Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Un kit pour café poly (fiche-pratique) ?

Culture
#
Profil

ScottBuckley

le mardi 14 janvier 2014 à 14h04

Bonjour,

Cela intéresserait certain-es d'entre vous, un modeste ' Petit kit pour co-organiser un café poly ' , avec quelques conseils simples à rappeler, des critères de sélection de lieux (associatifs ou non), et des échanges d'expériences de personnes participantes ou co-organisatrices, entre autres ?

un kit éthique ? (et toc !)

Si oui, merci de répondre par quelque chose comme :
>> ' Oui moi !! ' , ou ' + 1 <3 ' , ou autre message encourageant, juste pour tester l'intérêt porté à cela !
(car pour multiplier les gâteaux au chocolat fondant à croquer, le mieux c'est de ne pas se reposer sur quelques trop rares personnes qui cuisinent un brin, mais de donner la recette, maléable et transmissible ^_^ )

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 14 janvier 2014 à 14h13

oui, moi!! +1 <3

#
Profil

Lili-Lutine

le mardi 14 janvier 2014 à 14h40

Oui oui oui moi aussi + 1 pour le partage d'expériences :-)

#
Profil

bouquetfleuri

le mardi 14 janvier 2014 à 14h51

GreenPixie
un kit éthique ?

N'est-ce pas un oxymore ?
Comment concevoir un kit avec un ensemble de conseils, de valeurs, de recettes qui ne soit pas de fait une édiction plus ou moins morale ?

Je suis vraiment surpris que ce soit toi qui proposes cela, toi qui cherches à tout renouveler, à réexaminer chaque instance du comportement relationnel jusqu'à la fabrication d'une nouvelle langue. Le thème choisi pour cela "Culture" conforte ma peur de voir se faire jour une "culture polyamoureuse" qui serait à mes yeux la (presque) négation du travail que chacun fait par devers lui pour s'épanouir et peut-être changer le monde.

Créer un fil-atelier où chacun pourrait déposer ses difficultés pour permettre à d'autres de lui répondre ne suffirait-il pas ?

Ceci étant posé, le partage d'expérience m'intéresse beaucoup, mais pas sous la forme d'un kit ni d'une méthode.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 14 janvier 2014 à 15h38

Je rejoins un peu Bouquetfleuri.

Aussi, s'il vous plait, laisser ceux qui viennent s'enrichir mais qui ne désirent pas (souvent parce qu'ils ressentent des difficultés à le faire) s'exprimer ouvertement, d'écouter en silence et de "passer son tour". Comprendre que pour certains, le tour de table du style "tout le monde t'écoute", ben peuf, peuf, peuf!!! Il en va de même pour les "accompagnants" qui sont en état de réflexion et de volonté d'acceptation par rapport à cela mais qui ne s'exprimeront pas dans le sens où l'assemblée ne sera pas de son avis.

Perso, je me sens plus à l'aise dans l'expression verbale "non formelle" et "non directive". Aller à un évènement poly c'est pour moi une manière de me sentir moi-même et libre, que le débat se porte sur le taboulé de Geraldin-e ou sur les grillades d'Houba ou sur tel livre, ou... Aller à un évènement poly, c'est ne pas surveiller ses paroles, ses gestes afin que ce ne soit pas mal interprété et je dirai même mieux, ce qu'il serait bien ce serait qu'il n'y ai pas d'interprétation du tout. Se laisser vivre, se laisser porter, s'aimer et aimer (je parle ici d'attention, d'affection, de respect, de rire, de fourire, de larmes, de calins, de non-jugement, de liberté d'être ce que l'on désire, tout simplement). Les débats, ils viennent d'eux mêmes, à 2, 3, etc.

Pour ce qui est du débat "collectif" il y a cet espace. Moi il me suffit car je peux m'y exprimer par écrit, ce qui me convient mieux.
Voici le reflet de ma pensée actuelle au regard de ce qui me convient et me convient moins dans les évènements poly. J'oubliais, découvrir "physiquement" et créer un lien plus personnel avec chacun, prendre plaisir à retrouver est aussi que du bonheur et est en soi une bonne raison.

#
Profil

ScottBuckley

le mardi 14 janvier 2014 à 21h44

Bonsoir,

@ bouquetfleuri :
hum... pardon ? de quoi m'accuse-t-on ?

là je parle juste d'une jolie p'tite recette de cuisine de grand-mère à l'ancienne, faite avec amour & quelques épices, maléable à merci ( maléable = donc : adaptable par vos soins à vous <3 ), avec du chocolat fondant, et avec juste quelques p'tites lignes de conseils et des critères de sélection tout bêtes
( > penser aux personnes Sourdes qui voudraient venir & aux frais d'un-e interprète Langue des signes éventuelle ; penser à ce que le silence ou le calme soit garanti pour juste s'entendre d'un point de vue acoustique ; + penser à l'accessibilité des personnes à mobilité réduite, par exemple : en sous-sol ou au 1er étage, elles sont -de fait- trrrès souvent exclues : y aviez-vous pensé ?), et des p'tits liens qui aident à ce que ce café soit connu des autres polys & curieuses, c'est tout !

( et le mot ' kit ' rime avec ' éthique ' et toque (de cuisine), juste parce que je ne voudrais pas que des personnes en fassent quelque chose de commerciale genre "conférence business" ) ; j'aime bien le mot ' kit ' car ça renvoit à quelque chose de concret & de simple à fabriquer, à l'image d'une p'tite boîte à outils ou panoplie pour enfants, à se réapproprier, pour faire du constructif ...

j'ai vu de beaux projets se transformer avec le temps en choses commerciales, et c'est exactement ce que je ne voudrais Pas ici : voilà le sens de kit éthique, à mes yeux .

donc pas de procès d'intention, svp : celles & ceux qui m'ont vu co-organiser un café poly, comme toi (y compris chez moi), savent bien que je suis juste là pour aider & participer, pas pour "normaliser" quoi que ce soit .

L'idée de ce fil de discussion est né de messages que je reçois, et qui me disent : "je vais sur le forum mais il ne se passe rien chez nous" (ex. : je l'ai constaté & on m'en a parlé, à propos de Bordeaux, ou de Montpellier, des grandes villes où il y a pourtant pas mal de polys & curieuses, mais pas de rencontres très régulières)

Mais si ça vous ennuie, qu'il y ait plus de cafés polys co-organisés, le tout avec une éthique, dites-le moi .

En tout cas, que toutes celles & ceux qui trouvent qu'il y en a trop peu (de rencontres polys dans leur ville), et qui veulent de simples & très modestes conseils, me le fassent savoir (par mess@ge perso encourageant), et l'indiquent ici ci-dessous également.

En fait j'ai participé à un certain nombre de cafés polys, j'en ai co-organisé plusieurs avec certain-es d'entre vous, et en prenant des notes (sur ce qui marche... ou pas, dans la seule circulation de la parole, audible et bienveillante, à l'intérieur du café...), je me suis dit : ' tiens, ça pourrait être utile à d'autres, comme échanges d'expériences ' .
.... D'où l'image de gâteaux au chocolat :-D

Un exemple tout bête : très peu de personnes semblent au courant qu'il y a un lien entre ce site Et amours.pl (qui le connaît ?), et que sur l'autre site, il existe des alertes em@ils par villes de son choix (fort pratiques et bien complémentaires de ce forum !) . Idem pour l'agenda .

Autre exemple : quand on clique sur " /evenements/ " > comptez le nombre de villes autres que "Paris" , qui ont des rencontres fréquentes .

Si on veut que ça bouge (et pas qu'à Paris), il faut aider les personnes locales, en leur montrant que c'est pas sorcier de le faire, à deux ou trois ( réserver ou s'improviser à une table et cliquer sur "je crée un événement" ) .

Après, je comptais aussi montrer que, selon le degré d'exigence que l'on a, on peut aussi faire des recherches un poil plus motivées, pour faire en sorte que le lieu associatif réservé soit aussi accessible aux personnes à mobilité réduite (avec ascenseur si besoin), entre autres exemples
( ce n'est pas toujours pris en compte, ce critère d'Accessibilité, hélas, et c'est fort regrettable ; cela dit on fait cela bénévolement, et si on veut râler sur les lieux choisis " imparfaits ", il faut peut-être soi-même mettre la main à la pâte pour aider au repérage de lieux idéaux & Vrrraiment Accessibles à Tous )

* Si un jour dans la newsletter de ces 2 sites il pouvait y avoir un petit rappel de ces infos, ça serait pratique, me semble-t-il .

Et la diversité des villes représentées sur la carte de france des rencontres polys serait sans doute plus grande (à mon humble avis) .

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

LuLutine

le mardi 14 janvier 2014 à 21h52

Salut GreenPixie,

Pour ma part je ne crois pas qu'on "t'accuse" de quoi que ce soit, mais je dirais la même chose que :

bouquetfleuri
le partage d'expérience m'intéresse beaucoup, mais pas sous la forme d'un kit ni d'une méthode.

#
Profil

coquelicot

le mardi 14 janvier 2014 à 22h45

Personnellment c est le coté un peu farfelu qui m plait dans notre organisation ,le coté tout le monde met la main a la pate sans ce coté organisé ,bien propre bien net.

Le coté mode d emploi tout cuit;

Peut etre que ca peut interesser je ne dis pas le contraire ,mais on tombe dans un mode d emploi a appliquer , dans des regles des normes et dieu sait si les normes j aime pas ca!!!

Quand on organise un evenement ou un café poly le but du jeu c est de lancer l idee et de voir qui viens qui amene son grain de sel et quel grain de sel! le coté un peu aventureux de l histoire .

Quand on organise ;malgres le fait qu on soit dans un bled paumé ca n empeche pas les gens de trouver de s organiser et de venir , ca n est pas a toi que je vais l apprendre ; donc a moins de faire des listes de lieux interessants pour les grandes villes ou des trucs du genre perso je vois pas trop;

Le temps on en a déja pas assez pour jouir des plaisirs de la vie alors "encore moins pour se casser la tete a macher le boulot pour les copains!!!

#

(compte clôturé)

le mardi 14 janvier 2014 à 22h55

Ou sinon on fait mieux: vous voulez un café poly chez vous? Vous ne voulez pas vous prendre la tête avec l'organisation? Vous m'invitez, vous me donnez un toit où loger pendant 2-3 jours, vous me donnez à manger, et j'organise un joli événement dans votre ville! :-)

#

(compte clôturé)

le mardi 14 janvier 2014 à 23h19

Je retiens l'idée Le-prince-charmant : à la prochaine rencontre dijonnaise, tu organises... Non je rigole, je n'oublie pas ton aide lors du seul évènement que j'ai organisé jusqu'à présent et en plus ce fut ds la maison (faute de mauvais temps). Je verrai pour renouveler l'expérience mais j'ai peur d'être super occupée professionnellement dans les mois à venir.

Je confirme tout de même que l'organisation se fait d'elle même à la bonne franquette et que le pré-stress des organisateurs dépassent parfois la réalité : une fois que c'est lancé, seul le bonheur d'être ensemble compte.

#

(compte clôturé)

le mardi 14 janvier 2014 à 23h46

gcd68
Je retiens l'idée Le-prince-charmant : à la prochaine rencontre dijonnaise, tu organises...

(+)

Comme conseils à donner pour tous les nouveaux qui se lancent:

1) il faut de la patience. Au premier événement vous seriez peut-être 3 ou 4, au deuxième 5, au troisième 10, au quatrième 50... donc si au début vous voyez que à Paris il y a 50 participants et chez vous il y a personne, ne vous découragez pas!

2) Si vous faites un meeting recourant (par ex. 1 fois par mois), les gens commenceront à prendre note de la date: s'ils ont loupé le premier, ils reviendront!

3) Si le meeting est pendant le weekend, les gens viendront de plus loin!

4) Réfléchissez aux types de gens qui pourraient être intéressés: les associations LGBT, les groupes féministes, les alternatifs de toutes sortes, les libertins, les fans de BDSM... (ça dépend beaucoup de vos goûts personnels, ne vous forcez pas à aller vers des gens qui ne vous inspirent pas)

Donc... Courage!!!

#
Profil

ScottBuckley

le mercredi 15 janvier 2014 à 00h05

Eh eh !
.... ah non mais y'a pas de souci, si vous pensez que l'improvisation c'est mieux, super !

En revanche, ce que j'observe (non pas à l'échelle d'un seul café-discussion, mais de + de 20 rencontres de ce type), c'est que beaucoup de personnes sont exclues -de fait- des rencontres polys ou d'autres styles, en villes/à la campagne (même organisées par des gens biens !), pour des raisons d'accessibilités souvent invisibles * à nos yeux, et que il y en a vraiment trop peu, à mon avis, des p'tits cafés polys ailleurs qu'à Paris.

Mais je fais le pari que grâce à vos énergies et à votre sens de l'improvisation "un peu farfelu" et "à la bonne franquette" (je cite), en 2014 il va y avoir plein de nouveaux cafés et rencontres polys qui vont germer partout dans toutes les villes, spontanément et de façon improvisée ^_^ . Isn't it ?

Plus sérieusement : votre appel à "improviser" (sans le moindre modeste p'tit kit pratique & bienveillant) m'inquiète, car quand rien n'est prévu pour les invisibles, c'est parfois juste le routinier statu quo, et les normes et les exclusions invisibles, qui perdurent, à l'insu de votre plein gré et de nos bonnes volontés.

En avez-vous juste conscience ?
est-ce que vous voyez vraiment de quoi je parle ?

* ' Invisibles ' , exemple :
pour que des personnes Sourdes puissent venir aux 15 à 20 cafés/rencontres polys annuels (sans même parler de Toutes les autres rencontres !), et se faire comprendre dans de meilleures conditions de la part des autres personnes présentes lors de la rencontre, il faut de préférence un-e interprète en Langue des signes, à chacune de ces rencontres.

L'avez-vous prévue, et cherchée, cette interprète ? (oui/non ?) avez-vous anticipé un budget et une rémunération horaire pour la payer ? (c'est aussi cela, l'éthique : rémunérer correctement une personne qui en a fait le métier)

Si oui, comment faites-vous pour réunir cette somme d'argent avant même que le café n'ait lieu ? je serai ravi de vous entendre à ce sujet, car c'est une vraie question ouverte, et (ça va mieux en le disant) avant samedi soir dernier, la question ne s'était jamais présentée devant mes yeux ainsi (et j'en suis confus) ...

> allez, une p'tite chanson en LSF pour le plaisir du partage avec vous :
' le tourbillon de la vie ' , par SingSign .

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

bouquetfleuri

le mercredi 15 janvier 2014 à 10h07

LuLutine

Salut GreenPixie,
Pour ma part je ne crois pas qu'on "t'accuse" de quoi que ce soit

merci LuLutine.

GreenPixie, je n'ai pas envie d'entrer dans une polémique stérile.

Je trouve ton idée d'échanger des conseils ou de mettre en évidence certains problèmes très bonne et sans doute nécessaire pour augmenter les possibilités d'éclosion de cafés poly. Mais pas sous la forme que tu préconises.

Que je ne sois pas d'accord ne signifie pas que tu as tort. Mais cela ne justifie aucune ironie. Personne ne parle d'improvisation avec le sous-entendu que tu mets (ou que je décèle) dans ce mot, de même on ne peut affirmer par opposition qu'avec l'existence de ce kit plein de nouveaux cafés poly germeraient dans toutes les villes parce qu'on aurait évacué toute improvisation et on est peut-être plus nombreux que tu crois à penser aux personnes que tu désignes par le terme "d'invisibles".

Je me rappelle avoir rencontré une poly-amoureuse malentendante dans des cafés poly et chez toi également dont la richesse du témoignage ne devait rien au fait que l'on prenait en charge son handicap à sa place. Bien au contraire la disponibilité qu'elle nous demandait, à savoir dégager les obstacles devant nos bouches pour qu'elle puisse lire sur nos lèvres, nous a permis de mieux l'écouter, de mieux parler, de mieux articuler par exemple, comme elle lui a permis de mieux exister avec nous.
Cet exemple éclaire bien ce que j'essaie de dire. Je pense que le travail à faire se situe surtout au niveau de la motivation et de la levée des obstacles plus ou moins fantasmés concernant la mise en oeuvre de ces opérations d'échanges de parole. Le fantasme résidant dans l'adéquation imaginaire entre la qualité de ce que l'on vit et le nécessaire travail pour y parvenir, alors que c'est beaucoup plus simple qu'on ne le croit.
Après, je préfère, mais ce n'est que mon sentiment, faire entièrement confiance au développement aléatoire de la forme et du contenu pour la diffusion libre de ces rencontres. Je crains qu'un excès de formalisme (même si ce n'est pas exactement ce que tu dis, je t'ai bien lu) génère plus d'obstacles que de facilitation. Je fais partie de ceux qui pensent que le facilitateur (je rebondis sur l'expérience de Siestacorta) a le droit de faire des mimiques et a le devoir de ne pas faire croire qu'il est neutre, à l'inverse de toutes les théories d'animation de groupe, pour la bonne raison que c'est en existant en tant que personne qu'il fait exister les autres.
Quand j'organisais des rencontres internationales de créateurs qui ont rassemblé plus de deux cents personnes de six nationalités et langues différentes, j'avais pris sur moi de ne pas payer d'interprètes ni pour les conférences, ni pour les ateliers. Le pari était que nous avions assez à dire et assez de moyens à notre disposition pour échapper à la traduction "exacte" et médiatisée des choses. Et tous les retours après ces grands rassemblements ont fait part de la richesse de vie de ces moments-là. Je suis moi-même une bille en langues étrangères et j'étais sans doute le plus concerné par une traduction fiable, d'autant que nous avions à régler des problèmes techniques d'organisation assez importants.
On avait perdu en technique mais gagné en chaleur humaine.

C'est dans cette optique de libération du potentiel de chacun que je me prononce. Je le fais d'autant plus facilement que ces réunions mettent en présence des gens qui pensent déjà aux autres, qui réfléchissent déjà aux relations interpersonnelles, qui ont chacun de leur côté des préoccupations différentes. Ce qui multiplie les effets à l'intérieur d'une même pratique.

Mais je suis assez d'avis qu'un fil ou qu'une rubrique spéciale dédiée à l'organisation (payée par la publicité, hahaha) pourrait aider quelques personnes à sauter le pas en levant des difficultés qui leur semblent insurmontables ou juste en leur facilitant la tâche.
Je te fais assez confiance pour animer cette rubrique

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

PolyEric

le mercredi 15 janvier 2014 à 16h27

Je ne pense pas que l'organisation des cafés polys et autres week-end soit secret.

Tout le monde peut voir comment c'est organisé (ou mal organisé du style l'organisateur n'est pas là, si, si, on l'a vu, et ça a très bien marché)

Celui qui veut savoir comment faire, n'a pas trop de mal pour observer, et pas trop de mal à trouver ceux qui peuvent le conseiller.

Et celui qui voudrait faire un kit, n'aurait pas trop de mal à le faire, mais bon, il faut le vouloir vraiment.:-)

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Geraldin-e

le mercredi 15 janvier 2014 à 20h09

Pourquoi pas un kit. Si tu penses que c'est utile ou que tu as entendu des personnes en réclamer.

S'il est bien précisé que ce n'est pas la formule obligée, juste des aides, des idées, conseils, des petites recettes qui ont marché à un moment donné.
Ca peut aider les anxieux.ses qui habitent au fin fond de la province, qui n'ont jamais ou quasi-jamais assisté à ce genre de café.
Ca peut aider à démarrer, et chacun.e fera ensuite son café poly à sa sauce en fonction des ingrédients locaux.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Evavita

le vendredi 17 janvier 2014 à 12h29

Je suis d'accord sur le fait qu'il ne faut pas se reposer sur celui qui fait à chaque fois le gâteau au chocolat parce que le jour où il n'en amène plus on est marrons (ceci n'est pas valable pour les gâteaux de Paul-Eaglott car à ce stade là mon addiction est trop grande!)

Quitte à ce que plusieurs personnes fassent des gâteaux au chocolat, je préfère que chacun y aille de sa petite recette comme ça il y en a pour tout les goûts même si le prix à payer c'est qu'il faudra aussi manger des gâteau trop ou pas assez cuit.

#
Profil

maripoza

le samedi 18 janvier 2014 à 17h12

Moi je trouve cette idée, excellente pour moi cela évoque le partage d'expérience et en même temps la volonté d'aider à multiplier les rencontre dans la diversité. Greenpixie ne parle pas d'une charte, d'un truc à respecter mais d'un kit, d'une malle à idée quoi! C'est pas figé ce genre de chose ça évolue au fil des rencontres et des expériences! Par exemple depuis quelques temps la question des "poly" Sourd présent lors des café poly et autre rencontre se pose, c'est pas une lubie, juste le résultat d'expérience vécu et de constat. Oui si l'on veut être ouvert à tous et non excluant cela demande quelques préalables, mais tout le monde n'y pense pas. Et ce n'est pas du à de la négligence, juste que si on y est pas sensibiliser on ne peut pas y penser. Dans ce petit "kit" ben on pourrait brosser les divers constat cumulés au fil des expériences et les solutions mises en place à ce moment là. Ça permet à des personnes qui veulent organiser par chez eux un événement de partir de quelque chose au lieu de partir de rien, en aucun cas il n'y a d'obligation à faire quoi que ce soit.
Une petite question à bouquetfleuri tu dis :

Bouquetfleuri
Je me rappelle avoir rencontré une poly-amoureuse malentendante dans des cafés poly et chez toi également dont la richesse du témoignage ne devait rien au fait que l'on prenait en charge son handicap à sa place. Bien au contraire la disponibilité qu'elle nous demandait, à savoir dégager les obstacles devant nos bouches pour qu'elle puisse lire sur nos lèvres, nous a permis de mieux l'écouter, de mieux parler, de mieux articuler par exemple, comme elle lui a permis de mieux exister avec nous.

Je comprend pas ce que ça veut dire :
ne devait rien au fait que l'on prenait en charge son handicap à sa place.

Après moi je dis que cette personne n'était donc pas Sourde et que vous avec eu de la chance (vous comme elle) qu'elle fasse de la lecture labiale. Sinon, ben sinon à moins d'être accompagné par un interprète ben elle serait pas venue.

Donc pour moi Greenpixie: +1

#
Profil

bouquetfleuri

le samedi 18 janvier 2014 à 18h33

Un kit, ce n'est pas une boîte à fantasmes. La définition existe : " Ensemble de pièces détachées et de fournitures diverses, vendu avec un mode d'emploi permettant de monter soi-même, et de manière économique, un objet quelconque."
Et si on parle de kit, on parle de mode d'emploi. Et quand on parle de mode d'emploi dans des activités de cette nature, par essence diverses et différentes et le produit seulement de la diversité des participants, on va tout droit vers le stéréotype.
De la même façon que je trouve l'idée d'échanger des conseils et de pointer d'éventuels problèmes bonne, voire excellente, je trouve l'idée du kit désastreuse, proche d'un marketing poly et porteuse d'un réel danger.

"ne devait rien au fait que l'on prenait en charge son handicap à sa place" ( ou non bien sûr) cela signifie que je n'ai pas à décider, à la place de l'autre, ce qu'il fait de son handicap et comment il vit avec, ni si les moyens qu'il met en oeuvre sont suffisants.
Si une demande existe, bien sûr que je ferai ce que je peux pour la satisfaire, mais je ne vois pas ce qui me permet de décider qu'une personne sourde a besoin d'un interprète et de quel interprète elle a besoin.
Même raisonnement pour les aveugles, les personnes en fauteuil etc.

Si je dois payer un interprète en langue des signes pour prévenir l'éventuelle présence d'un sourd, je risque fort de ne pas organiser longtemps de cafés poly.
D'ailleurs, ce serait intéressant de savoir qui paye l'interprète dans les dites expériences vécues.

Donc pour moi l'idée de GreenPixie : +1
mais le kit de GreenPixie : -1

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

ScottBuckley

le dimanche 19 janvier 2014 à 13h56

Merci pour vos réponses et réactions !

En effet, comme le dit notamment Maripoza, il ne s'agit pas d'une charte ou quoi, oh non, juste d'échanges bienveillants, et de partages d'expériences ou de ressources, entre autres.

Si le mot " kit " a pû faire peur, désolé, je ne pensais pas qu'une petite boîte à outils libres pouvait faire cet effet-là, mais c'est là le mystère perpétuel de la communication : quand on dit " vert ", une telle verra rouge, un autre rira jaune, etc.

Donc oui aux partages d'expériences pour préparer des cafés-discussions et autres rencontres, et évidemment non au formol ou aux normes énormes* qui figent .

@ Bouquetfleuri :
Oui, merci à toi de veiller et d'être prudent : il serait en effet tentant de "figer" ou de "normaliser" (avec des "normes" souvent mornes) des choses, mais telle n'est pas du tout mon intention, et c'est d'ailleurs pour cela que toi et moi nous avons participé à de trrès nombreux cafés-discussions, à Lyon & ailleurs, avec les libertés et les belles attentions portées aux autres, et cela a souvent bien marché !

( je crois que j'ai utilisé le mot " kit " non pas pour t'embêter, surtout pas, mais suite à un ou deux cafés polys où la question de l'accessibilité a fait défaut, et où je cherchais des outils libres pour avancer ensemble sur ces questions là, voilà tout, mais il n'y a pas de souci, et je suis bien d'accord avec toi sur la prudence et notre liberté à chacun.e (+) )

* Un exemple me vient en tête : une loi ou un règlement avait été mise en place pour "faciliter l'accès" de bâtiments aux personnes dites ' à mobilité réduite ' , mais elle était tellement contraignante et coûteuse, que beaucoup de bâtiments ne sont toujours pas "aux normes" et donc pas vraiment "accessibles à tous" : l'intention de la règlementation était peut-être (?) bonne, mais tellement figée, (f)rigide, raide comme une administration kafkaïenne, que beaucoup de personnes ne peuvent toujours pas accéder à ces bâtiments, alors que d'autres solutions plurielles pourraient être envisager.... comme quoi, les "normes", parfois .... :-/ .

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

bouquetfleuri

le dimanche 19 janvier 2014 à 14h30

Nous sommes bien d'accord.
Du coup, on pourrait peut-être imaginer que dans le volet Événements figure un espace fixe où chaque organisateur en herbe pourrait trouver quelques facilités...
Et si on précise que cela n'en est pas un, je veux bien qu'on l'appelle kit !
hahaha

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion