Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

C'est quoi un couple?

Engagement
#
Profil

maripoza

le mardi 24 septembre 2013 à 23h12

cette question, un de mes amoureux me l'a posée hier soir. Ou plus exactement, à partir de combien de temps ou de quels éléments peut on dire qu'on est un couple (ou un trouble ou triade, donné le nom que vous voulez, vous voyez l'idée quoi!) ben j'ai été bien embêté... Auriez-vous des éléments de réponse? Du coup ça m'a posé la question du besoin de se définir comme tel. Que met-on derrière cette idée? C est quoi un couple?

#

(compte clôturé)

le mardi 24 septembre 2013 à 23h45

Je pense pour ma part qu'il faut distinguer "former un couple" et "vivre en couple" (ou trouple...). Personnellement, avec mon mari je me sens "en couple" car nous vivons ensemble, avons eu un projet de vie commun. Par contre, avec les autres personnes que j'aime, je ne me sens pas "en couple" même si je me promène dans la rue en tenant l'autre par la taille (par exemple...). Après, ça c'est mon avis tout personnel.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 25 septembre 2013 à 00h26

A une époque, je considérais que j'étais "en couple" avec quelqu'un lorsque nous étions en relation amoureuse, tout simplement. Avec un minimum d'intention de continuer la relation, en gros (quels que soient sa nature et son contenu).

Mais avec le poly, on se retrouve parfois à être "en couple" puis "plus en couple" puis "à nouveau en couple" (en général pas de mon fait d'ailleurs, mais plutôt à la demande de l'autre, qui par exemple me dit un jour "on est en couple !" et trois semaines après "je ne veux plus être en couple" alors que strictement rien n'a changé dans notre relation).
Toutes les relations sont de toute façon élastiques, fluctuantes...

Alors je commence à être fatiguée des étiquettes, et je ne souhaite plus me poser la question. Pourquoi j'aurais besoin d'une étiquette ?

#
Profil

Anarchamory

le mercredi 25 septembre 2013 à 12h52

Une première piste : www.cnrtl.fr/definition/couple

#
Profil

MissO

le mercredi 25 septembre 2013 à 13h23

"Lien dont on attache deux chiens de chasse ensemble" ....
Je dirai plus, dans mon cas "lien qui unit ces deux animaux particuliers que sont mon compagnon officiel et moi" parce qu'on l'a choisi, parce qu'il y a entre nous une intimité, un respect, une reconnaissance que je ne trouve pas ailleurs (même si je peux trouver un respect, une inimité dans d'autres relations)
Et parce que nous ne vivons pas sur une île déserte ou dans une communauté et que l'utopie n'est pas notre came, alors, oui, c'est aussi une base, un fondement social

#
Profil

tsampa

le mercredi 25 septembre 2013 à 14h13

Héhé, ne pas oublier de cliquer sur l'onglet "Substantif masculin", sinon par défaut on te donne la définition de "LA couple".
Mais ça m'a bien fait marrer :-)

#
Profil

maripoza

le mercredi 25 septembre 2013 à 14h14

LuLutine
Mais avec le poly, on se retrouve parfois à être "en couple" puis "plus en couple" puis "à nouveau en couple" (en général pas de mon fait d'ailleurs, mais plutôt à la demande de l'autre, qui par exemple me dit un jour "on est en couple !" et trois semaines après "je ne veux plus être en couple" alors que strictement rien n'a changé dans notre relation).
Toutes les relations sont de toute façon élastiques, fluctuantes...

Est ce que du coup la notion de couple est lié à l'exclusivité, LuLutine. ?

Pour moi à force d'y réfléchir et d'en discuter avec des amis, des amiEs, ma fille (ado), mon mari, de vous lire, de lire de vos liens,je me dis que, la notion de projet commun parait importante,(attention pas forcément de vie commune) que la relation avec cette personne ou ces personnes (pour une tryade par exemple) sort du lot, est différente, peut être par ce qu'il y a une intimité plus forte, on tombe les barrières, on se montre tel qu'on est entier, et on peut s'abandonner en se sentant respecter. Il y a aussi cette foutue notion d'engagement, qui peut être vécu négativement (si je m'engage alors, je renonce à autre chose, je me contrains, comme je le ressens à travers l'intervention de MetaZet)
pour moi la notion d'engagement reste positive. C'est dire à l'autre je suis là, tu peux compter sur moi, je n'abandonnerai pas au premier obstacle dans la réciproque.

Du coup quand on est Poly, que l'on aime plusieurs personnes, est-on dans ce degrés de relations avec chacune d'elle ? cela me parait difficile de l'imaginer cela demande tellement de soi-même.

Peut-être que du coup quand on nous dit qu'il n'est pas possible d'aimer plusieurs personne en même temps on veut nous dire qu'il n'est pas possible d'être en couple avec plusieurs personne en même temps, ou pas trop en tout cas.

Moi, je me sens en couple avec mon mari je remplis toute les critères que j'ai donné plus haut, mais pas encore avec mon autre amoureux (que j'aime profondément) les barrières ne sont pas encore totalement tombées, et si nous sommes tout les deux vraiment impliqués dans cette relation l'engagement n'est pas encore totalement vrai.

cgd68
Par contre, avec les autres personnes que j'aime, je ne me sens pas "en couple" même si je me promène dans la rue en tenant l'autre par la taille (par exemple...). Après, ça c'est mon avis tout personnel.

tu peux me dire pourquoi là tu ne te sens pas en couple ? par ce que vous ne vivez pas ensemble ? par ce que vous n'avez pas de projet de vie commun ?

#
Profil

maripoza

le mercredi 25 septembre 2013 à 14h18

tsampa
Héhé, ne pas oublier de cliquer sur l'onglet "Substantif masculin", sinon par défaut on te donne la définition de "LA couple".

Mais ça m'a bien fait marrer :-)

ahahahahahaahaha! mais voilà!!! je ne l'avais pas fait et voilà pourquoi je penser que MetaZet etait remonté à mort contre la notion de couple!!!
désolé MetaZet.... moi aussi j'ai bien ri :-D

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le mercredi 25 septembre 2013 à 17h15

Pour répondre à la question, il faut savoir pourquoi on se la pose. :-)

(ben oui, par exemple est-ce que c'est pour déterminer "toi et moi, c'est un truc substantiel, dans lequel l'un peut compter sur l'autre en cas de coup dur ?" ou bien "toi et moi, il y a des chances qu'on s'embrasse et qu'on fasse des trucs sexuels la prochaine fois qu'on se voit ?" ou bien "toi et moi, on va faire des enfants et acheter une maison ?")

#

(compte clôturé)

le mercredi 25 septembre 2013 à 18h59

Oui Maripoza, on peut dire cela comme ça. D'ailleurs je ne verrai aucun inconvénient à ce que ces "autres" se mettent en couple (vie commune...). Je désire aujourd'hui réduire au maximum ma dépendance aux autres en dehors de ma vie de couple tout en ayant ce bonheur que procure l'amour. J'en ai "besoin", "envie". J'aurai un manque je pense si je ne les avait pas, je serai réellement en déséquilibre affectif. Je ne sais trop comment expliquer, c'est pas évident d'autant que c'est relativement nouveau pour moi. En effet, les années précédentes, les "autres" attendaient de moi, et moi d'eux, ce qui était impossible à donner et à recevoir. Aujourd'hui, j'ai trouvé mon équilibre, je sais mieux définir ce qui est bon pour moi et pour eux.

#
Profil

MissO

le mercredi 25 septembre 2013 à 23h12

un couple, c'est quand le garçon avec lequel tu vis, vient juste te déposer un baiser sur l'épaule, parce que tu es pas bien, parce que l'autre est parti, et que j'ai la décence de ne pas lui faire vivre mon chagrin d'amour .Le reste ne compte pas

#
Profil

Anarchamory

le mercredi 25 septembre 2013 à 23h32

tsampa
Héhé, ne pas oublier de cliquer sur l'onglet "Substantif masculin", sinon par défaut on te donne la définition de "LA couple".
Mais ça m'a bien fait marrer :-)

Moi ce qui m'a bien fait marrer c'est "Ramer en couple". Décidément, j'en ai une définition qui n'est pas tout à fait la même :P

#
Profil

LuLutine

le jeudi 26 septembre 2013 à 01h32

maripoza
Est ce que du coup la notion de couple est lié à l'exclusivité, LuLutine. ?

Je ne sais pas. Peut-être. C'est peut-être pour ça qu'elle m'embête aussi un peu.

Je ne suis pas exclusive (waouh le scoop ;) ).

A une époque, pour moi le couple c'était juste cette relation amoureuse qu'on envisageait de poursuivre à plus ou moins long terme, en pouvant compter plus ou moins sur l'autre (oui c'est vague, je sais).
Pas bien différente de l'amitié en somme, sauf qu'il y a du sentiment amoureux dedans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 26 septembre 2013 à 11h56

Je ne crois pas qu'il faille faire l'amalgame entre "vivre en couple" (trouple...) et être "exclusif". L'un n'implique pas nécessairement l'autre. En tout cas, ce n'est pas comme ça que je le vis. Moi non plus je ne suis pas exclusive. On peut "tenir à sa vie de couple" sans nécessairement se mettre des œillères et ne plus aimer. Evidemment c'est un état d'esprit contraire "aux bonnes moeurs" mais là c'est un autre problème. Je pense que l'on est ce que l'on est, que certaines personnes peuvent partager le quotidien et que d'autres non. La vie à deux (trois...) est différente d'une vie en solo. Aimer exclusivement est différent d'un amour unique (j'entends dans le souhait de l'exclusivité). Après, chacun met les ingrédients qu'il désire, tant que la recette est homogène est comestible... Mais là encore en cuisine il y a ceux qui suivent scrupuleusement la recette, ceux qui la modifie selon leur inspiration du moment et ceux qui cuisinent sans recette... après on aime ou on aime pas, juste ne pas forcer les autres à manger :-D

#
Profil

LuLutine

le jeudi 26 septembre 2013 à 15h01

Je te suis tout-à-fait gcd, et pour moi "couple" n'impliquait pas exclusivité, mais je me suis souvent retrouvée avec des soucis parce que pour d'autres, c'était le cas.

Ou alors ça voulait dire que les autres amoureux "ne comptaient pas". Que je ne pouvais pas les aimer "vraiment".

Et ça, c'est totalement faux et ça me fait hurler.

Du coup, oui pour certains la notion de couple suppose une exclusivité. (Ne serait-ce que celle des "vrais" sentiments...! Comme si des sentiments pouvaient être "vrais" ou "faux" !)

C'est pourquoi depuis un moment j'ai préféré laisser tomber l'étiquette. Je n'interdis pas aux autres de l'utiliser bien sûr :) ! (Y compris à ceux qui seraient en relation avec moi, et même si c'est pour qualifier notre relation, tant que cela ne les conduit pas à demander une exclusivité.)

#
Profil

Apsophos

le jeudi 26 septembre 2013 à 15h41

Il me semble qu'un couple c'est un ensemble de deux éléments. (ou qui peut être représenté comme deux éléments, comme en mécanique)
Dans "l'imaginaire collectif", quand on parle de personnes, un couple suppose un peu plus que ça, et quand on emploie ce mot sans autre indication de contexte c'est bien cette "définition" là qu'on transmet, qu'on le veuille ou non. À moins de redéfinir avec chaque nouvel interlocuteur un mot qui a par ailleurs (ailleurs : pas ici, par exemple) un usage accepté et répandu, un couple c'est (entre autres) exclusif, ce qui se passe "dans votre esprit" n'a plus d'importance une fois que le mot a été entendu ou lu par l'interlocuteur, ce qui compte c'est ce qui se passe dans *son* esprit.

#

(compte clôturé)

le jeudi 26 septembre 2013 à 16h09

Lulutine
Ou alors ça voulait dire que les autres amoureux "ne comptaient pas". Que je ne pouvais pas les aimer "vraiment".

Et ça, c'est totalement faux et ça me fait hurler.

Du coup, oui pour certains la notion de couple suppose une exclusivité. (Ne serait-ce que celle des "vrais" sentiments... ! Comme si des sentiments pouvaient être "vrais" ou "faux" !)

Donc nous serons deux à hurler ! Des sentiments sont différents, des attentes (surtout les attentes) sont différentes, mais les sentiments sont ce qu'ils sont, avec l'évolution. [Quand je parle d'attente, je parle aussi de ne rien attendre]

Apsophos
ce qui se passe "dans votre esprit" n'a plus d'importance une fois que le mot a été entendu ou lu par l'interlocuteur, ce qui compte c'est ce qui se passe dans *son* esprit.

C'est là toute la difficulté de se faire comprendre du "reste du monde"... que je le veuille ou non :-/

#
Profil

LuLutine

le jeudi 26 septembre 2013 à 18h44

Apsophos
ce qui se passe "dans votre esprit" n'a plus d'importance une fois que le mot a été entendu ou lu par l'interlocuteur, ce qui compte c'est ce qui se passe dans *son* esprit.

Exactement. C'est bien pour ça que je fuis à présent ce mot comme la peste...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion