Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Perdü dans la monogamie, je ne sais plus qui a raison

Engagement
#

Inconnü (invité)

le dimanche 20 octobre 2013 à 23h35

Bonjour à tous,

Je suis un homme adultère qui a passé la trentaine depuis longtemps, en couple depuis presque 10 ans avec Gigi.

Un jour une de mes maîtresses éphémères (elles n'ont pas toutes été éphémères) m'a parlé du polyamour.

Je ne savais pas ce que c'était, alors je suis allé me renseigner sur internet. Et je suis rapidement tombé sur ce site.

Et en le découvrant, je suis resté prudent , car la définition du polyamoureux m'a paru extrêmement complexe. A l'époque j'étais juste une homme adultère parmi les autres.

J'ai commencé par avoir des maîtresses, c'est à dire des femmes avec qui j'avais des affinités limitées, sexuelles surtout, et avec lesquelles il m'était impossible d'établir un lien à long terme, pour diverses raisons... En général ça durait quelques mois, et ensuite chacun retournait dans son terrier.

Récemment j'ai rencontré une femme, Nini, avec qui j'ai senti qu'il m'était possible d'avoir les deux à la fois. Alors j'ai essayé de tâter le terrain, et j'ai constaté que:

Gigi était monogame
Et Nini aussi

Elles me veulent toutes les deux pour elles toutes seules, ce qui est très flatteur pour moi, en apparence.

Mais du coup la monogamie est tombée de son pied d'estal. La jalousie a toujours été pour moi quelque chose d'artificiel. Et la possessivité tout à fait insupportable. Tout comme l'échangisme, d'ailleurs.

Lorsque j'ai découvert le principe du polyamour, c'était comme un bol d'air frais, mais discrètement vicié à la testostérone. A ce jour je n'ai rencontré aucune femme qui se définisse comme polyamoureuse. Elles sont toujours à la recherche d'un protecteur... Je me demande si elles existent vraiment.

En l'absence de réponses féminines, je retournerais à la "monogamie" traditionnelle, et sa culture du viol... Je sais que le consentement mutuel existe, je l'ai vu en vrai.

Pour résumer, ma question est la suivante:

Le polyamour hétérosexuel contribue-t-il, non pas à l'égalité des sexes, mais à l'emboîtement des sexes?

#

(compte clôturé)

le lundi 21 octobre 2013 à 19h32

Si tu as parcouru ce site, tu as vu qu'il existe un bon nombre de femmes polyamoureuses, et d'expérience, je peux te dire qu'après la publication de mes livres, il y avait plus de femmes que d'hommes qui rêvaient de polyamour...

#

Inconnü (invité)

le lundi 21 octobre 2013 à 19h37

Désolé si j'ai pu paraître un peu agressif.

En fait je me sens coincé dans la monogamie, qui ne me satisfait pas, je cherche juste quelques réponses pour trouver ma voie.

Dois-je essayer d'ouvrir G et N au polyamour, ou bien dois-je chercher une femme polyamoureuse?

Avec G j'ai essayé une fois, sa réponse a été "Tu sors".

Ensuite pendant un an nous avons vécu comme des polyamoureux sans le savoir. Nous avons continué à nous revoir régulièrement, en se racontant tout sans tabous sur nos rencontres respectives, et ça se terminait systématiquement sur l'oreiller car l'attraction était toujours là. Au bout d'un an nous sommes revenu à la monogamie... Aujourd'hui je me demande pourquoi.

Avec N je ne sais pas comment gérer car elle n'a pas d'homme dans sa vie, et je sens qu'elle a besoin de quelqu'un de disponible.

J'aimerais avoir quelques pistes, quelques avis...

#
Profil

bodhicitta

le lundi 21 octobre 2013 à 20h52

inconnu
Au bout d'un an nous sommes revenu à la monogamie... Aujourd'hui je me demande pourquoi.

Avec N je ne sais pas comment gérer car elle n'a pas d'homme dans sa vie, et je sens qu'elle a besoin de quelqu'un de disponible.

dans ce cadre (mono) tu peux pas faire grand chose...
et tu lui as déja demandé ce qu'elle entendait dans "quelqu'un de disponible"?

#
Profil

bodhicitta

le lundi 21 octobre 2013 à 21h01

Sinon,
moi j'suis une femme (une vrai :-) )
Tu peux reformuler ta question, enfin je comprends pas, et j'aime pas ne pas comprendre quelque chose! en fait là je fait un effort pour rester calme... :-(

inconnu
Pour résumer, ma question est la suivante :

Le polyamour hétérosexuel contribue-t-il, non pas à l'égalité des sexes, mais à l'emboîtement des sexes ?

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

Inconnü (invité)

le lundi 21 octobre 2013 à 21h15

"et tu lui as déja demandé ce qu'elle entendait dans "quelqu'un de disponible" ?"

Elle voudrait un homme qui soit présent dans sa vie, concrètement. Pour aller faire les courses, partager ses repas le soir, et se coucher dans son lit sans ressentir la solitude...

Je me sens pas bien, je me sens comme un salaud, tu sais. J'ai envie de chialer, je repense à ma mère, j'ai honte de moi...

#
Profil

bodhicitta

le lundi 21 octobre 2013 à 21h38

Mais non t'es pas "un salaud" vu que tu te soucies de leurs etat d'étre, tu voudrais pouvoir etre bien veillant et aimant avec les 2, tu cherches à trouver une solution.

Laisse le temps et la vie faire son travaille p t etre...
Prends le temps de bien penser à tout ça, pour pouvoir leur en reparler p t etre de façon plus réfléchie,
et le temps te sera d'une aide.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

LuLutine

le mardi 22 octobre 2013 à 14h18

Si t'es un salaud, qu'est-ce que je suis.

Pour te répondre, je suis une femme polyamoureuse (certains m'appellent une "s...", mais il n'y a qu'une seule personne qui ait réellement réussi à me blesser profondément et durablement en utilisant ce terme).

Donc oui, elles existent !

Moi aussi je me suis "heurtée" si l'on peut dire, à des hommes non-polyamoureux. Donc ces situations se vivent pour des hommes comme pour des femmes.

Je n'ai pas de recette miracle, à part le dialogue, tenir compte des envies de chacun. Si la relation doit se terminer...c'est comme ça.

Au début j'ai rencontré surtout des hommes monogames (ayant vécu de cette façon) et certains sont "devenus" polyamoureux en sortant avec moi (bon, je pense que le fait qu'ils ne connaissaient pas ce mode de vie était pour beaucoup dans le fait qu'ils vivaient en monogames avant de me rencontrer). D'expérience, je dirais que ceux qui étaient réfractaires à la base le sont (malheureusement) restés. Bien sûr il y a des exceptions...mais je ne voudrais pas te donner de faux espoirs.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion