de sa région.
Et donc d'autres de suisse viendront sans doute ici transmettre leurs contacts suisses, s'illes en ont (+)

#
Profil

bodhicitta

le vendredi 21 mars 2014 à 08h32

Je pense qu'on pourrait plus ou moins déterminer ce à quoi on voudrait que ça ressemble, ce que l'on souhaite que ça nous apporte etc. parceque quand on y pense le sujet est vaste, on peut aussi "travailler" autour de ce qui nous y amène.
suivant le(s) cas ça nous aidera à déterminer, intervenants et "activités", par de là on saura d'avantage ou sera le mieux...
Bon moi j'suis pas dans le sud-ouest, pas dans le nord non-plus, j'suis au milieu :-/ massif central... (il y a de la place)
Je n'est pas de contacts sur ce sujet j'suis vite suspicieuse (surtout quand de l'argent est en jeu) mais si c'est du "do it yourself" et que c'est nous qui organisons, j'aurai d'amblé confiance,

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion