Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Un nouveau désespéré des relations amoureuses (multiples?)

(Hors sujet)
#
Profil

jeanfifi

le mardi 15 octobre 2013 à 18h04

Bonjour,
j'ai une question à vous posez à vous toutes et tous, s'il vous plait:

Ma dernière relation s'étiole actuellement : une nouvelle femme est venue à ma rencontre au mois de janvier. Nous partageons une passion commune : la danse. Elle a été amoureuse assez vite de moi. Et pour moi, le sentiment d'amour prend du temps, et, c'est en la connaissant davantage petit à petit, que j'ai été amoureux de la personne qu'elle est. Curieusement, dans le même intervalle, j'ai connu aussi une autre femme, mais avec elle, nous n'avons pas continué à nous revoir plus d'une fois, et avons simplement conversé par email. Je me suis donc attaché à la première, mon «  amoureuse ».
Seulement voilà : au mois d'aout, elle m'annonce en pleurs qu'elle a revu son ex et qu'elle a couché avec. Je lui réponds que ce n'est pas la fin du monde, car cela peut arriver à n'importe qui, et que je n'ai aucune raison de lui en vouloir, puisqu'elle me dit qu'elle m'aime et qu'elle ne veut pas se priver du bonheur que je lui apporte. Simplement elle ne veut plus de sexe avec moi, ni avec personne. Ma foi, je respecte, avec l'arrière pensée que cela doit être transitoire. Un mois se passe et elle m'annonce qu'elle est fortement attiré par un autre homme, que cela ne sera peut être qu'une question de sexe, mais qu'elle m'aime encore mais bien moins qu'avant. Elle se demande si elle pourra, si jamais sa passion pour lui se concrètise, me conserver en tant qu'amoureux «  affectif »..........tout ça dans des pleurs............Mais qu'elle veut me garder quand même jusque là, que l'on continue à se voir, se câliner, partager nos passions, etc.. mais pas de sexe bien entendu, car elle n'a plus de désir pour moi.

Moi, je suis très amoureux encore, et je me refuse à être jaloux (même si je le suis faut bien que je le reconnaisse), et je lui ai demandé que l'on prenne de la distance : jusqu'à présent c'était sms, telephone et mail quotidien, car elle déprime à son boulot (bien avant mon arrivée dans sa vie). Donc, plus de sms ni courriel pendant un moment, le temps que moi je digère un peu les choses, car je souffre, j'ai chialé pendant quasi une semaine.......foutu chagrin d'amour à la con.......... :elle dit m'aimer, a envie de passer du temps avec moi, mais concrètement, elle est en recherche active de quelqu'un d'autre, et après, ma foi, «  on verra »...........
Je respecte son choix, et je souhaite sincèrement que sa relation lui apporte de la joie et du bonheur.
Mais depuis un mois, malgré mon amour, mes attentions, ma présence (certes à distance la semaine et réelle les w-ends), je me sent si seul.....l'impression d'être une béquille psychologique en attendant qu'elle trouve LE grand amour. Du coup que l'on soit éloignés ou proches, je me sent déjà séparée d'elle.......
Je préfère donc revenir à une relation amicale, plus distante, pour déjà faire le deuil de mon amoureuse, et ensuite être capable de conserver un lien qui ne nous apporte pas de peine.
Je ne lui en veut pas.
C'est comme ça, c'est la vie.
L'inverse aurait très bien pû se produire.
Mais je suis chagrin, j'ai perdu mon amoureuse, et d'après elle cela a débuté il y a déjà au moins deux ou trois mois, de manière progressive. Je n'y suis pour rien. Elle dit elle même que j'ai toujours été adorable, que je l'ai aimée comme jamais personne ne l'a aimée, et qu'elle se demande bien comment me le rendre........

Et depuis vendredi, elle de son côté souffre d'un manque de toute l'attention et l'aide que je lui apportai dans la vie de tous les jours. Or, moi, si je continuais dans ce sens, je souffrirai trop : cela me donnerai l'impression que tout est comme avant, j'aurai espoir qu'on soit à nouveau heureux ensemble, or, elle est en recherche active de quelqu'un d'autre !! Et dans le même temps elle dit m'aimer et tenir à moi........ Elle m'a même dit une fois, que si elle découvre que son futur nouvel amant est exclusif, elle saura y mettre le «  hola », et qu'elle continuera à me voir....mais dans quelles conditions, elle ne sait pas encore........
Pourtant elle ne prétends pas être polyamoureuse, au contraire, au début, c'est même moi qui lui avait dit que c'était moi qui était capable d'aimer plusieurs femmes en même temps, bien que je réserve mon activité sexuelle avec une seule.

Bref, du coup depuis un mois, notre relation ne nous rend pas plus heureux, cela ne rajoute pas du bonheur dans nos vies, au contraire.
….....
Comment auriez vous gèré les choses, vous, les polyamoureux authentiques et aguerris, s'il vous plait ?

un nouveau désespéré de l'amour........Jeanfifi

#

(compte clôturé)

le mardi 15 octobre 2013 à 18h36

Bonjour Jeanfifi

La question ne serait-elle pas : elle me quittera si elle trouve son prince charmant ?

Perso, je défend l'idée que l'on peut aimer d'amour (sentiment amoureux) sans faire intervenir le sexe dans la relation. Cette femme est en train de se chercher, elle est instable et toi aussi. Je sais, plus facile à dire qu'à faire mais vous devez, enfin je crois, clarifié cela. D'autre part, tu parles beaucoup de ce qu'elle attend des autres, mais toi... Qui es tu toi ? Que désires tu ? Qu'attends tu ?

La polyaffectivité permet de se situer par rapport à une personne sans que la frontière soit nette entre amour et amitié (et surtout sans que celle-ci soit le sexe). Qu'est ce qui te manque, l'impression qu'elle n'a plus de sentiments amoureux pour toi ou qu'elle ne te désirerai apparemment plus sexuellement (ce qui a mes yeux n'est pas l'essentiel, mais pour toi ça compte peut être).

Je suis authentique, sans doute aguerris, mais pas la polyamoureuse telle que beaucoup ici le conçoive (voir mon profil en cliquant sur mon pseudo ci-dessus). Je ne peux t'aider qu'avec mes convictions propres, et cela ne te conviendra peut être pas. Prend dans mon discours ce qui te parait pertinent et laisse le reste (+)

Courage !

#
Profil

jeanfifi

le mardi 15 octobre 2013 à 19h05

Bonsoir, qcd68,

merci pour ta réponse.

oui la réponse, à mes yeux (et il me semble aux siens), à la question: "elle me quittera si elle trouve son prince charmant?" est "oui", sans l'ombre d'une hésitation.....

oui, c'est vrai moi, qui je suis:
Moi je ne sais pas trop ce que je suis, ou bien si je passe d'un mode de fonctionnement à un autre avec le temps
je vais avoir 40 ans dans 2semaines et demi.
J'ai eu 3 relations vraiment «  sérieuses » (oui je sais cela ne fait pas beaucoup)
La première  a duré 2 ans : un amour passionnel (je suis souvent passionné), dont la deuxième année a été un conflit empoisonnant : j'ai souffert de beaucoup de jalousie sur le plupart de mes activités et de mes fréquentations (j'avais beaucoup d'amies à l'époque, j'en ai encore, mais moins car la vie les a un peu dispersées dans le pays)
La deuxième a durée environ 5ans : un amour épanouissant à tout point de vue : il s'agissait déjà d'une amie de longue date avant que nous partagions sexe, tendresse et plaisirs communs (voyages, ciné, etc), plus âgée de 10ans que moi. Pour des raisons sociofamiliales (elle a 2 enfants et a divorcé), et sans doute un émoussement affectif de ma part qu'elle a du ressentir, la vie nous a séparés, mais nous sommes restés de très bons amis depuis. Et j'avoue, que, souvent, quand je la vois, j'aimerai à nouveau la serrer dans mes bras passionnément.....
Elle n'a jamais été jalouse, et je pouvais sortir en toute liberté avec mes autres amies (avec lesquelles d'ailleurs je ne couchait pas, mais avec lesquelles je pouvais prendre du plaisir à partager des sorties, soirées, bras dessus, bras dessous, tranquillement, paisiblement)

Ce qui me manques ce n'est pas trop cette impression que son sentiment amoureux s'émousse. ça , je me doute bien que ça n'est qu'éphémère, même si -je l'avoue- ça me manque. Je me disais que c'était maintenant(après l'élan de la passion) qu'on peut commencer à chercher à mieux se connaître, à solidifier le lien qu'on a contracté, que l'on peut chercher à explorer l'autre encore davantage......;Bref, approfondir la relation, et pas forcément le sexe.
qu'elle n'est plus de désir sexuel pour moi, je m'en fiche aussi, car je sais aussi que c'est quelque chose qui a ses hauts et ses bas. Moi même, j'ai des périodes où je ne la désire pas. Et je l'aime tout autant.

merci encore de ton aide
JP

#
Profil

Pinkman

le mardi 15 octobre 2013 à 19h56

jeanfifi
Qu'elle n'est plus de désir sexuel pour moi, je m'en fiche aussi, car je sais aussi que c'est quelque chose qui a ses hauts et ses bas. Moi même, j'ai des périodes où je ne la désire pas. Et je l'aime tout autant.

Je ne sais pas à quel point votre relation à démarré rapidement et que vous avez eu des relations sexuelles ensembles. Ce que je sais c'est que de ce côté il faut être très prudent, l'amour et le sexe ne font pas forcément bon ménage si c'est fait trop trop rapidement.

Pour ce que j'en sais, il est prudent d'attendre de longues semaines/mois avant de commencer à approfondir une relation de ce côté là. Le temps de savoir si on est fait l'un pour l'autre, si on peut s'aimer, partager beaucoup de choses ensemble...des buts communs et s'aimer, que l'amour s'installe dans le couple.

Selon mes sources, c'est le trop grand empressement dans ce domaine qui cause de sérieux désagréments dans le genre que tu décris, vis en ce moment avec ta chérie.

Dans le temps (nos grands-parents), y'avait plus souvent de longues périodes où les gens prenaient le temps de se connaitre, et ça permettai d'être plus lucide sur la relation, on continue, on ne continue pas....et si on continue l'amitié/amour devenait une belle histoire.

Bref, je suis pour la réhabilitation des fiançailles, de la chasteté pendant une bonne période de découverte de l'autre.

Je ne sais pas si ma contribution pourra t'aider dans tes réflexions, garde la foi, il y’à de bonnes choses dans ta relation avec cette femme, c’est là-dessus que je me concentrerai avec elle.

#
Profil

jeanfifi

le mardi 15 octobre 2013 à 20h38

très interessant, vraiment très interessant, merci Pinkman

effectivement les relations sexuelles ont démarrés assez rapidement, et pourtant, j'ai mis du temps avant d'être en confiance. Je suis de ceux qui doivent "connaître" un minimum avant de partager le lit.......
sans doute sommes nous allés trop vite, tu dois avoir raison.....

une petite question stp, quand tu dis, il y a de bonnes choses dans ma relation et c'est là dessus que je me concentrerai, comment t'y prendrais tu stp?

JP

#
Profil

Yoni

le mardi 15 octobre 2013 à 20h59

Comme gcd68 je pense qu'il est très important de d'abord te demander ce que toi tu désires, quels sont tes besoins affectifs/sexuels et ensuite essayer de voir ce qu'elle pourra/voudra t'apporter ou non. Comme elle semble très instable, cet écart entre ce qu'elle a à t'offrir et ce que tu voudrais qu'elle t'offre risque de changer énormément et très souvent, mais je pense qu'il est important de rester à l'écoute de ce qui te manque et de lui en faire part (pas en tant que réclamation, mais en simple constat).
A toi de voir aussi si tu peux t'appuyer sur des amis, des activités ou pourquoi pas même d'autres relations, pour mieux vivre cette période tumultueuse ! Mais on oublie trop souvent de penser à soi ;-)

#
Profil

jeanfifi

le mardi 15 octobre 2013 à 21h24

oui, je vois Yoni, enfin je pense voir.
merci
pour répondre ici, je dirai que ce que je désire, en fait, moi, c'est d'être heureux, tout simplement, et que notre relation nous apporte du bonheur en plus de ce qu'elle et moi peuvent avoir comme bonheur l'un sans l'autre.
Mes besoins affectifs:
qu'elle partage ma vie comme je partage la sienne, dans la douceur, le respect et la joie de l'affection. Pendant une période, elle semblait enclin à s'y adonner, et puis très vite, j'ai eu le sentiment qu'elle avait peur de se "perdre" là dedans........
Pour mes/nos besoins sexuels, je pensais qu'on aurait pû les explorer tous les deux de manière réciproque, en suivant l'évolution même de nos besoins dans ce domaine.

Fort heureusement, j'ai bien des amis/amies qui connaissent ma situation et qui me soutiennent, ça fait chaud au coeur. Comme tu dis, on oublie trop souvent de penser à soi.........et c'est un problème récurrent chez moi hélas.......pas envie de passer pour un égoïste......bref.....
D'autres relations, à vrai dire, pour l'instant, je n'en ai même pas envie.......Mais souvent dans ma vie quand quelque chose ne fonctionne pas, il y a quelque chose d'autre de bien qui m'attend au tournant. Je garde espoir

merci beaucoup en tout cas
JP

#
Profil

Pinkman

le mardi 15 octobre 2013 à 21h46

jeanfifi
Une petite question stp, quand tu dis, il y a de bonnes choses dans ma relation et c'est là dessus que je me concentrerai, comment t'y prendrais tu stp ?

JP

Je ferais une liste de ce qui est bien dans ma relation, écrite où dans ta tête. Et je ferais en sorte que ça continue à bien se passer.

Aussi, j'essaierai de ressentir ce qui me plait chez elle, pourquoi j'ai envie de continuer une relation avec elle. C'est quoi qui vous relie fortement ?

Est-ce que vous avez encore des choses à vivre ensemble ? Est-ce que vous parlez de votre relation ? La communication entre vous est -elle facile ?

Difficile de faire une bonne réponse, j'essaie juste d'apporter une base de réflexion pour tenter de t'aider un tant soit peu.

#
Profil

bodhicitta

le mardi 15 octobre 2013 à 21h47

Pinkman
Dans le temps (nos grands-parents), y'avait plus souvent de longues périodes où les gens prenaient le temps de se connaitre, et ça permettai d'être plus lucide sur la relation, on continue, on ne continue pas....et si on continue l'amitié/amour devenait une belle histoire.

ok m'enfin... à cette époque bien souvent ils n'avaient pas le chois
source wiki :-/ (bon c'est mieux que rien...:-) )

mariage forcé...
Le mariage forcé, a pour but de marier une personne contre sa volonté. Il est organisé par les familles. Celles-ci ne respectent pas le consentement de leur enfant. Le plus souvent les enfants ne veulent pas se marier avec la personne que leurs parents ont choisie, ce qui a pour conséquence des ruptures familiales.

La pratique du mariage forcé était très commune dans les classes aisées européennes jusqu'à la fin du XIXe siècle. Cependant la culture occidentale et l'organisation des Nations unies voient aujourd'hui le mariage forcé comme une atteinte aux droits de l'homme, puisqu'il viole le principe de liberté et d'autonomie des individus. Et on adoptée la Convention supplémentaire relative à l'abolition de l'esclavage en 1956 par une conférence de plénipotentiaire réunie qui interdit le mariage sans droit de refuser d'une femme comme un des "pratiques analogue à l'esclavage"

:-) je dis ça pour relativiser un peu vis à vis du sexe car lui aussi est un merveilleux mode de communication, et la communication c'est la clef!

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Pinkman

le mardi 15 octobre 2013 à 22h24

bodhicitta8
ok m'enfin... à cette époque bien souvent ils n'avaient pas le chois

Oui c'est vrai on ne peux pas nier que pas mal de couples n'avaient pas le choix. Ce qui ne veut pas dire que c'était une généralité.

Certaines personnes agées que je connais ont eu avec bonheur le choix, la possibilité de choisir un/une partenaire.

Tout ça pour dire que c'est toujours une très bonne idée de prendre le temps. Même si l'exemple des grands-parents est peut-être pas toujours bon, il y'à malgrès tout des enseignements à en retirer.

Oui le sexe est un merveilleux mode de communication qui à pleinement sa place dans une relation...disons plus péreine. En début de relation il ne faut pas oublier cette énergie naissante, cette force à adoucir, la rendre moins passionnel.

Je part du principe que le sexe ne tient pas la place la plus déterminante pour l'avenir de la relation naissante. Ce sont d'abord les personnalités, les forces, les faiblesses de l'un et de l'autre qui feront la réussite d'une histoire d'amour.

Et c'est là dessus que nos grands-parents se concentraient le plus possible pendant une période suffisement étendue pour savoir si ça colle. Avec de la tendresse, des bisous d'amour, quand-même !

#
Profil

jeanfifi

le mardi 15 octobre 2013 à 22h54

Pinkman
Je ferais une liste de ce qui est bien dans ma relation, écrite où dans ta tête. Et je ferais en sorte que ça continue à bien se passer.

Aussi, j'essaierai de ressentir ce qui me plait chez elle, pourquoi j'ai envie de continuer une relation avec elle. C'est quoi qui vous relie fortement ?

Est-ce que vous avez encore des choses à vivre ensemble ? Est-ce que vous parlez de votre relation ? La communication entre vous est -elle facile ?

Difficile de faire une bonne réponse, j'essaie juste d'apporter une base de réflexion pour tenter de t'aider un tant soit peu.

ok, cool, ça je peux faire sans problème, merci
des choses encore à vivre ensemble: oui, la danse,le chant, mais surtout l'aider pour ses problèmes de sommeil et de depression...
..
ce qui me plaît chez elle: sa douceur, son érudition sur tant de domaines artistiques différents (danse, musique, sculpture, litterature, horticulture, verrerie d'Art, chant), la qualité de ses mains qui vont si bien avec les miennes, ses cheveux dans lesquels je m'endormirai, sa façon si touchante de se laisser aller à un bisou ou une caresse spontanée (mais qui semble trop vite retenue, contrôlée), je pourrai en raconter, mais j'ai peur de faire gnian-gnian

ce qui nous relie fortement: aujourd'hui je me demande à vrai dire et ça m'attriste. Il y a bien la danse je dirai, car c'est une cavalière idéale en swing. Bien des choses nous relient encore aujourd'hui, mais "fortement", c'est interêssant comme question, je vais y reflechir. Merci de m'éclairer, c'est vraiment gentil!!

on parle, à mon grand regret, très peu de notre relation. Les rares fois qu'elle a eu quelque chose d'important à me communiquer, ce fut après une crise de pleurs, au telephone. elle admet elle même qu'elle arrive mieux à s'exprimer au telephone que face à face. Autrement, elle ne veut pas de "prise de tête".........Il y a eu de nombreux silences. Au début, cela m'effrayait, car ma première relation sérieuse était une "specialiste du silence" (mais je ne lui en veux pas, j'essaie de n'en vouloir à personne). Alors je lui l'ai exprimé, et elle m'a dit que pour elle ce n'était pas du tout quelque chose de culpabilisateur, mais qu'elle a simplement du mal à communiquer.
Du coup, j'ai vécu les périodes suivantes de silence sereinement, sans lui "prendre la tête", ni la mienne d'ailleurs.
Voilà peut être le résultat....... Mais pour autant, je ne suis pas adepte des discussions houleuses, non, moi je veux une relation paisible, si possible........
Bref, la communication verbale n'est pas facile.......et le non-verbal peut entrâiner loin dans les interprétations, alors je m'en garde bien.

en tout cas, merci pour les conseils, je vais tâcher de les suivre.
merci

#
Profil

Green-Man-Outside

le mercredi 16 octobre 2013 à 03h06


elle dit m'aimer, a envie de passer du temps avec moi, mais concrètement, elle est en recherche active de quelqu'un d'autre, et après, ma foi, « on verra »...........

Comme d'hab, quand il y a un décalage entre le discours et les actes, fiez vous aux actes. O_O


Simplement elle ne veut plus de sexe avec moi, ni avec personne.

On en reparle. Disons dans deux semaines ? :-P


jusqu'à présent c'était sms, telephone et mail quotidien, car elle déprime à son boulot (bien avant mon arrivée dans sa vie). Donc, plus de sms ni courriel pendant un moment, le temps que moi je digère un peu les choses, car je souffre, j'ai chialé pendant quasi une semaine.......foutu chagrin d'amour à la con.......... :elle dit m'aimer, a envie de passer du temps avec moi, mais concrètement, elle est en recherche active de quelqu'un d'autre, et après, ma foi, « on verra »...........

Des fois, j'ai l'impression que le "polyamour" sert de concept fourre-tout pour masquer une armée de cactus avec un bonsaï. Dès le collège se forge un outil analytique très puissant qui permet en une phrase de synthétiser la situation que tu décris : ça commence par "bouche" et ça finit par "trou".


Elle se demande si elle pourra, si jamais sa passion pour lui se concrètise, me conserver en tant qu'amoureux « affectif »

Te conserver à sa disposition me paraît être la formulation pertinente. Elle prend, mais que donne-t-elle ?


Je préfère donc revenir à une relation amicale, plus distante, pour déjà faire le deuil de mon amoureuse, et ensuite être capable de conserver un lien qui ne nous apporte pas de peine.

Je ne pense pas que la fréquentation "amicale" d'un(e) ex permette de faire le deuil, mais pour le coup c'est un point de vue purement personnel. Pour le reste, je pense avoir été clair.

#
Profil

jeanfifi

le mercredi 16 octobre 2013 à 09h03

Green-Man-Outside
Comme d'hab, quand il y a un décalage entre le discours et les actes, fiez vous aux actes. O_O




Simplement elle ne veut plus de sexe avec moi, ni avec personne.



On en reparle. Disons dans deux semaines ? :-P

Des fois, j'ai l'impression que le "polyamour" sert de concept fourre-tout pour masquer une armée de cactus avec un bonsaï. Dès le collège se forge un outil analytique très puissant qui permet en une phrase de synthétiser la situation que tu décris : ça commence par "bouche" et ça finit par "trou".




Elle se demande si elle pourra, si jamais sa passion pour lui se concrètise, me conserver en tant qu'amoureux «  affectif »



Te conserver à sa disposition me paraît être la formulation pertinente. Elle prend, mais que donne-t-elle ?

Je ne pense pas que la fréquentation "amicale" d'un(e) ex permette de faire le deuil, mais pour le coup c'est un point de vue purement personnel. Pour le reste, je pense avoir été clair.

Merci pour ton regard........que je partage sans vouloir me l'avouer, hélas......
Tes conseils sont aussi les bienvenus
S'il te plait, si tu ne pense pas que la fréquentation "amicale" permette de faire le deuil, quelle autre moyen conseillerais-tu, de ton point de vue?
merci encore
JP

#
Profil

Yoni

le mercredi 16 octobre 2013 à 14h41

C'est sans doute propre à chacun. Personnellement une rupture totale de contact avec une ex qui a rompu m'a empêché de faire le deuil de notre relation. Comme s'il manquait "la fin".
Mais je partage aussi l'avis de Green-Man-Outside. Garder une fréquentation amicale trop proche ne va pas aider à accepter que c'est terminé, on aura tendance à se leurrer et à continuer à agir comme un amoureux même si ça ne se fait que dans un sens. A moins d'avoir une grande volonté peut être ?

#
Profil

Green-Man-Outside

le jeudi 17 octobre 2013 à 02h46


Merci pour ton regard........que je partage sans vouloir me l'avouer, hélas......

Et bien merci à toi d'avoir accueilli mon point de vue.

Tes conseils sont aussi les bienvenus

Bof... je crois que l'intérêt du regard extérieur, c'est la liberté d'analyse. Après, les conseils... c'est ta vie, toi seul peux la vivre. ;-)


S'il te plait, si tu ne pense pas que la fréquentation "amicale" permette de faire le deuil, quelle autre moyen conseillerais-tu, de ton point de vue ?

Je dirais que le deuil, bien qu'on en ait théorisé les cinq étapes, n'est pas une science.
Pour rebondir sur le post de Yoni, je nourris actuellement des relations cordiales et tendres avec ma dernière "ex". Mais comme je n'étais pas spécialement amoureux et que je respecte son choix (et l'honnêteté avec laquelle elle m'en a informé, sans tourner des jours autour du pot) ce n'est pas vraiment un deuil. Ou un tout petit, largement compensé par le fait de - pour une fois! - pouvoir garder une bonne entente avec la personne.

Dans ton cas, la question ne me parait pas se poser : je ne vois pas en quoi votre relation est amicale, pour les raisons que j'ai exposé dans ma précédente intervention.
Après, tout dépend de ta vision de l'amitié...

Il y a des situation où le mot "ami" est un faux-ami.

#
Profil

jeanfifi

le jeudi 17 octobre 2013 à 07h35

Green-Man-Outside

Dans ton cas, la question ne me parait pas se poser : je ne vois pas en quoi votre relation est amicale, pour les raisons que j'ai exposé dans ma précédente intervention.

Après, tout dépend de ta vision de l'amitié...

Il y a des situation où le mot "ami" est un faux-ami.

ça mérite reflexion, car j'étais en train d'en venir à la même conclusion.....merci de m'avoir éclairé là dessus aussi
merci à tous et toutes, j'admire vos facultés d'analyse et de recul sur la vie et les relations sentimentales en général...
JP

#
Profil

LuLutine

le mardi 22 octobre 2013 à 15h53

Green-Man-Outside
Je ne pense pas que la fréquentation "amicale" d'un(e) ex permette de faire le deuil, mais pour le coup c'est un point de vue purement personnel.

En effet, c'est purement personnel puisque tout comme Yoni, je vis exactement le contraire :

Yoni
Personnellement une rupture totale de contact avec une ex qui a rompu m'a empêché de faire le deuil de notre relation.

J'ai beaucoup plus de mal à faire le deuil en cas de coupure de contact.
Alors qu'accepter une relation différente, qui a évolué, ça ça passe bien.

Pour terminer, je voulais aussi répondre à ça :

Pinkman
Oui le sexe est un merveilleux mode de communication qui à pleinement sa place dans une relation...disons plus péreine.

Non, non et non, on ne peut pas généraliser (comme tu sembles le faire par cette phrase, Pinkman) sur la place du sexe dans une relation.
Non, le sexe n'a pas forcément que sa place dans une relation "pérenne" (puis à partir de quand elle est pérenne ? trois mois ? deux ans ? dix ans ?).
Oui, c'est un mode de communication qui peut intervenir à n'importe quel moment, y compris au début, y compris si l'on ne se connaît pas bien (puisque justement c'est aussi un moyen de se connaître !). Cela en fonction des désirs et ressentis des personnes concernées.
Pour ma part je ne "saute" pas sur quelqu'un à la première rencontre, mais je ne jette pas la pierre à ceux qui le font.

#
Profil

jeanfifi

le lundi 09 décembre 2013 à 21h45

Bonsoir,

je me permets de vous donner des nouvelles. vous avez tous et toutes étés si gentils de me répondre et de m'aider.
depuis début octobre, j'ai mis un terme à notre relation, vous le savez.
j'ai eu l'occasion de parler avec elle une fois au telephone, de la revoir une fois (pour l'aider à aller faire ses tests de sommeil).
J'ai fait de mon mieux pour l'aider.
Je suis allé au bout de moi même dans cette histoire.
Aujourd'hui, je fais le deuil d'un être humain profondément "disloqué" psychologiquement (je n'ai pas trouvé d'autres mots).
C'est ça, ou me "suicider moralement" en continuant dans une relation hautement "toxique".

J'ai donc finalement "coupé les ponts" (pour reprendre son expression dans un sms dans lequel elle redoutait que je fasse ça justement....et je l'ai fait........faiblesse personnelle? manipulation de sa part?) Dans cette histoire, il semble que je doive porter la responsabilité de la "rupture". Tant pis si je passe pour le "salaud" qui rompt.......

J'ai eu donc tout le loisir de reflechir, et voilà exposée une partie de la personnalité que j'ai connue de mon ex-amoureuse (je ne rentre pas trop dans les détails), et j'essaie d'être aussi "distant" que possible, n'énumérant que des faits et certaines des confidences qu'elle m'a faîte:

-elle a des problèmes relationnels avec les autres depuis toujours : tous ses amies (hommes et femmes), vivent à plus de 200km d'elle. Sauf une seule de ses amies, sa «  meilleure amie », qui la cotoie depuis 5ans.

-elle change d'humeur de manière soudaine, rapide !! Elle peut ainsi passer d'un état d'euphorie à un état de froideur inexplicable en l'espace d'une seconde (même, parfois, dans l'intimité......) C'est souvent effrayant...... En sens inverse, elle va passer d'un état de pleurs incontrolables, à un état d'enthousiasme presque théâtral pour de nouvelles occupations. Ces "troubles" ne sont pas apparus dans les premiers mois de la relation, du moins pas avec la même fréquence qu'au fur et à mesure que l'on se connaissait "mieux"...

-elle a un sentiment de VIDE intérieur presque permanent. Un vide qu'elle n'arrive pas à combler malgré tous ses efforts. C'est elle même qui me l'a dit une fois, dans un état de pleurs et sanglots qui faisaient vraiment de la peine à entendre. Franchement, je ne peux pas croire que c'était simulé. je suis peut être très naïf.......mais je ne crois toujours pas que c'était "du cinéma"......sa détresse m'a paru réelle.....

-en depression «  officielle » depuis plus de 5 ans, avec insomnies sévères : elle ne peut pas dormir avec qui que ce soit à côté d'elle, que ce soit dans le même lit ou dans un lit à côté. Sa copine psy qui habite à 300 bornes, lui avait dit que "si elle ne dort pas davantage avec moi à ses côtés, c'est que "je ne suis pas le bon".........

-est passé par une période d'anorexie au cours de sa depression

-elle a du mal à trouver quelque chose qui puisse l'aider réellement: «  Les autres ne me comprennent pas » , "je ne crois pas dans les psychothérapies, cela ne marche pas".

-elle voit le monde sans nuance : les gens sont-pour la quasi majorité- des «  mauvais », des «  méchants », des «  hypocrites », des «  faux ».

-elle «  ne se sent plus en sécurité »

-a un besoin affectif "insatiable", et un comportement seducteur presque compulsif, à certaines périodes. A d'autres périodes, elle souhaiterait trouver LE prince charmant pour la vie, celui qui lui apporterait une euphorie(celle qu'elle connaît dans le début d'une relation: NRE?) en permanence.......

-sa sexualité ne la satisfait pas. Elle ne s'est jamais masturbé. Elle admet ne connaître l'orgasme que rarement, et recherche presque sans cesse un partenaire pouvant lui l'apporter..........Elle aurait connu une seule personne qui lui l'aurait fait connaître, mais qui la traîterait alors «  comme une chienne »(l'expression est de moi). Dans ces moments là, elle a "peur d'elle même, car elle devient si soumise qu'elle en perdrait presque la raison, et angoisse de devenir alors complètement folle.......".
Pourtant on a fait l'amour plusieurs fois, et elle a lâché alors des «  je t'aime », et «  je crois que je tombe amoureuse », qui ont embrasés mon cœur.......Mais, dans les mois qui ont suivit, elle a semblé se «  rétracter »........

-elle a toujours eu très peur que je l'abandonne : au début de notre relation, elle n'avait de cesse de me dire, après nos rapports charnels  et/ou affectifs: «  cela m'effraie : personne ne m'a jamais aimé comme tu le fait : j'ai peur de perdre tout ça un jour » !!

-l'image qu'elle a d'elle même est très mauvaise : elle estime ne rien valoir, n'aime pas ses mains, ses ongles, ni ses cheveux, ni sa «  culotte de cheval ».

- elle se considère comme une victime : victime de la lubricité des hommes qui ne la fréquenteraient que dans le but de «  baiser », victime de sa mère qui ne la souhaitait pas (sa naissance est un «  accident »), sa mère a «  détruit  son ego, alors même qu'elle était dans son ventre, avant de naître »).

........je préfère m'arrêter là.

A vous de vous faire une idée si vous le souhaitez. Je me suis fait la mienne. Et mon amour n'a pas changé. Pire, je me sent si impuissant face à toute cette souffrance........Ou alors elle s'est foutu de ma gueule et je suis un gros naïf.........Mais il ne me semble pas qu'on puisse inventer tout ça........
Au final le résultat est le même. Elle prend beaucoup, mais donne peu, voire rien. J'ai eu le sentiment d'avoir été un bouche trou, comme l'a fait remarque "Green man outside".......à un certain moment de la relation en tout cas.......

J'ai fait tout ce que j'ai pu. Je n'ai pas de regrets en ce qui concerne mon attitude vis à vis d'elle.
De la peine, oui, j'en ai. Je fais un vrai travail de deuil.
Je tourne la page, doucement.
Il se passera à nouveau des mois voire des années avant que je ne me ré-ouvre à l'amour.
Cette expérience m'a bouleversé.
Mais c'est la vie.

merci pour votre écoute

JP

#
Profil

LuLutine

le mercredi 11 décembre 2013 à 00h00

jeanfifi
Sa copine psy qui habite à 300 bornes, lui avait dit que "si elle ne dort pas davantage avec moi à ses côtés, c'est que "je ne suis pas le bon"...

Oui alors ça....
Déjà "le bon", ici on ne pense pas que ça existe.
Et puis cette obligation pour les couples de dormir ensemble tout le temps...beaucoup de gens dorment mieux seuls, ça ne veut pas dire qu'ils ne s'aiment pas (ou pas suffisamment) !

jeanfifi
une euphorie(celle qu'elle connaît dans le début d'une relation : NRE?) en permanence...

Oui, c'est sans doute de la NRE, et je ne pense pas que ce soit possible en permanence, ni même souhaitable...

jeanfifi
Dans ces moments là, elle a "peur d'elle même, car elle devient si soumise qu'elle en perdrait presque la raison, et angoisse de devenir alors complètement folle...

J'ai envie de dire que tant qu'on est avec une personne de confiance, c'est pas forcément un problème. Elle a peur de se laisser aller non ?

jeanfifi
Il se passera à nouveau des mois voire des années avant que je ne me ré-ouvre à l'amour.

Toi, t'as pas lu Françoise, je me trompe ? ;)
On dit ça, mais parfois c'est pas aussi long. Et si jamais ça devait l'être, y a pas que l'amour dans la vie, y a plein d'autres choses géniales à découvrir !

jeanfifi
Cette expérience m'a bouleversé.
Mais c'est la vie.

Oui, beaucoup d'expériences sont bouleversantes. On en vit tous, et oui c'est la vie...
J'espère que tes prochaines expériences seront bouleversantes dans un sens plus positif. :)

#
Profil

jeanfifi

le dimanche 15 décembre 2013 à 22h21

LuLutine
J'ai envie de dire que tant qu'on est avec une personne de confiance, c'est pas forcément un problème. Elle a peur de se laisser aller non ?

oui, je pense aussi: peur de se laisser aller, et du coup, de devenir "accro". Mais cela se traduit, à mon avis, chez elle, par une peur panique. la peur panique d'être abandonnée......d'après moi.....
Les derniers temps,elle "s'interdisait" même les caresses à mon égard:et pourtant elle les débutait spontanément, sans y penser, comme toujours, mais s'empêchait clairement de les continuer. Comme si il fallait absolument qu'elle garde le contrôle.........Même ses regards étaient plein de désirs, et 3secondes plus tard "vroum", on aurait dit qu'il ne fallait surtout pas qu'elle se laisse aller à ces désirs à nouveau.......
Ah je peux vous dire que c'est vraiment pas agréable à vivre un truc pareil!! on ne me l'avait jamais fait avant!!
Quand je pense que les premiers mois on avait des courbatures dans les bras tous les deux, tellement on se serrait fort l'un contre l'autre quand on s'embrassait.......

LuLutine


Toi, t'as pas lu Françoise, je me trompe ? ;)

On dit ça, mais parfois c'est pas aussi long. Et si jamais ça devait l'être, y a pas que l'amour dans la vie, y a plein d'autres choses géniales à découvrir !

Oui, beaucoup d'expériences sont bouleversantes. On en vit tous, et oui c'est la vie...

J'espère que tes prochaines expériences seront bouleversantes dans un sens plus positif. :)

Si pourtant j'ai lu Françoise, mais je suis d'une nature si passionnelle et entière, que je finis toujours par connaître sur le bout des doigts chacune de mes amours. C'est un engagement énergetique certes passionnant, mais aussi épuisant!! Et je n'ai plus 20 ans!!! Fatigué un peu le fifi là :-)
Merci en tout cas pour les encouragements :-)

JP

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion