Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Contacts de psys ouverts au polyamour ?

Bases
#
Profil

Louise

le vendredi 17 janvier 2014 à 15h21

Bonjour à vous,
Je traverse une période de crise dans mon couple. moi et mon mari avons des différents qui reposent principalement sur le polyamour.
après plusieurs mois de difficultés, on a la sensation d'être dans une impasse et d'avoir besoin d'aide.
Auriez vous des contacts de psys qui seraient ouverts au polyamour ?
merci d'avance pour vos conseils,
à bientôt.

#
Profil

Evavita

le vendredi 17 janvier 2014 à 16h51

Bonjour Louise,

Je peux t'en conseillé un sur Paris dont j'ai entendu beaucoup de bien mais sinon non. D'ailleurs, tu auras des réponses plus ciblées si tu nous donnais une localisation et si tu veux consulter ce psy seule ou avec ton mari.

Si tu n'as pas de réponses à ta question ici, tu peux toujours imprimer ceci aller voir un psy au pif, lui donner ce papier, voir si il te convient et en changer jusqu'à tomber sur celui que tu juges être le bon pour toi.

#
Profil

maripoza

le vendredi 17 janvier 2014 à 17h35

C'est difficile de te conseiller on ne sait pas dans quel coin tu vis . Nous à Toulouse, nous avons une conseillère conjugale très ouverte et qui ne porte aucun jugement négatif ou positif sur ce que nous vivons et les choix que nous faisons.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

coquelicot

le vendredi 17 janvier 2014 à 17h53

Les psy en genéral ne devraient ils pas etre ouvert a tout?

Le dernier a qui j ai eu a faire m a dit: ah c est interessant votre truc !
Et il m a accompagnée jusqu a l arret de bus pour que moi je lui parles.

:-)

#
Profil

Evavita

le vendredi 17 janvier 2014 à 17h56

@ coquelicot : en théorie oui mais un psy reste un être humain. Le lien que j'ai fourni est un moyen parmi d'autres de s'en convaincre (cf § Comment les thérapeutes voient le polyamour.)

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

coquelicot

le vendredi 17 janvier 2014 à 18h19

Je pense qu il ne faut pas non plus tomber dans la généralisation;

les psy ne sont pas une statistique ou une généralité , ce sont aussi des personne plus ou moins ouvertes et d apres moi plus que moins .

J ai tendance a suivre mon "feeling " quand je tombe sur des professionnels ,une question d antennes .

Le travail qu ils ont fait pour en arriver ou ils sont est plus propice pour comprendre par rapport a une copine mono avec qui tu prend le thé et qui n a pas etudié un minimum la psychologie.....

#

(compte clôturé)

le vendredi 17 janvier 2014 à 19h46

Rien à voir avec le polyamour, mais je connais quelqu'un qui, suite à un divorce difficile, a été plusieurs années (chercher l'erreur) chez une psy et ceci toutes les semaines (30€ par semaine, le patient idéal) et qd je lui ai demandé si ça lui faisait du bien d'aller la voir il m'a répondu que non, qu'en général il se sentait encore plus frustré....

Du jour où il s'est ouvert à moi, ce qui nous a énormément rapproché, il fut surpris de pouvoir tout simplement me parler, se libérer... 3 mois plus tard il m'annonçait qu'il n'avait plus besoin de psy. Aujourd'hui, après plusieurs années de complicité, cette personne est plus qu'un ami, nous sommes confident l'un de l'autre et nous nous apportons réciproquement beaucoup d'attention et d'intérêt (aussi de l'affection, des câlins, etc). En fait, cet homme a une excellente capacité de résilience, il suffisait d'y faire appel et surtout, surtout, surtout de lui dire qu'il avait le droit d'être malheureux, qu'il avait le droit d'être lui-même et qu'une rupture est la fin d'une histoire d'amour mais pas un échec et qu'il n'est responsable de rien.

Evidemment un psy ne peut aboutir à ce genre de relation, ce ne serait pas éthique. Toutefois, j'avais réussi à le faire se sentir mieux en quelques heures (puis aussi, par la suite, grâce au livre de Yves Alexandre Thalmann "les gens heureux ne s'inquiètent pas de savoir si c'est vrai... ils se racontent de belles histoire") en quelques mois alors que sa psy l'énervait, le frustrait,... C'était devenu pour lui une contrainte et une corvée d'y aller et cette "professionnelle" ne s'est pas interrogée sur la qualité et l'efficacité de son travail, après plusieurs années de "thérapie" ? De quoi en effet s'interroger. Aussi du même auteur si l'on ne sait pas si l'intervention d'un psy peut s'avérer efficace "La psychologie peut-elle vraiment vous aider ?".

Ma mère était une "adepte" des psy donc j'en ai croisé quelques uns, ben désolé mais ça ne m'a jamais rien apporté... Bon c'est mon avis personnel, tous les psy ne sont pas nuls.

#
Profil

Evavita

le vendredi 17 janvier 2014 à 20h25

Recentrons un peu les choses.
La demande de Louise est claire : elle souhaite savoir si nous connaissons des psys ouverts au polyamour.
Je ne vais pas me mettre à débattre de si sa démarche est justifié ou pas parce que je ne veux pas polluer son fil avec des réponses à des questions qu'elle n'a pas posé. Pardon coquelicot, j'aurais dû commencer par là. Et pardon Louise, j'espère que d'autre viendrons t'apporter des réponses.

#
Profil

coquelicot

le vendredi 17 janvier 2014 à 21h27

Oh excuse nous de polluer, je croyais qu on allait papoter entre filles !!!!

Si elle voulait juste des adresses elle prend le bottin et basta !!!!

On partage aussi nos ressentis nos impressions par rapport a tout ca!!!

Gcd 68 : un bon exemple que les humains peuvent se faire du bien entre eux et sans diplomes !

et moi juste pour dire que le mien etait "ouvert"

Voila !

Mais si on doit se faire taper sur les doigts quand on veut aider eh bien moi on ne m y reprendras plus , du moins pour ce soir!

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 17 janvier 2014 à 23h01

Je reformule ce qui a été dit plus haut : à la base, un psy ne juge pas que tu vas bien ou mal selon tes choix de vie, mais selon le bien-être que tu as par rapport à eux.
Il ya forcément des types qui vont oublier ça quand il s'agit d'amour, mais si le contact est bon avec un psy, ce qu'il pense personnellement du polyamour ne rentrera pas en ligne de compte.

Cela dit, je sais pas où tu es, Louise, mon psy travaille sur Paris et Grenoble, il fait des thérapies conjugales, et il ne m'a jamais critiqué sur la question de la non-exclusivité.

#
Profil

Evavita

le samedi 18 janvier 2014 à 10h18

L'écrit peut parfois être source d'erreur coquelicot mais tu as l'air énervé sur ton dernier post. Si je me trompe tant mieux.

Mais si je ne me trompe pas, je n'arrive pas bien à comprendre ce qui te chiffonne.
Est-ce que ce sont mes excuses pour avoir fait dévié le fil? Si c'est le cas, on peut continuer cette conversation par mp si tu veux, je suis sûre qu'on peut régler ce mal-entendu.
Est-ce la demande de Louise? Parce que je n'arrive pas à comprendre pour quelle raison tu la renvoies à un bottin comme ça.

Après c'est peut-être à cause d'un truc qui n'a aucun rapport avec ce fil, on a tous ses mauvais jours et je comprend tout à fait ça. Du coups je trouve que c'est un très bon réflexe que tu as eu de prendre du recul. J'ai moi même un mal fou à le faire parfois.

#

(compte clôturé)

le samedi 18 janvier 2014 à 11h31

Plutot très occupée en ce moment donc pas le temps pour des polémiques idiotes. Je n'alimenterai pas un nouvel épisode de "petits meurtres entre poly". Je suis, à titre personnel, réticente envers les psy et je rejoins Siestacorta sur "l'image" que l'on doit avoir d'un psy, sauf qu'il est préférable de savoir où l'on met les pieds.

Le livre que j'ai précité "la psychologie peut-elle vraiment vous aider ?" est écrit par un psy et peut répondre à la question "en quoi un psy peut-il m'aider ?" Il peut être intéressant de se poser la question ainsi avant de démarcher et prendre rdv. Ce livre coute presque rien et est très intéressant. Ceci dit, je dis cela et je ne dis rien. Je ne cesse de dire qu'il faut respecter la liberté individuelle, donc... Toutefois, je considère que les réponses ne peuvent être apportées et comprises qu'en interne (c'est à dire par nous), c'est pour cela que je lis bcp.

Je rejoins aussi Coquelicot, si nos premières interventions ont été interprétées comme autrement qu'une volonté d'aider, alors tant pis pour ceux qui ont mal interprétés, car, la connaissant (et elle me connaissant) nous savons que n'avions pas d'autres buts.

#
Profil

Driver

le samedi 18 janvier 2014 à 20h23

Louise
Bonjour à vous,

Je traverse une période de crise dans mon couple. moi et mon mari avons des différents qui reposent principalement sur le polyamour.

après plusieurs mois de difficultés, on a la sensation d'être dans une impasse et d'avoir besoin d'aide.

Auriez vous des contacts de psys qui seraient ouverts au polyamour ?

merci d'avance pour vos conseils,

à bientôt.

Message modifié par son auteur il y a 2 ans.

#
Profil

Catgut

le jeudi 06 février 2014 à 12h04

Bonjour à toutes et à tous,

Des psys ouverts sur le polyamour... C'est une question que je me pose aussi depuis un moment. Ne serait-ce que parce qu'il arrive qu'on ait besoin d'un soutien thérapeutique pour d'autres problèmes (anxiété, dépression, etc.), mais que si l'on craint de parler de sa situation amoureuse, ou qu'on se heurte à des remarques si on en parle, c'est loin d'aider. Bien au contraire.

@ Louise : As-tu pu trouver un thérapeute qui vous convenait à ton mari et toi ? Je te le souhaite en tout cas :) Je serais intéressée de connaître son nom, si c'est le cas, et comment tu l'as trouvé. Si tu cherches encore, courage !

@ Evavita : Pourrais-tu nous donner le nom du psy dont tu as entendu parler sur Paris, s'il-te-plaît ?

Merci beaucoup :)

#
Profil

Evavita

le samedi 08 février 2014 à 17h29

@Catgut,

Tu as dû recevoir une réponse par mp :)

#
Profil

Louise

le mardi 25 mars 2014 à 22h39

bonjour,

merci beaucoup pour vos réponses que je découvre seulement maintenant (je pensais que la publication de mon premier message n'avait pas fonctionner, je suis retombée dessus par hasard).

J'habite Paris (ou plutôt la banlieue 95).

Merci @Evavita pour le lien, ça me permettra de préparer ma première séance en perspective. Peux tu également m'envoyer le nom du psy ?

@ Catgut : ne sachant pas trop ou chercher, je suis retournée vers une psychothérapeute avec laquelle j'ai travaillé pendant mon adolescence, très compétente, mais avec une vision du couple et de la sexualité très éloignée de la mienne. Elle ne m'a jamais jugé, et m'a beaucoup aidé, mais ces différences m'ont freiné à retourner vers elle. Comme nous travaillons à horaires décalées avec mon mari c'est lui qui va commencer par la voir et pendant les vacances scolaires on tentera un RDV commun.

Pour expliquer un peu plus ma situation, je suis poly, mon mari non, et la on est arrivé au fond de l'impasse :)
j'ai essayé de vivre en mono pendant 3 ans, mais j'ai fini par déprimer, par avec l'impression de m'être perdue. Depuis 7 mois, c'est mon mari qui essaie de donner sa chance au polyamour et c'est tout simplement la catastrophe. Il bloque complètement aujourd'hui. Et je ne sais pas trop quoi faire. J'espère qu'un psy nous aidera à trouver un compromis sain.

@ Driver : oui, j'ai pu déjà essayé plusieurs mode de thérapie, et effectivement, j'aurais du être plus précise, je préfère psychothérapeute ou psychologue.

@ siestacorta : également, si tu veux bien m'envoyer les coordonnées de ton psy, merci d'avance...

#
Profil

LuLutine

le mardi 10 novembre 2015 à 01h28

(Ouais, z'avez remarqué, j'aime faire remonter les fils de discussion, c'est mon kif.)

Je suggère qu'on continue d'indiquer ici si on connaît des psy, thérapeutes ou autres coachs (voyons large) qui ne sont pas "jugeants" par rapport au polyamour.

(En gros, pas ceux qui vous rétorquent simplement que vous êtes immature, phobique de l'engagement, voire que vous n'existez pas :D !)

Pour ma part, je vois une gestalt-thérapeute (pas forcément pour des questions en rapport direct avec le poly, mais le poly fait partie de ma vie, donc le fait qu'elle n'ait pas de jugement là-dessus était important pour moi).

Au départ elle m'a écoutée avec ouverture et aujourd'hui (moins d'un an après que je lui aie parlé de cet aspect de ma vie), elle a décidé de lire Aimer plusieurs hommes (je lui ai prêté un exemplaire de la dernière édition) et elle envisage de venir en café poly ! :)

Attention : ça coûte cher et c'est pas remboursé, mais ça peut valoir le coup (ça le vaut largement pour moi, vu les résultats que je vis !).

#
Profil

princessefiona

le jeudi 07 juillet 2016 à 19h45

Moi même psychothérapeute et en recherche d'un-e psy, je me propose de réfléchir à une sorte de charte de l'accompagnant-e ouvert à la diversité quand à la manière de vivre sa vie amoureuse. Je vous tiens au courant. PF

#
Profil

DonMarco25

le mardi 03 janvier 2017 à 12h15

Bonjour,

Pour être concret, voici le site d'une psy (cabinet à Montpellier)
Spécialisée dans les relations de couple et vraiment très au fait des relations polyamoureuses.
Je vous la recomnande chaudement !

veroniquekohn.com

#
Profil

Lili-Lutine

le mardi 03 janvier 2017 à 12h58

Une psy poly-friendly à Paris ( par Skype ou téléphone pour celles et ceux qui ne sont pas de Paris ) il y a Elisende qui est sexothérapeute et qui travaille sous supervision d'un psy clinicien. Son accompagnement thérapeutique se fait à partir d'une perspective transgénérationnelle.

Son site : https://www.conseil-sexualites-elisende.com/

Et sur polyamour.info son pseudo est EliC : /membre/-bed-/EliC/

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion