Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le polyamour... un principe, ou une constatation de fait ?

Monogamie
#
Profil

beylkeff

le lundi 24 février 2014 à 18h43

Bonjour,
J'étais depuis 8 ans avec mon compagnon quand je l'ai quitté il y a quelques mois. Je venais de rencontrer un homme grâce au Net (rencontre uniquement sexuelle au départ). Je n'avais jamais trompé personne de ma vie, l'infidélité subie me terrifiait, bref : 2 jours après cette rencontre, j'ai quitté mon compagnon, incapable de mentir plus longtemps.
J'ai recherché cette rencontre car il ne se passait plus rien de sexuel avec mon compagnon, mais l'entente intellectuelle et la complicité restent intactes. De plus, c'est un excellent papa pour notre fils.

Aujourd'hui, je suis déchirée entre mon ex et mon nouveau mec. Je les aime tous les deux. Ils m'apportent tous deux des choses bien différentes mais importantes. Notamment, mon homme m'a complètement fait découvrir le sexe, je suis extrêmement épanouie.

Je ne supporte plus d'être séparée du père de mon fils, et encore moins de mon fils, mais imaginer quitter mon homme me fend le coeur.

Je ne me considère pas comme polyamoureuse dans le sens où cela ne m'a jamais traversé l'esprit avant de me trouver dans ma situation actuelle.

Je constate qu'il n'est pas toujours obligatoire de faire un choix entre deux personnes qu'on aime, seulement je ne suis pas sûre que mes circonstances soient favorables à une situation de polyamour sereine. Et surtout, je ne suis vraiment vraiment pas certaine que l'un et/ou l'autre de ces deux hommes soit ouvert à l'idée.

Bref, avez-vous vécu ou connaissez-vous des situations similaires ?

#

(compte clôturé)

le mardi 25 février 2014 à 13h31

MA réaction en te lisant, c'est pourquoi tu n'as pas parlé au père de ton fils de ton manque d'épanouissement sexuel. Ta démarche via internet était préméditée si je comprends bien. Et puis, quitter sa vie en l'espace de 2 jours ?

De plus, qu'appelles tu "infidélité subie" ? Je définis mal cette expression.

#
Profil

bouquetfleuri

le mardi 25 février 2014 à 15h12

Continue de ne pas te considérer comme polyamoureuse, cela n'a aucune espèce d'importance.

En revanche, vis tes deux relations amoureuses le mieux possible.
Il n'y a pas de recette, il n'y a pas de procédure, juste la vie qui s'installe avec le temps dans d'autres configurations que celles qu'on imagine ou projette parfois.

Mais cela demande un peu de travail

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

beylkeff

le mardi 25 février 2014 à 20h35

gcd68 :
bien sûr que je le lui en ai parlé à plusieurs reprises, mais il a été trop absorbé par son boulot et la routine pour y remédier malgré mes efforts

je me suis inscrite sur ce site de rencontre à la base pour voir si je pouvais encore plaire, j'étais bien trop timide pour agir
et finalement j'ai franchir le pas et oui, j'ai quitté mon ex au bout de 2 jours, crise de la trentaine, envie d'envoyer valser le parcours qui m'était tout tracé

infidélité subie : être cocue, simplement

#
Profil

KittyN

le mercredi 26 février 2014 à 04h02

une maman libertine, hihihi
tu dois être belle avec tes bigoudis sur les cheveux, la clope au bec, prise entre le ménage et ton hidalgo, lol
la vie de parents, c'est jamais facile, je le sais autant que toi....alors crois moi, fais ce que tu veux, mais ne sacrifie jamais ton fils.
;)

#
Profil

LuLutine

le mercredi 26 février 2014 à 06h33

Est-ce qu'une entente amicale n'est pas possible avec le père de ton enfant ?
Ca me semble être le minimum pour l'épanouissement de votre fils...en revanche, pourquoi tiendrais-tu absolument à retrouver une relation amoureuse qui ne te satisfaisait pas ?

#
Profil

beylkeff

le mercredi 26 février 2014 à 09h51

je m'entends très très bien avec le père de mon fils
mais il est en garde alternée (normal) et je ne supporte plus d'être maman à mi-temps, et mon fils a beaucoup de mal à s'y faire aussi

en gros je dois sacrifier ma vie amoureuse au profit de ma vie de maman

#
Profil

KittyN

le mercredi 26 février 2014 à 10h39

non, personne ne peut te forcer à faire ce que tu n'as pas envie de faire.
la maturité est de savoir ce que l'on veut vraiment avant même de prendre une décision et ensuite seulement d'agir en conséquence.
Tu as quitté ton ex pour une autre personne, forcément un litige sur le droit de garde allait se poser, non ?

#

(compte clôturé)

le mercredi 26 février 2014 à 11h03

Je crois qu'elle a quitter son ex sur un raz le bol d'être ni entendu, ni comprise :-( . La routine et le quotidien tue un grand nombre de couple, malheureusement.

Pour ce qui est de l'infidélité, elle me semble, au regard de ta définition, obligatoirement subie, car s'il y a consensus, ce n'est plus subie puisqu'il y a accord. Bon ok, je joue sur les mots, je sors :-D .

J'ai dans l'idée que ce qui aurait convenu au couple de Beykeff, c'est une petite sortie en club libertin suffisamment fréquemment pour ne pas s'enfermer dans la routine. Cela aurait suffit à satisfaire le désir de plaire de l'une et sorti son compagnon de vie de son traintrain envahissant.

Quand à la crise de la trentaine, quarantaine, cinquantaine... je n'y crois pas (ça n'engage que moi). Pour moi c'est un "résultat" et non une "cause". Il faut bien se trouver des prétextes... c'est un enfant, c'est un ado, il a vingt ans, crise de la ......aine. Quelque soit l'âge, on peut tout lui remettre sur le dos car à 38 ans on a presque 40 ans, à 43 ans on a encore 40 ans et à 47 ans on a presque 50 ans... Ben ouais, c'est con, on prend un an tous les ans !

#
Profil

beylkeff

le mercredi 26 février 2014 à 11h16

KittyN : il n'y a absolument aucun litige concernant la garde de mon fils

et non, je n'ai sans doute pas agi avec "maturité" en quittant mon ex du jour au lendemain, enfin j'ai été bien sage toute ma vie, jamais rien fait sur un coup de tête, je crois qu'il y avait un trop-plein... et l'aveuglement total de la passion des premiers temps

gcd68 tu as raison, la crise de la trentaine (ou autre) c'est un bonne excuse, le ras-le-bol intervient juste à un moment donné qui n'a rien à voir avec l'âge mais avec le parcours de vie et la situation dans laquelle on peut se retrouver bloqué

#

(compte clôturé)

le mercredi 26 février 2014 à 11h28

Peut être que ce qu'il faut comprendre, c'est que pour certains hommes "être un bon mari" c'est avant tout subvenir au besoins matériels de sa famille. Donc, ils travaillent... encore et toujours plus...

Pour les polyamoureux, les relations humaines prennent souvent beaucoup d'importances, en terme de sentiments, de connaissance de soi, de valorisation et d'estime de soi, de sexualité (même pour les polyaffectives comme moi)... mais aussi de porter les personnes que l'on aime vers le haut, de les aider à se découvrir et à s'accepter suivant leur vraie nature. Et cela, ceux qui vivent dans la routine :-/ alors celui ou celle qui se sent délaissé, pète un câble, c'est prévisible.

Moi, j'ai découvert mon "pouvoir de séduction" (nous en avons tous et toutes un) en me rendant dans des salons de l'érotisme. J'ai alors découvert ma capacité à m'exhiber et surtout que c'était quelque chose de beau et de naturel chez moi (pour mon plus grand bonheur). C'est tout con comme expérience, il fallait juste oser... Cela m'a permis de gagner en confiance et en estime de moi.

La connaissance de moi, et de celle des gens que j'aime, je la retrouve dans mes nombreuses lectures. Mon identité vrai, je l'ai découverte aussi dans les livres, et en moi, avec l'aide de ceux qui m'aiment et de mon mari qui est resté toujours à mes côtés.

#
Profil

beylkeff

le mercredi 26 février 2014 à 11h41

c'est ça, mon ex est tombé dans le même écueil que nos pères : bosser toujours plus pour la carrière, le fric...

il m'a portée vers le haut sur de nombreux aspects, mais il m'a toujours manqué ce que j'avais avant lui et que j'ai trouvé avec mon compagnon actuel : me sentir belle, désirée 24/7, limite déesse

pour lui ce n'est pas normal d'avoir ce besoin, ça révèle un manque d'estime de soi
peut-être, mais peut-être aussi que c'est dans ma nature d'avoir besoin de dominer une relation par cet aspect

#
Profil

KittyN

le mercredi 26 février 2014 à 11h45

beylkeff
KittyN : il n'y a absolument aucun litige concernant la garde de mon fils

et non, je n'ai sans doute pas agi avec "maturité" en quittant mon ex du jour au lendemain, enfin j'ai été bien sage toute ma vie, jamais rien fait sur un coup de tête, je crois qu'il y avait un trop-plein... et l'aveuglement total de la passion des premiers temps

je reprends.
tu avais une famille, pas de vie sexuelle, tu t'es envoyée en l'air avec un beau garçon, puis ensuite tu as voulu continuer régulièrement, mais ne voulais pas non plus rester avec ton ex et vous avez cassé, tu as quitté ton ex et ton fils, il y a eu divorce ou séparation, la garde de votre fils lui est revenue et maintenant, tu vois encore ton amant mais ne peux plus voir ton ex, alors en fait tu le regrettes et tu voudrais faire en sorte de revenir en arrière.
voilà. Tu es indécise, c'est tout. Alors maintenant, il te reste encore une solution. Va contacter ton ex et propose lui de vivre en trouple avec ton amant ton ex et toi.
parce que sinon.....ta situation est insoluble.

#
Profil

KittyN

le mercredi 26 février 2014 à 11h47

beylkeff
c'est ça, mon ex est tombé dans le même écueil que nos pères : bosser toujours plus pour la carrière, le fric...

ben oui il a raison.
il faut du FRIC dans la vie.
le tout est de ne pas oublier le reste bien entendu.

#

(compte clôturé)

le mercredi 26 février 2014 à 11h54

En quoi vouloir se sentir belle et désirée est-il négatif ? Je ne vois pas ce qu'il y a de dominant à vouloir une vie satisfaisant et épanouie ?

Beylkeff, avoir ce besoin est normal et naturel et au contraire, ça aide à avoir une bonne estime de soi. On peut être une bonne mère, une bonne compagne de vie, et évoluer en fonction de sa vrai nature. J'entends par là en s'écoutant, en se comprenant et en tenant compte de qui l'on est. Tu es avant tout UNE FEMME alors écoute cette femme qui a trop longtemps "sommeillé en toi". Arrête d'enfermer cette femme sous couvert de principes moraux, religieux ou autres "prisons".

Ca me rappelle une chanson qui disait : "vit, résiste, prouve que tu existes"

On vit vraiment dans un monde bip ! censuré !

Je crois que Beykeff a vraiment à se construire sur des bases saines et sincères. Il existe de nombreux livres sur le développement personnel et le bien être -attention quand même aux dérives sectaires liées à la spiritualité- et la recherche de son soi intérieur.

#

(compte clôturé)

le mercredi 26 février 2014 à 11h57

KittyN a posté simultanément

Evidemment, il faut vivre décemment, mais oui, ce n'est le but dans la vie. Le but s'est son épanouissement personnel, son bonheur, celui de ceux que l'on aime. Nous ne vivons qu'une fois et cette vie n'est pas si longue.

#
Profil

KittyN

le mercredi 26 février 2014 à 11h58

gcd68
En quoi vouloir se sentir belle et désirée est-il négatif ? Je ne vois pas ce qu'il y a de dominant à vouloir une vie satisfaisant et épanouie ?

Beylkeff, avoir ce besoin est normal et naturel et au contraire, ça aide à avoir une bonne estime de soi. On peut être une bonne mère, une bonne compagne de vie, et évoluer en fonction de sa vrai nature. J'entends par là en s'écoutant, en se comprenant et en tenant compte de qui l'on est. Tu es avant tout UNE FEMME alors écoute cette femme qui a trop longtemps "sommeillé en toi". Arrête d'enfermer cette femme sous couvert de principes moraux, religieux ou autres "prisons".

Ca me rappelle une chanson qui disait : "vit, résiste, prouve que tu existes"

On vit vraiment dans un monde bip ! censuré !

Je crois que Beykeff a vraiment à se construire sur des bases saines et sincères. Il existe de nombreux livres sur le développement personnel et le bien être -attention quand même aux dérives sectaires liées à la spiritualité- et la recherche de son soi intérieur.

snif, je vais presque en pleurer ~~~
hmmm, sacrée France Gall
c'est bien ce que je disais, si tu veux faire un choix, fais le, mais ensuite il faut assumer.
quitter un homme qui ne nous plait plus, c'est normal.

mais une fois avoir quitté, il faut plus y revenir, c'est tout.

#
Profil

KittyN

le mercredi 26 février 2014 à 12h01

gcd68
KittyN a posté simultanément

Evidemment, il faut vivre décemment, mais oui, ce n'est le but dans la vie. Le but s'est son épanouissement personnel, son bonheur, celui de ceux que l'on aime. Nous ne vivons qu'une fois et cette vie n'est pas si longue.

oui.
mais quand tu vois qu'il faut gagner 2 mille euros pour se loger dans le parc privé en France, ben....vive le fric.

#

(compte clôturé)

le mercredi 26 février 2014 à 12h06

KittyN
mais une fois avoir quitté, il faut plus y revenir, c'est tout.

Quitter l'autre parce qu'il ne nous rend pas heureux (pétage de câble) ne signifie pas qu'elle ne l'aime plus.

A vingt ans, j'ai choisi entre deux hommes. Je ne regrette pas mon choix, il s'avère bénéfique et juste. Je regrette d'avoir eu à faire ce choix, je regrette qu'à l'époque, personne ne m'est dit, à moi comme à eux, que j'avais juste à envoyer chier tout le monde (mes parents, la moral, la société, la religion, ...) pour garder les deux.

On se sent parfois obliger d'agir contre son intérêt, tout simplement parce que l'on ne voit pas d'autre issue possible. Si Belkeff n'avait pas quitté son compagnon, elle en serait toujours au même point et ne s'interrogerait pas actuellement. C'est pour elle un nouveau départ, et elle veut y intégrer son ancien compagnon, parce qu'il n'est pas que négatif et qu'elle y est attachée malgré tout, c'est à mes yeux louables et responsable de sa part.

#

(compte clôturé)

le mercredi 26 février 2014 à 12h08

KittyN : la vie actuelle n'est pas facile. Je suis bien placée pour le savoir et personne n'a dit le contraire.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion